Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

L'épouse de l'ambassadeur israélien au Sénégal exclue d'une réunion

L'épouse de l'ambassadeur israélien au Sénégal exclue d'une réunion

La femme de l'ambassadeur d'Israël au Sénégal Paul Hirschson, a récemment renoncé à une réunion pour les conjoints des diplomates. En effet, des épouses de diplomates arabes avaient demandé à l'hôtesse de l'événement et à l'épouse de l'ambassadeur français au Sénégal de la prier de ne pas y assister.

Jeanne Hirschson est arrivée au Sénégal il y a deux ans et demi avec son mari et a rejoint l'Organisation des conjoints diplomatiques, qui mène des activités sociales telles que des collectes de fonds pour la charité, des visites de sites et des rencontres avec le public sénégalais avec le soutien de l'épouse de l'ambassadeur russe au Sénégal qui en était le président. Avec le temps, elle a également été nommée vice-présidente du club, poste qu'elle a quitté il y a environ un mois.

Il y a deux semaines, Valérie Bigot, épouse de l'ambassadeur de France au Sénégal et ancien ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot, organisait chez elle un événement social pour les membres de l'organisation. Elle a invité Jeanne Hirschson qui a accepté d'y assister.

La veille de l'événement, cependant, Mme Hirschson a reçu un appel téléphonique de Valérie Bigot qui revenait sur son invitation.

"Je vous conseille de ne pas venir car il est inconfortable pour beaucoup de gens de vous voir présente. Votre présence est problématique, tout le monde n'aime pas Israël", s’est entendu déclarer Mme Hirschson.

Jeanne Hirschson a déclaré à la presse qu’elle avait été profondément choquée.

"L'épouse de l'ambassadeur français dit à la femme de l'ambassadeur israélien de ne pas assister à l'événement juste parce qu'elle est israélienne, c'est comme ça que je l’entends et que je le comprends", lui répondit-elle.

Le tweet de l'ambassadeur d'Israël au Sénégal, Paul Hirschson

Le tweet de l'ambassadeur d'Israël au Sénégal, Paul Hirschson

Valérie Bigot a répondu en clarifiant sa demande: «Je ne vous dis pas de ne pas venir, je pense simplement que si vous venez, ce ne sera pas agréable pour vous, il pourrait y avoir des conflits, il y a peut-être des gens qui partiront. L'événement ne se déroulera pas bien. "

Jeanne Hirschson, consternée, a décidé qu'elle n'assisterait pas à un événement où sa présence n'était pas désirée.

"C'est très désagréable, d'autant plus que l'épouse de l'ambassadeur français était mon amie et qu'ils ont servi en Israël", a déploré MmeHirschson, soulignant qu'elle n'était donc pas fâchée contre elle, mais qu'elle se sentait désolée pour elle.

Elle a conclu qu'elle continuera son travail dans l'organisation jusqu'à ce que son mari termine sa mission en août.

Son mari, cependant, a décidé de rendre l'incident public, attaquant les responsables de ce traitement humiliant dans une série de tweets, créditant la première dame sénégalaise Marieme Faye Sall, membre honoraire de l'organisation, d’avoir objecté aux tentatives précédentes d'exclure Israël des événements de l'organisation.

"Ce que la femme de l'ambassadeur de France a fait était inacceptable. Ce n’est pas seulement humiliant, mais inadéquat et contraire à la constitution de l'organisation. Je comprendrais si une telle demande venait des Algériens, mais émanant de l’épouse d'un ambassadeur européen, c'est tout simplement honteux ", a-t-il déclaré à Ynet.

"Parce que le Sénégal est un pays ami à 95% musulman, il est facile pour les Européens de ne pas défendre leurs principes et d'abandonner Israël, même si ma femme a été très active dans l'organisation pendant un an et demi et a beaucoup fait. "

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Israël: une première mondiale dans le domaine des énergies renouvelables

Israël: première mondiale dans le domaine des énergies renouvelables

Le ministre de l'Energie, le Dr. Yuval Steinitz, a lancé hier le premier champ solaire au monde à être  déployé sur les rives d'un réservoir d'eau - celui de Bahan dans la vallée de Hefer.

Le champ solaire est le premier du genre dans le monde, basé sur une technologie révolutionnaire développée en Israël par Solatex et établie par Inbar Solar Energy pour les associations d'eau d'Emek Hefer. L'expert scientifique en chef du ministère de l'Énergie a qualifié ce développement, de «technologie pionnière».

Le ministre israélien de l'Energie, Youval Steinitz

Le ministre israélien de l'Energie, Youval Steinitz

Le projet combine le déploiement de panneaux solaires sur des toiles de plastique assurant la stabilité de la batterie, l'ancrage mécanique au sol et la liaison entre l'ancrage et les panneaux. Tout cela d'une manière stable et fiable, sans aucun forage ni moulage – avec une grande rapidité et à des coûts qui rendent l'entreprise économiquement viable.

Le système produira 2,4 mégawatts et sa production annuelle devrait atteindre environ 4,1 millions de kilowattheures par an, ce qui permettra d'économiser en moyenne 1,6 million de shekels par an. Le système devrait fournir de l'électricité pendant au moins 25 ans.

Le ministre Steinitz a noté que «le ministère de l'Énergie dirige les efforts pour atteindre les objectifs du gouvernement visant à accroître l'utilisation des énergies renouvelables, et de tels projets nous aideront à réussir dans cette mission».

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

La dernière Juive de Peki'in allumera le flambeau du 70ème Jour de l'Indépendance d'Israël

La dernière Juive de Peki'in allumera le flambeau du 70ème Jour de l'Indépendance d'Israël

Pendant 2000 ans, la famille Zinati a vécu dans le village de Peki'in en Galilée, d'abord en tant que famille juive à l'époque du Second Temple et ensuite en tant que Mustarabin, Juifs qui vivaient dans un environnement arabe et étaient influencés par la culture arabe.

Mercredi soir, Margalit Zinati, la dernière descendante de la famille, sera honorée par l’allumage de l'un des flambeaux de la cérémonie du 70ème anniversaire de la fête de l'Indépendance israélienne au Mont Herzl.

"Je n'ai jamais imaginé une telle chose. Je suis tellement excitée d'allumer une des torches de la fête de l'indépendance ", a déclaré Margalit, 86 ans, à Tazpit Press Service (TPS) lors d'une réception précédant la cérémonie au siège de l'Agence juive.

Margalit a déclaré qu'elle ne s'était jamais mariée parce que cela aurait signifié quitter Peki'in (la coutume locale veut que les épouses emménagent avec leurs maris), où elle travaille toujours comme fellah (fermière), s'occupant de son petit bout de terre.

Plus important encore, il aurait fallu abandonner l'ancienne synagogue de la ville, qui présente une colonne en pierre calcaire gravée de deux inscriptions hébraïques datant de l'époque romaine et dont Margalit Zinati est la gardienne locale non officielle. La synagogue est en cours de rénovation et sera rouverte au public le mois prochain.

Yom Haatsmaout à Jérusalem

Yom Haatsmaout à Jérusalem

Ces dernières années, la maison de Margalit est également devenue un lieu de pèlerinage appelé Beit Zinati pour les voyageurs, les chercheurs et les lycéens, où ils entendent l'histoire unique de la famille Zinati et découvrent d'autres sites juifs de Peki'in: une grotte funéraire de l'ère talmudique située à l'intérieur de l'ancien cimetière juif, l'ancien mikvé (bain rituel) et le bâtiment de l'école, construit en 1926 par l'Agence Juive pour les résidents locaux, à la demande du futur président Yitzhak Ben Zvi. Les sites sont gérés par le Conseil sioniste de l'Organisation sioniste mondiale.

Les chercheurs et les responsables locaux disent que le Beit Zinati est un rendez-vous local et un lien vers l'histoire prestigieuse.

"Margalit a la capacité de se connecter avec des gens de tous les horizons", explique Uriel Rosenbaum, le directeur du site du patrimoine de Beit Zinati. "Elle accueille les touristes qui viennent sur le site, et des personnes de différentes religions viennent lui demander sa bénédiction. Ils la considèrent comme une Juste. "

"L'histoire de Margalit est une partie très importante de l'héritage juif", a ajouté le Dr Nirit Shalev-Khalifa, chercheuse à l'Institut Ben Zvi de Jérusalem, qui a mené des recherches dans la ville.

"Notre second président, Yitzhak Ben Zvi, a compris que l'histoire de la famille Zinati soulignait le lien entre le peuple juif et la terre d'Israël et il est devenu un grand partisan de la communauté juive de Peki’in. Sur l'ancien billet de 100 shekels, il y avait des photos de la synagogue de Peki'in et d'Yitzhak Ben-Zvi ", a déclaré Mme Shalev-Khalifa.

"Margalit est une diplomate de premier ordre", a déclaré le président de l'Agence Juive Natan Sharansky. "Elle a des relations formidables avec des gens de tous les horizons ... elle est un exemple formidable pour tous nos diplomates."

Source : The Jewish Press

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Israël: les étudiants arabes s'amusent pendant la sirène du Jour du Souvenir

Israël: les étudiants arabes font mumuse pendant la sirène du Jour du Souvenir

Tempête à l'Université de Tel Aviv: des internes de l’université affirment que les étudiants arabes n'ont pas honoré la sirène de Yom Hazikaron, jour du souvenir des soldats tombés au combat en Israël. Selon eux, certains se réjouissaient, continuaient à faire du vélo et à se parler.

Dans un post publié sur la page Facebook de l’internat, un élève dénonce : "Vous qui ne pouviez pas rester une minute debout sans bouger. Respecter deux petites minutes de silence. Vous qui étiez trop pressés de continuer à fumer, faire du vélo, discuter avec un ami en déambulant dans la cour. Souvenez-vous que sans tous ceux qui ne sont plus, vous n’auriez pas d’Etat".

Le poste a attiré des réponses d'étudiants juifs qui ont dénoncé un manque de respect. D'un autre côté, ils ont reçu des réponses d'étudiants arabes qui affirment que les étudiants juifs ne respectent pas le jour de la Nakba.

Yom Hazikaron: deux minutes de silence à la mémoire des soldats de Tsahal tombés au combat et des victimes du terrorisme

Yom Hazikaron: deux minutes de silence à la mémoire des soldats de Tsahal tombés au combat et des victimes du terrorisme

Une étudiante de l'université a déclaré: «Je suis choquée par ce que j'ai vu et entendu. Les étudiants arabes se sont assis autour de la piscine de la cour de l’internat en fumant et en riant bruyamment, parlant sur leurs téléphones portables, faisant du vélo parmi les gens.

"Et quand nous avons écrit à ce sujet sur le groupe Facebook de l’internat, ils ont répondu que le Jour de leur Nakba (fixé le Jour de l'Indépendance d’Israël), nous faisons des barbecues. "

Dans le même temps, des résidents arabes ont envoyé des pétards à Lod, Ramle et Kafr Qasem pendant la sirène, provoquant la colère des habitants. Le maire de Lod s'est exprimé à ce sujet: "Ceux qui ont fait cela regretteront ce jour, ils le payeront cher", a-t-il dit.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Israël: Tsahal se prépare à des représailles iraniennes directes

Israël: Tsahal se prépare à des représailles iraniennes directes

L'armée israélienne est en état d'alerte et se prépare à la forte probabilité de représailles directes de l'Iran en réponse à l'attaque de la semaine dernière contre la base aérienne de Tiyus (T-4) dans le centre de la Syrie.

Sept des 14 personnes tuées dans la frappe aérienne israélienne sur la base étaient des membres de l'élite de la Force Qods du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne.

Les médias israéliens ont reçu une carte montrant cinq bases contrôlées par les Iraniens en Syrie. Il est clair que ces cinq cibles iraniennes seront frappées par l'armée israélienne en représailles si l'Iran attaque Israël.

Les cibles incluent l'aéroport international de Damas - à travers lequel l'Iran fait passer ses armes et son équipement militaire; la base aérienne de Sayqal; la base aérienne T-4 (Tiyus); un champ d'aviation près d'Alep (Haleb); et une base militaire près de Deir ez-Zour.

Carte de la Syrie fournie aux médias israéliens montrant les emplacements approximatifs de cinq bases soupçonnées d'être sous le contrôle de l'Iran

Carte de la Syrie fournie aux médias israéliens montrant les emplacements approximatifs de cinq bases soupçonnées d'être sous le contrôle de l'Iran

Le commandant de la Force Qods, Qasem Soleimani, a proféré une menace directe contre Israël depuis Damas après son briefing sur la frappe aérienne du T-4, qu'un responsable israélien a déclaré cette semaine au New York Times avoir en effet été perpétrée par l'armée de l'air israélienne.

Il a averti dans des propos cités mardi par le journal libanais Ad-Diyar que l'Etat juif "en paierait le prix", selon les informations israéliennes Hadashot.

Le commandant de la Force Qods a été informé de la frappe aérienne par des officiers iraniens et syriens, et a également rencontré des membres de la force de guérilla du Hezbollah soutenue par l'Iran lors de sa rare visite dans la capitale syrienne.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasemi, a déclaré aux médias lundi que des représailles se produiraient "tôt ou tard" et qu'Israël "regretterait ses méfaits ... Le régime sioniste ne devrait pas être capable d'agir et d'être exempté de punition", a-t-il déclaré, selon les médias d'information iraniens

Israël a déclaré qu'il ne permettrait pas à l'Iran de maintenir une présence militaire permanente en Syrie.

Source: The Jewish Press

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Une note révèle le combat de Truman pour la reconnaissance d'Israël

Une note révèle le combat de Truman pour la reconnaissance d'Israël

Pendant 70 ans, les historiens ont soigneusement documenté les événements improbables ayant mené à la naissance d'Israël, y compris le soutien du président américain Harry Truman à la partition de la Palestine en États juif et arabe. 

Mais un document récemment découvert dans les archives de la bibliothèque de l'ancien président offre un nouvel aperçu de sa ferveur pour la cause.

Le Jerusalem Post a obtenu une note manuscrite sur le papier à en-tête de la Maison Blanche. Selon un archiviste de la Bibliothèque Truman, elle a été rédigée par son attaché de presse plus d'un an avant la Déclaration de l'établissement de l'Etat d'Israël le 14 Mai 1948. Il détaille un effort concerté de l'administration américaine pour préparer des votes aux Nations Unies à l'appui de la partition.

Le document contient des notes d'une réunion du cabinet au cours de laquelle Harry Truman, selon la bibliothèque, a reçu un soutien pour un vote qui aurait lieu en novembre 1947. "Les votes de la Palestine semblent un peu meilleurs", dit le haut de la note.

"Nous avons été en contact avec le ministre libérien pour essayer de faire changer les instructions du gouvernement pour nous soutenir", dit-il. "Je pense que nous avons Haïti. Nous pouvons sortir les Philippines de l'abstention ou, avec un peu de chance, les convaincre de dire oui. "

Harry Truman et sa femme Bess

Harry Truman et sa femme Bess

"Cuba ne suivra pas", poursuit-il. "La Grèce est incertaine mais elle a l'excuse du vote du communisme balkanique qui commerce avec les musulmans."

Le vote a finalement été couronné de succès, avec 33 voix pour, 13 voix contre et 10 abstentions. Le Liberia, Haïti et les Philippines ont voté pour la résolution, tandis que Cuba et la Grèce ont voté contre.

Alors que les historiens ont documenté une campagne menée par des sénateurs américains qui faisaient partie des comités influents des affaires étrangères et des crédits pour faire pression sur les pays pour qu'ils soutiennent la résolution, il y a eu moins de preuves de l'effort personnel de Truman.

La note a été découverte par des chercheurs du Centre Simon Wiesenthal qui préparaient une exposition historique avant les célébrations du 70e anniversaire d'Israël.

Cela signifie que Truman était un activiste, obtenant des votes malgré la grande opposition de plusieurs membres de son propre cabinet, y compris George Marshall", a déclaré le rabbin Marvin Hier du centre, se référant au secrétaire d'Etat de Truman. "C'est vraiment le résultat d'un effort de la Maison Blanche pour obtenir des votes pour une patrie juive."

