Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Israël se prépare à accueillir les touristes de Noël

Israël se prépare à accueillir les touristes de Noël

Des dirigeants d'église de diverses dénominations ont été accueillis pour la réception précédant Noël à Jérusalem. 

Le ministre du Tourisme Yariv Levin et des représentants de son ministère ont organisé mardi la réception traditionnelle précédant Noël pour les dirigeants des communautés chrétiennes et des églises en Israël au Centre Shimshon, Beit Shmuel à Jérusalem.

Le ministre a envoyé les salutations propres à la saison aux communautés chrétiennes et a invité les fidèles du monde entier à effectuer un pèlerinage en Terre Sainte.

Lors de la réception, Levin a déclaré: «Je vous souhaite la bienvenue ainsi qu’aux croyants de vos communautés qui sont attendus en Israël pour les vacances de Noël. Nous vous souhaitons un Joyeux Noël et une Bonne Année. Nous faisons tout notre possible pour que votre séjour en Israël soit agréable et couronné de succès ».

«Le ministère investit considérablement tout au long de l'année dans la conservation et la remise en état des sites chrétiens afin que chaque chrétien puisse visiter les sites qui lui sont sacrés et les trouver en bon ordre, en fonction de leur statut. Je vous invite à visiter les lieux saints et à profiter de l'expérience religieuse et spirituelle unique de la Terre Sainte ".

Noël à Haïfa

Noël à Haïfa

Ont participé à la réception le directeur du ministère du Tourisme, Amir Halevi, le patriarche orthodoxe grec Theophilus III, le patriarche orthodoxe arménien Nourhan Manoogian, le gardien de la Terre Sainte, Francesco Patton, le nonce apostolique Giuseppe Lazzarotto, le représentant du Patriarcat latin Mgr William Shumali, le directeur exécutif de l'ambassade chrétienne, le Dr. Jurgen Buhler et des représentants de nombreuses autres communautés chrétiennes en Israël. Étaient également présents des membres de la communauté diplomatique et des représentants d'organismes publics et privés engagés dans la promotion du tourisme chrétien en Terre Sainte.

Selon les statistiques du ministère du Tourisme, plus de la moitié des touristes entrants en Israël étaient chrétiens. Il estime qu'environ 120 000 touristes visiteront Israël en décembre, dont une moitié de chrétiens.

À partir de 15h la veille de Noël (24 décembre) jusqu'à 3h du matin le jour de Noël, le ministère offrira le transport gratuit en navette aux pèlerins voyageant entre Jérusalem et Bethléem. Les bus partiront toutes les 30 minutes de l'arrêt de bus près du stationnement Carta (en face de Jaffa Gate et près du boulevard Mamilla). L'autobus s'arrêtera également près de l'entrée du monastère de Mar Elias et à la jonction de Rosmarin, avant de continuer par le croisement du tombeau de Rachel à Bethlehem avant de retourner vers la capitale. Le calendrier pourra subir des modifications en fonction de la demande.

Les touristes et les pèlerins seront accueillis au croisement du tombeau de Rachel par un petit cadeau dans l'esprit de la fête. Lors de la traditionnelle parade de Noël à Nazareth, un feu d'artifice sera tiré.

Source : Ynet

Israël: des chirurgies cérébrales en direct sur Facebook

Israël: des chirurgies cérébrales en direct sur Facebook

Des chirurgies cérébrales qui se sont déroulées dans un hôpital du sud d'Israël ont été diffusées en direct sur Facebook.

Plus d'un demi-million de téléspectateurs ont regardé mardi les émissions du Soroka Medical Center Facebook Live. Les visiteurs de Facebook ont continué à regarder et à partager les vidéos sur le réseau social dans les heures qui ont suivi les chirurgies.

Le centre hospitalier Soroka

Le centre hospitalier Soroka

Les vidéos ont été projetées sur la page Facebook de Clalit, l'un des quatre réseaux de soins de santé d'Israël. Soroka, le seul grand centre médical dans la région du Negev, desservant plus d'un million de personnes, est un hôpital de Clalit.

Lors d'une intervention qui a duré trois heures, les médecins ont réussi  à ôter la tumeur bénigne d'une femme âgée de 50 ans. La patiente se rétablit à l'hôpital.

La patienta a accepté d'être filmée pour permettre au public d'en apprendre plus sur le travail des médecins de Soroka et du centre du cerveau qui a ouvert récemment au sein du centre hospitalier, selon un porte-parole de l'hôpital.

Les chirurgies ont été examinées conjointement avec l'Israel Healthcare Foundation, un organisme américain à but non lucratif qui promeut les besoins nationaux en matière de santé d'Israël.

Source : jta.org

Israël: une application pour retrouver le plaisir de la lecture

Israël: une application pour retrouver le plaisir de la lecture

A l'ère de la technologie, la lecture pour le plaisir perd de son attrait . Les livres de poche ne partagent pas l'immédiateté de Netflix, de Snapchat ou de YouTube, et ne peuvent pas rivaliser avec notre capacité d'attention désormais de courte durée.

Mais, alors que certains sont en deuil de la disparition de la culture de la lecture, quelques israéliens créatifs choisissent de lutter contre cette tendance et apportent la littérature à la génération smartphone grâce à une nouvelle application mobile appelée "Books on Map".

Elle comprend une partie bibliothèque, une partie carte du trésor et une partie réseau social. L'application s'ouvre sur une carte numérique GPS de localisation typique. Les utilisateurs de partout dans le monde peuvent soumettre des «Bookations», où ils marquent les endroits de leur ville qui font une apparition dans leur roman préféré, en utilisant certaines citations. Ils peuvent également créer des itinéraires entiers conçus pour suivre des histoires spécifiques.

La carte de l'application et la barre de recherche vous permettent de rechercher les livres, les citations, les auteurs ou les villes que vous désirez pour le point de départ de votre aventure. Ce service est actuellement disponible à Paris ainsi qu'à Tel-Aviv et à Jérusalem avec l’objectif d’ajouter jusqu'à 25 nouvelles villes dans les prochains mois.

Apporter la littérature à la génération smartphone

Apporter la littérature à la génération smartphone

Books on Map vous donne l'occasion de «marcher sur les traces d’Hemingway, ou de savoir où Le Code Da Vinci de Dan Brown s'est déroulé», raconte Deddi Zucker, PDG et fondateur de Books on Map (et ancien député israélien). "C'est une nouvelle façon de voyager et de vivre des expériences."

L'application a été lancée en mode bêta en octobre 2015 et devrait être lancée en juin 2017, selon Zucker. Quelques bêta bugs sont prévus - comme les options d'inscription, la barre de recherche et les réservations, mais Zucker assure qu’ils seront rapidement corrigés et améliorés.

Prouvant son potentiel, Books on Map a récemment remporté le concours de l'app touristique de la ville de Paris. Plus tôt cette année, l'application a été présentée sur les stations de bus à travers la capitale. En outre, elle a été mise à la disposition du public sur 32 écrans tactiles différents autour de la ville - et continuera d'être présentée jusqu'en mai 2017.

Basés à Tel Aviv, les cinq employés de Books on Map sont inspirés par «la curiosité, l'amour des mots et le plaisir de voyager». La startup prétend également que l'application offre une connaissance plus intime d'une ville, par rapport aux guides touristiques standard . Zucker a refusé de commenter les rounds de financement de l'entreprise, mais selon les rapports dans les médias israéliens, la société a terminé deux rounds, dont les derniers ont totalisé 750 000 $.

Il semble que les prémisses de Books on Map appellent à un monde rapide et technologique. Comme la récente marotte Pokémon Go - qui a créé une énorme communauté mondiale d’amateurs de Pokémon - Books on Map pourrait créer une nouvelle communauté littéraire connectée.

Source : nocamels.com

Ewa Sali: une table marocaine en plein coeur de Tel Aviv

Ewa Sali: une table marocaine en plein coeur de Tel Aviv

Ewa Safi se décrit lui-même comme un salon marocain, évoquant des images de divans avec des coussins de brocart. En réalité, à l'exception d'un ou deux canapés, les sièges sont standard même si le décor d'Afrique du Nord aux accents turquoise est joliment marqué.

L'autre description que le restaurant s’attribue se rapporte à sa cuisine: une nourriture d'âme marocaine. Selon le propriétaire d'Ewa Safi, il sert de la nourriture juive de Casablanca, inspirée par la cuisine de sa mère, tout en n'utilisant que les ingrédients les plus frais et les plus fins.

Ewa Safi est ouvert depuis seulement cinq mois, raison pour laquelle il n'existe pas de menu pour les vins ou les cocktails en anglais, même si le menu est trilingue (hébreu, anglais et français). Il emploie également des symboles colorés indiquant quand les plats sont épicés, très épicés, végétarien ou végétalien.

Le bar propose six spécialités de cocktails, inscrits sur une carte à deux faces portant l'hébreu identique des deux côtés. Le cocktail maison éponyme, l'Ewa Safi, mélange de la vodka, de l'amaretto, du citron et du chili caramélisé, est garni de citron et d'un gros poivron rouge aussi grand que le verre dans lequel il est servi. Le résultat est une boisson rafraîchissante et veloutée, avec une bouffée de chaleur.

Chez Ewa Safi, un repas marocain commence avec un éventail de salades, servies avec du pain chaud - une épaisse pita cuite au four sur place : crème d'aubergine, Har Harkha tehina riche, tomates cerises épicées et une superbe matboukha.

Le tajine d'agneau

Le tajine d'agneau

La salade d'herbes vertes contient du persil haché, de la coriandre et de la menthe, parsemée d'amandes grillées, garnie de canneberges séchées et arrosée de tehina. Aussi inhabituel que ce mélange d'ingrédients pourrait sembler, la combinaison donne un jeu très agréable de saveurs et de textures.

Il ya quatre tajines au menu, servi dans leur plat en céramique - avec leurs couvercles en forme de cône unique - dans lequel ils ont été cuits. Tous sont accompagnés de couscous avec des légumes, y compris l'agneau osso buco aux pruneaux et citrouille confite. L'agneau est tendre, la viande succulente rehaussée par la douceur du fruit. La citrouille confite, quant à elle, est pratiquement addictive.

Autre spécialité de la maison : des pommes de terre frites en cubes marocaines, assaisonnées à la perfection.

Le vin de la maison est 4 vats, un mélange rouge agréable des caves de Carmel.

Il n'y a qu'un seul dessert inscrit au menu. En fait, c’est plus une catégorie de dessert: Haliwat di mama, rendu comme «biscuits marocains traditionnels», bien que la traduction littérale est «bonbons de maman », des biscuits, des beignets et du malabi.

Le beignets sortent tout chauds de la friteuse, avec un verre de sirop d’eau de rose. Le beignet brûlant et sirupeux fond sur la langue comme l'équivalent marocain d'un Krispy Kreme. De façon inhabituelle, le malabi est ferme, rappelant des morceaux de cheesecake, tandis que les biscuits en forme de dôme se déclinent dans une variété de saveurs. Le dessert est accompagné de thé à la menthe, servi dans de petits verres depuis une théière traditionnelle.

Ewa Safi

Cacher

Hashahar 8, Tel Aviv

Tél. 054-253-3348

Source : Ynet

Israël : retrouvailles miraculeuses à Yad Vashem

Israël : retrouvailles miraculeuses à Yad Vashem

Un frère et une sœur qui pensaient depuis toujours que leur famille entière avait été assassinée pendant la Shoah rencontreront aujourd’hui, mardi 13 décembre 2016, leurs cousins germains pour la première fois à Yad Vashem.

Les cousins se sont retrouvés grâce aux efforts du Département des services de référence et d'information de la Division des archives de Yad Vashem, ainsi qu’à une page de témoignage trouvée sur la base de données centrale de Yad Vashem des noms des victimes de la Shoah et à d'autres documents sur la base de données internationale du service de suivi (STI).

Alors que les descendants des survivants de l'Holocauste se rencontreront pour la première fois, les survivants eux-mêmes sont malheureusement décédés sans jamais connaître le sort réel de leurs proches.

La réunion sera suivie d'une visite dans la « Salle des noms ». Les deux familles parlent l’hébreu. Voici un peu d'informations les concernant: Nisan Band est né à Varsovie en 1912. Il avait cinq sœurs. En 1939, Nisan a fui vers l'URSS où il est resté jusqu'à sa mort en 1983. Au fil du temps, Nisan a acquis la certitude que toute sa famille avait été assassinée lors de l'Holocauste. Ses enfants, Fania et Gennadi, ont immigré en Israël avec leurs familles dans les années 1990. Plus tôt cette année, Fania (née en 1949) a fouillé la base de données centrale  des noms des victimes de l'Holocauste de Yad Vashem, et a trouvé une page de témoignage qu'un Simcha Bornstein avait remplie en mémoire du père de Fania, Nisan Band.

Les archives de Yad Vashem

Les archives de Yad Vashem

Simcha écrivait qu'il était le beau-frère de Nisan.

La semaine dernière, Fania et son fils se sont rendus à Yad Vashem pour savoir qui avait par erreur salué la mémoire de Nisan. Sima Velkovich du Service de référence et d'information de Yad Vashem a effectué une recherche sur les pages de témoignage ainsi que sur la base de données ITS (International Tracing Service) et a découvert que la soeur de Nisan, Jenta Borenstein (née Band) avait survécu à la guerre.

En septembre 1948, Jenta immigra en Israël avec son mari Simcha et leurs quatre enfants, Hercz-Lejb (né en 1924), Abram (né en 1927) et Rywka (née en 1931), tous nés à Varsovie, et Hana 1942), qui est née en Sibérie.

L'enquête de Sima sur l'histoire a révélé que les deux filles de Nisan, Rivka et Hana, vivent aujourd'hui en Israël. À la suite de cette recherche minutieuse et généreuse, Rivka et Hana rencontreront pour la première fois leurs cousins germains, Fania et Gennadi, ainsi que les deux fils de Fania, Evgeni et Pavel, à Yad Vashem.

À ce jour, Yad Vashem a identifié plus des deux tiers des Juifs ayant été assassinés pendant l'Holocauste. Les noms de 4,6 millions de victimes de la Shoah sont enregistrés sur la Base de données centrale des noms de victimes de la Shoah, disponible en ligne sur www.yadvashem.org en anglais, hébreu, russe, espagnol et allemand.

Source : The Jewish Press

Naftali Bennett: la fuite des Juifs d'Europe serait annonciatrice du déclin

Naftali Bennett: la fuite des Juifs d'Europe serait annonciatrice du déclin

Le ministre des Affaires de la diaspora et de l'éducation, Naftali Bennett, a fait ces remarques lors d'une réunion avec le coordinateur de l'UE sur la lutte contre l'antisémitisme.

L'antisémitisme n'a pas brisé et ne brisera pas le peuple juif ", a déclaré mardi le ministre de la Diaspora, Naftali Bennett (Bayit Yehudi), lors d'une réunion à la Knesset avec la coordinatrice de l'Union européenne pour la lutte contre l'antisémitisme Katharina von Schnurbein.

"Nous devons nous assurer que les communautés juives ne sont pas lésées, et que les Juifs sont forts et en sécurité", a ajouté Bennett, exprimant sa préoccupation à ce sujet. Il a fait remarquer que la sécurité personnelle des Juifs vivant au sein des communautés juives en Europe est importante à la fois pour la diaspora juive et pour l'avenir de l'État d'Israël.

Naftali Bennett

Naftali Bennett

"Les Juifs sont citoyens des pays européens et ils sont l'un des éléments essentiels du continent", a-t-il déclaré. "S'ils sont forcés de partir, ce sera mauvais pour tous les Juifs, pour Israël et pour l'Europe".

Von Schurbein a répondu que l'objectif principal de sa fonction de coordinatrice est de travailler pour les Juifs vivant en Europe et de «leur permettre de vivre leur vie à l'intérieur des frontières de l'Europe, tout en maintenant leur mode de vie juif.

Von Schnurbein est en Israël pour le 10ème Séminaire UE-Israël sur la lutte contre le racisme, la xénophobie et l'antisémitisme, qui se déroulera à Jérusalem mardi et mercredi.

Trente représentants d'Israël et de l'UE se sont réunis pour discuter de leur travail continu dans la lutte contre l'antisémitisme, l'échange d'expériences et de pratiques, en mettant l'accent sur le discours haineux en ligne et l'éducation.

Source : Arutz 7

Golden Globes 2017: faites la connaissance des nominés juifs

Golden Globes 2017: faites la connaissance des nominés juifs

La Hollywood Foreign Press Association a annoncé lundi les nominés pour les convoités Golden Globes. Voici les candidats d'ascendance juive en lice pour les prix de cette année, qui seront présentés sur NBC le 8 Janvier 2017.

Meilleure actrice - film dramatique

Natalie Portman est considérée comme la meilleure actrice pour son interprétation de la première dame Jackie Kennedy dans "Jackie".

Natalie Portman

Natalie Portman

L'actrice française Isabelle Huppert a été nommée pour le film "Elle", dans lequel elle joue une femme déterminée à retrouver son violeur.

Meilleure actrice - comédie musicale ou comédie

Hailee Steinfeld a remporté un grand succès pour sa performance dans un lycée banni dans le film sur l'âge d'or "The Edge of Seventeen".

Meilleur acteur - comédie musicale ou comédie

La performance de Jonah Hill dans «War Dogs», dans lequel il joue l'un des deux hommes ayant remporté un contrat du Pentagone de 300 millions de dollars pour fournir des armes à des alliés américains en Afghanistan, lui a valu une nomination pour le titre de meilleur acteur.

Meilleur acteur de soutien - film

L'acteur de "Big Bang Theory", Simon Helberg, joue le pianiste nerveux mais attachant, accompagnateur d’une chanteuse sans talent dans la comédie-théâtre biographique "Florence Foster Jenkins".

Simon Helberg

Simon Helberg

Dans le thriller dramatique "Nocturnal Animals", l'acteur anglais Aaron-Taylor Johnson dépeint le chef d'une bande vicieuse de criminels fictifs dans un livre.

Meilleure actrice - série dramatique TV

Evan Rachel Wood joue un robot humain dans un parc d'attractions à thème occidental dans la série thriller de science-fiction "Westworld" de HBO.

La performance de Winona Ryder en tant que mère d'un jeune garçon disparu dans "Stranger Things" lui a valu une nomination pour le titre de meilleure actrice.

Winona Ryder

Winona Ryder

Meilleur acteur - Série TV dramatique

Dans la série criminelle dramatique «Ray Donovan», Liev Schreiber dépeint le personnage principal, un « arrangeur » dans un puissant cabinet d'avocats de Los Angeles.

Meilleure actrice - Comédie télé ou comédie musicale

Dans "Crazy Ex-Girlfriend", Rachel Bloom joue une avocate juive de New York qui déménage en Californie dans une tentative obsessionnelle de gagner le cœur d'un ancien copain.

La représentation de Julia Louis-Dreyfus de la vice-présidente mesquine mais hilarante (et plus tard présidente) Selina Meyer dans "Veep" lui a valu un clin d'œil pour les Golden Globes.

Julia-Louis Dreyfus

Julia-Louis Dreyfus

Dans la série de comédie «Divorce», Sarah Jessica Parker joue l’épouse dans un couple qui passe par une séparation prolongée.

Meilleur acteur - Comédie télé ou comédie musicale

Jeffrey Tambor a été nominé pour son rôle de matriarche transgenre d'une famille juive de Californie dans «Transparent».

Jeffrey Tambor

Jeffrey Tambor

Source : Jta.org

USA : adoption de la loi de récupération des œuvres d'art pillées par les nazis

USA : adoption de la loi de récupération des œuvres d'art pillées par les nazis

Un projet de loi visant à faciliter le retour des œuvres d'art pillées par les nazis à leurs propriétaires ou héritiers originaux a été adopté par le Sénat des États-Unis.

Le Sénat a adopté vendredi à l'unanimité la loi sur la récupération de l'art exproprié de l'Holocauste, ou HEAR Act. La Chambre a adopté le même projet de loi le 7 décembre. Il doit encore être validé par le président Barack Obama.

Le projet de loi étendrait le délai de prescription pour les œuvres volées à six ans à compter de la date où l'œuvre en question est identifiée et localisée, à partir du moment où le demandeur a démontré la preuve de sa possession.

Dans certains cas antérieurs, les défendeurs ont pu éviter la restitution parce que les États avaient des délais de prescription de trois ans.

La loi HEAR a été déposée au Sénat en avril par les sénateurs Ted Cruz et John Cornyn, tous deux républicains du Texas, avec Richard Blumenthal et Charles Schumer.

Le sénateur Cruz

Le sénateur Cruz

"C’est un jour victorieux, nous avons gagné une bataille depuis longtemps attendue pour les familles des victimes de l'Holocauste", a déclaré Cruz dans un communiqué. "Cette législation bipartite légitime une injustice terrible et envoie un signal clair : l'Amérique continuera à éradiquer tous les vestiges nuisibles du régime nazi. Je suis fier d'avoir travaillé en étroite collaboration avec mes collègues des deux côtés pour donner un pouvoir aux victimes des atrocités horribles qui ont eu lieu il y a plus de 70 ans et continuer à lutter pour apporter la paix et la justice à ces familles ».

«Les œuvres perdues pendant l'Holocauste ne sont pas seulement des biens. Pour de nombreuses victimes et leurs familles, c'est un rappel du monde disparu de leurs proches», a déclaré M. Cornyn.

«Grâce à l'approbation du Sénat de la Loi HEAR, les victimes de l'Holocauste et leurs familles auront enfin la possibilité de passer devant les tribunaux pour réclamer ce qui leur appartient à juste titre», a déclaré Ronald Lauder, président de la Commission pour la restitution de l'art et président du World Jewish Restitution Organization. «Cette législation importante donnera à ceux qui cherchent à récupérer leurs biens volés par les nazis, une occasion juste de faire juger leurs cas sur les faits, plutôt que d'être sapés par des détails juridiques ».

En juin, des témoignages ont été tenus devant les sous-comités du Comité judiciaire du Sénat sur l'importance de la loi. Parmi les témoins, citons l'actrice britannique Helen Mirren, qui avait déclaré que «la restauration du patrimoine perdu aux victimes de l'Holocauste et à leurs familles est un impératif moral ».

Mirren a dit qu'elle connaissait maintenant bien le problème, après avoir joué Maria Altmann dans le film de 2015 “Woman of Gold.” Altmann a combattu le gouvernement autrichien pendant des années jusqu'en 2004 date où elle a enfin récupéré les œuvres de sa famille volées par les nazis.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis ont volé des biens précieux, y compris des objets d'art aux familles juives. La plupart des biens pillés n'ont pas été rendus après la guerre, et les héritiers des familles ont dû faire face à de longues batailles juridiques pour récupérer leurs biens familiaux.

Source : Arutz 7

Israël: Netanyahu s'affiche mal à l'académie de Bezalel

Israël: Natanyou s'affiche mal à l'académie de Betsalel

Un étudiant anonyme de l'Académie Bezalel des Arts et du Design à Jérusalem a accroché une affiche controversée dans le couloir de l’école.

Une affiche anonyme a été suspendue dans l'escalier de l'Académie Bezalel des Arts et du Design à Jérusalem. Elle représente le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec un nœud coulant, dans un rendu rappelant l'affiche de campagne du président américain Barack Obama mais avec un slogan modifié. "Hope" (espoir) a été remplacé par un mot à connotation plus sombre "Rope" (corde). L’affiche a été ôtée quelques heures plus tard.

Le syndicat d'étudiants de Bezalel a déclaré ne pas savoir qui était derrière l'affiche, mais a précisé que c'était le travail d'un étudiant individuel s'exprimant de manière artistique: «Nous ne soutenons certainement pas les messages appelant à la violence et à l'incitation de quelque nature que ce soit et nous y sommes même opposés. Cependant, en tant qu'institution de conception, nous croyons à la liberté de l’expression et de l'art qui fournissent une image de l'arc en ciel d'opinions, dans les limites de la loi ».

Son président, Nadav Heipert, a déclaré: "A Bezalel, beaucoup d'œuvres étranges sont accrochées au mur, dont certaines sont liées à la politique et d'autres non".

Les affiches dans l'escalier de l'académie

Les affiches dans l'escalier de l'académie

Le président Reuven Rivlin a écrit sur sa page Facebook que l'affiche «dépassait les limites» et représentait une incitation contre Netanyahu.

Ram Shefa, président de l'Union nationale des étudiants israéliens, a déclaré: «Pour les jeunes, les étudiants, la liberté d'expression est extrêmement importante. Elle produit de la valeur, de la critique, de l'engagement, dans les disciplines artistiques, les disciplines universitaires et en général. Cependant, nous ne cautionnerons jamais les appels à la violence de quelque nature que ce soit. Tous les types d'opinions sont dignes d’être exposées à la lumière, mais pas au prix de l'incitation ».

Le chef de l'opposition, Isaac Herzog, et la ministre de la Culture, Miri Regev, ont également condamné l'affiche, de manière séparée, soutenant également la liberté d'expression mais refusant l’incitation à la violence. Regev a avancé que "si Herzog était représenté sur la photo, il y aurait déjà eu des arrestations. J'en appelle au ministre de l'Éducation Bennett et j’affirme que le temps est venu pour vous aussi de tracer une ligne entre l'art et l'incitation et de stopper les budgets octroyés à Betsalel".

L’académie Bezalel a elle-même a commenté, affirmant qu’elle était en train d'enquêter pour savoir si les affiches faisaient partie d'un travail privé en cours d'un étudiant. "Quoi qu'il en soit", ont-ils dit, "la photographie est une création interne à Bezalel "dans le cadre d'un dialogue continu sur le design, l'art et la culture, y compris sur les questions de frontières, la reproduction des images et de la mémoire. L'exercice, plus ou moins réussi, fait partie d’une discussion sur la profession, il est accroché au mur intérieur de l'escalier de l'académie et non exposé publiquement, il n'a pas d'incitation politique et devrait être jugé en conséquence".

Source : Ynet

27 entreprises israéliennes classées sur la liste Deloitte Tech Fast 500 EMEA

27 entreprises israéliennes classées sur la liste Deloitte Tech Fast 500 EMEA

Magisto, AnyClip, Taboola, Crossrider et Trax sont les entreprises de technologie, de médias, de télécommunications, de sciences de la vie et de technologies énergétiques les plus dynamiques de la croissance.

Vingt-sept entreprises israéliennes sont incluses dans la liste Deloitte Technology Fast 500 EMEA, classée parmi les 500 sociétés de technologie, médias, télécommunications, sciences de la vie et énergie les plus dynamiques d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique (EMEA).

Magisto, AnyClip, Taboola, Crossrider et Trax ont complété le classement Israël Fast 50, basé sur le pourcentage de croissance des revenus au cours des quatre dernières années. Les initiatives Deloitte Technology Fast 50, qui classent les entreprises technologiques à forte croissance par zone géographique spécifiquement définie, alimentent la liste Fast 500 EMEA.

Deloitte Technology Fast 500 EMEA

Deloitte Technology Fast 500 EMEA

Le 16ème programme Deloitte Technology Fast 500 EMEA en 2016 comprenait 28 pays et les taux de croissance de 212 pour cent à 28,126 pour cent.

«L'innovation représente plus que l'avancement technologique, c'est aussi un état d'esprit », a déclaré Paul Sallomi, vice-président de Deloitte LLP,  leader mondial de la technologie, des médias et des télécommunications.

"Les lauréats du programme Deloitte Technology Fast 500 en EMEA reconnaissent que ce nouveau type de pensée est essentiel pour la réussite des entreprises. Nous attendons avec impatience votre leadership continu dans l'introduction de nouveaux outils qui peuvent améliorer la vie personnelle des consommateurs et stimuler la croissance pour les entreprises du monde entier".

Magisto a enregistré une croissance de plus de 8.000 pour cent au cours de la période 2012-2015, le classant parmi les 10 premiers sur la liste Global Fast Tech 500 EMEA.

La France a eu le plus grand nombre de lauréats (94) dans le Fast technologique 500 pour l'EMEA, suivie par le Royaume-Uni (70), les Pays-Bas (54) , la Norvège (50) , la Suède (50) et puis, Israël (27).

Source : Israel21c