Artiste juif : Le futurisme particulier de Hans Gunter Flieg

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le futurisme particulier de Hans Gunter Flieg

Le futurisme particulier de Hans Gunter Flieg

D'origine allemande Hanz Hunter Flieg a fui la nazisme et s'est installé au Brésil. Il est devenu "l'imagier" de l'essor industriel de son pays d'adoption. Il n'a cessé de prendre en photo  les usines, machines,  les objets manufacturés et pièces de décolletage un regard particulier afin de les promouvoir, certes, mais en leur donnant une poésie de la modernité.

Ses jeux de lumière et ses cadrages créent des ombres et des perspectives sculpturales que l'on retrouve jusque dans sa saisie et mise en exergue des choses les plus simples dans le refus de tout exotisme ou d'aspects superfétatoires. Flieg s'intéresse uniquement à son sujet, à l'impression qu'il veut produire et ne se perd pas dans les détails.

 

Le paysage industriel ou la "nature morte" technique deviennent l'approfondissement d'une esthétique majeure même si tout l'intérêt de la photographe demeure dirigé vers l’homme et son envirennement futuriste.

Son travail se situe moins en référence au Bauhaus et à l'expressionniste allemand que vers un constructivisme qui lui permet de jouer avec différentes perspectives ou des vues en gros plan. Le monde moderne de la seconde moitié de XXème siècle lui a donc permis d'approfondir son langage formel et a ouvert bien des perspectives à la photographie.

 Le futurisme particulier de Hans Gunter Flieg

Le futurisme particulier de Hans Gunter Flieg

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi