Artiste juif : Astérix en Grande-Bretagne ; René Goscinny au Jewish Museum

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Astérix en Grande-Bretagne ; René Goscinny au Jewish Museum

Astérix en Grande-Bretagne ; René Goscinny au Jewish Museum

« Astérix in Britain: The Life and Work of René Goscinny », Jewish Museum, Londres, du 10 Mai au 30 Septembre 2018

Astérix en Grande-Bretagne ; René Goscinny au Jewish Museum

Astérix en Grande-Bretagne ; René Goscinny au Jewish Museum

 

Le co-créateur avec Albert Uderzo envahit la Perfide Albion. Toute son histoire – depuis son enfance en Argentine, ses débuts à New York et enfin sa consécration en France puis dans toute l’Europe est retracée au Jewish Museum grace à des dessins, des photographies, des films ; des sketches, des jeux, etc..

 

Le visiteur se trouve immergé en un tel monde.. Et l’exposition fait suite et adapte la production créée à l’origine par le Musée Juif d’Art et d’Histoire de Paris en collaboration avec l’institut René Goscinny. L’univers n’est  pas autobiographique et fait immanquablement retour aux héros d’Astérix. Si bien que la vie de Goscinny se dit moins pas anecdotes que traces, motifs, déplacements.

 

L’ensemble crée - au-delà des divers temps d’écriture - une sorte de mille-feuilles dans un paysage imaginaire  où les diverses histoires deviennent une sorte de «temps à l’état pur » cher à Proust. Un tel monde évolue peu mais s’enracine. Astérix et Obélix demeurent centraux et tout est traité par le biais de la suggestion là où l’humour reste l’essence majeure de cette traversée au sein même du  quotidien de l’existence de Goscinny, ses surprises mauvaises ou bonnes et parfois anodines.

Le créateur pèse de tout son poids comme de sa légèreté en cette exposition. Elle  évite tout pathos en fidélité au sujet. Ce qui n’empêche pas de ressentir la complexité de l’existence de son créateur. Mais le plaisir ludique et estival demeure constant. C’est une respiration.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi