Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Leone Efrati, forcé de se battre pour divertir les nazis

Leone Efrati, forcé de se battre pour divertir les nazis

Leone Efrati était à des milliers de kilomètres de l'Europe lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté en septembre 1939.

Il aurait dû être à l'abri de l'Holocauste.

Né à Rome le 16 mai 1916, le boxeur juif-italien déménage aux États-Unis en 1938 dans l'espoir d'avancer dans sa carrière. Au faîte de cette dernière, Efrati a été classé par la National Boxing Association comme le dixième poids plume au monde.

Efrati, surnommé Lelleto, a commencé la boxe professionnelle à Rome au milieu des années 1930. Il a combattu 10 fois au cours des sept premiers mois de sa carrière et a accumulé un record de 6-2-2. Il a continué de boxer en Italie jusqu'en décembre 1937 lorsqu'il s'est installé en France.

Il a voyagé aux États-Unis, y faisant ses débuts le 30 septembre 1938, dans un match contre Gene Spencer.

Etre titulaire d'un titre aurait pu lui sauver la vie, lui accordant un séjour permanent aux États-Unis. Mais Efrati n'a jamais eu d’autre occasion et n'a jamais gagné de combat. Il a continué à concourir jusqu'à la fin 1939, combattant contre Jackie Callura et perdant, le 16 novembre 1939.

Dans ses pires cauchemars, Efrati n'a certainement jamais envisagé la direction que prendrait sa vie dans les années suivantes, ni la manière dont elle finirait.

Il a été a été assassiné à Auschwitz le 16 avril 1944

Il a été a été assassiné à Auschwitz le 16 avril 1944

L'Italie étant alliée de l'Allemagne nazie au début de la Seconde Guerre mondiale, toutes les personnes nées en Italie vivant aux États-Unis, même citoyens américains, étaient considérées par la loi comme des «ennemis étrangers». En raison du nombre énorme d'immigrants italiens, le terme était généralement appliqué aux personnes nées en Italie et qui n’avaient pas la nationalité américaine, comme Efrati.

Dans certains cas, ces résidents temporaires ont été expulsés ou ont bénéficié de la « chance » de quitter le pays lors de la déclaration de guerre.

Efrati est-il parti de sa propre initiative ou a-t-il été obligé de retourner en Italie? Ces interrogations n'ont jamais reçu de réponse.

Ce qui est certain, c'est qu'en 1943, il a été arrêté à Rome et déporté dans le camp de concentration d'Auschwitz.

Tout comme les autres boxeurs juifs Young Perez et Harry Haft, dont les histoires sont beaucoup mieux connues, Efrati a été forcé de se battre pour divertir les nazis.

"À Auschwitz, il a été forcé de participer à des combats de boxe cruels, contre des adversaires beaucoup plus lourds pour amuser les gardes", ont écrit Alessandro Ferrarini et Paolo Consiglio dans un article de 2006. "Il a survécu à tout cela, mais, lorsque son frère a été battu par les gardes, il a réagi et s’est vengé. Personne ne l'a battu, à l'exception des soldats allemands armés. "

Efrati a été assassiné à Auschwitz le 16 avril 1944.

Il a été élu au International Jewish Sports Hall of Fame en 2000 en tant que représentant des athlètes juifs italiens qui sont morts pendant l'Holocauste.

Boxeur performant aux États-Unis au début de la guerre, Efrati semblait idéalement placé pour survivre à l'Holocauste. Mais lui aussi n’a pas pu échapper aux griffes des nazis, et comme six millions d'âmes de son peuple, il a été brutalement assassiné pour le simple fait d’avoir été Juif.

Source : Jpost

Israël: équipement et conseils gratuits pour les touristes handicapés

Israël: équipement et conseils gratuits pour les touristes handicapés

L’organisme Yad Sarah peut transformer une chambre d'hôtel en chambre d'hôpital et donner des recommandations spécialisées à des clients ayant des besoins spéciaux.

Voyager à l'étranger représente de nombreux défis pour les personnes ayant des besoins spéciaux. Un nouveau service en Israël, Yad Sarah for Tourists, fournit une assistance personnalisée à ceux qui souhaitent visiter Israël.

Sans frais, Yad Sarah for Tourists organise le prêt et la livraison de matériel médical et de rééducation à l'hôtel du touriste ou à la résidence de l'hôte, comme par exemple un lit d'hôpital électrique, un treuil, une chaise de douche, un fauteuil roulant, des béquilles, un concentrateur d'oxygène, etc. Il recommande des guides touristiques spécialisés pour les clients à mobilité réduite et aux besoins spéciaux et donne des conseils sur les sites touristiques à accès facile.

"Je ne connais aucun autre endroit dans le monde qui fait cela gratuitement. Vous pouvez venir et visiter Israël même avec des handicaps physiques grâce au service que nous offrons", a déclaré Nadia Allalo, responsable de Yad Sarah for Tourists.

Moyennant une participation financière, les touristes handicapés peuvent également louer un véhicule de Yad Sarah spécialement équipé pour les transferts depuis et vers l'aéroport et pour le tourisme. Le véhicule peut accueillir deux fauteuils roulants et quatre accompagnateurs.

Environ 1 000 personnes de 35 pays ont utilisé Yad Sarah pour les services touristiques au cours des 2,5 dernières années

Environ 1 000 personnes de 35 pays ont utilisé Yad Sarah pour les services touristiques au cours des 2,5 dernières années

Yad Sarah, la plus grande organisation bénévole d'Israël, offre une gamme de services gratuits ou à prix symbolique pour faciliter la vie des personnes malades, handicapées, des personnes âgées et de leurs familles et prête également de l'équipement pour les nouveau-nés. Depuis maintenant 40 ans, Yad Sarah compte plus de 100 succursales en Israël dirigées par près de 7 000 bénévoles.

Allalo a ajouté que le service touristique a été offert de manière informelle pendant de nombreuses années et l'est officiellement depuis deux ans et demi.

«À ce jour, nous avons travaillé avec environ 1 000 personnes originaires de 35 pays. Tout le monde peut utiliser nos services - juifs, arabes, chrétiens, etc. Nous ne prenons qu'un dépôt, qui est remboursé à 100% après le retour de l'équipement. Ils paient des frais raisonnables uniquement pour le transport par camion. "

La durée du séjour n'a pas d'importance.

"Récemment, un couple d'australiens est venu pour un traitement médical expérimental à Tel Aviv et a fini par rester pendant deux mois. Nous étions à sa disposition tout le temps", explique Allalo, qui possède dans son bureau au siège de Yad Sarah à Jérusalem une carte montrant les pays depuis lesquels les touristes ont contacté Yad Sarah pour obtenir de l'aide en Israël.

Au cours des récentes fêtes de Pessah, quelques 40 touristes ont utilisé ce service.

Toutes les mesures doivent être prises à l'avance en s’adressant au bureau de tourisme de Yad Sarah. La ligne directe :+ 972-2-644-4618.

Source : Israel21c

Israël: des avantages pour les médecins prêts à travailler en banlieue

Israël: des avantages pour les médecins prêts à travailler en banlieue

14 millions de NIS seront accordés cette année aux hôpitaux généraux et psychiatriques de la périphérie.

Les ministères des finances et de la santé allouent de nouveau des fonds aux médecins disposés à vivre et à travailler dans la périphérie. La grève des médecins de 2011 s'est terminée par des engagements similaires, mais les fonds ont disparu, provoquant une colère et une frustration chez les médecins et les résidents des régions les plus éloignées du pays.

Au total, 14 millions de NIS seront accordés cette année aux hôpitaux généraux et psychiatriques admissibles de la périphérie.

Au centre, le ministre de la Santé, Ya'acov Litzman

Au centre, le ministre de la Santé, Ya'acov Litzman

Le ministre des Finances, Moshe Kahlon, et le ministre de la Santé, Ya'acov Litzman, ont annoncé mardi que les médecins qui décideraient de déménager et de travailler en périphérie des grandes villes recevraient des avantages financiers. Les médecins commençant leurs études de médecine familiale pourront également prétendre à des prestations.

Les subventions spécifiques ont été décidées après la réception par le ministère de la Santé de demandes d'hôpitaux, de fonds de santé et d'autres institutions de la périphérie ayant besoin de médecins. Les administrateurs d'hôpitaux auront la possibilité de distribuer les avantages aux médecins.

Le programme s'ajoute aux 787,5 millions de NIS alloués en 2011 aux médecins et aux résidents de la périphérie, ainsi qu’aux spécialisations possédant une main-d'œuvre insuffisante.

L'Association médicale israélienne a déclaré que, bien qu'elle se réjouisse des allocations supplémentaires, le montant offert par les ministères aux médecins de la périphérie et aux spécialisations accusant une main-d'œuvre insuffisante était trop faible et ne répondait pas aux besoins de la population.

Source : Jpost

La politique de visas de Trump pourrait nuire au hi-tech israélien

La politique de visas de Trump pourrait nuire au hi-tech israélien

Alors que le président américain Donald Trump poursuit sa campagne pour renforcer la politique d'immigration, des innovateurs hi-tech israéliens désireux de déménager dans la Silicon Valley pourraient constater une forte baisse des possibilités d'emploi.

Mardi dernier, Trump a signé une ordonnance pour évaluer le programme de visa H-1B, qui permet aux travailleurs étrangers compétents ayant une «profession spécialisée» de venir travailler temporairement aux États-Unis.

Bien que les modifications apportées au visa H-1B ne menacent pas nécessairement les israéliens, les experts conviennent que le programme d'immigration de plus en plus strict du président est préoccupant pour les entrepreneurs en herbe.

"L’incertitude sera considérablement accrue dans le processus de demande de visa pour les Israéliens", a déclaré Liam Schwartz, avocat américain pour l'immigration d'entreprise chez Liam Schwartz & Associates.

"Pour le système hi-tech israélien, le nombre d'options de visa de travail disponibles pour les entreprises israéliennes souhaitant déménager dans la Silicon Valley est extrêmement limité aujourd'hui et va le devenir plus encore dans un proche avenir".

L'annonce la plus récente de Trump concernant l'examen des lois sur l'emploi étranger se concentre principalement sur le programme H-1B qui accorde 65 000 visas par an aux employés spécialisés et 20 000 autres aux étudiants diplômés, par le biais d'un système de tirage au sort.

Bien que les objectifs du président restent vagues, selon un rapport de Reuters,  il serait question de remplacer le tirage au sort par un système fondé sur le mérite qui restreindrait la distribution de visa.

La décision d'examiner H-1B intervient moins d'un mois après qu'un juge fédéral hawaïen ait bloqué l'interdiction de voyage révisée de Trump, ce qui aurait restreint l'entrée d'individus de six pays musulmans aux États-Unis.

Carte de la Silicon Valley

Carte de la Silicon Valley

Aujourd'hui, quelque 60 000 Israéliens, y compris leurs conjoints et enfants, vivent dans la Silicon Valley, selon Ogen Relocation, une entreprise qui aide les familles hi-tech israéliennes à vivre aux États-Unis. Bien que certains Israéliens résidant aux États-Unis possèdent des visas H-1B, ils entrent souvent avec une variété d'autres permis.

Deux autres visas - le L-1A et le L-1B - restent parmi les quelques options vraiment viables pour les entreprises israéliennes de haute technologie qui cherchent à transférer leurs employés aux États-Unis. "Les visas L-1", explique-t-il, "n'ont pas de quotas annuels et peuvent être affectés aux dirigeants de l'entreprise (L-1A) ou aux employés ayant des connaissances spécialisées (L-1B), à condition que la personne travaille pour l'entreprise au moins 12 mois consécutifs.

"Si vous êtes une société cybernétique basée à Tel Aviv et que vous souhaitez envoyer quelqu'un dans votre nouveau bureau de San Francisco, afin de mettre en place un produit ou un appareil, vous allez probablement passer par la L-1B", a déclaré Schwartz .

Soulignant que les plans exacts de l'étude H-1B restent incertains, Kate Kalmykov, une avocate de New York a déclaré que le gouvernement des États-Unis devrait viser à éliminer les fraudes et les abus, ainsi que le système de visas fondé sur le mérite.

"À l'heure actuelle", a-t-elle expliqué, "un demandeur de visa H-1B ne devrait pas démontrer qu'il ou elle est le meilleur candidat pour un poste donné. Il doit simplement être qualifié et avoir un employeur disposé à payer le salaire en vigueur pour ce poste".

"L'un des objectifs est également de réévaluer les salaires et de s'assurer qu'ils vont à la rencontre du marché", a déclaré M. Kalmykov.

En réponse à l'incertitude sur l'immigration professionnelle, Levkovitz a déclaré estimer que les grandes entreprises de haute technologie pourraient simplement commencer à chercher d'autres options.

"Ces entreprises essaient de trouver d'autres solutions, comme implanter leurs centres non plus aux États-Unis, mais au Canada où il leur sera plus facile de déménager des employés", a déclaré Levkovitz. "Cela n'arrivera pas en un jour, mais çela commence."

Bien qu'il ait déclaré qu'il ne soit pas entièrement pessimiste quant à l'avenir des opportunités de travail pour les Israéliens et d'autres étrangers aux États-Unis, Schwartz a souligné l'importance de rester conscient des ramifications potentielles des actions de l'administration Trump.

"Je suis concerné, et très préoccupé par la tendance à l'examen accru, à l'augmentation des contrôles de sécurité et à une diminution considérable de la transparence », a t-il conclu.

Source : Jpost

Israël : les FIV sources de cancers infantiles

Une étude israélienne relie FIV et cancers infantiles

Les chercheurs de l'Université Ben Gurion et les médecins de l'hôpital de Soroka ont révélé que les enfants nés de mères ayant subi des traitements contre l’infertilité et en particulier ceux issus de fécondation in vitro (FIV) risquent davantage de contracter différents types de cancers infantiles.

Selon les données recueillies par l'American Cancer Society, les cancers les plus courants parmi les enfants sont la leucémie, les tumeurs du cerveau et de la colonne vertébrale, les neuroblastomes et des lymphomes comprenant les lymphomes de Hodgkins et non-Hodgkiniens.

La recherche, publiée dans l'American Journal of Obstetrics & Gynecology, présentait une analyse effectuée sur des bébés nés entre 1991 et 2014 dans l'hôpital de Soroka et surveillés au sein de ce groupe jusqu'à l'âge de 18 ans.

Fécondation in-vitro

Fécondation in-vitro

98% des 242 187 bébés ayant participé à la recherche sont nés de grossesses spontanées, 1,1% (2 603) sont nés après une fécondation in vitro et 1721 sont nés après l'induction de l'ovulation (un traitement de fertilité au cours duquel on utilise des médicaments pour stimuler la libération d'ovules par les ovaires).

Au cours de la période de surveillance qui a duré 10,6 années, 1498 cas de néoplasie ont été diagnostiqués. (Le terme néoplasie (littéralement : nouvelle croissance) désigne une formation nouvelle — le néoplasme — qui se développe par prolifération cellulaire. Néoplasme est le terme utilisé en médecine pour désigner une tumeur ou un cancer).

 Le taux de néoplasie le plus élevé a été constaté chez les enfants nés de fécondations in vitro (1,5 / 1000). Le taux était moindre parmi les bébés nés suite à une induction de l'ovulation (1/1000) mais les deux taux associés étaient plus importants que chez les enfants nés de grossesses spontanées (0,59 / 1000).

L'étude a conclu qu'il existe une corrélation claire entre les enfants nés de FIV et les néoplasies. Le professeur Tamar Weinstock, l'une des auteurs de l'étude, a ajouté : "En raison du nombre croissant de naissances résultant de traitements par fécondation in-vitro, il est important de surveiller la santé des enfants et de mener davantage d'études basées sur la population pour corroborer ces résultats".

Source : Arutz 7 - Wikipedia

Israël: révolution dans les services postaux

Israël: révolution dans les services postaux

Un an après la date de l'annonce de sa mise en place, le nouveau centre de tri de la poste israélienne pour les commandes en ligne va bientôt ouvrir. Son coût: environ 25 millions de shekel.

Il est question d’un projet phare de la poste israélienne pour les années à venir, construit sur des capacités d’innovation en matière de rapidité et de décryptage qui améliorera considérablement les délais de livraison de colis commandés à l'étranger, depuis leur atterrissage en Israël jusqu’à leur distribution aux clients.

Le centre de tri sera situé dans la zone industrielle de Modiin, sur un parc couvrant environ 80 000m2.

C’est l'un des centres les plus avancés dans son domaine, il est prêt à gérer les dizaines de milliers de pièces par heure et plus de 100 millions de pièces par an. Le nouveau centre remplacera la méthode de tri en cours qui est en grande partie effectuée manuellement.

Le centre de tri pour les commandes en ligne emploiera environ 250 employés. Dans un premier temps, il travaillera en parallèle avec celui de Tel-Aviv, avant de le remplacer complètement.

Le centre de tri de Tel Aviv

Le centre de tri de Tel Aviv

Le PDG de la poste israélienne, Dan Goldstein, a déclaré: « Notre principal objectif à l'ouverture du centre d'urgence est le raccourcissement  des délais de livraison des colis aux clients, ainsi que l'amélioration des conditions de travail pour des centaines d'employés».

"En 2016, la poste israélienne a distribué environ 52 millions de colis expédiés de l'étranger, et en raison de l’augmentation des commandes en ligne, nous avons pris la décision de mettre en place ce nouveau centre de tri, ce qui pourrait simplifier considérablement le travail des personnes qui traitent le courrier en Israël. En conséquence, les paquets arriveront plus rapidement aux clients".

Jusqu’à ce jour, les colis arrivaient à l'aéroport Ben Gourion pour un tri initial, puis un tri secondaire avant d’arriver dans le bureau de poste du destinataire. Désormais, le colis atterrira en Israël et sera directement dirigé vers le nouveau centre de tri, puis distribué dans la boîte aux lettres du destinataire.

Source : Israel HaYom

La mandarine israélienne favorite des mandarins

Israël: la mandarine Jaffa Orri favorite des mandarins

L'orange est peut être le fruit le plus largement associé à Israël, mais c'est la Chine qui est le premier producteur d'agrumes dans le monde, avec 20 millions de tonnes en 2016. Malgré cela, elle a également importé 21 000 tonnes de mandarines au cours de la dernière année, en particulier depuis Israël.

Après la croissance substantielle de la récolte de la mandarine israélienne facile à éplucher connue sous le nom de Jaffa Orri, le Conseil israélien de la production et de la commercialisation des végétaux a identifié le marché chinois comme objectif de croissance des exportations en 2017.

"Nous prévoyons augmenter de manière spectaculaire les volumes de vente de Jaffa Orri sur le marché chinois en 2017", a déclaré Tal Amit, responsable du secteur des agrumes dans le bureau de production et de commercialisation des végétaux d'Israël, dans un communiqué. "Les Chinois aiment les produits frais. Ils recherchent des mandarines haut de gamme et sont disposés à payer pour leur goût délicieux. "

Tal Amit de Jaffa Orri

Tal Amit de Jaffa Orri

Les Chinois aiment acheter des fruits en ligne

Selon la PMA (Produce Marketing Association), la Chine est le plus grand marché mondial du commerce électronique et connaît une croissance rapide. L'un des principaux moteurs de cette croissance exponentielle a été la vente de fruits frais en ligne, qui devient rapidement un canal d'achat privilégié pour les consommateurs chinois, en particulier chez les jeunes professionnels des grandes villes. Les ventes de produits frais en ligne en Chine ont atteint les 4 milliards de dollars en 2014.

La mandarine Jaffa Orri est bien établie en Europe occidentale, surtout en France et en Allemagne, mais la demande croissante de la Chine a encouragé la PMA à positionner son attention sur le géant asiatique.

La Jaffa Orri est une mandarine élaborée par des scientifiques du Centre de recherche israélien Volcani. En plus d'être cultivée en Israël, le Jaffa Orri l’est également dans certains des pays les plus connus dans le monde, y compris l'Espagne et l'Afrique du Sud. La mandarine facile à éplucher présente une saveur fraîche et douce avec très peu de pépins et une durée de conservation particulièrement longue. "En conséquence", a déclaré Amit dans la déclaration, "Jaffa Orri vise à minimiser les déchets de produits frais et peut générer un meilleur profit".

Cette variété de fruits a également une saison de récolte extrêmement longue de quatre mois, ce qui dépasse de loin la saison de récolte typique d'environ deux mois pour la plupart des mandarines.

Un segment croissant de la population chinoise est devenu plus préoccupé par les normes et les réglementations en matière de sécurité alimentaire, selon la PMA. "Notre marque Jaffa Orri est connue comme un fruit sûr et délicieux et elle dépasse les autres mandarines du marché", dit Amit.

L'USDA a estimé que les chinois prévoyaient une baisse de 900 000 tonnes de leur production de mandarines en raison de l'écologisation des agrumes et des conditions météorologiques défavorables. Par conséquent, la consommation et les exportations sont en baisse. La Chine représente plus des deux tiers de la production et de la consommation mondiales et un quart des exportations mondiales.

Source : nocamels.com

Israël : début de renaissance pour la forêt de Haïfa

Israël : début de renaissance pour la forêt de Haïfa

10 millions de shekel ont d’ores et déjà été investi dans le reboisement de la forêt de Haïfa. Une partie des nouveaux arbres a été plantée, mettant l'accent sur le respect des intervalles de plantation pour éviter la propagation du feu en cas d'incendie.

Haïfa relève la tête. 10 millions de shekel ont été investis à ce jour dans la réhabilitation des bois de Haïfa, endommagés dans un vaste incendie il y a cinq mois. Dans le cadre d'un plan de réhabilitation pluriannuel de la municipalité, le coût total est estimé à plus de 100 millions.

Ces jours-ci, la municipalité de Haïfa fait l’acquisition de 800 chênes en provenance du Kibboutz Yehiam. Ces arbres, dont le coût est estimé à deux millions de shekel, ont été préparés à leur nouvel environnement durant un processus d’acclimatation à la pépinière et ont emballés selon un processus inédit avant d’être replantés dans toute la ville.

La municipalité a souligné que le programme est mené en collaboration avec des experts du pays et de l'étranger pour la réhabilitation des dégâts du feu.

Les dégats causés par le feu à Haïfa

Les dégâts causés par le feu à Haïfa

Le plan comprend la plantation de grands arbres d'espèces indigènes, en particulier des arbres à feuilles caduques, non combustibles et non conducteurs d'incendie. Ils seront placés à intervalles réguliers pour éviter toute possibilité d’incendie d’une cime d’arbre à une autre.

Le programme de reboisement comprend trois phases. Dans la première étape, les arbres constituant un danger immédiat pour les espaces publics et privés ont été évincés. Ensuite, toutes les zones comprenant des arbres endommagés par le feu ont été cartographiées selon le sol, la topographie et la nature de la végétation. La troisième et dernière phase de la reconstruction comprendra la plantation d'arbres à la périphérie de la ville et dans les vallées, afin de restaurer la couleur verte dévorée par le feu.

Le maire Yona Yahav a déclaré: « la municipalité de Haïfa continuera à planter et à restaurer les zones brûlées.  Nous rendrons à la ville ses espaces verts qui la caractérisent si bien ».

Source : Israel HaYom

Victoire israélienne au marathon de Vienne

Victoire au marathon de Vienne pour un athlète israélien amputé

L’athlète israélien Eytan Hermon a marqué un nouveau record de 2h 56mn 53s au marathon de Vienne pour les coureurs amputés.

Hermon, qui a perdu une jambe dans la guerre de 2006 au Liban pendant son service en tant que réserviste de l’armée israélienne, est un athlète T42, ce qui signifie qu'il est en compétition avec une jambe prothétique.

Il a terminé en première place aux championnats du monde de marathon d'athlétisme de l'IPC à Londres il y a deux ans et a battu dimanche dans une 16ème tentative le record du monde qu'il poursuivait depuis des années.

Hermon a passé six semaines à l'hôpital après que le véhicule blindé qu'il conduisait a roulé sur une mine en bordure de route au cours de l'été 2006. Huit mois plus tard, en raison de douleurs atroces, il a pris la décision de faire amputer sa jambe au-dessous du genou afin de pouvoir courir avec une jambe prothétique.

Le marathon de Vienne

Le marathon de Vienne

« Courir était une chose que j'avais fait toute ma vie et c'était pour moi comme revenir à ce que j'étais", a-t-il déclaré avant le marathon de Londres en 2015.

Hermon reçoit l'aide de Tikvot, une organisation à but non lucratif et bénévole qui réhabilite les victimes de la terreur et les soldats blessés d'Israël par le sport.

Le ministre de la Culture et du Sport, Miri Regev, a appelé Hermon pour le féliciter, à l’occasion de Yom HaShoah :"Vous avez prouvé que nous sommes un peuple fort et résolu, et que nous ne pouvons pas être détruits", a-t-elle déclaré à Hermon.

A Vienne également, l’israélienne Elena Dolinin a terminé le semi-marathon féminin à la deuxième place dans un nouveau meilleur temps personnel de 1h 15mn 01s.

L'IAAF reconnaît deux records de marathon pour les femmes, l'un pour le «genre mixte» et l'autre pour «les femmes seulement».

Source : Jpost

Israël: le ministre allemand Sigmar Gabriel devra choisir

Israël: Sigmar Gabriel devra choisir entre Netanyahu et Breaking the Silence

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a menacé lundi d'annuler son entrevue avec le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, si ce dernier persistait dans sa décision de rencontrer l'organisation israélienne d'extrême gauche Breaking the Silence.

Le bureau du Premier ministre n’a pas commenté la question, mais il a envoyé le calendrier de Netanyahou pour mardi sans mentionner la réunion.

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a félicité Netanyahu pour sa position contre les organisations «anti-israéliennes».

"C'est une bataille contre ceux qui calomnient Israël dans le monde", a-t-elle dit.

Le ministre allemand des Affaires étrangères est arrivé lundi en Israël et rencontrera aujourd’hui mardi le président Reuven Rivlin à Jérusalem et le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Rami Hamdallah, à Ramallah.

Gabriel rencontrera également le leader de l'opposition israélienne Isaac Herzog, qui dirige l'Union sioniste. Ce dernier a appelé Netanyahu à annuler son ultimatum.

"L'ultimatum lancé au ministère allemand des Affaires étrangères est un coup grave pour les liens d'Israël avec un pays qui possède la plus grande économie d’Europe et est un véritable ami ", a déclaré Herzog.

Le ministre allemand Sigmar Gabriel est en visite en Israël

Le ministre allemand Sigmar Gabriel est en visite en Israël

Il a appelé Netanyahu à rencontrer Gabriel afin de lui expliquer son opposition à l'égard de Breaking the Silence.

La visite de Gabriel, une première depuis qu'il est devenu ministre des Affaires étrangères en janvier, intervient alors que les préoccupations allemandes concernant la construction de colonies israéliennes ont traîné les liens entre les deux pays à leur point le plus bas depuis des années.

La chancelière allemande  Angela Merkel a annulé un sommet prévu pour le mois de Mai avec Netanyahu à Jérusalem, avertissant que la colonisation compromettait les progrès vers une solution à deux États.

L'ultimatum de Netanyahou est susceptible d'augmenter les tensions avec l'Allemagne, qui est l'allié le plus fort d'Israël en Europe continentale.

Les gouvernements allemands ont bâti de solides relations avec Israël, une priorité absolue depuis la Seconde Guerre mondiale, dans une volonté de réparer le meurtre de six millions de Juifs par les nazis.

Israël est toutefois déterminé à réprimer les organisations non gouvernementales de gauche, qui critiquent sévèrement ses politiques en particulier en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien. Beaucoup de ces ONG reçoivent des fonds des gouvernements européens.

Lors de ses rencontres aujourd’hui avec des responsables israéliens et palestiniens , Gabriel devrait discuter du processus de paix gelé depuis avril 2014.

"En ce qui concerne le conflit au Moyen-Orient, notre solidarité avec Israël signifie également travailler pour qu’Israël et la Palestine puissent vivre côte à côte dans la dignité et la paix", a déclaré Gabriel dans un communiqué.

"Seule une solution à deux états sera durable", a-t-il déclaré.

Lundi, après son arrivée, Gabriel a visité Yad Vashem, musée consacré aux victimes juives de l'Allemagne nazie.

Gabriel a écrit dans son livre d'or et a déclaré: "Aujourd'hui, Israël se souvient de ceux qui sont morts dans la Shoah, six millions de Juifs qui ont été assassinés par les nazis dans un crime contre l'humanité inégalé. À cette occasion, je tiens à répéter sans équivoque la responsabilité historique que l'Allemagne porte dans l'Holocauste et les crimes de la Seconde Guerre mondiale, qui guide notre conduite aujourd'hui.

Pour notre génération, c'est à la fois un avertissement et une obligation: prendre position contre l'antisémitisme et pour la dignité humaine, la tolérance et la compréhension interculturelle.

"Ici, en Israël aujourd'hui, j’ai baissé la tête en silence devant les profondeurs insondables, la trahison presque inconcevable de toutes les valeurs civilisées que fut la Shoah, et devant le pays qui, malgré cela, nous a tendu la main, à nous, Allemands", a déclaré Gabriel .

Source : Jpost