Artiste peintre juif : Pierre Alechinsky imperturbable

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Artiste peintre juif

Pierre Alechinsky imperturbable

Une nouvelle fois Pierre Alechinsky se retrouve sur les rives de la peinture.
Plutôt que d'y plonger corps et âmes, il la longe tout en s'y enroulant.
Mais dans un travail toujours inventif et incessant il invente un monde rebelle aux figurations du temps.
L'artiste ne pense pas allongements, étendues mais réceptacles et coquillages ouverts qui semblent étrangers au monde.

Les formes ne cessent de roue-couler sans nostalgie des ailleurs puisque l'artiste les invente en évitant des explications : «À la question : "Expliquez-moi votre peinture!", il lance : "Si je pouvais le dire, je ne le peindrais pas."

En attendant il fait de ses tableaux des poupées du ventriloque là où leurs robes matières ne couvrent pas tout sans pour autant glisser vers l'obscène.

Pour Alechinsky la matière ne couvre pas tout. Et son œuvre reste une frontière en peinture et écriture. Les formes étranges et sauvages sont désormais domestiquées par le public : elles ont même fait leur entrée au Palais de l'Elysée. Ce qui ne les empêche pas de vagabonder sur de tels murs.

L'artiste est alimentée par sa liberté même si peu à peu son langage s'est imposé. Se reconnaissent de loin les murailles en fragments, en jeu de l'oie de l'artiste.

Ces périples peuvent sembler inchangés mais de fait le peintre inverses ses données initiales ou les creuse entre encombrements graphiques et désencombrements plastique la lumière passe par ce que son œil toujours neuf entreprend de défoncer.

 

Pierre Alechinsky, "Toujours là !", Galerie Chantal Bamberger, Strasbourg, 2019.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi