Judith Douillet

Niçoise d'origine, Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 14 ans. Elle est traductrice et rédactrice pour divers organismes en Israël. Sa passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Tel Aviv : Détendez-vous sur une chaise de plage géante

Tel Aviv : Détendez-vous sur une chaise de plage géante

Voici une touche de plaisir supplémentaire à ajouter à votre journée-plage à Tel Aviv !

Le BFG ("Big Friendly Giant" ou "Bon Gros Géant" : gentil géant tiré d’un livre de Roald Dahl illustré par Quentin Blake, qui voyage dans les villes à minuit pour souffler des rêves dans les oreilles des enfants endormis) pourrait s’il le souhaitait, quitter sa salle de cinéma et venir se détendre sur la plage de Tel Aviv.

En effet, la plage Gordon accueille deux chaises géantes qui attendent les amateurs de plages friands de selfies.

Tel Aviv : Détendez-vous sur une chaise de plage géante

Tel Aviv : Détendez-vous sur une chaise de plage géante

En réalité, la municipalité de Tel Aviv a développé un talent supplémentaire pour surprendre les estivants en tongs venus profiter d’une journée au bord de la mer.

« La raison principale ? Just for fun », répond un porte- parole de la mairie, « Donner aux gens une bonne raison de se prendre en photo confortablement installés dessus » ajoute –il en précisant que Tel Aviv possède 14 km de plages qui représentent l’une des attractions principales de la ville.

Ces imposantes chaises, qui mesurent 1m80 sur 2m40, resteront sur la plage Gordon jusqu'à la fin de la saison de baignade.

En mai-Juin, la municipalité a ajouté « L'art par la mer » - une exposition en plein air mettant en vedette certains certains oeuvres du Musée d’Ard de Tel Aviv.

City Hall gère également un service de bibliothèque sur les plages de Tel Aviv. Ces dernières disposent également du WiFi gratuit.

Source : Israel 21c

Israël : Des nouveaux immigrants venus d'Inde fraîchement diplômés

Israël : Des nouveaux immigrants venus d'Inde fraîchement diplômés

31 nouveaux immigrants juifs de la tribu des Bnei Menashe qui ont immigré en Israël avec leurs familles depuis le village de Manipur dans le nord de l'Inde il y a environ six mois, ont célébré cette semaine l'obtention de leur diplôme de programmation CNC.

Sous la bannière « Mehabkim et Ahinou » (Nous étreignons nos frères), la Yeshivat Hesder (programme combinant les études talmudiques avancées avec le service militaire israélien) a lancé dans la ville un projet d’intégration des nouveaux immigrants issus de la tribu de Menashe.

15 d’entre eux ont d’ores et déjà commencé à travailler dans les industries Gush Tefen.

Jusqu'à présent, en raison de difficultés d'absorption et de langue, la plupart des immigrants se tournaient vers des emplois rémunérés au salaire minimum, sans avenir professionnel ni réelle possibilité d’intégration réussie dans la société.

Des olim de la tribu des Bnei Menashe

Des olim de la tribu des Bnei Menashe

Le projet a vu le jour à l’initiative du Rav Yehoshua Weitzman, Rosh Yeshiva de la Yeshivat Hesder de Maalot. Chaque élève a bénéficié d’une allocation mensuelle pour subvenir à ses besoins et s’investir dans ses études. Ils ont reçu des cours dans leur langue, de l’aide de la part de traducteurs et la possibilité de compléter les compétences nécessaires à leur formation CNC dans le cadre des universités Atid et Carmiel.

Le Rav Weizman explique la nécessité du projet : «Les nouveaux immigrants ne pouvaient pas aller à l'école parce qu'ils devaient soutenir financièrement leur famille. Par conséquent, ils se retrouvaient à effectuer des emplois précaires et sans avenir. Nous avons réalisé qu’il était nécessaire de les extraire de ce cercle vicieux  et que, dans le but de leur donner la possibilité de réussir dans les études, nous devions les aider à soutenir leur famille. C’est un projet qui change la société ".

Le directeur de la Yeshiva, Haim Dadouch, témoigne : « C’est un projet qui pourrait transformer du tout au tout l’immigration et l’intégration dans le pays. Pendant le cours, j'ai fait la connaissance de gens extraordinaires, humbles et souriants qui ont conservé la tradition d'Israël et qui ne cessent jamais, même l’espace d’un instant, de prier pour leur retour à Sion."

L’un des nouveaux immigrants, Yaacov Misséo, étudie la comptabilité. Sa femme Judith a obtenu son diplôme et a commencé à travailler pour la société Aviv dans le Gush Tefen.

Il témoigne ne pas savoir comment son épouse et lui-même auraient pu entreprendre des études sans ce projet spécial. « La Yeshiva a été en mesure de nous permettre d'apprendre et de progresser au niveau professionnel."

Source : Arutz 7

Israël : Avec la librairie Steimatzky, découvrez le nouveau Harry Potter en temps réel

Le retour de Harry Potter

Vous voulez être parmi les premiers à lire  « Harry Potter et l’enfant maudit » ? La librairie Steimatzky de Tel Aviv sera ouverte la nuit  spécialement à cet effet.

Voici une info qui réjouira tous ceux qui savent qui sont les Moldus, ce que l’on apprend à Poudlard et qui est celui dont on ne peut prononcer le nom.

Le nouveau tome de la série Harry Potter de JK Rowling sera vendu en Israël en même temps que dans le reste du monde.

JK Rollins revient avec le 8ème tome d'Harry Potter

JK Rollins revient avec le 8ème tome d'Harry Potter

Dans la nuit de samedi à dimanche, le 31 Juillet 2016 la librairie Steimatzky située dans Dizengoff Center ouvrira à minuit et mettra en vente « Harry Potter et l’enfant maudit ».

Il convient de noter que ce livre, «le huitième Harry Potter », sera publié en hébreu par les éditions « Aliat Hagag » et « Yediot Sefarim » début 2017, traduit par Gili Bar-Hillel.

La série de livres Harry Potter et les films qui ont suivi sont depuis longtemps devenus un phénomène transfrontalier et ont gagné un énorme succès dans le monde et en Israël.

« Harry Potter et l’enfant maudit » raconte l’histoire d’Harry, 19 ans après la fin du 7ème livre. Alors qu’il lutte contre son passé qui refait surface, son plus jeune fils Albus est entraîné dans une nouvelle et sombre aventure.

Source :Israel HaYom

Israël au mois d'Août : Des places de concert à 30 shekel

Israël : Vos places de concert de l'été à un prix maximum de 30 shekel

Cet été et jusqu'au mois de Décembre, près de 150 spectacles musicaux se dérouleront dans tout le pays dans le cadre du projet « Beyemot paiss » du Mifal Hapaiss avec un prix d’entrée maximum de 30 shekel .

Les concerts, qui ont débuté cette semaine se dérouleront sur plusieurs mois dans tout le pays.

Voici le programme des semaines à venir: 

Le 31 Juillet : Dudu Tessa à Ramat Gan et Rami Kleinstein au centre sportif de Naharia.

Le 1er Août : Miri Messika au centre sportif Avital dans le Golan

Le 2 Août : Kobi Peretz dans l’amphithéatre de Yokneam

Le 4 Août : Mosh Ben Ari au centre culturel de Kfar Yona

Le 15 Août : Ishai Levy dans l’amphithéatre Paiss de Bat Yam

Rami Kleinstein

Rami Kleinstein

Le 18 Août : Seguiv Cohen, Diklon et Ahouva Ozri sur la place de la mairie de Tsfat.

Le 22 Août : Le groupe Etnix au stade d’Arad.

Le 24 Août : Guidi Gov dans l’amphithéatre de Yavne et Koby Afllalo dans l’amphithéatre Wizo Nehalel à Emek Yzreel.

Le 27 Août : Ivri Lider dans la citadelle d'Azor

Le 28 Août : Yardena Arazi et Guevatron au centre culturel de Lod.

Source : Israël HaYom

Shoah : Le mea culpa d’un millionnaire hollandais

Shoah : Le mea culpa d’un millionnaire hollandais.

Après avoir enquêté sur sa famille, un millionnaire hollandais a reconnu que pendant la Shoah, ses proches avaient profité du travail forcé des Juifs et agi  "sans coeur".

Maurice Breeninkmeijer, né dans l'une des familles les plus riches d’Europe, a déclaré au journal «Die Zeit» qu’il avait été particulièrement horrifié d’apprendre les expropriations commises par sa famille.

« Je continue à croire que ma famille pensait à faire des affaires et avait perdu le contact avec nos valeurs en prenant des décisions contraires à l'éthique ». Il a poursuivi en affirmant être certain que les siens n’étaient pas des nazis , mais d'autre part, dit-il :"J’aurai souhaité que cela se passe autrement."

Breeninkmeijer, propriétaire de C&A, a déclaré au magazine Forbes que les révélations sur les agissements de la firme envers ses employés et ses bénéfices sur la vente des biens des Juifs étaient « choquants » pour lui-même et ses proches.

 

Maurice Breeninkmeijer est le patron de C&A

Maurice Breeninkmeijer est le patron de C&A

L’agence de presse Jta  a rapporté que la famille avait embauché un historien, Mark Ford, Professeur de l'Université de Ratisbonne, pour qu’il se plonge dans les archives de la société. La décision a été prise à la suite d'une exposition tenue en 2011 pour le centenaire de l'entreprise. Cette dernière avait révélé quelques détails troublants sur l'entreprise familiale pendant la période du Troisième Reich.

«Nous voulions nous assurer que nous connaissons réellement l'histoire de notre famille», a expliqué Breeninkmeijer.

Die Zeit a rapporté que la partie allemande de la famille aurait fait des bénéfices dans l’aryanisation des biens juifs et grâce au travail forcés des Juifs dans les ghettos de Lodz et de Berlin. La société n’aurait apparemment payé aucune compensation après la Shoah.

Au cours des 20 dernières années, plusieurs grandes entreprises allemandes, ainsi que des banques et des organismes gouvernementaux - y compris Volkswagen, la Dresdner Bank et le Ministère des Affaires étrangères – ont fait appel à des historiens externes pour creuser dans leurs archives et révéler la vérité sur leur conduite pendant la période nazie.

Des centaines d'entreprises allemandes, grandes et petites, ont effectué des dons au « Fond du gouvernement et de l'industrie allemands "- qui a été fondé il y a dix ans pour aider les anciens travailleurs forcés et soutenir des programmes éducatifs enseignant la manière dont les nazis réduisaient des hommes à l'état d’esclaves.

Certaines grandes entreprises hésitent encore à ouvrir leurs archives – créant ainsi des soupçons sur ce qu’ils pourraient avoir à cacher.

Source : Arutz 7

Israël : Un individu vole l’identité d’un enfant et engendre de fortes dettes

Israël : Un individu vole l’identité d’un enfant de trois ans et crée de fortes dettes

Une jeune femme a découvert que sa carte d'identité perdue avait été falsifiée et utilisée pour acheter des téléphones.

A. (son identité est gardée secrète), une jeune femme mère d’un petit garçon de 3 ans, a perdu il y a quelques mois sa carte d'identité, son permis de conduire ainsi qu’une carte de crédit.

Depuis, elle a fait refaire les documents et, bien entendu, procédé à l’annulation de la carte de crédit mais il s’avère que la personne qui les a trouvé a décidé d’escroquer une société de téléphonie mobile et de créer des ennuis à A. et sa famille en contractant d’énormes dettes.

