Judith Douillet

Niçoise d'origine, Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 14 ans. Elle est traductrice hébreu-français, rédactrice et correctrice, et écrit pour Alliance depuis 3 ans. Sa passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Israël: le restaurant de référence Rama's Kitchen victime du feu à Nataf

Le restaurant de référence Rama's Kitchen victime du feu à Nataf

Selon la patronne, Rama Ben Zvi, le restaurant renaîtra de ses cendres.

Un point de repère de la région de Jérusalem a été victime au cours du week-end de la vague d'incendies qui a ravagé le pays. Le restaurant Rama's Kitchen, niché dans la localité de Nataf dans les collines de Judée, a brûlé vendredi.

Peu de temps après avoir mis fin à une célébration de mariage et évacué le restaurant gastronomique, la famille Ben Zvi qui possédait et dirigeait le restaurant, a appris que le bâtiment avait pris feu.

"Nous avons été informés vers 14h30 qu'un incendie avait commencé dans la vallée", a déclaré Maya Ben Zvi à Channel 2 samedi. "À 15h, les flammes approchaient de la communauté et de notre maison."

A proximité de la localité de Nataf

A proximité de la localité de Nataf

L'immeuble a apparemment pris feu à cause d’un grand arbre enflammé à proximité.

«J'ai vu un panache de fumée et j'ai immédiatement compris d'où il venait. Je me suis mise à pleurer ", a déclaré la mère de Maya, Rama, qui a ouvert le restaurant il y a 20 ans.

Rama’s Kitchen a été décrite par Buzzy Gordon, le critique gastronomique du Jerusalem Post plus tôt cette année comme "une des destinations gastronomiques principales de la région ... un repas à Rama’s Kitchen est censée être une aventure tranquille, et il est sûr d'être l’un de ceux qui récompense richement le temps investi ".

Selon Rama Ben Zvi, le restaurant renaîtra de ses cendres, mais en même temps, elle semble être submergée par la perte.

"Je suis dans le déni, je sens que je ne sais pas ce que je ressens. Il y a des moments où je pleure et il y a des moments où je retiens mes larmes. Je ne peux pas contenir la force de 21 années investies dans ce lieu ", a-t-elle dit. « Ne me mettez pas la pression, donnez-moi le temps. "

Source : Jpost

Oui, il est possible de devenir milliardaire en Israël

Oui, on peut devenir milliardaire en Israël

Selon un rapport du Credit Suisse, 17 000 Israéliens sont devenus millionnaires durant l’année 2016, soit une augmentation de 19% par rapport à 2015. Cependant, alors que la richesse israélienne moyenne a doublé depuis 2000, l'inégalité des revenus a régulièrement augmenté.

Selon le rapport, environ 2% des Israéliens possèdent des avoirs supérieurs à 1 million de dollars, 32% entre 100 000 $ et 1 000 000 $, 42,5% entre 10 000 $ et 100 000 $ et 23,5% en dessous de 10 000 $.

Le nombre de millionnaires en Israël, définis comme possédant plus de 1 million de dollars en avoirs (espèces, biens et investissements) s'élève à 105.000 personnes. Parmi elles,18 sont considérés comme étant milliardaires. Cela représente une augmentation de 17 000 personnes, soit environ 19%, de millionnaires depuis 2015. En outre, 25 personnes en Israël détiennent une fortune estimée entre 500 millions et 1 milliard de dollars, alors que 277 personnes possèdent entre 100 et 500 millions de dollars.

 

Shari Arison, la plus riche citoyenne israélienne

Shari Arison, la plus riche citoyenne israélienne

Toujours selon le rapport, au cours des 16 dernières années, la richesse moyenne des citoyens israéliens a doublé, passant de 92 589 $ à 176 263 $. La richesse médiane d'un citoyen israélien s'élevait à seulement 54 384 $, soit environ un tiers de la richesse moyenne.

L'indice de Gini, qui mesure l'inégalité des revenus dans les pays, estime Israël à 77,2%. L'indice est mesuré sur une échelle de 0 à 100, avec 0 représentant l'égalité parfaite et 100 représentant l'inégalité parfaite.

La majorité des richesses (70%) que possèdent les Israéliens sont des instruments financiers tels que des espèces et d'autres titres, tandis que les autres 30% sont constitués de biens immobiliers et d'autres propriétés. En revanche, la dette d'Israël s'élève en moyenne à 29 800 dollars par personne, soit environ 14,5% de la richesse d’une personne moyenne.

Source : Ynet

Israël: les bactéries intestinales responsables de l'obésité

Israël: les bactéries intestinales responsables de l'obésité

Une nouvelle recherche de l’Institut Weizmann des sciences menée sur des souris pourrait à l'avenir aider à maintenir son poids de forme après un régime.

Les personnes au régime savent toutes trop bien que perdre du poids ne signifie pas que leur problème est réglé pour de bon. La recherche a montré que le phénomène du poids cyclique - la perte répétée et le regain de poids corporel - peut être mauvaise pour notre santé, augmentant le risque de développer un diabète, un foie gras et d'autres maladies liées à l'obésité.

Aujourd'hui, une nouvelle étude israélienne a montré chez la souris que les microbes intestinaux jouent un rôle inattendu important dans le gain de poids post-régime.

Comme rapporté aujourd'hui dans le magazine Nature, des chercheurs de l'Institut Weizmann expliquent qu'en modifiant la composition ou la fonction des microbes intestinaux - appelés collectivement le microbiome de l'intestin - le phénomène cyclique du poids commun, également connu sous le nom d'obésité yoyo, pourrait être évité à l'avenir.

L'étude a été réalisée par des équipes de recherche dirigées par le Dr Eran Elinav du Département d'Immunologie et le Professeur Eran Segal du Département d'Informatique et Mathématiques Appliquées. Les chercheurs ont constaté qu’après un cycle de gain et de perte de poids, tous les systèmes corporels de la souris sont entièrement retournés à la normale - sauf le microbiome.

En outre, ils ont constaté que pendant environ six mois après la perte de poids, les souris post-obèses ont conservé un microbiome anormal «obèse».

Vers une perte de poids définitive

Vers une perte de poids définitive

«Nous avons montré chez les souris obèses qu'après un régime amaigrissant et une perte de poids réussis, le microbiome conserve une« mémoire » de l'obésité précédente», a déclaré Elinav. «Ce microbiome persistant a accéléré la reprise de poids lorsque les souris ont été replacées face à un régime riche en calories ou ont mangé des aliments réguliers en quantités excessives ».

"En menant une analyse fonctionnelle détaillée du microbiome, nous avons développé des approches thérapeutiques potentielles pour atténuer son impact sur le regain de poids", a déclaré Segal.

Éliminer la prise de poids post-régime

Dans une série d'expériences, les scientifiques ont démontré que la composition du microbiome «obèse» était un facteur majeur de gain de poids accéléré après le régime.

Par exemple, lorsque les chercheurs ont épuisé les microbes intestinaux chez les souris en leur donnant des antibiotiques à large spectre, le gain de poids exagéré post-régime a été éliminé.

Les scientifiques ont combiné les approches génomiques et métaboliques et ont été en mesure d'identifier deux molécules conduisant l'impact du microbiome sur le gain de poids. Ces molécules - appartenant à la classe de produits chimiques organiques appelés flavonoïdes qui sont obtenues en mangeant certains légumes - sont rapidement dégradées par le microbiome «post-régime».

L'étude montre que les niveaux de ces flavonoïdes chez les souris en « post-régime » étaient significativement inférieurs à ceux chez les souris sans antécédents d'obésité.

Traitement pour l'obésité récurrente

Les chercheurs avancent que leur étude peut aider à développer de nouveaux traitements pour l'obésité récurrente.

Dans l'étude, ils ont inoculé à des souris anciennement obèses des microbes intestinaux de souris qui n'avaient jamais été obèses. Étonnamment, cette transplantation fécale microbiome effacé la «mémoire» de l'obésité chez ces souris quand ces dernières ont été ré-exposées à un régime alimentaire à haute teneur en calories.

«Nous appelons cette approche intervention « post-biotique ». Contrairement aux probiotiques, qui introduisent des microbes utiles dans les intestins, nous n'introduisons pas les microbes eux-mêmes, mais des substances affectées par le microbiome, ce qui pourrait s'avérer plus sûres et efficace », a déclaré Segal.

Les scientifiques pensent que leur étude peut offrir une réponse importante au problème de l'obésité dans le monde entier.

«L'obésité affecte près de la moitié de la population adulte du monde et prédispose les gens à des complications courantes mettant leur vie en danger, comme le diabète et les maladies cardiaques chez l'adulte», a déclaré Elinav. «Si les résultats de nos études sur les souris sont jugés applicables aux humains, elles pourront aider à diagnostiquer et à traiter l'obésité récurrente, ce qui, à son tour, pourra aider à atténuer l'épidémie d'obésité».

Source : Israel21c

Israël: une indemnisation d'urgence pour les victimes des incendies

Israël: une indemnisation d'urgence pour chaque victime des incendies

Lors d’une réunion du Conseil municipal de Haifa, la décision a été prise d'accorder une compensation de l'État de 2500 NIS à toute personne qui ne serait pas en mesure de retourner à son domicile dans la ville et ailleurs dans le pays.

Le Ministre des Finances et président de Koulanou, Moshe Kahlon, a tenu une réunion d'urgence  avec le ministère des Finances, le Cabinet du Premier ministre, la municipalité de Haïfa, le ministère de l'Intérieur, le ministère de la Défense et de l'Autorité nationale d'urgence pour évaluer la situation à la lumière de la vague d'incendies.

Lors de la réunion il a été décidé que toute personne n’étant pas en mesure de réintégrer son domicile dans la ville et ailleurs dans le pays recevra une indemnisation d’urgence de 2,500 NIS. En d'autres termes, une famille de quatre personnes recevra 10.000 NIS en compensation. Les personnes lésées sont priées de contacter les autorités locales pour en bénéficier.

Moshe Kahlon

Moshe Kahlon

"Je demande à toutes les parties concernées d’agir avec la plus grande sensibilité. Les sinistrés qui vont vous contacter ont vécu des événements particulièrement difficiles. Le traitement de ces personnes n’est pas une tâche facile, mais nous devons le faire avec professionnalisme et aussi rapidement que possible ».

"Cela fait partie de notre devoir envers ces résidents qui payent leurs impôts. Aujourd’hui, ils ont besoin de nous. Ne les laissez pas se noyer dans la paperasse, ne les envoyez pas de bureau en bureau, ne les harcelez pas. Faites ainsi de la manière la plus attentionnée possible. Ils ont besoin de nous pour reconstruire leur vie. Nous les accompagnerons un par un, pas à pas », a déclaré Kahlon.

"Les informations ayant révélé que les incendies ont été causés par une main criminelle, nous avons décidé que le Fond de la propriété allait apporter une réponse aux personnes sinistrées. Des experts, des ingénieurs et tous les professionnels nécessaires vont travailler avec la municipalité de Haïfa pour évaluer les dégâts et fournir le traitement nécessaire. Le ministère des Finances et le gouvernement d'Israël se tiendront aux côtés des victimes civiles lorsque la fumée se dissipera. La gestion des finances se réunira ici à Haïfa cette semaine pour évaluer la situation.

"Un représentant personnel sera présent et traitera toutes les questions qui nécessiteront un traitement par des professionnels. Nous serons là pour chaque résident ayant un problème non résolu », a conclu Kahlon.

Source : Arutz 7

Incendies : Le monde aux côtés d'Israël

Incendies : Le monde aux côtés d'Israël

Des canadairs, des camions de pompiers et des dizaines de soldats du feu sont arrivés en Israël en provenance de Grèce, de Chypre, d’Italie, de Turquie, du Royaume-Uni, de Russie, de Croatie, de France, d’Espagne, de Roumanie, d'Ukraine, sans oublier le supertanker américain.

En cas de catastrophe naturelle ou de crise humanitaire dans le monde, Israël est toujours parmi les premiers à aider et à envoyer des équipes, du matériel et des fournitures dans les zones sinistrées.

Cette fois, nous nous tenons du côté de ceux qui ont besoin d'aide et le monde se mobilise pour nous : 18 avions de lutte contre l'incendie ont été envoyés en Israël depuis un grand nombre de pays et l'assistance aérienne a atteint son paroxysme ce week-end.

La Grèce, Chypre, l’Italie, la Turquie, le Royaume-Uni, la Russie, la Croatie, la France, l'Espagne, la Roumanie, l'Ukraine et les Etats-Unis avec leur supertanker ont tous envoyé des représentants pour aider à éteindre le feu.

Un canadair italien

Un canadair italien

A  Haïfa, s'est déroulé un événement qui a marqué l’histoire. Un hélicoptère égyptien a pris part aux efforts mis en place pour repousser les flammes et la Jordanie ainsi que l’Autorité Palestinienne ont envoyé des camions de pompiers.

Benjamin Netanyahu a remercié l'Egypte, la Jordanie et Mahmoud Abbas pour leur aide.

Le Premier ministre a déclaré: « Voici comment les pays agissent ! La Russie et les États-Unis, qui sont des superpuissances, reçoivent de l'aide lorsqu’elles sont victimes de feux de forêt. Nous avons d’ores et déjà apporté de l’assistance à d'autres pays, et maintenant nous obtenons leur aide. "

Netanyahu a rencontré un pilote grec qui lui a confié : « Je suis très heureux d’être en votre compagnie, nous sommes amis et nous avons été les premiers à arriver. Je veux que le peuple d’Israël sache que nous sommes toujours là pour vous. Etant donné que nous vous avons aidés, on nous a dit que nous faisions désormais partie des pilotes israéliens..."

Les premiers secours sur les lieux furent les grecs et les chypriotes, qui ont envoyé des dizaines de pompiers en Israël . Puis vinrent les troupes d'autres pays, et vendredi sont arrivées celles de France et d'Ukraine qui ont envoyé deux avions chacun et de Grande-Bretagne, qui a envoyé un avion.

Le supertanker est arrivé en Israël vendredi soir et est sorti en intervention le samedi après-midi, près de Nataf. Il s’agit une main-d'œuvre importante qui s’est jointe au « Brave 200 », avion russe, qui offre une grande puissance d'extinction, a la possibilité d'atterrir sur l'eau et peut transporter 12 tonnes de produit ignifuge.

Les forces aériennes israéliennes ne se sont pas reposées de tout le week-end. Chaque avion étranger ayant atterri sur le sol israélien s’est vu attaché une équipe israélienne responsable de la coordination entre les parties sur le terrain.

En outre, les avions cargo de l'armée de l'air ont été envoyés à Chypre pour ramener 70 pompiers dans le but d'assister les forces locales.

Au côté des actes, les mots. La responsable de la politique étrangère et de la sécurité de l'Union européenne, Federica Mogherini, a exprimé sa solidarité avec Israël à la lumière de la vague d'incendies. "Nous sommes au côté du peuple d'Israël et des autorités en ce moment difficile", a-t-elle partagé sur le compte Twitter de l'ambassade de l'Union en Israël. « Je suis heureuse d'entendre que les Etats membres de l'UE font preuve de solidarité par des actes, et nous allons continuer à être en contact constant avec les autorités israéliennes afin de leur offrir de l’aide en fonction de leurs besoins."

L’Ambassadeur  de l’UE, Lars Andersen Faborg, a tweeté en hébreu: "Mes pensées sont avec les milliers de braves pompiers et de civils qui souffrent". L’Ambassadeur de Suède en Israël Carl Magnus Nesser s'est lui- aussi exprimé sur Tweeter: «Je suis consterné par les incendies qui font rage dans tout le pays, nous nous identifions tous aux pompiers."

Source : Israel HaYom

Israël: ces femmes qui meurent dans l'indifférence

Israel: des femmes meurent chaque année par leur conjoint

Près de la moitié des 21 femmes assassinées par leur partenaire cette année avaient auparavant déposé plainte pour violences conjugales, selon de nouveaux chiffres présentés mardi au Comité de la Knesset sur la condition de la femme.

On constate que près de 10% des ordonnances de protection décrétées contre des hommes pour violence conjugale sont violées.  Selon les chiffres, on répertorie à ce jour 500 violations sur 7000 ordres émis cette année.

Duaa Abu Srach, 32 ans, de Lod, qui a été tuée sous les yeux de ses quatre enfants il y a six semaines, avait déposé un certain nombre de plaintes auprès des services sociaux locaux.

 

Dans un refuge pour femmes battues en Israël

Dans un refuge pour femmes battues en Israël

Deux ans avant son assassinat, son ex-partenaire l'avait enlevée et avait essayé de l'assassiner, mais elle avait réussi à s'échapper. Les autorités lui ont suggéré trois fois de déménager dans un abri pour femmes battues. Les services sociaux ont signalé à la police que sa vie était en danger et qu'elle avait refusé d'aller dans un refuge. Cependant, aucune mesure efficace n'a été prise pour garder son partenaire violent loin d'elle.

Une autre victime de meurtre, Anastasia Rusonov, 29 ans, s'est plainte à la police de la violence de son ex-partenaire. Pendant qu'elle déposait plainte, elle a reçu un SMS lui disant: «Je sais que tu es au poste de police. Sors tout de suite ». Après avoir montré le message à la police, ils l'ont déplacée vers un refuge.  Elle a été assassinée quelques jours après l’avoir quitté.

Selon les chiffres présentés hier, 22% des femmes qui sont envoyées dans des refuges les quittent dans la semaine, dans la plupart des cas sous la menace. Un certain nombre de femmes qui avaient vécu dans des refuges ont déclaré ne plus vouloir se cacher dans un endroit se trouvant en dehors de leur ville natale, les forçant à abandonner leurs emplois et à retirer leurs enfants de l’école alors que l’homme qui les menace se déplace librement.

Lors de la réunion d'hier à la Knesset, le Comité interministériel pour la prévention de la violence familiale a présenté ses recommandations. Il s'agit notamment de l'élargissement des services de protection des femmes menacées et de l'application des ordonnances de protection par une surveillance électronique. Une autre recommandation vise à augmenter les possibilités de traitement pour les hommes violents.

Source : Haaretz.com

Israël : une photographe capte la beauté hypnotique des albinos

Israël : une photographe capte la beauté hypnotique des albinos

De l'Afrique du Sud au Pérou, de la Chine à la France, le monde se pâme devant un projet de photographie créé par l'israélienne Yulia Taits qui souhaite montrer que «tout le monde est beau».

Si vous tapez Yulia Taits dans votre moteur de recherches, vous allez voir apparaître en toutes les langues des liens vous dirigeant vers son fascinant projet de photographies sur les albinos.

Les 11 photographies d’adultes et d’enfants atteints de la maladie congénitale nommée albinisme de son exposition  « Porcelain Beauty » sont hypnotiques, angéliques et pures.

Une beauté angélique et pure

Angélique et pur

«Leur beauté unique m'hypnotise. Je trouve cette beauté si pure incroyable, comme si elle était issue de légendes de conte de fées, " écrit Taits dans son préambule au sujet des raisons pour lesquelles elle a choisi ce projet personnel. "En tant qu'artiste de Photoshop, j'ai la passion de créer des univers fantastiques à travers mon travail et mon art. Cette série a été une expérience incroyable pour moi car j’ai pu réaliser ces photographies magnifiques sans Photoshop. C’était d'une pure beauté naturelle. »

Elle a immortalisé ses modèles sur fond blanc avec des vêtements blancs pour accentuer leur pâleur.

"Toutes les photographies ont été prises dans des tons blancs sans coloration supplémentaire. Je suis excitée de prouver que le blanc n'est pas une couleur unique! Il a beaucoup de teintes, de nuances et de tons magnifiques ", écrit-elle.

Une beauté de porcelaine

Une beauté de porcelaine

La réaction du monde a été passionnée.

Avant le 16 novembre, Taits était une photographe pour femmes enceintes et enfants relativement inconnue et travaillant autour d'Israël. Mais après avoir téléchargé le projet sur le World Wide Web, elle a trouvé un public international admiratif.

Son message sur Bored Panda a recueilli 485 000 consultations en 72 heures.

"Je ne m'attendais pas à tant de réactions", a déclaré l’artiste âgée de 38 ans qui vit à Bat Yam et n'est pas albinos. "Après avoir terminé ce projet, je savais que c'était quelque chose d'unique, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il se propage si vite sur le web. En deux jours, j'ai reçu des milliers de courriels de gens du monde entier. "

L'albinisme affecte environ une personne sur 17 000 de toutes les ethnies. Dans de nombreux pays, il existe des groupes communautaires de soutien pour ceux qui souffrent du trouble, aidant les albinos à faire face aux stigmates et à la discrimination.

Tout le monde est égal et beau

"Tout le monde est égal et beau"

Taits raconte que ce projet a tourbillonné dans son esprit pendant trois ans, mais qu'elle ne se sentait pas encore «assez confiante» pour le transmettre au public. «Il y a environ six mois, j'ai enfin senti que je pouvais le faire». »

"Durant ce projet photo, j'ai eu la chance de rencontrer des gens étonnants. J'ai été très motivée par le soutien des modèles et des parents. Leur passion et leurs encouragements contribuent à ce projet étonnant. Je suis très fière des résultats que cette expérience a apportés".

Son but, dit-elle, était simplement de partager la beauté d'une communauté souvent ostracisée. «Mon idée principale est de montrer aux gens que tout le monde est égal et beau», dit-elle.

Source : Israel21c

Le pont de Brooklyn s'affiche encore plus juif

L'affiche qui rend le pont de Brooklyn encore plus juif

Le Département des Transports de New York interdit que vous laissiez des cadenas sur le pont de Brooklyn. Mais manger un gros bagel avec du saumon fumé et du fromage à la crème? C’est fortement encouragé.

Une nouvelle affiche est apparue en Octobre sur le pont surchargé de trafic, avec une image de bagel. On peut y lire : "NO LOCKS YES LOX" (Non au cadenas, oui au saumon fumé).

Comme expliqué par Mic.com, l’affiche est destinés à décourager les passants de laisser des soi-disant «cadenas d'amour» sur le pont comme symbole d'affection. La pratique est également courante dans les villes européennes comme Paris et Rome, mais cela peut peser sur les rambardes des ponts et causer des dommages.

Mic rapporte que le 8 septembre, les cadenas accrochés sur le pont de Brooklyn ont brisé des câbles, entraînant des heures de réparation et des retards de circulation. Les contrevenants peuvent être condamnés à une amende.

Le bagel au saumon: un avant goût de paradid

Le bagel au saumon: un avant goût de paradis

Si le numéro officiel de la ville apparaissant au côté d’un bagel vous semble inattendu, sachez que vous n’êtes n'êtes pas le seul.  John Jurgeleit, le graphiste, raconte : "Nous avons fabriqué des pancartes réglementaires mais les fonctionnaires de la ville voulaient quelque chose de plus bizarre", a déclaré Jurgeleit, qui conçoit entre 85 000 et 100 000 pancartes pour la ville chaque année. «Dans un coup de tête, je leur ai apporté ceci et notre commissaire [de transport], qui a un grand sens de l'humour et également un amour pour les affiches publicitaires,  a aimé, et l’a choisie ... à ma grande surprise".

Moins surprenant, l’affiche a été un succès sur les médias sociaux.

Cependant, les fonctionnaires de la ville devraient faire attention à leurs choix car il y a probablement assez de lox à Brooklyn pour peser le poids d’un pont.

Ce n'est pas la première fois que les fonctionnaires montrent un peu de chutzpah dans la sélection des panneaux de Brooklyn. En 2000, le président de l'arrondissement Marty Markowitz a fait installer un panneau sur le pont sortant de Williamsburg sur lequel on pouvait lire : «Leaving Brooklyn. Oy Vey! ».

Source : jta.org

Maximiser le potentiel touristique de Jérusalem

Jérusalem: des initiatives pour relancer le tourisme

Selon la directrice du tourisme urbain: L'industrie du tourisme doit continuer" en dépit des préoccupations de sécurité. »

Il y a plus de sept ans, lorsque le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a été élu pour la première fois, il a cherché à maximiser le potentiel d'une ville qui «avait tout, mais n'avait rien» pour la transformer en une destination touristique internationale.

Cependant, avec un peu plus de 3 millions de touristes visitant Israël depuis l'année dernière, cette vision reste hors de portée.

Lors de la conférence diplomatique du Jerusalem Post, mercredi, Ilanit Melchior, directrice du tourisme pour l'Autorité du développement de Jérusalem, a déclaré que la vision de Barkat, bien que difficile, était en effet viable.

"Barkat savait que Jérusalem possède ce potentiel de devenir la ville internationale la plus étonnante et la plus innovante, mais pour une raison quelconque, pendant de nombreuses années, elle est restée la même", a déclaré Melchior.

Ilanit Melchior

Ilanit Melchior

«Elle était perçue comme une ville de pierre, une ville où rien ne bougeait, une ville de conflits, une ville où malheureusement beaucoup d'attaques terroristes se produisent».

Dans un effort coordonné de détourner cette image, Melchior a indiqué qu'elle avait travaillé étroitement avec Barkat et la municipalité durant les sept années passées.

«Nous avons envisagé différentes approches et avons réfléchi: quels sont les avantages concurrentiels de la ville de Jérusalem et comment pouvons-nous en profiter?

Tout en admettant que la capitale était en effet une «ville compliquée et difficile», Melchior a noté qu'elle était néanmoins habitée par «une communauté merveilleuse, qui est un mélange de différentes et nombreuses sortes de gens qui aiment leur ville».

Pourtant, notant les défis continus présentés par les considérations de sécurité uniques de la capitale, Melchior a ajouté qu’en tant que directrice du tourisme, son plus grand défi demeurait de savoir comment transformer la vision de Barkat et attirer 10 millions de touristes.

"Ce n'était pas facile," dit-elle. "Oui, les Juifs viennent ici, et ainsi que peut-être quelques chrétiens, mais la seule chose que j'ai appris, c'est qu'il y avait une occasion d'attirer une population plus jeune, et que pour une raison quelconque, cette ville n'était pas attrayante".

Pour inverser cela, Melchior a déclaré que l'Autorité de développement de Jérusalem et la municipalité s’étaient axés sur la manière de changer cette «perception erronée».

L'une des initiatives les plus réussies, a-t-elle dit, a fait de la capitale un endroit intéressant en mettant l'accent sur sa culture naissante de start-ups, ainsi que sur le fait qu’elle était un lieu de tournage qui avait depuis attiré des personnalités hollywoodiennes telles que Richard Gere et Natalie Portman .

"Tout à coup, le New York Times écrit que Jérusalem était l'une des villes les plus importantes pour la haute technologie et la biotechnologie", a-t-elle déclaré.

«Toutes les publications internationales ont commencé à décrire Jérusalem comme une ville dynamique, sexy et innovante.

En outre, au fur et à mesure que les vagues de terrorisme contre lesquelles Jérusalem a longtemps combattu se déchaînent dans le monde, Melchior a déclaré qu'elle avait trouvé une «deuxième carrière» en conseillant d'autres villes d’Europe et d’ailleurs sur la façon de faire face à l'épidémie.

«Le plus important,» continua Melchior, «est que nous devons diffuser ce message sans en avoir honte et sans avoir peur d’en parler. Mettre cela sur la table - mais en même temps, faire beaucoup de choses pour nous assurer que nous présentons constamment une image vibrante de la ville de Jérusalem allant de l'avant. "

Source : Jpost

Innovation israélienne: la fin de l'abattage inutile des poussins mâles

TeraEgg: la solution israélienne à l'euthanasie des poussins mâles

Chaque année, l'industrie de la volaille tue jusqu'à 7 milliards de poussins mâles simplement parce qu'ils ne produisent pas suffisamment de viande (ou d'oeufs) pour justifier leur élevage jusqu’à l'âge adulte.

Alors que les femelles sont épargnées pour la ponte, les poussins mâles sont éliminés dans les couveuses par asphyxie ou autres méthodes dans une procédure connue sous le nom d' "élimination des poussins mâles". Les poussins mâles sont généralement tués peu après leur éclosion et peu de temps après que leur sexe ait été déterminé.

Aujourd’hui, une technologie appelée TeraEgg développée en Israël par Novatrans, peut déterminer si l'œuf donnera naissance à un poussin mâle ou femelle avant l'incubation, empêchant l'éclosion d’œufs contenant des poussins mâles.

Vital Farms, une importante marque américaine d'œufs d’élevage, élève des poules pondeuses en bonne santé sur des pâturages frais où elles peuvent rester à l'extérieur toute l'année. Ses conditions sont régulièrement inspectées et approuvées comme humanitaires. La nouvelle filiale de Vital Farms, Ovabrite, en partenariat avec la société israélienne Novatrans, a récemment introduit TeraEgg, une nouvelle technologie non invasive conçue pour mettre fin à l'abattage des poussins mâles.

Vers la fin de l'abattage systématique des poussins mâles

Vers la fin de l'abattage systématique des poussins mâles

Novatrans, la start-up israélienne fournissant la technologie qui se tient derrière l'initiative, a été fondée en 2003 par Oren Sadiv et a recueilli 50 millions de dollars de la part d’investisseurs en 2010.

TeraEgg, qui a récemment terminé sa phase de test précoce, analyse les composés organiques pour identifier le sexe et la fertilité des œufs avant l'incubation par un processus non invasif utilisant la spectroscopie terahertz (ondes électromagnétiques). Cette technologie permet de déterminer s’il est mâle, femelle ou infertile grâce à la détection de gaz qui fuient des pores de l'œuf en quelques secondes, plutôt que de permettre au poussin d'éclore - processus qui prend autrement environ trois semaines.

En utilisant cette pratique d'élimination des poussins mâles, TeraEgg espère réduire les coûts d'énergie et de travail sans interrompre les opérations d'écloserie et créer de nouvelles sources de revenus pour les écloseries d’œufs.

La demande d'œufs sans cage augmente

Selon l'USDA, pour répondre à la demande actuelle et future d'œufs sans cage, les agriculteurs auront besoin de 175 millions de poules sans cages au cours des prochaines années. Cependant, il n'y en a actuellement que 18 millions. Alors que la demande mondiale d'œufs sans cage continue de croître, la demande de poules est en hausse. Chaque augmentation de la demande d’œufs signifie une multiplication par deux des poussins éclos, puisque la moitié de ces poussins seront mâles.

"Les groupes de bien-être des animaux ont longtemps décrié l'élimination des poussins, mais mettre fin à cette pratique a également un sens", a déclaré Paul Knepper, président d'Ovabrite, dans un communiqué. «Nous estimons que la valeur des œufs perdus - mâles et stériles - est d'au moins 440 millions de dollars par an, avec un supplément de 70 millions de dollars en main-d'œuvre et en énergie. TeraEgg donne à ces écloseries un moyen d'éliminer tous ce gaspillage et de produire des revenus supplémentaires avec tous leurs œufs, au lieu de la moitié seulement. "

Selon Matt O'Hayer, fondateur et PDG de Vital Farms, «TeraEgg a le potentiel d'être l'un des plus grands progrès dans l'histoire récente du bien-être animal. »

Source : nocamels.com