Artiste juive : Carole Bellaïche, LaCovid et les jardins de Paris

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Artiste juive : Carole Bellaïche, LaCovid et les jardins de Paris

Carole Bellaïche, LaCovid et les jardins de Paris

"C’était il n’y a pas longtemps dans Paris, un temps où on ne pouvait plus sortir de chez soi, c’était interdit, car c’était dangereux. Quelle était cette époque ? Une autre que la mienne, mais pourtant c’était le mois dernier" dit Carole Bellaïche pour évoquer ses prises parfois "bougées" ou dédoublées - ce qui n'est pas anodin pour l'effort d'écho que cette technique induit.

Sans doute qu'en traversant en voiture pour traverser Paris soumis à une nouvelle peste, la créatrice inconsciemment a renoué avec des fils plus profond. A travers les grilles des jardins des Buttes Chaumont, la photographe dit avoir entrevu "une sorte de jungle indomptée." Cette vision fugace m’a fascinée. Comme une impression".

Par cet arrêt de l'image ressurgit ce que Proust nomma du "temps à l'état pur" mais tout autant des miroirs aveugles du passé. Et à travers divers grilles et sans rechercher les laisser-passer Carole Bellaïche a satisfait un désir de toujours : photographier les jardins.

Elle l'a réalisé à travers les grilles comme elle le pouvait et en utilisant la double exposition sur son appareil. Et soudain la surimpression permet à l'inconscient de dire ce que les mots n'évoquent qu'avec peine.

Se risquant à faire des images qu'elle ne pouvait totalement contrôler, et par surimpression, argentique et à l'aide d'aucun pied, à travers les grilles et loin de toute existence charnelle, la créatrice ne renvoie pas à une présence idyllique du paysage.

Une autre présence a lieu : plus sourde, plus mémorielle. C'est comme si une nouvelle fois, en absence de présence humaine et comme le chantait Reggiani "les loups sont entrés dans la ville".

Carole Bellaiche, "Paris mai 2020".

JPGP

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi