Artiste juif : Disparition de Larry Siegel photographe des rues

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Disparition de Larry Siegel photographe des rues

Disparition de Larry Siegel photographe des rues

Larry Siegel, restera comme un célèbre photographe (entre autre de la rue) et un galeriste de New York qui a beaucoup contribué à l'accession de la photographie au rang d'oeuvre d'art puisqu'à la fin des années 50 il s'agit de la seule galerie du genre dans la métropole.

Dès l’âge de 12 ans avec un appareil photo faucon miniature il prend et développe ses premières photographies avec comme bacs les assiettes à soupe de sa mère. Puis il étudie la photographie commerciale à New York. Il est d'abord employé chez un photographe juridique et plus tard fait des tirages pour le photographe Jerry Schatzberg.

Il enseigne la photographie dans les centres communautaires et devient assistant pendant deux ans de Robert Franck. Parallèlement il présente dans sa galerie les photographies de Atget et les premières expositions individuelles de Gary Winogrand et Duane Michals. Il expose pour la première fois en 1960 et le MOMA lui achète une photo pour 10 $..

En 1966, il part vivre à Mexico, travaille pour des magazines en indépendant, enseigne la photographie et devient l'ami de deux grands photographes mmexicains : Manuel Alvarez Bravo et Graciela Iturbide qui étudie dans son atelier. éSes travaux sont publiés entre autre dans le magazine de photographie mexicain Fotomundo et connaît de grandes expositions pour ses photographies américaines et mexicaine.

De retour à New York en 1970 il fonde "la Midtown Y Gallery" et se donne pour but d’exposer de nouveaux talents en de nombreuses expositions thématiques de groupe, dont «The Jew In New York». Ses tirages personnels se vendent alors dans le monde entier. Et ses photos de rue deviennent des "musts". Certaines sont publiés dans le livre "14th Street" (1980) .

Il voyage ensuite beaucoup au Maroc, en Égypte et en Turquie et vit plusieurs années en Italie. Il enseigne à Milan et travaille pour "Epoca" et "Genius". De retour aux USA il poursuit son travail "de rues" jusqu'à ce qu'un grave l'accident l'en empêche pendant 20 ans. Il ne peut reprendre ses pérégrinations dans la ville que quelques années avant se disparition. Il restera un des grands photographes américains pour sa poétique visuelle de la ville.

jpgp

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi