"Le jour où j'ai appris que j'étais juif" le dernier livre de J.F. Derec

Coup de coeur - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

       "Le jour où j'ai appris que j'étais juif" le dernier livre de J.F. Derec

Derec.jpg«Lorsque à Grenoble, vers dix ans, ma petite copine me dit : "Je te montre mes seins si tu m'avoues que tu es juif", le ciel me tombe sur la tête. Comment pouvait-elle savoir une chose pareille alors que je l'ignorais moi-même ? Ça voulait dire que tout le quartier était au courant. Sauf moi.
Juif, je savais ce que ça voulait dire par mon copain de lycée, Gégé, grand spécialiste de la question, puisque fils de garagiste : des gens bizarres, qui parlaient entre eux une langue incompréhensible, avaient des noms imprononçables pour des langues grenobloises. Et surtout obsédés par l'argent. Des gens pas très fréquentables, donc.

Et ces gens, qui venaient d'on ne sait où, j'en étais ! Il fallait donc renouer les fils, savoir d'où l'on vient.»
Alliant drôlerie et gravité, Le jour où j'ai appris que j'étais juif est un récit alerte et inattendu sur la découverte tardive des origines. C
omédien, humoriste, écrivain, chroniqueur de radio et de télévision, Jean-François Derec signe ici son troisième livre.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi