Golem

Coup de théâtre - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

golem.jpgMagistrale mise en scène nous faisant osciller entre le réel et l'onirique,passage des tableaux, parfaitement synchronisé, dont seuls les rêves sont capables d'une telle audace et poésie.

Mais était-ce, peut-être, finalement que le rêve de cet homme, lapidaire de profession, qui se rêve ou se prend pour le Golem, figure ou légende emblématique de ce Prague si envoûtant, où nous sommes rentrés, presque, par effraction, afin de comprendre quelle symbolique sous-tends derrière cet être de glaise éveillé quelques jours et endormi pour toujours, par la grâce de la lettre Aleph, dont la présence dans sa bouche anime la vérité, et par son absence appelle à sa mort.

Peut-être, qu'elle nous retourne incidemment à ce que nous sommes, la vérité est vie, le mensonge est mort, et qu'en chacun de nous un Golem s'éveille ou s'endort à jamais ,dans la médiocrité ou la majesté de sa vie.
Il ne suffit que d'une lettre...d'un mot pour faire de notre vie un paradis ou un enfer.
Chaque Golem, que nous sommes, le sait bien et pour s'évader de son univers carcéral, s'étourdit de mots sans pouvoir, de mots qui à force d'être dits,sont dénués de sens et de leur force de création. Verbe créateur où es tu ?

Alors chut...en silence, venait voir ce spectacle, et oui le mot est dit,spectacle, qui nous donne cette curieuse sensation d'avoir franchi la frontière de l'au-delà.

Claudine Douillet

20 places sont offertes il suffit d'envoyer un mail à info@alliancefr.com afin de donner vos noms.


Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi