Artiste juif :Dave Lane Contemporary Jewish Museum

Artistes, Coup de coeur, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Dave Lane Contemporary Jewish Museum

Le Cosmos vu du trottoir

Dave Lane, « Lamp  of the Covenant », Contemporary Jewish Museum, San Francisco, mars-mai 2018

Faux baroque,  moderniste d’un genre particulier, Dave Lane accepte toutes les définitions. Elles lui conviennent. De fait elles important peu à celui qui ironise le monde (critiques compris). Qu'on mette un pied dans le passé, le plasticien ne s'en offusque pas. Ce qui compte pour lui  reste son travail et les objets qu’il projette dans l’espace selon des procédures intempestives.

Dave Lane Contemporary Jewish Museum

Dave Lane Contemporary Jewish Museum

Il aimerait être  à la fois humaniste et en accord avec la nature, mais  il sait que  ce n'est plus possible. Toutefois il demeure plus  sceptique qu’ironique et cynique. Son travail pour le Contemporary Jewish Museum le prouve : Sa grande sculpture « Lamp of the Covenant », longue de près de trente mètres, est une suspension sur coursive mobile d’objets tirés du rayon des  antiquités (globes terrestres, bulbes lumineux, torches et objets) qui deviennent une métaphore ou une parodie du cosmos.

Mais un tel choix n’a rien métaphysique : créer, c’est être dans les choses. Et  l’abstraction n’est donc pas du fait de Lane : il préfère une sorte et condensation perceptive surprenante. L’objectif  est donc moins de représenter le ciel que de modifier notre regard sans maniérisme en une « espèce d’espaces » envahi de lumière sans pour autant chercher  une sensation de vertige et de grâce.

La force de cette oeuvre tient  à sa qualité monumentale et de ses matières « factices » en ce qu’elles sont sensées évoquées. Il y a là à la fois le génie du lieu et la hantise du non-lieu. Ou si l’on préfère une sorte de pouvoir de la puissance  de l’art dans sa capacité de transfert un réel non en miroir ou médiation mais en méditation.

jpgp

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi