Artiste juif : Gabi Yair le mouvement qui déplace les lignes

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Gabi Yair, Agrippas 12 Gallery, Jérusalem, septembre 2019.

Gabi Yair : le mouvement qui déplace les lignes

Gabi Yair, Agrippas 12 Gallery, Jérusalem, septembre 2019.

Gabi Yair présente à la gakerie Agripas 12 de Jérusalem des petits dessins sur papier et de grandes peintures sur toile ou pepier. Il crée un univers poétique qui n'est pas sans rappeler le travail d'un Michaux par les mouvements des gestes qui fomentent une telle approche picturale et graphique.

Les paysages ainsi créés échappent au réel. Rien n'a lieu que leur lieu dans ce qui devient une ouverture vers le silence et la méditation là où tout passe par une mentalisation. Elle ne renie pas pour autant l'émotion qui jaillit des formes et des couleurs.

Ravie d’inventer des histoires l'artiste reconstruit un renouveau du désir d'image. Nous sommes projeté dans un univers des limites sans que nous sachions si nous restons en dedans ou si nous sommes déjà au dehors. L’univers est donc perversement polymorphe à plus d'un titre.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi