Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Selon le Vatican, l'autorité palestinienne est un état

Le Vatican reconnait l'état palestinien

source :http://www.inn.co.il/

C’est officiel: Selon le Vatican, l'autorité palestinienne est un état.

Après avoir signé un accord en Juin, le Vatican reconnait officiellement la Palestine comme un Etat. Il affirme : "Les palestiniens, contrairement aux israéliens, reconnaissent tous nos lieux saints".

Le Vatican reconnait l'état palestinien

Le Vatican reconnait l'état palestinien

L’autorité palestinienne est devenue officiellement ce samedi soir un état du point de vue du Vatican. Cela fait suite à un accord signé il y a six mois entre les deux parties et précise, selon les termes du document, que l’Eglise reconnait les domaines de « la Terre Sainte sous contrôle palestinien ».
L’accord légitimise les lieux sacrés se trouvant sous l’autorité de l’Eglise et donne un soutien absolu aux palestiniens.

Dans un communiqué, le Vatican a annoncé : « Au sujet de notre accord global avec les palestiniens, toutes nos exigences ont été respectées. La Palestine voit nos opérations sur cette terre d’un œil bienveillant et travaille à négocier un accord avec Israël ».
Selon le Vatican, cet accord protège les droits des chrétiens au sein de l’autorité palestinienne, chose qu’Israël n’a jamais accordée, en dépit du fait que les chrétiens n’y ont jamais été persécutés.
Il est intéressant de constater qu’Israël et le Saint Siège entretiennent des relations diplomatiques depuis plus de 22 ans mais des négociations sont toujours en cours au sujet de droits contestés sur certains sites. Le Vatican va exploiter ses relations avec les palestiniens dans le but d’attaquer Israël sur ce sujet.

Cet israélien est connu dans le monde entier mais étrangement, pas en Israël!

Mariage étonnant entre pâtisserie et chaussures

Cet israélien est connu dans le monde entier mais étrangement, pas en Israël!

Tal Spiegel, 32 ans, voulait devenir graphiste. Il a fait ses études à « Shenker » et était bien parti pour conquérir le monde du design. Aujourd’hui, il suit son bonhomme de chemin pour séduire dans celui de la pâtisserie, suite à la diffusion de son projet Instagram dans les médias du monde entier, créant la résonance internationale rêvée de tous les chefs.

Tag a deux passions pâtisseries et chaussures

Tag Spiegel a deux passions: la  pâtisserie et les chaussures

Spiegel est arrivé à Paris il y a un an, aspirant à devenir pâtissier. Il a étudié chez Ferrandi, l’une des meilleures écoles de gastronomie du pays. Aujourd’hui, il travaille dans l’une des plus anciennes pâtisseries de Paris et continue d’apprendre le métier de manière intensive. « La combinaison de la pâtisserie et du design me vient naturellement », explique t’il dans une interview pour nrg, « la recherche de composition, les couleurs, l’esthétique et la rigueur sont caractéristiques de ces deux spécialités ».

Son projet Instagram a commencé il y a six mois, dans le cadre d’une recherche personnelle et passionnée. Dans ce cadre, Spiegel a demandé à goûter tout ce que la ville avait à offrir. Avec d’autres élèves, ils ont écumé les pâtisseries de la ville pour apprécier toutes leurs réalisations en termes d’apparence et de saveur.

« J’ai découvert que dans la plupart des cas, mes chaussures sont appropriées aux desserts et c’est ainsi qu’est née la composition naturelle entre la couleur de mes desserts et celle de mes chaussures, qui représentent mon autre passion. J’ai téléchargé les photos sur Instagram et j’ai été très surpris du nombre de réactions reçues. Cela m’a incité à créer un projet personnalisé. Sous le titre « Desserted in Paris », Tal place chaque jour une nouvelle photo combinant ses deux passions.

Très rapidement, le projet a fait l’objet de l’intérêt de personnes extérieures à Instagram. Tout a commencé par un court article sur un site populaire de design. Ce dernier a entraîne des dizaines d’autres dans plus de 30 pays.

« C’est l’occasion inespérée d’expliquer mon projet aux journalistes américains, français, anglais ou encore japonais. Je m'aperçois que les gens aiment vraiment découvrir chaque jour une nouvelle composition dessert/design, même s’il s’agit de chaussures. Les réactions sont incroyables et j’espère continuer à associer les gens de tous pays à mon projet ».

Israël :Un groupe salafiste affilié à l’Etat islamiste a revendiqué la responsabilité de la salve de roquettes tirée vendredi soir

Etat Islamique a tiré sur Israël vendredi

Un groupe salafiste affilié à l’Etat islamiste a revendiqué la responsabilité de la salve de roquettes tirée vendredi soir sur le Sud du pays.

« Nous assumons la responsabilité du bombardement effectué sur Sderot vendredi soir à 23h07. Dieu soit loué, nous avons fait couler du sang juif et nous avons perturbé le repos nocturne des habitants.Nous avons activé les alarmes dans tout le sud de la Palestine occupée»

roquettes tirée vendredi soir sur le Sud du pays.

Char anti-missile .Roquettes tirée vendredi soir sur le Sud du pays à Sderot.

Pouvait-on lire dans la déclaration prétendument émise par le groupe Ajnat Bayt al-Maqdis.
Cinq roquettes ont été tirées vendredi soir depuis la bande de Gaza sur Israël. Deux des projectiles ont atterri en territoire israélien, les trois autres sont tombées près de la barrière de sécurité à l’intérieur de l’enclave côtière palestinienne.

Aucun blessé ni dégât n’ont été à déplorer. Les sirènes ont retenti à Sderot ainsi que dans les autres villes frontalières de la bande de Gaza avant l’attaque.

En réponse à ces bombardements, l’armée israélienne a attaqué samedi matin deux installations militaires et deux cibles terroristes appartenant au Hamas dans les territoires côtiers.
Les militaires tiennent le Hamas pour responsable de toute activité terroriste émanant de la bande de Gaza.

Plus d'un million d'armes en possession par des arabes en Israël

Plus d'un millions d'armes détenus par les arabes israéliens

source :http://www.0404.co.il

Avi Naïm, Président du comité de la sécurité pour l’union des autorités locales et Chef du conseil Beit Arye a rappelé le problème des armes ainsi que celui des nombreuses violations de la loi au sein de la population arabe. Il s’explique : « Dans le secteur arabe en Israël, il existe plus d’un demi-million d’armes illégales.

Plus d'un millions d'armes détenus par les arabes israéliens

Armes détenus par les arabes en Israël

Le taux d’infractions pénales frôle les 40%, ce qui représente le double du volume relatif de la population et le taux d’infractions dans le domaine de la construction est le plus élevé du pays. Cependant l’Etat d’Israël refuse de voir les choses en face et de se confronter à ce qui se passe dans le secteur arabe.

Plus d'un million d'arme dans les quartiers arabes en Israël

Plus d'un million d'arme dans les quartiers arabes en Israël

L’incitation à la haine dans les mosquées ainsi que dans les médias a incité les jeunes à utiliser ces armes pour perpétrer des attentats à motivation religieuse et nationaliste.

La population arabe en Israël a beaucoup à perdre, elle le sait et c’est la raison pour laquelle il est encore question événements exceptionnels de dénomination « activités terroristes hostiles » et non pas d’activités criminelles.

Il est du devoir d’un pays souverain qui valorise la vie de faire face à la criminalité, à l’incitation à la haine et à la radicalisation dans tous les secteurs de manière déterminée et approfondie. Israël a aujourd’hui lamentablement échoué dans le traitement de la criminalité au sein de ce secteur ».

A Tel-Aviv comme à Paris

même scènes qu'a Paris fusillade dans un bar à Tel Aviv israel

Source http://www.israelhayom.co.il

"A Tel Aviv comme à Paris"
Les similitudes avec les attentats de la Ville Lumière ont entrainé la forte couverture médiatique de l'attentat de la rue Dizengoff. Aux Etats-Unis, il a fait l'ouverture du journal de la NBC

Il y a deux mois, suite aux attaques terroristes de Paris, les analystes de sécurité avaient rapporté que si les faits s’étaient déroulés en Israël, les terroristes auraient été immédiatement neutralisés. Malgré tout, vendredi, en plein cœur de Tel Aviv, le terroriste est parvenu à s’échapper et les personnes présentes ont témoigné que les individus armés ayant assisté à la scène avaient refusé de tirer.

Les médias internationaux ont largement rapporté l’attaque survenue vendredi à Tel Aviv. La plupart d’entre eux, en particulier aux Etats-Unis et en Europe, s'est appuyé sur les médias israéliens et s'est abstenu de déterminer que l’incident était à motivation raciale.

Le « New York Post » a, comme à son habitude, a choisi de se concentrer sur des faits plutôt anecdotiques et a souligné dans le titre de son article que « l’homme armé a souri puis a tiré, tuant deux hommes et en blessant huit autres ». Le « Huffington Post » a mis l’accent sur le fait que la nouvelle année avait commencé par un jour sanglant. La NBC, pour sa part, a entamé son édition principale, regardée par des millions d’américains chaque nuit, par cette nouvelle.

Hier encore, certains sites ont continué à remettre en question le motif de cette attaque, sur la base des médias israéliens. Le New York Times a noté que samedi soir, les agents de sécurité israéliens n’étaient pas encore sûrs des motivations du terroriste, considérant cette attaque « à la lumière de la vague de terrorisme ». Le « Daily News » a été le seul média américain à titrer qu’il était fort probable que l’attentat « conduise à une chasse à l’homme ».

fusillade dans un bar à Tel-Aviv en Israël

fusillade dans un bar à Tel-Aviv en Israël

En Europe, l’Express français a dès le début déclaré « que le terroriste pourrait être affilié à Daesh ». Le « Daily Mail » est allé encore plus loin, titrant « Est-il question du premier attentat de Daesh perpétré en Israël ? ». Du côté de la BBC, on note que le vendredi après-midi est le point culminant du weekend. La société de radio-télévision britannique ajoute qu’Israël a également soulevé la possibilité que le terroriste ait voulu viser la communauté gay, au cas où s’il s’avérerait que ce pub soit particulièrement populaire auprès de cette communauté ».

Israël : Attentat déjoué à Eilat

Attentat déjoué à Eilat

Source http://www.jpost.com/
La police a annoncé l’arrestation d’arabes israéliens qui avaient planifié un attentat contre des juifs à Eilat.

Deux arabes de Jérusalem –Est qui avaient prévu de perpétrer un attentat dans un hôtel d’Eilat se sont heurtés aux employés qui ont rapidement avisé les autorités. Cette affaire a récemment été autorisée à la publication. Halil Nimri, 21 ans et Ashraf Salaimeh, 23 ans ont été mis en accusation pour conspiration et aide à l’ennemi en temps de guerre.

Force spéciale de la police israélienne

Force spéciale de la police israélienne

Selon l’acte d’accusation, les suspects qui vivaient à Eilat et travaillaient dans un hôtel local ont pris il y a deux mois la décision de fabriquer une bombe et de la faire exploser dans un hôtel où résidait un groupe de juifs religieux.

 

Ashraf était résolu à commettre un attentat pour venger la mort de Fadi Alon, 19 ans, son ami d’enfance, abattu par le personnel de sécurité à Jérusalem le 4 Octobre après avoir tenté de perpétrer un attentat au couteau.

L’acte d’accusation stipule que Halil souhaitait que tous deux poignardent un juif religieux en ville. Cependant, son compatriote l’a convaincu qu’il valait mieux placer une bombe et la faire exploser à distance.

Ils ont mis en place une surveillance de l’hôtel et ont entrepris de visionner des vidéos de fabrication de bombes sur internet.

Le 30 Novembre, Ahsraf s’est rendu sur les lieux afin de prendre ses marques. Il a commencé à poser une série de questions à la réceptionniste ainsi qu’au manager. Il a insinué qu’il souhaitait réserver une chambre pour une date ultérieure, a demandé à en visiter un certain nombre, en particulier une située en dessous de la salle à manger.

En outre, il a posé nombre de questions suspectes, à savoir combien de personnes résidaient sur place, le taux d’occupation de l'hôtel et a demandé si un groupe de juif religieux était attendu sous peu.

Tout de suite après leur départ, les employés ont averti la direction de l’hôtel qui a aussitôt informé les autorités. La police a procédé sans délai à l’arrestation des suspects.

Ces derniers ont été interrogés par le Shin Beth (agence de sécurité israélienne) et par la police du district sud. L’acte d’accusation ne dit pas si la bombe avait finalement été réalisée et si les deux protagonistes bénéficiaient ou non du soutien d’un groupe terroriste.

Eilat, station touristique du sud est plutôt détachée du conflit et des violences qui sévissent dans les autres régions du pays. Elle est restée largement épargnée par les attaques de « l’intifada des couteaux ».

En Octobre, un arabe israélien de la ville de Wadi Ara d’Umm al-Fahm avait poignardé et légèrement blessé une femme à Eilat. Selon le Shin Beth, il avait été influencé par des vidéos d’attaques au couteau publiées récemment.

Les étudiants juifs du monde : Il faut passer de la défense à l'attaque

La lutte contre le BDS doit passer au stade supérieur. Lutter c'est attaquer

Les étudiants juifs du monde : "nous nous battrons contre le boycott".

« Il sera difficile de combattre le BDS sur les campus » a déclaré Frederic Sabban de France. Nous devrons passer de la défense à l’attaque »

Environ 70 étudiants juifs provenant de 20 pays différents se sont réunis hier avec le comité de l’immigration et de l’intégration et la commission des affaires de la diaspora, à propos du BDS.

Le président du comité, le député Avraham Negossa (Likoud) a déclaré que « le nouvel antisémitisme a également pour objectif de délégitimer l’état d’Israël et de nuire aux juifs de diaspora. Les étudiants juifs du monde représentent un potentiel pour le développement du leadership juif en diaspora et en Israël également, dans le cas où vous choisiriez de venir y vivre. Israël est notre maison et il est du devoir de tous de la défendre ».

Nous devons passer de la défense à l'attaque contre le boycott et BDS

Nous devons passer de la défense à l'attaque contre le boycott et BDS

Selon le député Michael Oren (Koulanou), « l’antisémitisme en Europe est d’une importance stratégique pour Israël. Aujourd’hui, nous luttons contre l’étiquetage des produits de Yehouda veshomron (Cisjordanie) car cela reflète un réel problème antisémite.

L’Europe a des différents avec près de 200 pays de par le monde, mais il ne marque pas leurs produits pour autant !

La ligne qui sépare antisémitisme d’antisionisme est constamment brouillée et très récemment, sur un campus aux Etats-Unis, une étudiante n’a pas été sélectionnée par une association parce qu’elle était juive ».

La députée Kasenia Svetlona (Camps sioniste) a félicité les étudiants qui « se battent contre un phénomène aussi vieux que le monde lui-même. Cette fois-ci, il porte le costume du BDS mais dans le passé, il a officié sous différentes couvertures. Israël est en conflit mais un conflit implique toujours plusieurs protagonistes. Il existe ici un pluralisme et c’est ce qui rend notre pays démocratique. Si nous ne nous rassemblons pas derrière notre premier ministre contre le BDS, nous ne réussirons pas à lutter convenablement.

Le député Motti Yoguev (Le foyer juif) a souligné que « Israël est un foyer pour tous, que vous choisissiez d’immigrer ou non. Plus Israël sera forte et prospère en matière de valeurs et de morale, plus la réponse à l’antisémitisme sera écrasante. Il existe une différence entre les cultures, nous sanctifions la vie et nos ennemis, la mort. Les européens pour leur part, cherchent à vivre sans contenu. Le BDS n’œuvre pas pour régler les problèmes entre deux pays, mais pour balayer Israël » a-t-il ajouté.

Des étudiants de différents pays se sont exprimés. Selon Fendrick Sabban de France : « Il sera de plus en plus difficile de lutter contre le BDS sur les campus. Il faut passer de la défense à l’attaque au lieu de continuer à expliquer qu’Israël n’est pas une terre d’apartheid. Il faut présenter les succès israéliens dans le domaine de la technologie ».

Shiran Assaf, coordinatrice pour l’agence juive explique avoir dépêché des envoyés à l’étranger pour rapprocher les étudiants juifs et les aider à lutter contre l’antisémitisme. Mais, selon le Dr Zeev Hanin du Ministère de l’intégration, « les étudiants juifs de diaspora sont très éloignés d’Israël, et c’est préoccupant. »

Assaf conclut : « Si l’Europe savait que derrière vous se tient une force puissante, cela forcerait le respect. Il est de votre devoir de soutenir les projets qui impliquent une coopération avec les scientifiques et les technologies israéliennes et d’y participer. Vous devez également organiser plus de semestres d’étude en Israël »

Elle découvre qu'elle est déjà marié à un homme de 72 ans alors qu'elle préparait son mariage

Elle préparait son mariage et elle apprend qu'elle est déjà marié à un homme de 72 ans

Source :http://www.ynet.co.il

Elle a entamé les démarches nécessaires à la préparation de son mariage avant de découvrir avec stupeur qu’elle était d’ores et déjà engagée avec un homme de 72 ans.

A. a 22 ans. Elle a trouvé un fiancé, loué une salle de mariage, commencé les essayages de sa robe de mariée, envoyé les invitations et même trouvé un DJ et un photographe.
Mais elle n’aurait jamais imaginé qu’à ces émouvants préparatifs, elle devrait ajouter… un
divorce.

Un mariage juif

Un mariage juif

En effet, quelques semaines avant la cérémonie, un homme, son aîné d’une cinquantaine d’années, s’est présenté à la rabbanoute en déclarant qu’elle était…sa femme.

B., un homme de 72 ans a raconté qu’il avait rencontré A., jeune immigrée venue du Maroc, lors d’une fête chez un ami. En présence de témoins, il lui a donné une bague et lui a déclaré : « voici que tu m’es consacrée par cet anneau selon la loi de Moshe et d’Israël ».

Selon ses dires, il a agi ainsi pour la préserver de relations douteuses avec des personnes malhonnêtes, craignant qu’elle « tourne mal et s’acoquine avec des arabes ».
Il l’a ensuite installée chez lui durant trois ans.

Le tribunal d’Ashkelon a étudié les allégations de cet homme et découvert avec stupeur que cette « inquiétude parentale » ne l’avait pas empêché d’avoir des relations sexuelles avec elle.

A. a confirmé la plupart des détails mais a affirmé qu’elle n’était pas considérée comme femme mariée car l’anneau lui avait été offert en cadeau sans la présence de témoins et non dans l’optique d’un mariage. B. ne s’est pas démonté, se mettant immédiatement à la recherche d’un témoin.

Les juges rabbiniques, Davis Levanon, Tsvi Birenbaum et Danie Steinhoiz ont réprimandé B., déclarant que « le tribunal voyait dans ces faits la volonté manifeste d’abuser sexuellement d’une jeune fille innocente, lui causant de lourds dommages psychologiques ».

A. a demandé le divorce à B. mais ce dernier a refusé arguant une nouvelle fois que ce lien qui les unissait lui permettait de « la préserver ». Ensuite, il a réclamé de l’argent en échange de sa « libération », puis a fini par céder sous la pression des juges.

Selon la loi juive, une période de réflexion de trois mois entre un divorce et un nouveau mariage est nécessaire. En effet, si la femme s’avérait être enceinte, il serait ainsi aisé de déterminer qui est le père de l’enfant. Dans ce cas précis, cette « période de réflexion » a pu être annulée en raison du fait que le " vrai" mariage était déjà organisé et que son annulation mettrait A. dans une situation particulièrement délicate.

En Israël prés de Rosh Yain une ferme, vieille de 2700 ans, a été découverte

Une ferme, vieille de 2700 ans, a été découverte

http://www.ynet.co.il/

Une ferme, vieille de 2700 ans, a été découverte près de Rosh Ayin

Une ferme datant de 2700 ans et un monastère antique de l’époque byzantine ont été récemment découverts lors de fouilles menées par l’Autorité des antiquités d’Israël dans le cadre des travaux effectués pour la construction de nouveaux quartiers à Rosh Ayin.

Il y a deux mois, les archéologues ont commencé à découvrir des trésors cachés. Au cours des fouilles, auxquelles ont participé des dizaines de jeunes et de bénévoles, ils ont découvert une imposante ferme construite au 8ème siècle avant notre ère d’une taille de 30 mètres sur 50, ainsi qu’une église byzantine vieille de 1500 ans avec un sol en mosaïque de couleur portant des inscriptions.

Les chercheurs ont découvert que le bâtiment faisait plus de deux mètres de hauteur et comprenait 24 chambres construites autour d’une cour intérieure. « Dans la cour, nous avons retrouvé un grand compartiment conçu pour stocker le grain », explique le directeur des fouilles, Amit Shadman. «

Il semblerait que les glucides étaient populaires à l’époque tout comme ils le sont aujourd’hui et que l’industrie céréalière était répandue dans la vie rurale de la région. Comme preuve, nous avons trouvé de nombreuses meules ayant servi à moudre le grain en farine ainsi que des pressoirs taillés dans la roche et utilisés pour la production d’huile d’olive ».

Sur le site, les archéologues ont trouvé deux pièces d’argent datant du 4ème siècle avant notre ère arborant l’image de la déesse Athéna avec un oiseau de proie. Selon Shadman, « la ferme a été exploitée pendant des siècles puis abandonnée à l’époque hellénistique. Plus tard, au cours du 5ème siècle, la colonisation de la région a changé le paysage. Le christianisme, qui a commencé à fleurir à cette époque, a conduit à la construction d’églises et de monastères impressionnants.

A côté du bâtiment, sur une colline voisine, un monastère byzantin comprenant une église, un pressoir à huile et des pièces d’habitation a été découvert. Le sol de l’église est décoré de mosaïques de couleur à motifs géométriques et d’une inscription en grec attribuée au prêtre Théodose qui officiait sur place. « Cet endroit a été construit par Théodose. Bonjour à vous qui entrez, au revoir à vous qui partez, Amen ».

De nombreuses années après l’abandon du monastère au cours de la période ottomane, des fours à chaux ont été installés sur place. Ils ont détruit en partie les lieux. L’Autorité des antiquités d’Israël a l’intention de conserver les objets découverts et de les présenter au public dans des espace ouverts.

Israël :Des femmes orthodoxes juives sur le divan du psychologue...

Elles seront psychologues elles étudient à l'université en Israël femmes juives orthodoxes étudient à l'université

source :http://www.kikar.co.il/

Des femmes orthodoxes sur le divan du psychologue...

Pour la première fois, 30 femmes orthodoxes ont commencé cette année des études de psychologie à l’université de Bar Ilan.

Nombre d’entre-elles aspirent à se spécialiser en psychologie clinique et offrir des services professionnels qui n’existent pas à ce jour. Etant donné le succès de cette première promotion, une nouvelle année préparatoire en économie et en psychologie a été ouverte cette semaine, pour hommes et pour femmes, en cours séparés.

femmes juives orthodoxes étudient à l'université

femmes juives orthodoxes étudient à l'université

Le monde académique orthodoxe prend un nouvel élan. Nombreux sont ceux qui demandent à apprendre un métier qui leur fournira les outils et les capacités nécessaires pour faire face au marché du travail israélien.

« C’est un programme pilote unique en son genre, qui donnera aux femmes orthodoxes la possibilité d’étudier et de travailler dans le domaine de la psychologie », nous dévoile le docteur Noa Viletzenski – coordinatrice académique du programme d’intégration des orthodoxes à l’université de Bar Ilan.

« Le programme est parfaitement conforme aux exigences académiques d’études du département de psychologie générale de haut niveau. L’équipe se consacre entièrement à la réussite de ce projet et nous le considérons comme une sorte de mission. J’ai reçu comme instruction de a part du chef de service Dr Guil Dizendruk de faire tout mon possible pour ce projet, d’adapter le niveau et de fournir des bourses et des aides au paiement".

Selon Nati Gamliel, directeur marketing du campus orthodoxe, « l’université Bar Ilan a décidé de dispenser une éducation universitaire aux orthodoxes de manière la plus professionnelle. Un campus séparé leur a été alloué pour leur donner toutes les chances d’acquérir les outils nécessaires pour faire face au marché du travail, à l’image de n’importe quels autres étudiants ».
Le campus orthodoxe se situe au sein de l’université, à proximité de l’entrée par « Chaar Geha », et des arrêts de bus accueillant la ligne 400 et de nombreuses autres desservant tout le pays. Le calendrier a été aménagé pour permettre aux étudiants d’associer études et travail en tenant compte des besoins des élèves mariés qui souhaitent poursuivre leurs études supérieures.