Ensemble Kasbek

Artistes - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

kasbek.gif
Carte blanche MCM / Grande Halle de la Villette - les 4, 5 et 6 juin 1999 EUROPE ORIENTALE

Samedi 5 juin à 20h3O, Espace Café
Dimanche 6 juin à 16h3O, Salle Boris Vian.
pour tous renseignements
tel : 01 45 44 72 30
http://www.mcm.asso.fr
ENSEMBLE KASBEK Musique Klezmer Quel est le point commun entre un médecin, un architecte, un journaliste et un pasteur ?
La musique klezmer ou encore l'ensemble Kasbek, avec des rythmes plein d'allégresse, des romances, des complaintes et des chansons humoristiques russes et ukrainiennes où se mêlent humour, dérision et fatalisme.


4 extraits du Cd en Quick Time

pour les écouter il suffit de téléecharger si ce n'est deja fait Quick Time 6

1 Zilberne Khasene (Trad.) 2'11'
qt[Piste1_kasbek.mov]qt

2 Kasbeck (Trad.) 3'46'
qt[Piste3_kasbek.mov]qt

3 Kishinever bulgar -Shtiler bulgar (trad.) 3'39
qt[Piste7_kasbek.mov]qt

4 Kolomayer badkhen- Lebedik un freylehk 6'09
qt[Piste18_kasbek.mov]qt
______________________________________________________________________________

AVEC Frieder Breitkreutz, violon Andreas Karpen, balalaïka Christian Müller, balalaïka basse Uwe Sauerwein, chant et guitare
Le nom de l'ensemble ne vient ni du mont Kasbek dans le Caucase, ni de la célèbre marque de cigarettes soviétique, mais du titre d'un morceau, version instrumentale d'un chant d'inspiration caucasienne de la Vieille Russie que l'on pouvait encore entendre dans les restaurants russes des années 50. Dans les années qui suivent l'érection du Mur, Berlin-Ouest n'a d'oreilles que pour les musiques d'outre-Atlantique. Même le folk, très à la mode, est dominé par les musiques anglo-américaines. Les fondateurs de Kasbek, alors étudiants, entreprennent donc d'ajouter une bonne dose "d'est" à la vie musicale berlinoise. Le succès de leurs premiers concerts de rues se confirme dans les folklokale et les pubs musicaux de la ville, suivi de tournées en Allemagne et en Europe. Leur répertoire, essentiellement composé de chants et de danses des peuples de lUnion Soviétique et des Rom va s'élargir grâce à de nombreux contacts avec des musiciens des Balkans. En 1984, Kasbek consacre la majeure partie de son répertoire au klezmer, ce qui lui vaut d'être le seul ensemble local invité à se prod u 1 re a u x Jo urn ées de la culture jui ve (Berlin) aux côtés de stars internationales comme Brave Old Norld, le clarinettiste Giora Feidman ou les Klezmatics. DISCOGRAPHIE Kasbek - Klezmer à la russe Collection INEDIT, Maison des Cultures du Monde, distribution Auvidis réf. W 260066 Bagels & Bublitschki - Kasbek Raumer Records réf. RR 11897
______________________________________________________________________________

 

Se consacrant depuis une trentaine d'années aux musiques juives d'Europe orientale, Vensemble berlinois Kasbek fait également preuve d'une grande originalité en choisissant d'interpréter les musiques à la balalaïka, au violon, à la guitare et à la balakaïka basse. Invités par la Maison des Cultures du Monde en 1986, les musiciens interprétèrent un style de klezmer "à la russe" avec allégresse ou nostalgie des kazacjok, kolomyjka, krakowiak, polka, bulgar, hora, sirba, czardas et valses, ainsi'que des romances, complaintes et chansons russes et ukrainiennes où se mêlent humour, dérision et fatalisme. Frieder Breitkreutz est né en 1944 dans la ville de Gubin (aujourd'hui polonaise) et a grandi à Berlin ; il est pasteur. Après avoir appris le violon classique dans son enfance, il se tourne vers les musiques traditionnelles et participe à des orchestres et ensembles de musique des Balkans. Andreas Karpen, né en 1943 à Berlin, est médecin. Musicien autodidacte, il joue depuis l'âge de seize ans. Il découvre la musique populaire russe auprès de ses parents et de la communauté russe émigrée. Il parle le russe et plusieurs langues slaves ainsi que le rom. Il fait partie de nombreuses formations musicales d'Europe de l'Est et du Sud-Est. Christian Müller, né en 1945 à Berlin, est architecte. Il découvre les musiques d'Europe orientale grâce à des organisations de jeunesse, des orchestres d"immigrants et des voyages à l'étranger. Guitariste et joueur de balalaïka, il découvre son instrument actuel chez un brocanteur. Il joue avec des orchestres de musique populaire grecque, turque, azerbaïdjanaise et russe. Uwe Sauerwein, né en 1959, est journaliste. Il a grandi à GieGen près de Francfort. Acteur de seconds rôles au théâtre, il se rend à Berlin en 1980 pour y étudier la musicologie. Il participe à divers orchestres folk, monte des spectacles de chants et d'histoires yiddish, et se produit en concert avec des klezmorim américains..

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi