Poêtesse juive : Éternité à coudre de Esther Tellerman

Coup de coeur - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Éternité à coudre de Esther Tellerman

 

Ether Tellerman

Ether Tellerman

Le livre d’Esther Tellerman est hanté par la disparition. La parole tente  de retenir des éléments de l’ordre de la permanence au milieu des décombres, des cendres et des noms effacés mais dont la poétesse se souvient encore : « Vous étiez / derrière le mont / cela / qu’on rêve des / presqu’îles des / cailloux /  blancs / des hospices ».

Tout se joue entre la séparation, le deuil et le seuil. La hantise d’Esther Tellermann passe toujours du personnel au collectif. Demeurent peurs, angoisses et l’espoir d’emplir l’éternité même dans des sacs bien trop lourds à porter.

Mais il s’agit de s’approcher d’une vérité provisoire du monde et du langage capable de soulever des ombres au milieu des larmes qui demeurent dans les « intimités noires » d’où il s’agit malgré tout de trouver une clarté. Cette accessibilité ne peut se traduire que par une telle poésie et sa densité.

Elle devient le point de découverte d'une cache profonde. Il s'agit de l'ouvrir jusqu'à en épuiser les secrets. Etre sidéré reviendrait sans doute à trouver le sens profond du visible, à fusionner avec lui. Mais le poème en n'est que l'approche dans son flot de cassures et de perplexités harmonieusement agencées afin de réintégrer un ordre quasiment originel et caverneux.

Esther Tellermannn  fait entrer dans la soif de l'autre au sein d'un cheminement pour prendre la juste distance le long du désastre du temps et de l'Histoire.

L'œuvre se traduit par une combinatoire de moments pulsés. Ils ne chassent pas la nature physique, ils la pénétre vers ses fonds pour atteindre une forme de mystique du réel.
Esther Tellermann, Éternité à coudre. Nice : Éditions Unes, 2017. 17 euros.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi