Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

60 000 tonnes de légumes franchisés d’impôt vont être importés en Israël

60 000 tonnes de légumes à prix raisonnable dans nos assiettes

Le Ministre des finances Moshe Kakhlon, a signé hier (mercredi) une ordonnance autorisant l’importation d’un stock de 60 000 tonnes de diverses variétés de légumes franchisé d’impôts. Le but de cette ordonnance, en coordination avec le Ministère de l’agriculture est d’éviter, autant se faire que peut, l’augmentation des prix des légumes frais découlant d’une pénurie de produits agricoles. Cette dernière est entrainée par des conditions météorologiques extrêmes et par divers parasites nuisant à la production locale. Objectif : empêcher une hausse des prix suite à la demande croissante constatée en période de fête.

Des conditions météo défavorables affectent les cultures

Des conditions météo défavorables affectent les cultures

Selon le décret, il est devenu possible d’importer toute l’année des pommes de terre, des oignons, des carottes, du raifort, du chou, de la laitue, des concombres, du céleri, des tomates, du persil et des poivrons avec exonération totale des droits de douane, en vertu de l’augmentation de la consommation sur le marché local dans le courant de l’année.

Aussi, pendant les fêtes (entre le 23 Mars 2016 jusqu’au 05 Mai 2016 ainsi qu’entre le 02 Septembre 2016 et le 02 Novembre 2016), l’importation de cultures spécifiques (laitue, concombres, céleri, tomates, persil et poivrons) sera permise dans ce cadre, indépendamment des conditions d’approvisionnement  du marché local.

Source: Aroutz 7

Judith Douillet

 

Des dizaines d'armes illégales ont été saisies dans le cadre de perquisitions de la police

Résultat des perquisitions: des dizaines d'armes ont été découvertes

 

Dans le cadre de la sempiternelle lutte acharnée de la police israélienne contre le phénomène de détention et d’utilisation d’armes illégales, les policiers ont hier matin entrepris des recherches à l’échelle nationale.

Dans le cadre de l’opération, depuis tôt le matin jusque tard dans la nuit, des perquisitions ont été effectuées dans de nombreux secteurs aux quatre coins du pays. Plus de 20 armes (fusils, pistolets) ainsi que des grenades, des munitions, des substances suspectes, de la drogue ainsi que des articles soupçonnées d’être des biens volés ont été saisis. Plus de 50 personnes ont été arrêtées et retenues.

Les recherches se poursuivront aujourd'hui

Les recherches se poursuivront aujourd'hui

Aujourd’hui, les perquisitions continuent.

Cette opération rejoint les enquêtes de police et de renseignement d’ores et déjà entreprises cette année. Ces activités ainsi que plus de 10 vastes opérations nationales ont été lancées pour la seule année 2015, plus de 1250 actes d’accusation ont été déposés ainsi que des prolongations s’étendant jusqu’au terme des procédures\décisions pour plus de 1000 suspects impliqués dans le trafic d’armes.

Source :  0404.co.il

Judith Douillet

Bat Yam concurrence Tel-Aviv: 776 appartements seront construits à Bat-Yam

Un projet prévoit la construction de 776 nouvelles unités de logement à Bat Yam

Bat Yam concurrence Tel-Aviv: 776 appartements seront construits à Bat Yam, à côté d’Ayalon

La mairie de Bat Yam a déposé lundi un nouveau plan de rénovation urbaine pour la rue Eilat à la commission pour la planification et la construction du district de Tel Aviv-Yaffo.
Il est question du quartier Nord-Est de Bat Yam, à proximité des voies Ayalon. Le programme comprend 776 appartements et prévoit l’ajout aux 584 actuels.

Bat Yam se développe

Bat Yam se développe

Actuellement, il existe 192 appartements situés dans 9 immeubles. Ces derniers seront détruits au profit de la construction de quatre tours de 31 étages comprenant 120 unités chacune, le long de la côte ouest sur la première ligne de l’autoroute Ayalon. Une 5ème tour identique sera également  construite permettant un usage commercial ou public. La construction de 5 immeubles résidentiels de 9 étages fait également partie du projet, totalisant 176 appartements. Le programme comprend le développement des espaces en faveur du public pour qu’ils soient plus accessibles et agréables à utiliser.

Selon le maire de Bat Yam, Yossi Bakhar, « Bat Yam continue faire avancer les plans de rénovation urbaine à grande échelle. L’un des buts est de résoudre la crise du logement en Israël mais aussi de créer un vaste éventail d’appartements pour la jeune génération. Nous travaillons en étroite collaboration avec les Ministères des finances et de la construction et dans l’espace quelques années, des milliers d’unités de logement seront construites ».

Eli Gabay, directeur du développement des affaires du groupe Gabay a ajouté « Il est question du projet de rénovation urbaine le plus important de la région centre. Il devrait donner une vision plus positive de la ville et avoir un effet également positif sur les prix. Nous espérons qu’il sera adopté dans les mois à venir pour pouvoir commencer la construction ».

 

 

Du pays du soleil levant, le Japon, à la brigade 50 du Nahal, Israël

Daniel Tomohiro: "ma famille aime beaucoup Israël"

Le monde est un pont très étroit. Beaucoup d’entre nous avons des connexions à travers le monde mais l’histoire de Daniel Tomohiro est unique. Ses grands-parents sont des survivants de l’holocauste immigrés de Hongrie en Israël qui ont combattu dans le Palmah. Plus tard, ils sont partis pour l’Australie où est née sa mère. Cette dernière a épousé un japonais qu’elle a suivi à Iwata, au Japon. Aujourd’hui, Daniel boucle la boucle en servant dans l’armée en tant que « soldat sans famille ».

 

Du Japon en Israël : la boucle est bouclée

Du Japon en Israël : la boucle est bouclée

Tomohiro fait partie du 50ème bataillon de la division et aujourd’hui, il va jurer allégeance à l’armée et au pays lors de la cérémonie traditionnelle pour les recrues de Nahal qui se tient au pied du mur des lamentations. « Mon grand-père, Ivan Raanan (88 ans) vit à Sydney en Australie. Il m’a raconté qu’il avait combattu dans l’unité d’artillerie pendant la guerre d’indépendance et qu’il avait suivi un cours d’officiers. Ma grand-mère est décédée lorsque j’étais enfant et je ne sais pas exactement quel a été son rôle au sein du Palmah » dit-il.

Le père de Daniel était en voyage en Australie quand il a rencontré sa mère. Daniel poursuit : « Mes parents se sont mariés et sont partis vivre au Japon. Dans ma jeunesse, j’ai beaucoup entendu parler de l’état d’Israël. Ma famille soutient Israël et l’aime beaucoup. Je pense que Tsahal est l’armée la plus morale du monde. Mes grands-parents m’ont raconté beaucoup d’histoires, cela m’a intrigué m’a lié au pays. Lorsque j’ai eu 18 ans, je suis venu en Israël avec mes parents et mon frère cadet. Mon frère ainé avait d’ores et déjà fait son alya et servait dans l’armée. Je suis retourné au Japon pour terminer mes études secondaires avant de revenir il y a quatre mois. J’ai été appelé puis, après quatre mois de cours d’hébreu, j’ai intégré Nahal ».

« Je profite beaucoup de mon apprentissage. C’est difficile mais c’est très significatif pour ma famille et pour moi. Ma grand-mère à survécu à Auschwitz, sa vie a été sauvée par une infirmière allemande qui l’a recouverte d’une couverture alors que le Dr Mengele entrait dans le bâtiment. Il a pensé qu’elle était morte et c’est ainsi qu’elle a échappé à sa terrible sélection. De ces histoires, j’ai compris que la Shoah avait eu lieu parce que l’état d’Israël n’existait pas. Aujourd’hui, je suis heureux de faire ma part pour la sécurité de l’état, pour que Tsahal et Israël soient forts et qu’une telle abomination ne se reproduise jamais » conclut-il.

Source: Israël Hayom

Judith Douillet

Facebook: des bugs créés de toute pièce pour vérifier votre fidélité

Des bugs intentionnels pour tester notre fidélité

Facebook: des bugs créés de toute pièce pour vérifier votre fidélité

Il y a quelque mois, une information affirmant que Facebook effectuait des expériences sur des milliers de ses utilisateurs a été publiée. De quelle nature ? En publiant des posts différant de d’habitude pour vérifier la nature de l’impact psychologique sur ses utilisateurs. Aujourd’hui, la rumeur est de retour.

Selon divers rapports, Facebook a décidé d’introduire délibérément des bugsdans le système dans le but de bloquer l’accès à l’application. Objectif : vérifier si les utilisateurs sont suffisamment « accros » pour changer de navigateur ou bien s’ils décideront de se rabattre sur son concurrent moins actif : Google Plus.

Mark Zuckerberg se moquerait-il de nous?

Mark Zuckerberg se moquerait-il de nous?

A une période, Facebook aurait décidé de bloquer le téléchargement de l’application de la boutique Google Play dans des pays considérés par Facebook comme de « petits pays » en conseillant aux internautes de télécharger l’application via un site internet mis en place à cette intention, afin de tester leur fidélité.

Selon les rapports, les bugs délibérément introduits dans le système ont été la cause de pannes fréquentes et de blocages inexpliqués, forçant les utilisateurs à basculer vers le navigateur Facebook mobile.

Bien entendu, Facebook a choisi de bloquer des utilisateurs au hasard sans les avertir qu’ils font partie d’une expérience chargée de tester leur loyauté.

Source : kikar hachabat

Judith Douillet

 

Israël :45 mois de prison contre le soldat Elad Sela accusé de divulgation d'informations confidentielles

Accusé d'espionnage, Elad Sela a été condamné à 45 mois d’emprisonnement avec sursis

 

C’est une peine sévère qui a été infligée hier à l’Aspirant Elad Sela qui a servi dans la brigade régionale Etzion, reconnu coupable de divulgation d’informations secrètes et confidentielles.
Il a été condamné à 45 mois de prison avec sursis et à une rétrogradation au rang de soldat.

Sela a été reconnu coupable de recherches non autorisées dans le système de renseignements dans le but de trouver des informations concernant les activités du « Tag Mekhir » de la colonie de Bat Ayin où il réside, ainsi que sur les opérations des forces de sécurité.

Pendant une longue période, qui a pris fin avec son arrestation, il a donné des informations classées à diverses personnes, en particulier des personnes concernées, les aidant ainsi à prendre connaissance du verdict et à contrecarrer les actions des forces de sécurité en poursuivant leurs opérations contre la population palestinienne hostile.

Tag Mekhir

Tag Mekhir

Dans le cadre du verdict, la Cour a déclaré que l’Aspirant Sela avait nuit à la sécurité du pays. Cette peine, qui représente près de quatre années d’emprisonnement, exprime une démarche particulièrement stricte de la part bureau du procureur militaire.

Selon une source militaire : « Ce genre d’infraction doit être éradiquée de Tsahal, elle nécessite une punition sévère envers celui qui a abusé de la confiance accordée par l’armée, nuisant ainsi aux intérêts sécuritaires ».

L’avocate Adi Keidar de l’organisation Honenou qui a défendu Sela a répondu à la condamnation : « le plaidoyer présenté aujourd’hui est en fait la fin de l’épisode qui a fait grand bruit à ses débuts avec des accusations d’espionnage et  la menace d’une peine d’emprisonnement à vie. L’acte d’accusation modifié reflète les faits réels. Les premiers soupçons sur la relation de l’accusé avec l’organisation ont été complètement réfutés et il a été prouvé qu’il a agi par idéologie.

La conduite des services secrets pendant le déroulement de l’enquête, y compris durant les interrogatoires prolongés ainsi que l’opposition à la présence d’un avocat n’ont pas été justifiés. Cela a entrainé une détérioration de l’état mental et physique de mon client qui, suite à ces enquêtes, a dû être hospitalisé puis opéré. C’est un bon soldat, doté d’une très grande motivation pour le service et qui a beaucoup donné pour l’armée ».

Source:inn.co.il

Judith Douillet

Les commerçants de Jérusalem recevront une aide à hauteur de plusieurs milliers de shekel.

Des budgets seront alloués aux  chef d'entreprises pour les aider à redresser la barre.

En raison de la vague de terreur : des commerçants de Jérusalem recevront une aide à hauteur de plusieurs milliers de shekel.

L’Autorité de développement de Jérusalem a publié hier les critères de soutien aux petites et moyennes entreprises dans la capitale, à la lumiére de la situation d’insécurité régnant dans la villes ces derniers mois. Sur les 100 millions de shekel alloués qui représentent  le soutien direct du gouvernement pour les affaires, 60 seront transférés aux commerçants pouvant prouver que leurs revenus ont diminué d’au moins 25% depuis le mois de Septembre par rapport à l’année dernière ou à 2013.

Cette aide variera entre 7500 et 50 000 shekel pour chaque entreprise. La somme exacte sera fixée le mois prochain par le comité des subventions fondé à ces fins. Les propriétaires d’entreprises peuvent en faire la demande sur le site web de la municipalité et de l’Autorité de développement de Jérusalem. En outre, 30 millions supplémentaires seront consacrés au développement d’une « autorité qui créera une sécurité d’emploi pour les entreprises sur une base continue.

Le Ministre en charge des affaires de Jérusalem, Zeev Elkin, a déclaré que « conformément à notre engagement dans la décision du gouvernement il y a quelques semaines, nous lançons le programme d’aide au fonctionnement des petites entreprises de Jérusalem. Précisément dans la période où Jérusalem subit une vague de terreur, nous sommes déterminés à faire tout ce qui est dans notre pouvoir pour renforcer les petites entreprises qui représentent les voies principales de la résistance de la ville ». Selon lui : « Le gouvernement a prouvé que malgré toutes les contraintes budgétaires, juridiques et bureaucratiques, il est possible de s’organiser rapidement et d’offrir l’aide nécessaire en temps réel ».

Le maire de Jérusalem appelle les israéliens à visiter la ville

Le maire de Jérusalem appelle les israéliens à visiter la ville

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat a ajouté : »Nous faisons et ferons tout notre possible pour Jérusalem continue d’être une ville attrayante pour les entreprises. Je prends la parole aujourd’hui pour m’adresser aux chefs d’entreprises : Vous êtes le moteur de la croissance de l’économie locale – et nous sommes avec vous. Je lance également un appel au reste des citoyens israéliens : Venez profiter de Jérusalem, de ses sites touristiques et de ses restaurants Venez vous aussi prendre part à renforcer l’activité de la ville ».

L’Autorité de développement de Jérusalem a conclu : « Pour la première fois, nous sommes en mesure d’offrir un programme d’aide inégalé aux petites et moyennes entreprises. » « Les chefs d’entreprises savent aujourd’hui que leur voix a été entendue, nous avons réussi à leur fournir une réponse rapide et professionnelle ».

Source: walla

Judith Douillet

Mordekhai Mayer a passé 5 mois en prison : J'ai été arrêté parce que je porte une kippa

J'ai été emprisonné car je porte une kippa

Mordekhai Mayer a été libéré de prison après une détention administrative de cinq mois sans justification. Il a été arrêté dans le cadre d’une vague d’ordres administratifs émis contre des militants d’extrême-droite peu de temps après le triple assassinat perpétré dans le village de Douma. Cependant, bien qu’il ait été question de détention administrative, aucune information n’a été transmise sur ce qui a conduit à son arrestation.

Mayer a passé 5 mois en prison

Mayer a passé 5 mois en prison

Mayer a évoqué pour Arutz 7 ses deux périodes de détention, la première à la prison de Rimonim et la seconde en isolement à la prison de Eshel. A la fin de la conversation, il a affirmé qu’il n’y avait aucune raison à son emprisonnement : « Du début à la fin, nous avons déclaré que ce n’était que mensonge. Le tribunal a cru aux mensonges mais à la fin, la vérité a éclaté. On m’a pris parce que je porte une kippa » a ajouté Mayer.

Ses parents se sont également entretenus avec Arutz 7 : « Cela a été très dur, nous n’avions pas la possibilité de nous faire entendre car il était question d’une détention administrative ». « Je ne suis pas en colère contre l’état, mais j’ai été déçu car nous avons vu qu’il y a de graves problèmes. Des problèmes profonds qui montrent que l’état a besoin d’une remise en question majeure. Il est possible de garder quelqu’un en détention pendant près de 6 mois sur la base de mensonges complets. C’est grave » a ajouté le père.

Les Rabbanim s’opposent aux accords prénuptiaux : « Ils entraîneront de faux divorces »

Non aux accords prénuptiaux: ils entraîneront de faux divorces

Les Rabbanim s’opposent aux accords prénuptiaux : « Ils entraîneront de faux divorces »

13 Rabbanim et anciens juges rabbiniques ont récemment publié un décret religieux selon lequel un divorce prononcé après l’édition d’accords prénuptiaux serait considéré comme faux et donc inacceptable.

La signification profonde de cette clause est que la signature d’un tel accord avant le mariage peut se révéler très problématique lorsque l’un des conjoints souhaitera divorcer.

Contrat de mariage religieux

Contrat de mariage religieux

La décision a déclaré entre autres : «  une exigence de pension alimentaire ou toute autre chose faite intentionnellement dans le but d’imposer un divorce à l’avenir invalidera le divorce, peu importe si c’est mentionné implicitement ou non ».

Toutefois, il convient de noter qu’aucun de ces rabbanim n’occupe actuellement de position officielle dans les tribunaux rabbiniques et par conséquent, il existe un fort doute quant à la portée de cette décision pour les personnes qui auront besoin des services de ces mêmes tribunaux.

Source : inn.co.il

Judith Douillet

La balle est de nouveau dans les mains du Hezbollah

La maison de Samir Kuntar après l'explosion. Le Hezbollah va t'il encore tenter de se venger?

Il est difficile savoir si l’organisation terroriste libanaise en a terminé avec ses représailles concernant l’assassinat de Samir Kuntar attribuée à Israël. Si cela s’avérait être le cas, il serait raisonnable que Tsahal ne se manifeste plus après sa réaction symbolique.

Hier après-midi, l’information que tout le monde attendait est enfin arrivée.

Les forces de Tsahal qui ont mené une opération à proximité du mont Dov ont été attaquées par un missile venant du côté syrien. Il s’est vite avéré qu’il n’y avait pas de blessés car l’équipe travaillait était faiblement exposée au Hezbollah grâce à son lourd matériel de protection mais aussi grâce à une bonne dose de chance : les missiles russes Kornet du Hezbollah sont capable de pénétrer toutes les couches de protection, comme ils l’ont prouvé à plusieurs reprises dans le passé.

Israël bombarde au Sud-Liban

Israël bombarde au Sud-Liban

Il n’est toujours pas certains que le Hezbollah ait épuisé sa vengeance pour l’assassinat de Kuntar. Lorsqu’il a été clair qu'aucune victime n'était à déplorer, Tsahal a riposté et tiré des obus vers la zone à partir de laquelle l’attaque a été menée. Ce n’était qu’un tir symbolique et lorsque cela s’est produit, la cellule de lancement n’était plus sur place depuis longtemps.

Après l’élimination, une alerte de haut niveau avait été lancée dans le nord même si Israël n’a pas pris la responsabilité de l’attaque. L’état d’alerte s’est traduit par une activité minimale au niveau de la clôture avec le Liban et la Syrie pour donner au Hezbollah le moins possible d’occasions d’attaquer. En effet, par le passé, de nombreux cas dans lesquels le Hezbollah avait mené des attaques de représailles contre des patrouilles étaient à déplorer.

Peu après les tirs, le ministre de la Défense Moshe (Bougui) Yaalon, le chef d’Etat-Major, le lieutenant général Gadi Eizencott, le chef du renseignement militaire, le général Herti Halevy, le chef des opérations Nitsan Alon ainsi que d’autres officiers se sont réunis à Tel Aviv. Ils ont évalué la situation, l’important étant de tenter de calmer la situation.

Il semble que si le Hezbollah se satisfait de cette tentative infructueuse d’attentat, l’armée israélienne se satisfera de ce « tir symbolique ». Mais la balle se trouve dans le camp du Hezbollah, Il peut tenter de continuer à attaquer sur la frontière nord ou par le biais d’attentats en Israël ou partout ailleurs dans le monde. Par conséquent, l’état d’alerte est toujours de rigueur.

Source : nrg.co.il

Judith Douillet