Artiste juive : Rineke Dijkstra, portraits

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Rineke Dijkstra : Portraits Rineke Dijkstra, Marian Goodman Gallery, Londres, été 2020.

Rineke Dijkstra : Portraits

Rineke Dijkstra, Marian Goodman Gallery, Londres, été 2020.

L'exposition personnelle - la première au Royaume-Uni, de Rineke Dijkstra , en raison de la fermeture de la galerie en mars 2020 suite à la Civit 19, n’avait été ouverte au public. Elle va l'être enfin.

S'y découvre de superbes portraits pris en Israël et ailleurs. Ils se définissent par leur sobriété qui évite toute emphase. Existent des instants de rencontre de l'enfoui. Nul « repentis » en de telles prises juste le frémissent de la vie vers une vision méconnue.

La trace du corps se dévoile par les visages dans un face à face d’une mémoire diffractée en résonances. Le tout avec parfois frivolité parfois avec plus de profondeur - lorsque pas exemple l'artiste saisit les femmes militaires en Isra

Rineke Dijkstra : Portraits  Rineke Dijkstra, Marian Goodman Gallery, Londres, été 2020.

Rineke Dijkstra : Portraits
Rineke Dijkstra, Marian Goodman Gallery, Londres, été 2020.

ël

C’est la face cachée née de coup de dès que subissent celles et ceux que l'artiste saisit.. C’est le regard transporté en des centres inconnus et par l'interrogation que l'artiste pose sur les visages. Le temps se cristallise dans leur labyrinthe. Au regardeur de les interpréter.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi