Artiste juif : Ron Amir le radical

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Ron Amir le radical
Gallerie Ezi Cohen, Tel Aviv

Ron Amir le radical Gallerie Ezi Cohen, Tel Aviv

Dans son travail Ron Amir s'intéresse souvent aux groupes en marge. Il travaille en étroite collaboration avec ceux qu'il photographie dans des projets à long terme. Par exemple dans des communautés marginalisées en Israël en observant comment elles réagissent au système économique, politique et social.

Ron Amir le radical Gallerie Ezi Cohen, Tel Aviv

Ron Amir le radical
Gallerie Ezi Cohen, Tel Aviv

Au centre de rassemblement de migrants à Holot (fermé en 2018) il a passé beaucoup de temps avec eux en ne photographiant que les lieux d'existence dans le désert. Surgit un arbre perdu au milieu d'une étendue désertique : sur ses branches sont rangées des couvertures et des nattes soigneusement roulées. A son pied, tout autour du tronc, une guirlande constituée de bouteilles en plastique décore le sol. Parfois quelques pierres, une vague charpente délimitent des abris.

Ron Amir le radical Gallerie Ezi Cohen, Tel Aviv

Ron Amir le radical
Gallerie Ezi Cohen, Tel Aviv

C'est pour Ron Amir una manière de nous faire sortir de notre "luxe", nos assises. L'objectif est aussi de montrer, qu'au delà des différences, nous sommes tous en potentialité d'éxil. Il a ainsi rappelée comment des Erithréens et des Soudanais ont constitué des espaces de vie et de convivialité qui nous ramène à une vue radicale de la réalité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi