Judith Douillet

Niçoise d'origine, Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 14 ans. Elle est traductrice hébreu-français, rédactrice et correctrice, et écrit pour Alliance depuis 3 ans. Sa passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Israël : Mazal Tov ! Voici les premiers bébés de l’année 5777

Israël : Mazal Tov ! Voici les premiers bébés de l’année 5777

Dans les hôpitaux à travers le pays s’est ouverte la nouvelle année des naissances. De jolis nouveaux-nés qui sont les premiers d'une série de milliers de bébés dont la venue au monde est attendue au cours de l'année.

Environ une heure et demie après le début de la fête de Rosh Hashana, Maayan et Yaniv Tal Or de Karmiel sont devenus les heureux parents d’un ravissant bébé. Il est né à 20h07 à l’hôpital Ziv de Tsfat. Tout rose et en parfaite santé, il pèse 3.165 kg.

Yaniv, 46 ans et Maayan, 34 ans sont déjà parents de deux petites filles qui attendaient avec émotion à la maison autour de la table de fête avec le reste de la famille. « Il ne fait aucun doute que c’est un Nouvel An spécial et particulièrement heureux pour nous », a témoigné le papa.

Mazal Tov!

Mazal Tov!

Le centre hospitalier Maayanei Hayeshua a accueilli dimanche les premiers bébés 5777. Entre 19h30 et 19h40, ils sont trois à avoir pointé le bout de leur nez.

Au centre médical de Naharia, 19 naissances ont eu lieu ces deux derniers jours. Parmi les premières accouchées de l’année, Riki Bar Or de St Jean d’Acre, qui a mis au monde son 4ème enfant.

Pour Riki, il est question d'un 3ème accouchement en rapport avec les fêtes. En effet, l'un d'entre s’est déclenché à Pessah et un autre juste après l’entrée de Shabat. « Chaque accouchement est particulièrement émouvant et c’est un cadeau pour la nouvelle année. Toute la famille est heureuse et attendait cela avec impatience. J’avais la sensation que cela se produirait pendant la fête. Je souhaite Shana Tova, une bonne année à tout le peuple d’Israël avec de bonnes nouvelles », conclut-elle dans un sourire.

En cette année 5777, 8.585.000 personnes vivent en Israël selon le registre de la population, soit une augmentation de 172.000 personnes par rapport à l'année précédente.

Source : nrg.co.il

Diplomates et médecins israéliens oeuvrent ensemble pour le Vietnam

Diplomates et médecins israéliens oeuvrent ensemble pour le Vietnam

En l’espace d’une semaine seulement, plus de 8.300 citoyens vietnamiens nécessiteux ont reçu une aide humanitaire et médicale dans les régions éloignées de la province de Kon Tum de la part de la Joining Hands Mission parrainée par l'ambassade d'Israël à Hanoi et du Family Medical Practice (FMP), une chaîne de cliniques au Vietnam fondée et dirigé par un médecin israélien, le Dr Rafi Kot.

« C’est une goutte d’eau dans l’océan des besoins de la population mais c’est déjà quelque chose », a déclaré l'ambassadrice d'Israël au Vietnam, Meirav Eilon Shahar. "Dans notre routine quotidienne ici, nous faisons de la formation et un travail diplomatique, politique et économique pour promouvoir Israël et les entreprises israéliennes, explique t-elle.

« Nous aidons ainsi chaque année, mais à plus petite échelle. L’an dernier, une équipe a rénové une école endommagée par les inondations. C’est important pour nous - l'ambassade et le Family Medical Practice - de prendre soin des gens moins favorisés dans la société où nous travaillons. Beaucoup d’entreprises ne se rendront pas dans ces zones où les habitants représentent une très faible partie de la société ».

Le dr Kot et l'ambassadrice Meirav Eilon Shahar

Le dr Kot et l'ambassadrice Meirav Eilon Shahar

L'ambassade et le FMP ont apporté des vêtements, de la nourriture, des médicaments et des soins médicaux à 3.500 familles à Kon Tum, province de 10.000 kilomètres carrés composée de neuf districts et petites "communes" dans les hauts plateaux du centre du Vietnam.

"Nous avons appris que certaines communes n'avaient pas accès à l'eau potable. Ainsi, dans deux cas, l'ambassade a embauché une entreprise pour creuser des puits avant le début de notre mission », dit Shahar. "Nous avons également rénové l'école secondaire pour les minorités et fourni des manuels pour les enfants."

Les dons de nourriture et de vêtements ont été emballés dans des sacs portant des drapeaux israéliens et le logo du FMP, qui a envoyé des 120 médecins  bénévoles, des infirmières et du personnel de soutien logistique.

"Nous n’aurions pas pu le faire sans le Dr Kot. Il vit au Vietnam depuis 1987 et emploie des médecins de partout dans le monde. Il y a donc des médecins israéliens ici aussi », ajoute Shahar. "Il a effectué d'autres missions humanitaires dans le passé."

Shahar note que même si Israël jouit de l'admiration des vietnamiens pour sa technologie et ses innovations agricoles, "dans les régions éloignées, ils ne nous connaissent pas. J’ai demandé dans les écoles s’ils avaient entendu parler de nous, et la réponse était non. Maintenant, ils ont une idée sur Israël. "

Source : Israel21c

Une chic synagogue new-yorkaise facture ses places 3000$ pour les offices des fêtes

Une chic synagogue new-yorkaise facture ses places  3000$ pour les offices des fêtes

Pour les offices de Rosh Hashana, plus de 2500 sièges étaient disponibles dans la synagogue Emanu-el à des prix commençant à 875$.

La traditionnelle pomme trempée dans le miel a laissé un goût amer chez certains fidèles de la communauté juive de New York Emanu-el, après qu’ils aient découvert les prix facturés pour les offices des fêtes.

Le Temple réformé Emanu-El est accusé d'instituer un «pay to pray » (payer pour prier), politique instituée pendant les grandes fêtes, demandant aux fidèles une participation de plus de 3000 $ pour jouir du privilège de siéger dans les dix premiers rangs pour l’office du Nouvel An, selon The Telegraph.

Fondé en 1845, cette synagogue chic de la 5ème Avenue accueille quelques-unes des figures les plus marquantes de New York, dont l'ancien maire et milliardaire Michael Bloomberg et le président de la CNN Jeff Zucker. La comédienne Joan Rivers en a également été membre.

temple-emanuel-2

Le prix d'entrée au service de fête de ce dimanche, selon le New York Post, était de 3275 $, plus du double du prix d’un billet pour le smash Broadway musical Hamilton. Les billets pour la dernière production théâtrale valaient au guichet la somme de 1502 $.

Plus de 2.500 sièges étaient disponibles au Temple Emanu-El, avec un prix de départ des billets à 875 $ pour les fidèles les moins fortunés.

Certains rabbins de New York ont qualifié ce prix "d’offensif", affirmant que la mise en place de barrières financières nuisait à la grande communauté.

Rabbi Yehuda Lipskier, du centre juif Chabad, a déclaré que bien que le Temple Emanu-el avait le droit de facturer l'admission, il trouvait difficile de renvoyer des fidèles souhaitant prier.

"Les synagogues sont libres de facturer, mais le rendre obligatoire n’est pas la voie à prendre," at-il dit.

"C’est un pays libre. Ils peuvent facturer 3000 $ par billet. Mais si quelqu'un toque à la porte, demande à venir prier et se voit refusé parce qu’il n’a pas de ticket d’entrée, cela me pose un problème ».

Source : Jpost

La romancière italienne Elena Ferrante serait la fille d’une rescapée de la Shoah

La romancière italienne Elena Ferrante serait la fille d’une rescapée de la Shoah

Un journaliste italien clame avoir identifié la célèbre romancière se cachant sous le nom de plume Elena Ferrante.

Ferrante, dont les romans napolitain - "My Brilliant Friend", "The Story of a New Name", "Those Who Leave", "Those Who Stay" et "The Story of the Lost Child" - sont largement acclamés, a été identifiée dimanche par Claudio Gatti dans The New York Review of Books et dans les publications en allemand, français et italien.

Elle se nommerait Anita Raja, traductrice basée à Rome et sa mère d'origine allemande  serait une survivante de la Shoah.

Ferrante et son éditeur ont farouchement gardé sa vie privée. Elle n'a jamais promu ses livres et n’a donné que de rares interviews, par courriel exclusivement. Le seul fait personnel qu’elle ait jamais révélé est sa ville natale, Naples. Elle s’est justifiée dans une interview en expliquant que "les livres, une fois qu'ils sont écrits, n’ont pas besoin de leurs auteurs."

Gatti a dit qu'il en était arrivé à cette conclusion en se fondant principalement sur le fait que Raja a travaillé comme traductrice indépendante allemand- italien pour la maison d'édition E/O, qui est celle qui publie des romans de Ferrante, et a reçu des paiements qui ont considérablement augmenté après que les romans napolitains aient été traduits en anglais et d'autres langues.

Raja n'a pas fait de commentaires sur ces revendications, son éditeur ne les a pas nié, mais a critiqué Gatti pour la publication de son article.

Les ouvrages qui ont été publiés entre 2011 et 2015 se sont vendus à plus de deux millions d'exemplaires dans le monde entier et ont été largement salués, le New York Times Book Review qualifiant Raja de «l'un des grands romanciers de notre temps."

Les livres racontent l'histoire de deux filles napolitaines issues d'un quartier pauvre dont l'amitié et la vie turbulente et intense couvre des décennies et reflète les changements dans la vie des femmes en Italie et dans le monde entier.

Raja est mariée à l'écrivain napolitain Domenico Starnone. Des spéculations dans le passé ont émis l’idée que Raja et Starnone auraient écrit les romans à quatre mains.

L'article de Gatti a attiré beaucoup de critiques à travers la presse, la plupart des publications disant que Ferrante aurait dû être autorisée à préserver son anonymat.

Adam Kirsch, dans le New York Times, a déclaré que «la révélation de Mme Ferrante ressemble à une attaque faite à la littérature."

Dans le passé, Ferrante avait déclaré que si son identité devait être exposée, elle arrêterait l'écriture, de sorte que cette divulgation pourrait se révéler décevante pour ses nombreux admirateurs.

Source : jpost

Des casques de réalité virtuelle pour cibler des criminels nazis non identifiés

Des casques de réalité virtuelle pour cibler des criminels de guerre nazis non identifiés

Des procureurs allemands ainsi que la police locale ont commencé à utiliser des casques de réalité virtuelle dans leur enquête pour traduire les derniers criminels de guerre restants d’Auschwitz en justice, a rapporté l'AFP dimanche.

En utilisant les plans du camp de la mort de la Pologne occupée, l’expert en imagerie numérique du bureau du crime de  l'Etat de Bavière, Ralf Breker a créé un modèle d'Auschwitz en réalité virtuelle  permettant aux juges et aux procureurs d’imiter le déplacement autour du camp tel qu'il était pendant la Shoah.

"Très souvent, les suspects reconnaissaient avoir travaillé à Auschwitz, mais sans avoir su vraiment ce qui s’y passait," a déclaré Jens Rommel, chef du bureau fédéral d’enquête sur les crimes de guerre nazis, à l'AFP.

Auschwitz

Auschwitz

"Légalement, la question porte sur leur intention: un suspect doit il avoir su que les gens étaient emmenés dans les chambres à gaz prises ou abattus ? Ce modèle est un très bon outil, très moderne pour l'enquête, car il peut aider à répondre à cette question», a ajouté Rommel .

«L'avantage du modèle offre de recevoir une meilleure vue d'ensemble du camp pour recréer la perspective d'un suspect, par exemple dans un mirador", a déclaré Breker.

Selon Rommel, cet appareil pourrait aider à poursuivre un nombre à « deux chiffres » de suspects qui sont encore vivants.

En plus des plans des archives d'Auschwitz, Breker a utilisé des photographies datant de cette période et a visité Auschwitz en 2013 dans le but de construire son dispositif.

Les autorités allemandes ont déclaré que cet appareil pourrait être prêté à Yad Vashem, après la fermeture de toutes les affaires pénales, a rapporté l'AFP.

Source : jpost

Le formidable engouement des célébrités non-juives pour le judaïsme

La formidable popularité du judaïsme auprès des non-juifs

Cette année, des célébrités non-juives ont rendues publiques avec beaucoup d'aisance leurs inclinations juives, depuis leur engouement pour le Gefilte Fish jusqu’au chant du classique de la Pâque, "Dayenu."

Voici les 10 premiers moments de l’année juive 5776 relatant l’inspiration des non-juifs pour le judaïsme, dans les mondes du sport, du divertissement et de la politique.

1. Amar Stoudemire est parti en Israël

La star de la NBA a signé un contrat de deux ans avec l'équipe de basket-ball israélien Hapoel Jerusalem en Juillet. Stoudemire a une histoire avec le judaïsme: il s’est lui-même décrit comme «spirituellement et culturellement juif» et a confié qu'il avait probablement une ascendance juive. « Ma famille et moi sommes heureux de commencer un nouveau voyage en Israël, un pays que je l'ai appris à aimer», a déclaré le joueur de basket-ball.

2. Michael Phelps a reçu un traitement folklorique au nom yiddish

Les amateurs de sport ont été confondus après avoir vu les marques rouges pourpres sur les corps de plusieurs athlètes olympiques en Août, y compris sur le champion de natation Michaël Phelps. Il se trouve qu'ils recevaient un traitement appelé "Bankes" en yiddish - qui consiste à appliquer des tasses de verre chauffées sur la peau, dans l'espoir de retirer les mauvais esprits. Malgré notre scepticisme au début, après avoir vu Phelps remporter six médailles à Rio, nous pensons sérieusement à tenter les ventouses.

3. Une gymnaste japonaise s’est produite aux Jeux Olympiques sur un air hassidique

Sae Miyakawa nous a séduits en effectuant sa performance au sol à Rio sur le classique juif "Kol Haolam Kulo," qui a été écrit à l'origine par le rabbin Nahman de Breslev. Même si l'équipe japonaise n'a pas gagné de médaille, sa performance a montré que le «renouveau klezmer» résonnait dans le monde entier.

4. Terrell Suggs, joueur de la NFL, a arrêté de manger du gefilte fish pour perdre du poids

T. Suggs

T. Suggs

Le linebacker des Ravens de Baltimore est un grand fan des boulettes de poisson ashkénazes mais il a expliqué que, pour garder la forme, il a dû  s’en abstenir. «J'aime mon poulet frit, ma pizza, mes pêches et mon gefilte fish», a déclaré Suggs en Août. «Je devais arrêter tout cela. Je mange encore les pêches, cependant, et un peu de poisson. L'athlète arbore également une étoile de David tatouée sur son bras droit. Pourtant, impossible de savoir si son amour pour la nourriture ashkénaze lui a inspiré le tatouage, ou si c’est le contraire.

5. Gina Rodriguez a déclaré que les latinos d’Hollywood devraient prendre exemple sur les Juifs

La star de "Jane the Virgin", pionnière pour les minorités d'Hollywood, a déclaré en Août que les Latinos devraient apprendre des célébrités juives. «Une chose que j'aime dans la culture juive est l'effet fourmilière. Chaque fourmi apporte de la nourriture à la fourmilière et tout le monde mange ", a déclaré Rodriguez au Latina Magazine. "En effet, nous avons tellement peur qu'il n'y ait pas assez de place pour tous que nous nous battons pour arriver au sommet. Ce n’est pas nécessaire ».

6. Kathryn Hahn, la star de "Transparent" a honoré des rabbins lors d'un gala

Hahn est pas un rabbin, en fait, elle n'est même pas juive. Mais cela n'a pas empêché l'actrice catholique, qui joue le rabbin Raquel dans les acclamées séries Amazon  «Transparent» d'accueillir le gala annuel pour le groupe de la justice sociale rabbinique, Teruah: l'appel rabbinique pour les droits de l'homme en mai. L'événement a honoré les chefs religieux juifs qui ont combattu pour les droits humains.

7. John Kasich a donné cours aux Juifs orthodoxes sur la Torah

Lors d'une visite à Borough Park en Avril, le gouverneur de l'Ohio a fait en sorte de donner à un groupe de juifs orthodoxes son interprétation de la Bible. Dans une conversation qui est sortie quelque peu condescendante, Kasich a demandé à un groupe d'étudiants de la yeshiva, qui passent probablement leurs journées à étudier les textes juifs, s’ils avaient déjà lu quelque chose au sujet de Joseph. Il a également dit qu'Abraham l'emportait sur Moïse, que beaucoup de Juifs considèrent comme le personnage biblique le plus important. Kasich semblait confiant dans son argumentation, mais nous ne sommes pas certains qu’il ait convaincu les Juifs.

8. Ted Cruz a fait cuire de la matsa à Brooklyn

L'espoir présidentiel a apporté sa contribution dans la confection de pain azyme à Brooklyn avant la primaire de New York en Avril, juste avant la Pâques. Cependant, se joindre à la foule pour chanter le traditionnel "Dayenu" n’a pas suffit à l'aider à remporter l'investiture républicaine; il est arrivé à la troisième place avec 14,5% des votes républicains.

9. Donald Trump a revêtu un talith

D. Trump

D. Trump

En Septembre, le candidat républicain à la présidentielle a enfilé un châle de prière juive venu tout droit d’Israël offert par un pasteur au cours d'une visite dans une église noire à Detroit. L'incident a laissé de nombreux Juifs, la fille juive de Trump Ivanka comprise, perplexes.

10. Hillary Clinton a brisé les barrières dans un journal haredi

En plus de devenir le premier candidat féminin à la présidence d'un grand parti, Clinton a atteint des sommets cet été: En Août, un journal haredi basé à New York interdisant généralement les photos de femmes dans ses pages a donné le feu vert à l’impression d’une photo de la candidate. Le hic: seuls son bras et le haut de sa tête étaient visibles. Le rédacteur en chef d'un autre journal orthodoxe a déclaré l'année dernière que si Clinton devait devenir Présidente, il pourrait repenser sa politique éditoriale au sujet de la mise en vedette des photos de femmes.

Source : jta.org

Israël utilise des feuilles d’épinards pour produire du carburant propre

Israël utilise des feuilles d’épinards pour produire du carburant propre

Popeye, le célèbre personnage de dessin animé claironnait à qui voulait bien l’entendre : « Je suis fort parce que je mange des épinards. Je suis Popeye le marin ».

Les épinards, qui contiennent du fer, sont en effet célèbres pour leur valeur nutritive. Mais, qui sait qu’ils peuvent également produire de électricité ? Incroyable mais vrai, un groupe de chercheurs israéliens a mis au point une cellule qui utilise la lumière du soleil pour produire de l'électricité à partir d’extraits feuilles d'épinards extrait.

A partir de l’utilisation d'un extrait simple de membranes de feuilles d'épinards, des chercheurs de l'Institut Technion-Israel of Technology ont développé un bio-photo-électro-chimique (BPEC) cellule qui produit de l'électricité et de l'hydrogène à partir de l'eau en utilisant la lumière du soleil.

La matière première est de l'eau qui produit un courant électrique, de l'hydrogène et de l'oxygène. "La combinaison unique d'un BPEC (bio photo electro-chemical)  de cellules végétales et de membranes synthétiques, qui absorbent la lumière du soleil et la convertissent en un flux d'électrons hautement efficace, ouvre la voie à la mise au point de nouvelles technologies pour la création de carburants propres à partir de sources renouvelables: l'eau et l'énergie solaire", selon un communiqué du Technion.

Popeye le costaud

Popeye le costaud

La cellule BPEC développée par les chercheurs est basée sur le processus naturel de la photosynthèse des plantes, dans lequel la lumière pousse les électrons qui produisent des molécules énergétiques chimiques stockables, qui sont les combustibles de toutes les cellules dans les mondes animal et végétal.

Afin d'utiliser la photosynthèse pour la production de courant électrique, les chercheurs ont ajouté un composé à base de fer à la solution. Ce composé sert de médiateur pour le transfert des électrons à partir des membranes biologiques vers le circuit électrique, ce qui permet la création d'un courant électrique dans la cellule.

Contrairement à la combustion d'hydrocarbures - qui émettent des gaz à effet de serre (dioxyde de carbone) dans l'atmosphère et polluent l'environnement - le produit de la combustion de l'hydrogène est de l'eau propre. Par conséquent, "c’est un cycle fermé qui commence avec de l'eau et se termine avec de l'eau, permettant la conversion et le stockage de l'énergie solaire en hydrogène gazeux, ce qui pourrait être un substitut propre et durable pour le carburant", selon les chercheurs.

Source : nocamels.com

Après Apple, Samsung NEXT s’implante à Tel Aviv

Après Apple, Samsung NEXT s’implante à Tel Aviv

Le géant Sud-Coréen Samsung Electronics a ouvert son nouveau centre d'innovation mondial (GIC) à Tel-Aviv. Le lancement de Samsung Next Tel Aviv cette semaine est le dernier signe de l'intérêt croissant de la société sud-coréenne en matière d'innovation israélienne.

Samsung GLC a été lancé en 2013 dans un programme d'investissements technologiques de stade précoce. Samsung possède déjà des bureaux CIG à New York, San Francisco, Séoul et dans la Silicon Valley.

"En Israël, vous bénéficiez d’un nombre le plus important au mètre carré d’ingénieurs plus talentueux les uns que les autres que partout ailleurs dans le monde", a déclaré Kai Bond, directeur général et chef de la direction du centre d'innovation mondial Samsung à New York.

Selon Eyal Miller, directeur général et PDG de Samsung Next Tel Aviv, "Samsung est connu pour son matériel, mais nous voulons construire un centre important pour les investissements dans les logiciels."

Samsung NEXT

Samsung NEXT

« Il n'y a pas de limite au budget ou au nombre de start-ups dans lesquels la société peut investir », a déclaré Miller, « et les investissements seront faits en fonction des possibilités ». Samsung va soit acquérir des entreprises qui réussissent et les incorporer à ses lignes de produits, soit les aider à amasser des fonds pour se développer davantage », a-t-il noté.

Samsung Next a célébré son lancement officiel le 28 Septembre au Tel Aviv Innovation Festival DLD.

Leur stand à l'événement annuel de la technologie comprenait un tour de montagnes russes en réalité virtuelle qui utilisait le Samsung Gear VR produit par Oculus. Le trajet, très excitant, donne le vertige même aux initiés.

Le nouveau centre de Samsung Tel-Aviv - situé dans le complexe Sarona - va investir dans l'intelligence artificielle, la cyber-sécurité, les techniques de réalité virtuelle et augmentées et les technologies de données volumineuses.

Samsung NEXT, qui fonctionne au sein de GIC, serait le quatrième programme Samsung mis en place en Israël au cours des 10 dernières années. Les autres activités dans le pays incluent les investissements de Samsung’s venture arm, le programme de Yakum qui intègre la technologie israélienne dans les unités d’affaires Samsung et les bureaux de Samsung Ramat Gan qui investissent dans des technologies à un stade précoce.

Source : Israel21c – Times of Israel

Les réformistes américains en campagne contre Israël

Les réformistes américains en campagne contre Israël

La loi des bains rituels et les frictions au Mur des lamentations ont fait bouillir la réforme et les communautés conservatrices. Le Ministère des Affaires étrangères appelle les diplomates à un « retour au calme ».

Les réformistes et les communautés conservatrices aux États-Unis ont lancé une vaste campagne de protestation contre le gouvernement israélien.

Leurs prétextes: les grandes lignes de la loi des bains rituels approuvées en deuxième et troisième lectures  à l’approche du terme de la dernière session de la Knesset, la décision du gouvernement qui, sous la pression de la faction religieuse, n'a pas mis en œuvre le projet de réserver un secteur à la réforme au Mur des lamentations, et la question de la conversion, qui permet de maintenir le monopole orthodoxe.

Selon le rapport, ce matin (dimanche) du journal Haaretz, la campagne est menée principalement par la JFNA,- Organisation des Fédérations juives d'Amérique du Nord - , la plus grande organisation juive dans le continent. La campagne comprendra des appels lancés au bureau du Premier Ministre, des inteviews dans les médias et des sermons pendant la fête.

les communautés conservatrivces en ébullition

les communautés conservatrivces en ébullition

L’ambassade d'Israël à Washington et sept consulats à travers les États-Unis ont été chargés par le Ministère des Affaires étrangères de préparer une campagne de protestation. En vertu de "l’intensification de la critique d'Israël sur le judaïsme libéral d’Amérique du Nord", le chef de la section de la diaspora auprès du Ministère des Affaires étrangères de la Diaspora, Akiva Tor, demande aux diplomates d’intensifier leur présence dans les synagogues des communautés libérales pendant les fêtes.

"Nous supposons que la plupart d'entre vous ont l’intention  d’effectuer de telles visites, comme d’habitude, le caractère sensible de la situation actuelle nécessite plus d'attention et de préparation pour cela," a-il-écrit en leur demandant de souligner que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et l'ensemble du gouvernement se sont engagés à trouver une solution au problème des prières  au Mur occidental, conformément à la décision du gouvernement sur la question. Cependant, "compte tenu des difficultés politiques ayant vu le jour, le sujet a besoin de plus de temps. "

Source : Arutz 7

En raison de Rosh Hashana, la semaine du deuil de Shimon Peres sera écourtée

En raison de Rosh Hashana, la semaine du deuil de Shimon Peres sera écourtée

La famille du 9ème Président d’Israël Shimon Peres observera la Shiva (semaine de deuil selon la tradition juive) pendant seulement une journée et deux heures – en raison de Rosh Hashana.

La Shiva commencera dès la fin des obsèques vendredi matin, et se poursuivra jusqu'à deux heures avant l’entrée du Shabbat. La famille reprendra le deuil à l’issue du Shabbat jusqu’à dimanche, deux heures avant la fête. En raison du nombre de personnes attendues pour présenter leurs condoléances, les enfants observeront la Shiva au centre Peres pour la paix à Yaffo.

La Shiva juive traditionnelle dure 7 jours mais de nos jours, on observe un deuil de six jours au plus car selon la loi juive, le Shabbat n’est pas un jour de deuil.

Le cimetière du Mont Herzl

Le cimetière du Mont Herzl

Lorsqu’il est question des fêtes, non seulement les règles de deuil sont annulées mais le deuil lui-même est interrompu sans qu’il soit nécessaire de le poursuivre par la suite.

Il y a différents niveaux dans les règles de deuil : certaines interdictions ne sont valables que pendant la Shiva, d'autres restent en vigueur jusqu'à l'expiration de trente jours à compter de l'enterrement, et quelques autres restrictions durent une année. Le jour de fête annule les interdictions relatives à la Shiva et aux 30 jours (sauf pour se raser et se couper les cheveux).

Au terme de la Shiva, il est de coutume de se rendre au cimetière. Mais si la fin de la Shiva intervient pendant une fête, on attendra jusqu’à la fin de la fête. Cependant la cérémonie « des 30 jours », marquant 30 jours après l’enterrement sera organisée, même si elle « tombe » pendant la fête.

Sont considérés comme jours de fête : Roch Hachana, Yom Kippour, Souccot, Pessa'h et Chavouot.

Source : nrg.co.il