Judith Douillet

Niçoise d'origine, Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 14 ans. Elle est traductrice hébreu-français, rédactrice et correctrice, et écrit pour Alliance depuis 3 ans. Sa passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

18 ans plus tard : Que sont devenus les célèbres quadruplés israéliens

18 ans plus tard : que sont devenus les célèbres quadruplés israéliens

Il y a exactement 18 ans, aujourd’hui même, une vague d’excitation envahissait l’hôpital Chaarei Tsedek de Jérusalem où une famille religieuse accueillait la naissance de ses quadruplés –quatre garçons –.

Aujourd’hui, Ben Tzion, Yossef, Shlomo et Yishai fêtent leurs 18 ans et leur mère, la publiciste Yael Mizrahi, raconte leur parcours.

« Le 16 Eloul, mes quatre magnifiques garçons sont venus au monde », a écrit Yael dans un post publié hier à l’attention des lecteurs laïcs. « Je me souviens que le jour de leur naissance, une journaliste est venue à l’hôpital pour couvrir ce merveilleux miracle. Je me souviens de la question de l’un des photographes qui m’a abordée, dans un sourire : « Félicitations, alors, quatre Golanim (quatre futurs combattants dans l’unité Golani N.D.T) ? ». J’ai souri en retour mais je savais qu’un jour, je devrais y apporter une réponse.

« Aujourd’hui, mes quadruplés ont 18 ans. Ils sont étudiants en Yeshiva.  Ils étudient pour le maintien du monde. Vous avez du mal à le croire, je sais. Mes garçons ont 18 ans et ils sont amoureux de la Torah. Ils se condamnent eux même à la simplicité toute leur vie. Et c’est notre partenariat avec vous, notre responsabilité mutuelle. Nous ne sommes pas contre vous, nous sommes avec vous. Mes garçons savent que dans le bus, on se lève aussi devant les soldats ».

Les quadruplés aujourd'hui

Les quadruplés aujourd'hui

S'adressant à sa progéniture, elle poursuit: « Et vous mes enfants, étudiez la Torah, étudiez la de toutes vos forces. Si vous baissez les bras, si vous montrez des signes de fatigue, souvenez vous que d’autres mères ont reçu des fils en cadeau ce même 16 Eloul et que certaines d’entre elles se tordent les mains d’angoisse car leurs garçons célèbrent aujourd’hui leur 18ème anniversaire dans les ruelles de Gaza et dans les griffes de l'ennemi. Priez aussi pour que ce ne soit pas leur dernier été ".

Les sept frères de Yael Mizrahi ont tous fait l’armée mais elle encourage ses fils dans leur choix. « L’étude de la Torah est la valeur suprême et fondamentale de notre nation".

Par ailleurs, si vous pensez qu’élever des quadruplés est une entreprise périlleuse, sachez que la famille Mizrahi a fait encore mieux : après les quadruplés, des jumeaux sont venus au monde et le couple élève aujourd'hui une famille de 11 enfants, dont seulement deux filles. L’un de leurs fils qui a étudié à la yeshiva dans le passé s’est engagé dans Tsahal et sert aujourd’hui dans l’unité orthodoxe « Netsah Yehouda ». Les filles travaillent pour le bureau du Procureur à Jérusalem.

Source : mako.co.il

Les commerces lésés par les travaux du tramway de Tel Aviv portent plainte

Le café Tachtit sur Lincoln ainsi que les restaurants Olive sur Carlebach et Mi Vami sur Begin, entre autres, ont déposé plainte pour un total de 7,8 millions de NIS  de dommages et intérêts pour le manque à gagner causé par la construction du tramway à Tel Aviv.

Un peu plus d'un an après le début de la construction du tramway de Tel-Aviv, 13 entreprises de premier plan dans la ville ont déposé plainte contre l'Etat d'Israël, le système de transit métropolitain de masse (NTA) et la municipalité de Tel-Aviv, pour cause de dommages financiers entraînés par la construction.

Les 13 entreprises, pour la plupart des restaurants et des cafés dans les environs de Carlebach-Allenby réclament 7.8 millions de NIS.

« Cette plainte a été déposée par les entreprises ayant subi des dommages graves suite aux importants travaux de construction de la ligne de tramway à Tel-Aviv effectués entre Août 2015 et Août 2016, causant de sérieux dommages aux commerces de proximité.

 

Commerces de la rue Calebach

Commerces de la rue Calebach

Selon la poursuite, la construction du tramway à Tel Aviv comporte une vaste excavation le long de la route prévue et entraîne une redirection importante des transports en commun dans le quartier, le blocage des entrées des commerces et un accès limité aux véhicules privés.

En outre, les demandeurs se plaignent de la saleté et des retombées qui ont affecté leurs commerces : "Qui aimerait s’asseoir et manger dans le désordre et la poussière d'un chantier de construction?"

Les travaux ont également provoqué une réduction significative de la circulation à pied dans le quartier, menant à une baisse de la fréquentation des restaurants.

De surcrôit, les propriétaires d'entreprise ont déclaré se réserver le droit d’entamer des poursuites à l'avenir pour les dommages supplémentaires subis à partir Septembre 2016.

Les déclarations de la défense n'ont pas encore été énoncées.

La municipalité de Tel-Aviv a déclaré en réponse « étudier le dossier » et NTA a ajouté : « "NTA, en tant que société d'État, est engagé à faciliter les opérations commerciales quotidiennes aux abords de la zone de travaux. La décision concernant l'indemnisation des entreprises est faite par les ministères concernés ».

Source : Ynet

Israël : 35 années de prison pour le complice d'un terroriste assassin

Israël : 35 années de prison pour le complice d'un terroriste

Abed al-Aziz Meri, l'homme qui a acheté le couteau utilisé par le terroriste Muhannad Halabi pour poignarder à mort deux israéliens en Octobre dernier à Jérusalem, a conclu un accord avec le procureur selon lequel il acceptait de plaider coupable, écopant ainsi de 35 années de prison.

Muhannad Halabi a assassiné Néhémia Lavi et  Aaron Benita près de la Porte des Lions dans la vieille ville de Jérusalem et sérieusement blessé la femme ainsi que l'enfant de ce dernier. Il a été abattu sur les lieux de l'agression par les agents de la police des frontières.

Selon l'acte d'accusation initial, Meri a été accusé d'avoir assassiné les deux hommes et tenté d'assassiner Adèle, la veuve de Benita, grièvement blessée dans l'attaque.

Selon l'acte d'accusation mis à jour, Meri, un membre du Hamas âgé de 22 ans et étudiant à l'Université Al-Quds à Abu Dis, a encouragé Halabi à mener à bien cet attentat à la veille de Souccot l'an dernier.

Aharon Benita et Néhémia Lavi

Aaron Benita et Néhémia Lavi

Le jour de l'attentat, Meri et Halabi se sont rendus à la mosquée al-Aqsa pour prier. Sur leur chemin, ils ont rencontré des policiers israéliens qui leur ont refusé l’entrée.

Halabi a confié plus tard Meri qu'il voulait "gifler" l'officier de police, ce à quoi son complice a répondu qu'il ne devrait pas se contenter de cela, mais plutôt accomplir "quelque chose d'utile."

Meri a alors acheté un couteau de boucher pour Halabi, s’est pris en photo avec lui, et lui a dit qu'il devait mourir "en martyr" dans l'attaque, afin de devenir un «shahid».

Le duo a pousuivi son chemin avant de se séparer à proximité de la Porte de Damas. Halabi a attaqué le couple Benita, qui marchait rue Hagai, sur le chemin de retour du Mur occidental, avec ses deux jeunes enfants.

Rabbi Néhémie Lavi a entendu leurs appels à l'aide et est sorti de son domicile pour les aider. Lui aussi a été victime de l'attentat, assassiné par Halabi.

En plus de l’accusation portée contre lui pour avoir participé au meutre, Meri a également été inculpé pour entrée illégale en Israël et de possession d'un couteau.

Source : Ynet

Le concert d’un chanteur israélien gay divise une ville religieuse en Samarie

Le concert d’un chanteur israélien gay divise une ville religieuse en Samarie

Les panneaux publicitaires annonçant le concert d’un chanteur ouvertement gay dans une ville de Samarie ont été récemment profanés et certains membres de la communauté ont exprimé leurs objections face à ce show controversé.

Les résidents d’Elkana, ville à prédominance religieuse en Samarie, ont récemment découvert plusieurs panneaux annonçant la promotion d'un concert prévu pour le mois prochain, barbouillés de la phrase "Profanation du nom de Dieu" peinte à la bombe.

Les affiches annonçaient le spectacle conjoint d'un chanteur religieux - Hanan Ben-Ari - et d'un chanteur laïc - Ivri Lider, au sein de l’événement annuel “Face to Face”, qui réunit israéliens religieux et laïcs. Cela a attiré les critiques de certains résidents qui se sont opposés à la présence d’Ivri Lider, artiste ouvertement gay, lors de cet événement censé se dérouler pendant la période des fêtes de Souccot.

Un concert controversé

Un concert controversé

Un couple a diffusé un message dans la liste de courriel de la ville appelant à l'annulation du spectacle.

"Comment une ville religieuse comme Elkana peut-elle inviter une personne ouvertement pervertie - selon la définition de la Torah - à se produire dans notre communauté? Nous n’avons pas besoin d'être des pionniers et de devenir la première ville religieuse à inviter une personne avec des perversions sexuelles, selon la Torah, à jouer dans notre ville ... Ce n’est pas une façon saine d'éduquer nos enfants. Il est pas trop tard pour admettre l'erreur et la corriger ".

Le maire de la ville, Assaf Mintzer, a rejeté les appels d’annulation du spectacle, et a insisté en disant que les adversaires de la performance représentaient une minorité : "Le festival « Face to Face » aura bien lieu pour la troisième année consécutive. Il rassemble des collaborations musicales intéressantes et de qualité entre les acteurs de différents secteurs dans l'esprit de la fête de Souccot et de la tradition d'Ushpizin [hospitalité de Souccot] ".

«La musique est une merveilleuse façon de rassembler les gens pour se connecter. C’est un langage commun », a ajouté Minzter.

"Ce n’est pas ma position," a dit Minzter au sujet de l'opposition au concert, « et ce n’est pas la position de la ville.  La grande majorité - même en dehors d’Elkana, soutient le spectacle ».

Certains résidents, cependant, ont critiqué la réponse du maire.

"Pourquoi a-t-il tellement insisté pour faire venir un artiste qui ne représente pas le caractère religieux de la ville? Ce n'est pas l’exemple que la plupart des gens ici veulent inculquer à leurs enfants », exprimé un témoin.

Source : Arutz7

Les bons voeux de rétablissement de Barbra Streisand à Shimon Peres

Les bons voeux de rétablissement de Barbra Streisand à Shimon Peres

Des élèves de maternelle ont envoyé leurs vœux de guérison des quatre coins du pays, des étudiants lui ont souhaité une bonne santé et une chanteuse célèbre s’est associée à tout ce petit monde pour rappeler que l’ancien Président jouissait "d'une place privilégiée dans son cœur".

Parmi les nombreuses lettres adressées au 9ème Président Shimon Peres qui sont parvenues au centre médical Sheba, une a particulièrement ému ses proches ainsi que l’équipe médicale.

La célèbre chanteuse et actrice Barbra Streisand lui a envoyé un message personnel dans lequel elle a exprimé : « Cher Shimon, je suis heureuse que vous soyez sur le chemin de la guérison. J’ai eu l’honneur de chanter pour vous en Israël à l’occasion de votre 90ème anniversaire et de passer du temps en votre compagnie. Vous avez une place privilégiée dans mon cœur. Chaleureuses salutations - Barbra Streisand ».

Le message de Barbra Streisand adressé à Shimon Peres

Le message de Barbra Streisand adressé à Shimon Peres

Shimon Peres a passé ce matin un CT dont les résultats se sont avérés satisfaisants. Suite à l’ examen, les médecins ont entamé le processus graduel de réduction des anesthésiques. À ce stade, ils ont décidé de conserver la respiration artificielle.

Entre Peres et Streisand s’est tissée une relation particulière qui est arrivée à son paroxysme lors de la venue en Israël de la chanteuse. Elle a chanté une chanson choisie par l’ancien Président, la prière de « Avinou Malkenou ». Peres a fait ce choix en souvenir de son enfance dans son village natal de Vyshneve et de son grand-père, assassiné par les nazis, cicatrices profondes qui marquent son cœur à jamais. Chaque jour de Yom Kippour, l’enfant Shimon Peres s’enveloppait dans le Talit de son grand-père pour la prière d’Avinou Malkenou. 

Le bureau de Shimon Peres et sa famille ont remercié sur Facebook toutes les personnes qui ont fait preuve de sympathie à l’égard de l’ancien Président : « "A l’attention de tous les amis du 9ème Président Shimon Peres en Israël et à l'étranger, au nom du bureau, de la famille et des proches, nous tenons à vous remercier ici pour les vagues de soutien et d'amour dont Peres a été l’objet, qui lui donnent des forces et beaucoup d’optimisme. Nous souhaitons n’entendre que de bonnes nouvelles ".

Source : Ynet

La mode est aux Sneakers : Top liste des plus belles baskets de la saison en Israël

La mode est aux Sneakers : Top liste des plus belles baskets de la saison en Israël

Ce n’est pas réellement une nouvelle tendance car toutes les maisons de mode dignes de ce nom possèdent dans leur catalogue au moins une paire de Sneakers. Cependant, malgré le retour de la saison hivernale, on peut constater que les baskets blanches sont toujours en vedette de concert avec la tendance métallisée.

Converse, 449 shekel chez Prikers au Dizengoff Center

Converse, 449 shekel chez Prikers au Dizengoff Center

Les Sneakers sont une bénédiction pour nos pieds : confortables avec une semelle de caoutchouc flexible et au cours des dernières années, elles sont devenues une tendance particulièrement pétillante.

Il existe quelques modèles majeurs, comme les célèbres baskets montantes All-Stars, les basses à la semelle toute fine ou encore très épaisse.

Pull-and-Bear: 199 shekel

Pull-and-Bear: 199 shekel

Il existe des modèles à lacets ou bien sans, des Sneakers de sport qui ressemblent à des chaussures d’entrainement et des tennis pour filles qui ont fait leur grand retour avec le comeback du légendaire modèle Stan Smith d’Adidas. On ne trouve quasiment aucune maison de couture, et bien entendu aucune grande enseigne de mode, qui ne possède au moins un modèle de baskets.

Si dans le passé, les Sneakers rimaient avec jeans et shorts, aujourd’hui, la situation est complètement différente. Depuis déjà quelques saisons, elles conviennent très bien avec une jupe, une robe ou même un pantalon habillé, de sorte que vous pouvez facilement les intégrer dans vos vestiaires pour les combiner à l’infini.

Dolce Gabbana: 363 shekel sur le site "net à porter"

Dolce Gabbana: 363 shekel sur le site "net à porter"

Concernant les couleurs, comme pour chaque saison hivernale, on préférera des tons plus sombres. Néanmoins, on peut constater que les baskets blanches sont toujours en vedette aux côtés des Snickers colorées, dorées ou argentées. 

Source : walla.co.il

Journée du Cinéma Israélien : 31 films à 10 shekel

Journée du Cinéma Israélien : 31 films à 10 shekel

Juste avant les fêtes et les Ophir Awards (Oscars israéliens N.D.T), les salles de cinéma célébreront mercredi la Journée du Cinéma Israélien.

Ce mercredi 21 Septembre marquera une nouvelle fois la Journée du Cinéma Israélien qui est devenue ces dernières années un événement attendu du calendrier, juste avant les fêtes et les Ophir Awards.

31 nouveaux films israéliens seront projetés dans les salles israéliennes aux quatre coins du pays pour un prix minime de 10 shekels.

Yuval Saraf dans "Yareah BeBeit 12"

Yuval Saraf dans "Yareakh BeBeit 12"

La Journée du Cinéma Israélien a été lancée sur une initiative du Ministère de la Culture et des Sports, de la loterie nationale et de l'Association des cinémas. Dans ce cadre, les spectateurs pourront regarder les cinq films nominés concourant pour le prix Ophir du meilleur film.

Cette année marquera les 45 ans du « Hachoter Azoulay » (le policier Azoulay), les classiques de Ephraim Kishon avec le regretté Shayke Ophir.

Parmi les films qui participent à l'événement, ont retrouve les productions marquantes de l'année et les principaux candidats aux Ophir Awards : " Avinou ", "Chavoua veYom "," Meever leHarim VeLa Guivaot"; les documentaires « Photo Pereg» et «Hamitnahalim» et les films pour enfants" Galis Connect ", "Haotsar Meever La Naar " etc.

