Lyora NATAF

Rédactrice en Chef depuis 2003 d'Alliance.Après des études de Lettres à l'université de Marne La Vallée, elle décide de prendre en main la publication du magazine son idée sera d'exploiter la visibilité et la popularité d'Alliance afin d'en faire une vitrine aussi pour nos partenaires. Elle saura également créer les partenariats indispensables à la réussite d'Alliance et à ses annonceurs. Un défi relevé avec succès et que nos partenaires, annonceurs ont pu vérifier depuis toutes ces années .

Les articles de Lyora NATAF

Appartements Bat-Yam : Investissement, Achat, Location 01 77 38 47 69

IMG-20160404-WA0008

appartement-batyam-logoVous souhaitez investir, acheter ou louer dans une ville pleine de charme qui évolue de jour en jour ?

Bat-Yam située à l'extrême sud de Tel-Aviv. La sirène en français possède de ravissantes plages à perte de vue, une magnifique promenade, mais aussi une trépidante vie culturelle et artistique. Entre les festivals de rue, les galeries d’art, les musées des sciences et d’art contemporain et sa biennale d’urbanisme, Bat- Yam foisonne d’activités pour tous les âges. Elle offre une qualité de vie agréable loin de l’agitation bruyante de Tel-Aviv.

Partenaire avec une agence de qualité "Best House", rue Harav Kook, ensemble, nous vous aiderons à élaborer votre projet .

Nous vous proposons d'aller sur notre site afin de voir les offres dont nous disposons : appartements-batyam.com

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous contactez au 01 77 38 47 69 ou au 052 320 04 49.

Jeu Concours Alliance : Jouez et Gagnez des places pour le film " L'Origine de la Violence"

L'origine de la violence film d'Elie Chouraqui

Richard Berry dans l'origine de la violence film d'Elie Chouraquie

Richard Berry dans l'origine de la violence

Jouez et Gagnez des places pour le film "L'Origine de la Violence" avec Alliance
Allez Go Go Go !

...
Loading

Shimon Samuels du Centre Simon Wiesenthal: Et si la France était contrainte de reconnaître l'État islamique ?

Shimon Samuels the Director of external relations at SWC

Le Centre Wiesenthal au ministre français des Affaires étrangères : « Vous pouvez réaliser votre rêve de deux États en faisant pression sur les Palestiniens pour qu'ils reconnaissent ''l'État juif d'Israël''. »

« Sans ce prérequis, vous ne faites que renforcer l'obstination des Palestiniens à poursuivre leur fol objectif d'éliminer les Israéliens jusqu'au dernier ».

Shimon Samuels of Simon Wiesenthal Center

Shimon Samuels of Simon Wiesenthal Center

Paris, le 2 février 2016

Dans une lettre adressée au ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui indiquait que, « le 13 janvier dernier, date anniversaire du ''J'accuse'' d'Émile Zola, notre Centre organisait une soirée de gala avec projection de notre film ''Ce n'est pas un rêve : la vie de Theodor Herzl'', sur les Champs-Élysées, sous le haut patronage de Monsieur le Président François Hollande et le parrainage de Madame la Maire de Paris, Anne Hidalgo ».

M. Samuels soulignait que « cette soirée commémorait deux événements symboliques : le soutien que le gouvernement français avait accordé à l'appel de Zola contre l'antisémitisme dans l'affaire Dreyfus, d'une part ; d'autre part, c'était un hommage rendu à Herzl pour sa vision d'un État juif souverain ».

La lettre faisait valoir que « l'appel du Ministre à reconnaître inconditionnellement un État palestinien est en contradiction avec l'engagement de votre gouvernement, ce 13 janvier, envers le Centre Simon Wiesenthal. En épinglant l'État juif, vous ne faites qu'évoquer la diabolisation de Dreyfus et vous donnez votre aval à ceux qui souhaitent éradiquer l'entreprise sioniste de Herzl ».

M. Samuels suggérait que « le rêve français de deux États peut aisément devenir réalité, en se passant de conférences internationales et de grandeur diplomatique. La France peut, à la tête de l'Europe, faire pression sur les dirigeants palestiniens pour qu'ils reconnaissent ''l'État juif d'Israël'' comme condition sine qua non d'un ''État arabe de Palestine'' ».

Le Centre soutenait que « cette décision impliquerait :
- la fin de l'usurpation d'identité totale de l'histoire juive afin de valider une légitimité palestinienne
- la reconnaissance de la légitimité de la présence juive et de sa souveraineté
- le remplacement de leur emblème national qui représente une Grande Palestine, surimposé sur la carte d'Israël tout entière
- la fin de l'incitation à la haine et à la violence au nom de la ''déjudaïsation'' de la Terre sainte pour qu'elle soit ''judenrein'' (terme nazi pour ''nettoyée de ses juifs''). »

La lettre insistait sur le fait que, « sans ce prérequis, Monsieur le Ministre, votre projet ne fait que renforcer l'obstination des Palestiniens à poursuivre leur fol objectif d'éliminer les Israéliens jusqu'au dernier ».

M. Samuels concluait sa lettre en ces termes : « En outre, votre projet rendra les Juifs de France encore plus vulnérables, en remettant au goût du jour la recrudescence antisémite anti-dreyfusarde. Et ce, à l'heure où Israël est obligé de rejeter cette recette française indigeste. Recette que la France ne digérerait certainement pas non plus, si elle était contrainte de reconnaître l'État islamique. »

 

Pour une rencontre autour de la pensée de Manitou jeudi 18 février 2016

Conférence autour de la pensée de Manitou à Paris à l'hôtel Mariott 17 eme arrondissement Paris

Sur le thème : "l'exil  et la délivrance" avec la participation exceptionnelle du Rav Ouri Cherki

Jeudi 18 février conférence à 16 heures à l'hôtel Mariott Opéra Ambassador
16, Boulevard Haussman 75009 Paris (Métro Opéra)
Réservation à : conference@comptoirs-patrimoine.com

 

INVITATION rencontre autour de la pensée Manitou le 18 février 2016 à 16 à l'hôtel Mariott à Paris 17 eme

INVITATION rencontre autour de la pensée Manitou

 

Animation des échanges : Antoine Mercier 
Intervenants : Richard Darmon éditorialiste et journaliste : Olivier Cohen
Partie I - Introduction de 16h00 à 18h30
Présentation et témoignages
Partie II - Le projet de la création
1 - Le sens de la création et l'oeuvre du commencement
2 - Caïn et Abel
3 - Les engendrements - Le fils de l'homme 
capable d'être frère

 

Pour réservations : conference@comptoirs-patrimoine.com

La pensée de Manitou

Partenaire : Les Comptoirs du Patrimoine

La cartel des voyages à Auschwitz démantelé par la police israélienne

Auschwitz et le cartel des voyagistes israéliens démantelé par la police israélienne

Des voyagistes sont suspectés de s'être entendus frauduleusement sur les prix des sorties organisées pour des lycéens dans des anciens camps de concentration nazis en Pologne.

La police israélienne vient d'arrêter neuf cadres d'agences de voyages soupçonnés de s'être entendus frauduleusement sur les prix qu'ils pratiquaient pour emmener les lycéens visiter Auschwitz et d'autres anciens camps de concentration nazis en Pologne, a-t-elle indiqué mardi.

Outre les neuf arrestations, la police a perquisitionné les bureaux des entreprises et les domiciles de plusieurs suspects et a gelé leurs comptes, a indiqué la police.

La police soupçonne au moins six agences de voyages, dont certaines importantes, d'avoir violé les règles de la concurrence en s'entendant sur les tarifs avant de répondre aux appels d'offres lancés sous l'égide du ministère de l'Education pour emmener les lycéens sur les lieux de mémoire de la Shoah.

Les agences auraient ainsi fait en sorte que les prix ne soient pas tirés vers le bas. Elles se seraient partagées le marché et auraient fait en sorte de maintenir les apparences d'une compétition.

Des milliers de lycéens chaque année

Soixante-dix ans après la libération des camps de la mort, des milliers de lycéens israéliens effectuent chaque année de tels voyages. Le prix d'un voyage peut aller jusqu'à plusieurs milliers de shekels pour un élève (1 000 shekels = 232 euros), selon la presse israélienne.

Eléves visitent les camps d' Auschwitz

Eléves visitent les camps d' Auschwitz

Des milliers de jeunes Israéliens prennent par exemple part à Auschwitz aux côtés de responsables politiques et d'anciens déportés aux "marches des vivants", organisées depuis 1988 par des associations israéliennes et celles de la diaspora juive.

Ils se réunissent ensuite autour du mémorial international de Birkenau, s'y recueillent, récitent le kaddish, la prière juive des morts, ainsi que les noms de victimes.

 

Source : Ouest-France

Israël, Bat Yam, : A vendre appartement 5 pièces face à la mer

Appartement à vendre à Bat Yam

Dans un complexe de Luxe "MIGDAL NEVE Bat Yam"

Pour voir d'autres appartements cliquez-ici :

https://www.facebook.com/BatYamInvestissementImmobilier/

A vendre au 11 étage, un appartement de 134 m² net, un magnifique 5 pièces décoré par un architecte d’intérieur,  dans un immeuble neuf de 42 étages face à la mer et la tayelet de Bat Yam.
3 chambres à coucher dont une suite parentale comprenant une salle de bain et une chambre de surtée (maamade).

- 15 m² de terrasse avec vue sur la mer
- Climatisation centralisée dans tout l 'appartement .
- Volet éléctrique dans le salon et système électrique high tech dans tout l'appartement.

- Marbre au sol de haute qualité  et rangements encastrables.
- Digicode dans l'entrée de l appartement avec caméra.
- Cave
- 2 places de places de parking.
- 4 ascenceurs dont 1 pour shabbat.
- Salle de sport
- Salle de réception, dans le lobby, à l'entrée de l'immeuble .
- Un jardin imaginé par un architecte paysagiste en bas de l'immeuble.

- Gardien 7/7 et 24/24

Un appartement de haut standing,  à 10 minutes de Tel-Aviv, dans un endroit calme face, synagogue à proximité.

Pour voir d'autres appartements cliquez-ici :

https://www.facebook.com/BatYamInvestissementImmobilier/

Pour plus d'informations vous pouvez nous contactez au 01 77 38 47 69 ou  052 320 04 49

Chanteur israélien : Harel Skaat à l'Alhambra le 3 février 2016

Harel Skaat en concert à Alhambra le 3 février

Réservez dés maintenant pour le concert de Harel Skaat le 3 février à l'Alhambra à Paris, directement en ligne en cliquant ici

Harel Skaat est né le 8 Août 1981 à Kfar Saba dans une famille de musiciens. Il s’est fait connaître du grand public après être arrivé à la seconde place de kohav nolad , l’équivalent de la nouvelle star en France. Son style pop et ses ballades toutes en émotion l’ont consacré parmi les artistes les plus doués de sa génération. Artiste incontournable en Israël, son pays natal, Harel Skaat est capable d’émouvoir tant en hébreu, qu’en anglais qu’il maîtrise jusque dans les nuances.

Consacré 3 fois « chanteur de l’année », « meilleure chanson » et «  meilleur spectacle » de l’année, ayant remporté de nombreux prix à la radio et la télévision, il donne, après 3 albums, des centaines de concerts et participe en 2010 au concours de l’eurovision, une référence musicale incontestable de la nouvelle scène musicale Israélienne.

Harel Skaat chanteur israélien à l'Alhambra le 3 février 16

Harel Skaat chanteur israélien à l'Alhambra le 3 février 16

Harel a toujours nourri un grand amour des grandes chansons françaises et c’est tout naturellement qu’il se tourne aujourd’hui vers la France.

Un premier single HOLLOW et son clip sont sortis en juillet 2015 et travaille actuellement en étroite collaboration avec des compositeurs français reconnus à la préparation d’un album international, dont la sortie est prévue en 2016.
Hollow titre de juillet 2015

 

Clip de son dernier titre le 7 décembre 2015

Sa personnalité solaire et touche à tout le font rayonner également sur les planches et désormais à la télévision en tant que membre du jury de la nouvelle star.

Ce chanteur à la voix d'or travaille actuellement avec des compositeurs français reconnus à la préparation d’un album international, dont la sortie est prévue en 2016.

Rythmée, fédératrice, inspirante, bouleversante mais finalement extrêmement personnelle dans les textes, venez découvrir en concert la musique d’un chanteur qui ne vous laissera pas indifférent.

Harel Skaat sera à Paris le 3 février 2016 à l'Alhambra, à Paris pour un concert exceptionnel.   cliquant ici

Twitter en retard sur ses émotions ...

twitter et facebook la guerre n'est pas finie

Twitter fait dire « J’aime » quand Facebook s’en éloigne
Twitter introduit le bouton « J'aime » en remplacement des favoris, au moment où Facebook l'abandonne au profit des « émotions ».

j'aime de twitter 10 ans de retard  par apport à facebook

j'aime de twitter 10 ans de retard par apport à facebook

Twitter a-t-il un train de retard ? Alors que le réseau social doit trouver les moyens de re-dynamiser son image, voilà que Jack Dorsey annonce comme une nouveauté géniale l’apparition du bouton « J’aime » dans Twitter.

Ou plutôt, le remplacement du bouton « Favoris » par un coeur sur lesquels les internautes pourront venir cliquer pour manifester leur intérêt pour un tweet.

« Vous avez adopté les coeurs de manière exceptionnelle sur Periscope, et nous sommes ravis aujourd’hui de les intégrer à Twitter et Vine, homogénéisant ainsi les échanges pour l’ensemble de notre communauté », explique Twitter.

« A partir d’aujourd’hui, vous apercevrez des coeurs sur Twitter pour iOS et Android, twitter.com, TweetDeck, Twitter pour Windows 10, sur les Tweets intégrés au Web ainsi que l’app Android et le site Vine. Vous les verrez bientôt apparaître sur Vine pour iOS et Twitter pour Mac ».

Plus ça va, plus Twitter perd son identité en voulant se rapprocher d’un Facebook qui le surpasse très largement en nombre d’utilisateurs — Twitter revendique 316 millions d’utilisateurs par mois contre 1,5 milliards pour Facebook.

Et surtout, plus de 10 ans après la création de Facebook et à l’heure du déferlement des émojis, l’apparition d’un bouton « J’aime » sur Twitter a un goût d’invention du passé, qui n’est pas en phase avec les ambitions du réseau social.
La firme de Mark Zuckerberg trouve elle-même que le « J’aime » de Facebook est aujourd’hui dépassé et inadapté (allez-vous dire « J’aime » sur le tweet de votre ami qui annonce la mort de son chat ?), et a commencé à mettre en place des boutons d’émotions, qui offrent bien plus de nuances. Peut-être les verra-t-on dans 10 ans sur un Twitter qui aura totalement perdu son identité d’ici là ?

Welp, 1ère plateforme d’entraide bénévole

première plateforme d'entraide bénévole et entièrement gratuite

Welp, 1ère plateforme d’entraide bénévole

Welp me premier site d'entraide bénévole

Welp me premier site d'entraide bénévole

Welp est une plateforme de mise en relation, de personnes qui ont besoin d'aide (particuliers, associations, collectivités) avec des personnes disponibles pour donner un coup de main ponctuellement.

L'objectif de ce site d'entraide entièrement gratuit est de créer du lien, entre voisins, entre jeunes et moins jeunes. Aujourd'hui près de 20 millions de Français ont une activité bénévole, mais le tiers ne veut pas s'engager sur des missions régulières.
Welp répond à cette mutation.

Je veux « welper », mais comment ?

Le fonctionnement est relativement simple, la personne proposant son aide crée une petite annonce en détaillant les missions qu'elle souhaite réaliser (date, lieu, type d'aide). Actuellement il est recensé plusieurs catégories sur le site: garde d'enfants ou d'animaux, visite de courtoisie, don ou prêt d'objet, bricolage, cours particuliers...

Welp dans la pratique

Des cours de skype pour rester en contact avec la famille résidant à l'étranger, la construction d'une cabane en bois pour le petit dernier d'une fratrie, des heures de distribution de repas à des sans-abris, voici quelques exemples concrets des missions réalisées avec Welp. Il suffit de se connecter sur la plateforme pour consulter les annonces selon des critères définis. Après avoir pris contact avec les personnes pouvant aider, il est possible de noter l'expérience pour partager un retour à la communauté Welp. Aucune rémunération, échange ou engagement n'est demandé dans le processus, le service rendu est entièrement gratuit dans un esprit de solidarité pur.

Les bons plans à Tel-Aviv avec l'appli Right Tips

Righ Tips appli les bons plans à Tel-Aviv

 

L'appli bon plan à Tel-Aviv Israël

L'appli bon plan à Tel-Aviv Israël

Alors que le « retail » ne cesse de se développer, une startup, créée par deux jeunes français Nathaniel et Benjamin en 2014 à Tel Aviv se démarque avec l’application mobile RightTips.

Celle-ci propose aux passants, des bons plans lorsqu’ils se trouvent à proximité de certains commerces. Fini les publicités reçu chez soi ou au travail. Les utilisateurs recevront les informations au bon endroit et au bon moment.

Ces bons plans peuvent êtres de toutes sortes: une boutique pourra envoyer des promotions, des coupons de réduction, ou des informations sur une nouvelle collection. Un restaurant pourra communiquer sur le menu du jour. Un musée pourra proposer des visites interactives en envoyant des informations relatives aux œuvres au fur et à mesure de la visite. Les possibilités sont infinies.

Comment cela fonctionne t-il ? :
Des petites balises Bluetooth appelées beacon sont positionnées dans des lieux physiques ici boutiques, restaurants... et envoient directement un signal au Smartphone.

L’intérêt de ces émetteurs est la simplicité d’utilisation, ceux-ci ne nécessitent aucune contrainte d’installation et d’entretien.

Les commerçants équipés d’un beacon sont alors bien plus visibles commercialement, augmentent leurs profits et permettent ainsi la fidélisation de leur clientèle.

Bien évidement, l’utilisateur choisira ses centres d’intérêt afin de recevoir uniquement des notifications qui l’intéressent.

Disponible sur iPhone et Android, cette application donne accès aux PME à un outil révolutionnaire, en effet de plus en plus de personnes utilisent leur smartphone dans leur activité quotidienne.
À Tel Aviv c’est déjà plus de 150 commerces équipés de beacons.

A l’origine de cette application, les deux entrepreneurs ont travaillé sur un système (API) pouvant s’implémenter dans n’importe quelle application. Cette API, permet de faire communiquer un beacon avec un Smartphone.
Au vu de leur succès, ils ont décidé de lancer leur propre application RighTips.

Cette startup a déjà finalisé une première levée de fond, chez des investisseurs privés.

Forte de progression, elle souhaite atteindre ses ambitions en partant à la conquête de grandes villes européennes.

Voici donc une startup à suivre avec attention !