Comment cela a-t-il pu arriver ? Les parents d’A. ont raconté que l’homme dont l'identité était apparemment connue des services de police, a changé la photo de leur fille contre la sienne. Il a également modifié sa date de naissance ainsi que son nom, le commuant en celui du fils de la jeune femme, Shilav, âgé de 3 ans.

L'homme a falsifié la téoudat zéout

L'homme a falsifié la téoudat zéout

Muni de ce faux document, l’escroc s’est rendu chez « Partner » où il a fait l’acquisition de téléphones mobiles et d’abonnements pour des milliers de shekel. Il a fait inscrire les frais sur le compte épargne de l’enfant, compte qui ne peut être facturé. C’est ainsi que la semaine dernière, la famille d’A. a reçu l’appel d’un huissier leur réclamant la somme de 15000 shekel.

Après une enquète rapide, la famille a conclu à la fraude. Leurs derniers doutes se sont dissipés lorsque « Partner » leur a transmis la photocopie de la carte d’identité.

La famille s’est alors demandé comment la transaction avait été approuvée en dépit de la fausse carte d'identité et des informations qui ne correspondaient pas. Partner a annoncé que la dette serait annulée et qu’une demande d’annulation de la procédure judiciaire serait effectuée.

La famille d’A. lance un appel à tous ceux qui ont subi les mêmes dommages et leur demande de porter plainte auprès de la police. Elle demande également à ce que cet homme soit interdit de sortie du territoire.

Source : makotv

2 millions de pilules de faux Viagra saisies aux douanes d’Ashdod 

2 millions de pilules de faux Viagra saisies aux douanes d’Ashdod 

Une vaste tentative de contrebande de médicaments contrefaits mettant la santé du public en danger a été déjouée. Les agents des douanes d’Ashdod ont intercepté un énorme trafic de 2 millions de pilules de faux Viagra pour une valeur marchande de 40 millions de shekel.

En outre, la cargaison en provenance de Chine et déclarée comme contenant du bicarbonate du sodium, contenait quelques 100 kg de produit anesthésiant pouvant être utilisé pour le mélange de drogues synthétiques et de cocaïne.

Dans le but de dissimuler la cargaison aux yeux des douaniers, les contrebandiers ont construit une cachette à l'arrière du conteneur. Ils y ont stocké les comprimés et le produit anesthésiant avec par dessus des centaines de sacs de plus de 50 kg de bicarbonate de sodium. Sur quelques unes des pilules de faux Viagra figurait le nom de Pfizer, le fabricant sous licence du produit original.

2 millions de pilules de faux Viagra saisies

2 millions de pilules de faux Viagra saisies

La livraison a eveillé les soupçons des douaniers et grâce aux progrès technologiques récemment réalisés sur place, ils ont procédé à la plus importante saisie de la douane d’Ashdod dans ce domaine.

L’identité de l’importateur est connue et des mesures ont été prises pour l'arrêter.

La dernière saisie importante a été effectuée il y a environ 3 ans, pour environ la moitié du montant saisi cette semaine. Elle comprenait plus de 700 000 pilules de contrebande pour le traitement de l'impuissance, une demi-tonne, d'une valeur d'environ 20 millions de shekel.

Les enquêteurs des douanes d’Ashdod, en collaboration avec l'unité de l'administration fiscale ont lancé une enquête et des échantillons de comprimés et de produit anesthésiant ont été envoyés au ministère de la Santé pour test.

L’administration fiscale a souligné que le phénomène de contrebande de drogues de contrefaçon relève non seulement de la violation de propriété intellectuelle et de l'évasion fiscale, mais représente également une véritable menace pour la santé publique, de sorte que les pilules saisies seront immédiatement détruites.

Source : nrg.co.il

Waze vous alerte pour éviter les oublis d'enfants dans les véhicules

Waze vous alerte pour éviter l'oubli des enfants dans les voitures

Waze, l'une des applications de navigation les plus populaires dans le monde, a mis au point une alerte pour rappeler aux automobilistes de vérifier s’ils n’ont pas oublié leurs enfants à l’arrière. L’application qui évite de se faire prendre dans les bouchons peut-elle également prévenir les décès d'enfants?

L’oubli d’enfants dans les véhicules est l’un des coups durs de cet été. Selon les données, l’organisme Terem dénombre, entre 2004 et 2009, 293 cas d’enfants oubliés dans différents véhicules. 15 d’entre eux se sont révélés mortels.

Waze, connu aujourd’hui comme l'une des applications de navigation les plus populaires au monde, lance une nouvelle fonctionnalité qui pourrait peut être empêcher la prochaine catastrophe.

Waze

Waze

Les captures d’écran que nous avons recues montre que la société a développé une nouvelle fonctionnalité. Chaque fois que le conducteur termine son trajet, une alerte apparaît sur son smartphone pour lui rappeler de vérifier si il n’oublie pas d’enfant à l’arrière. Le conducteur peut activer ou désactiver l’alerte et définir lui-même le texte du message. C’est une option importante car cela permettra aux automobilistes de changer régulièrement le message et de ne pas «s’y habituer» de peur de finir par l'ignorer.

On ne sait pas exactement quand cette fonctionnalité sera opérationnelle mais étant donné que nous sommes au milieu de l'été, période où le besoin se fait le plus sentir, on peut imaginer une mise à jour prochaine.

Cette nouvelle fonctionnalité de Waze est bienvenue comme moyen technologique supplémentaire dans le combat contre le phénomène mondial d’oubli d’enfants dans les voitures.

Il existe aujourd’hui de nombreux systèmes basés sur le poids et le mouvement dans le siège-auto de l’enfant, des capteurs fixés sur la ceinture de sécurité, des capteurs de son qui identifient les pleurs ou les cris de détresse et bien sur, une application pour smartphone : Baby Reminder. L’application IGO de NNG a récemment lancé une alarme sonore et un test écrit conçus pour rappeler au conducteur de vérifier s’il n’a pas oublié son enfant ou son animal dans son véhicule.

Source : makotv

Israël : le surplus de nourriture de l'armée redistribué aux soupes populaires

Israël : le surplus de nourriture de l'armée redistribué aux soupes populaires

La caféteria Kiria (siège de Tsahal à Tel Aviv) a rejoint une initiative qui récolte les restes d'aliments non consommés par les soldats des bases militaires et les redistribue aux soupes populaires qui nourrissent des centaines de personnes dans le besoin, y compris des personnes âgées et des survivants de la Shoah.

C'est la fondation Leket Israël qui est responsable du projet. Le manager Pini Fefer a déclaré que la collaboration avec l'armée dans la collecte de nourriture avait commencé il y a deux ans: «Aujourd'hui, l'armée est notre plus grand fournisseur d’aliments cuisinés. Nous travaillons avec près de 50 bases à travers le pays et nous collectons les restes tous les jours . Dans l'ensemble, nous recevons chaque mois quelques 45.000 repas de l'armée ».

« Il y a une semaine, nous avons commencé avec la Kiria et cela fonctionne très bien. Hier, par exemple, nous y avons recueilli 400 repas. »

La nourriture de l’armée est chaleureusement et joyeusement accueillie par les soupes populaires. A Kiryat Ekron, dans l’une d’entre elles, A., rescapée de la Shoah confie : "Je reçois régulièrement de la nourriture ici. Elle est excellente et je les en remercie. Ce n'est pas facile pour nous et ils nous permettent de vivre avec dignité".

Chaque mois, 4500 repas de l'armée

Chaque mois, 4500 repas de l'armée

Zachariah Tsioni est également dans le besoin. La soupe populaire est sa cantine quotidienne. Il témoigne avec enthousiasme du projet militaire : "Je suis soutenu par le Ministère des affaires sociales et je reçois de l'argent de la sécurité sociale. Je n’ai pas de père et ma mère souffre de problèmes psychologiques. Je n’ai rien à manger. Ici, je revis. Beaucoup de gens souffriraient de la faim sans cette soupe populaire. Je mange ici tous les jours et les repas sont très savoureux. Il y a du poulet, du poisson, de la viande, des pommes de terre, des pâtes, du riz. La nourriture ici est phénoménale. "

Le responsable des relations publiques du centre alimentaire de l'armée israélienne, le lieutenant Colonel Tsala Sharma, a déclaré: «Le projet de dons de surplus alimentaire a commencé en 2014 et s’est renforcé avec le temps. Nous avons commencé avec quelques unités individuelles. Il est important pour nous que la nourriture soit transférée à titre de don à la communauté plutôt que d’être jetée à la poubelle ».

Source : Ynet

Des chercheurs israéliens à la recherche de la boite noire du mélanome malin

Israël : Détecter les cellules cancéreuses avant qu'elles ne deviennent des tumeurs cérébrales

Lorsque le mélanome malin, le plus dangereux type de cancer de la peau, se propage au cerveau, il engage presque toujours le pronostic vital. Cependant, maintenant, les chercheurs de l'Université de Tel Aviv ont trouvé un moyen de détecter les micro métastases - minuscules bouquets de propagation de cellules cancéreuses – quelques mois avant qu'elles n’atteignent le cerveau et se développent en tumeurs mortelles.

Les mécanismes qui régissent la croissance métastatique précoce et les interactions des cellules métastatiques avec le micro environnement du cerveau sont restés longtemps enveloppés de mystère.

Selon la nouvelle recherche dirigée par le Dr Neta Erez du département de pathologie de l’université de Tel Aviv récemment publiée dans Cancer Research, les cellules micro-tumorales détournent l’astrogliosis, la réponse naturelle du cerveau à l'endommagement, pour supporter la croissance métastatique. Cette nouvelle connaissance pourrait conduire à la détection du cancer du cerveau dans ses premières étapes et permettre une intervention précoce.

chercheurs en laboratoire

Erez et son équipe ont effectué des expériences sur des souris pour étudier et suivre la métastase spontanée du mélanome dans le cerveau. Ils ont récapitulé tous les stades de la métastase - la découverte initiale du mélanome dans la peau, l'élimination de la tumeur primaire, la diffusion micro-métastatique des cellules cancéreuses à travers le corps, la découverte d'une tumeur et la mort.

La détection des métastases dépend des techniques d'imagerie qui ne peuvent toujours pas détecter les micro-métastases. Quand elles deviennent détectables, il est trop tard pour le traitement.

Erez a surnommé la période de la croissance initiale des cellules micro-métastatiques disséminées dans les organes "boîte noire". "Nous pensons que nous avons trouvé les outils pour caractériser cette boîte noire", a-t-elle déclaré.

« Et c’est essentiel pour développer des approches thérapeutiques qui peuvent empêcher une rechute métastatique dans le cerveau. Chaque organe dans le corps dispose d'un système de défense qui détecte les intrus ", a-t-elle expliqué. "Une grande partie est régulée par des cellules de soutien dans le cerveau. Quand il y a des dommages aux tissus en raison d'un accident vasculaire cérébral ou une infection virale, ces cellules sont activées et induisent une réponse inflammatoire ».

Erez est maintenant à la recherche de voies moléculaires détaillées dans la réponse biologique du cerveau à trouver un moyen pour bloquer les métastases. «Nous espérons développer pour les humains les mêmes outils de détection que nous avons développés chez la souris," a-t-elle conclu, "ainsi que les cibles moléculaires qui nous permettront de prévenir les métastases plutôt que d'essayer de les traiter."

Source Jpost