Voici la liste complète des films :

  • « Avinou », de Manny Yaesh
  • « Amor », de Rafael Revivo
  • « Antenna », d’Arik Rothstein
  • “Anashim”, SheHem Lo Ani » de Hadas Ben Aroya
  • “Brash”, de Michal Winick
  • "Junction 48", d’Udi Aloni
  • “Holekhet Shiva”, de Tommy Lang
  • “HaKol Chabour VeRoked”, de Noni Gefen
  • « Ha Leaka Haaharona BeLevanon », de Itzik Kirhli et Ben Baker
  • “Haporetset”, de Hagar Ben Asher
  • “Harmonia”, de Ori Sivan
  • “Hadrei HaBait”, d’Eitan Green
  • “Yeled Tov Yeroushalaim”, de Roy Florentin
  • “Yismakh Hotni”, d’Emil Ben Simon
  • “Lev Shaket Meod”, d’Eitan Anner
  • “Laavor Et HaKir”, Rama Burstein
  • « Meever leHarim VeLa Guivaot », d’Eran Kolirin
  • « Namal Bait », d’Erez Tadmor et Shlomo Efrati
  • « Sofaolam », de Roni Keidar
  • « Soufat Hol », d’ Ilite Zexer
  • “Snapshot”, de Doron Eran
  • "Chavoua veYom ", d’Asaph Polonsky
  • « Tikoun », d’Avishai Sivan
  • "Galis Connect", d’Assaf Korman
  • "Haotsar Meever La Naar ", de Kobi Mahat
  • « Arba Al Arba », de Shai Kenot
  • « Sipour Ahava Etrez Israéli », de Dan Wolman
  • « Yareakh BeBeit 12 », de Dorit Hakim
  • « Jerusalem », de Yoav et Doron Keren
  • « Photo Fredg» de Koby Fredg – Documentaire
  • «Hamitnahalim», de Shimon Dotan - Documentaire

Source : mako.co.il

Séoul : célébration du premier mariage juif orthodoxe de Corée du Sud

Séoul : célébration du premier mariage juif orthodoxe de Corée du Sud

Les moitiés de deux âmes se sont récemment unies à l'occasion d’un mariage à Séoul, premier mariage juif traditionnel jamais réalisé dans la capitale sud-coréenne.

Selon les représentants du mouvement Chabad, le directeur de la communauté juive du mouvement hassidique en Corée, Rabbi Osher Litzman, a mené ce qui est considéré comme la première cérémonie de mariage de la nation asiatique tenue selon la tradition juive orthodoxe.

Alors que la population juive de la Corée du Sud comprend quelques centaines de personnes, les mariés, Rachel et Jeff Czerniak, originaires de Dublin ont été les premiers à être mariés par le rabbin depuis l’arrivée de ce dernier dans le pays en 2008.

Un mariage juif orthodoxe à Séoul

Mariage juif orthodoxe à Séoul

Les jeunes mariés, qui se connaissent depuis le lycée et travaillent en tant que professeurs d'anglais à Séoul ont fait le choix d’organiser leur mariage sur place en raison de leurs horaires de travail.

« Il est très difficile pour nous de quitter la Corée, même pour quelques jours", a déclaré Rachel à Chabad News avant la cérémonie. "Les enfants coréens travaillent très dur pour réussir à l'école, et les écoles sont ouvertes presque toute l'année. Nous avions tout prévu pour que notre mariage coïncide avec  trois jours fériés consécutifs, afin que nous puissions prendre chacun une semaine de congé ".

Comme la ville coréenne manque de services de restauration et de traiteurs cashers, c’est l'épouse de Rabbi Litzman Mussy qui a préparés le repas de fête.

En ce qui concerne l’animation musicale, les invités du couple ont dansé sur la musique jouée par les membres de la communauté juive locale.

Source : Jpost

Exposition aux Etats Unis des créations d'une couturière disparue dans la Shoah

Exposition aux Etats Unis des robes d'une couturière disparue dans la Shoah

Les dessins de mode d'une victime de la Shoah sont en vedette dans une nouvelle exposition dans le Wisconsin.

Huit robes créées à partir de croquis dessinés par Hedwig Strnad, une couturière de Prague qui a été tuée par les nazis, seront affichés dans "Histoire cousue de la Shoah», une exposition itinérante du Musée Juif de Milwaukee (JMM). Les créations - inspirées des tenues des années 30 et créées par des étudiants en design de l'Université de Wisconsin-Madison - seront présentées à la Design Gallery Ruth Davis à Madison jusqu'au 13 Novembre.

« Cette exposition couvre de nombreux thèmes mais les principaux tournent autour de la conception de la mode et de la créativité perdue qui n'a jamais été menée à terme", a déclaré Molly Dubin, conservateur pour le JMM. "Elle représente l’immense talent qui n'a jamais été autorisé à naître, ainsi que toutes les vies qui ont été perdues dans la Shoah."

Les croquis d'Hedy

Les croquis d'Hedy

Kathie Bernstein, ancienne directrice du JMM, a déclaré que les étudiants de UW-Madison qui ont conçu des tenues pour l'exposition ont appris "non seulement l'histoire de la Shoah, mais aussi celle de l'intolérance". Elle a noté que l’exposition dans le Wisconsin commençait le jour du 15e anniversaire des attaques du 11 Septembre : « C’est fabuleux qu’un jour comme le 11 Septembre, nous nous souvenions de ces deux valeurs au travers de cette exposition ».

Dubin a déclaré que les conservateurs "espèrent avoir rendue Hedy fière de ce qui a été créé." Elle a ajouté: «Nous voulons que les spectateurs soient inspirés, et soient les gardiens de la mémoire pour des histoires qui peuvent revenir à la vie et nous permettre d'avoir un  aperçus d'autres vie et d'autre talents  ".

Selon le site de l'exposition, en 1939, le mari de Hedwig, Paul Strnad, avait envoyé les croquis des dessins de sa femme à son cousin de Milwaukee. Il espérait que ce dernier lui fournisse une déclaration sous serment pour leur permettre d'échapper à l'Allemagne nazie.

Cet effort a échoué et le couple a été tué dans l'Holocauste. Cependant, l'ensemble des croquis est resté dans le sous-sol du cousin. Les membres de la famille Strnad qui les ont trouvés en 1997 les ont transmis au JMM. Le musée a travaillé avec le Costume Shop du Milwaukee Repertory pour créer les tenues et les accessoires de l'exposition.

Source : algemeiner.com

Shimon Peres : l'âge est un facteur déterminant dans la formation d'un AVC

Shimon Peres: l'âge est un facteur déterminant dans la formation d'un AVC

Après l’hospitalisation de l’ancien Président en raison d’un accident vasculaire cérébral (AVC) massif, le Professeur Israël Steiner, chef du service de neurologie à l'hôpital Beilinson explique ce qu’est l’AVC, quelles en sont les causes et pourquoi l’âge avancé affecte les chances de récupération.

Steiner explique qu’AVC signifie interruption de l'approvisionnement en sang vers les tissus du cerveau. Cela peut être causé par trois raisons: la première raison est la formation de caillots sanguins, le plus souvent à cause de l'athérosclérose. Lorsque le caillot atteint des dimensions telles qu’il obstrue les vaisseaux sanguins, il se produit une interruption de l'approvisionnement en sang. Sans intervention pour ouvrir le vaisseau qui assure alimentation du cerveau en sang et en oxygène au cerveau, ce tissu meurt.

Une deuxième possibilité est une embolie qui provoque la même situation de blocage. Habituellement, cela provient du cœur et cela est typique de personnes souffrant de problèmes cardiaques et de troubles du rythme cardiaque. Ce même caillot touche la circulation du sang et obstrue ces mêmes vaisseaux sanguins.

Shimon Peres

Shimon Peres

La dernière option peut être causée par l'hypertension, une tendance aux hémorragies ou un dysfonctionnement causé par une prise de médicaments, entraînant une hémorragie cérébrale. Cela peut être considéré comme un AVC mais ce cas présent résulte d’une masse de sang accumulé dans les tissus.

Dans tous ces cas, il y a une courte fenêtre d'opportunité, mais il est important de pouvoir déboucher les vaisseaux sanguins ou de drainer le saignement et de reprendre un flux sanguin normal vers le cerveau. "Nous avons quelques heures, qui sont critiques, le plus souvent entre 4 et 5 heures, et jamais plus de 8".

Cependant l’âge est un facteur. Plus le cerveau est âgé, plus le temps est compté. Il est de coutume de réduire le nombre d’heures critiques à 4 lorsqu’il est question d’un patient âgé de plus de 80 ans.

C’est pourquoi, en cas d’AVC, le plus important est le facteur temps.  Lorsque l’on observe une personne qui développe soudainement des signes neurologiques, il faut la conduire sans tarder à l’hôpital. Cela permettra aux médecins d'intervenir au plus vite, d’essayer d'éliminer le caillot et de reprendre l'approvisionnement en sang du cerveau.

Source : mako.co.il