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Israël: Vegan Friendly réclame aussi l'Indépendance pour les animaux

Israël: Vegan Friendly réclame aussi l'Indépendance pour les animaux

Le groupe de plaidoyer Vegan Friendly mène une campagne d'affichage à l'échelle nationale à l'approche de Yom Haatsmaout, jour où les Israéliens se retrouvent traditionnellement en famille et entre amis pour des barbecues et consomment de grandes quantités de viande.

Sous le slogan «Indépendance pour tous», la campagne exhorte le public à s'abstenir de consommer de la viande. Des panneaux d'affichage sont apparus sur 200 arrêts de bus à Tel-Aviv et sur 50 bus de la compagnie Dan qui traversent le centre d'Israël.

Divers panneaux et affiches représentent des animaux vivants emballés dans des barquettes avec la légende "S'il vous plaît, ne me mangez pas." Une bannière de 54 mètres de long a été accrochée au pont Geha près de Bnei Brak.

La campagne entière est financée par des dons estimés à environ un quart de million de shekels. C'est le plus grand projet de Vegan Friendly à ce jour, à travers son organisme activiste, Vegan Active.

Pour votre barbecue Vegan, des steack vegan friendly

Pour votre barbecue Vegan, des steack vegan friendly

L'année dernière, l'organisation a mis en place un immense panneau publicitaire sur Ayalon Highway à Tel Aviv qui a appelé le public à s'abstenir de consommer des produits laitiers à Shavuot, comme c'est traditionnellement admis.

L'organisation estime que la dernière campagne a exposé plus de quatre millions de personnes à son message dans quelques jours.

L'association a également recruté des militants, des célébrités et des personnalités publiques pour exprimer sa solidarité avec la campagne sur les médias sociaux.

Un porte-parole de Vegan Friendly a déclaré que l'ONG avait reçu des centaines de messages de la part de personnes ayant déclaré avoir cessé de consommer de la viande grâce à la campagne.

Omri Paz, fondateur de Vegan Friendly et Vegan Active, a déclaré: «Nous avons décidé de lancer la campagne « Indépendance pour tous » pour rappeler aux citoyens d'Israël que leur steak et leur hamburger respirent, pensent. Ce dont des animaux délicats qui n'ont jamais fait de mal à personne. Il est possible de célébrer l'Indépendance, surtout après 70 ans, sans porter atteinte à celle des animaux, surtout quand il y a tant d'autres options saines et nutritives. J'espère que le public fera le bon choix et célébrera une fête vraiment joyeuse pour tout le monde. "

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

La police va annuler 300 000 casiers judiciaires de citoyens israéliens

300 000 casiers judiciaires de citoyens israéliens vont être annulés

La police va annuler quelque 300 000 casiers judiciaires de citoyens israéliens à l'occasion des célébrations du 70e anniversaire de la fête de l'indépendance d'Israël.

Le surintendant de police Roni Alsheikh a présenté le plan, expliquant qu'il existe des critères clairs qui permettront la suppression automatique des dossiers fermés faute de preuves ou de manque d'intérêt public.

"La police israélienne agit pour la prévention situationnelle - pour aider les citoyens normatifs à prévenir les erreurs et les infractions, et parfois aussi pour aider ceux qui ont commis une infraction à retourner au bercail et mener des vies de citoyens respectueux de la loi", a expliqué M. Alsheikh. 

Les dossiers criminels seront supprimés pour les citoyens dont les données rétrospectives indiquent qu'ils sont des citoyens normatifs qui auraient pu être soupçonnés et qui n'ont pas réussi à réfuter les soupçons à leur égard ou qui ont échoué à un moment donné, mais qui ne répondent pas à la définition de délinquant. Ce plan est appelé "New Chance" (nouvelle chance)

Ce plan est appelé "New Chance"

Ce plan est appelé "New Chance"

Dans le cadre de «New Chance», les pouvoirs d'annulation accordés à la police seront étendus comme indiqué ci-dessus et 339 000 dossiers d'enquête impliquant quelque 300 000 citoyens de l'État d'Israël, résidents de la région, étrangers et touristes, dont environ 34 000 mineurs, seront retirés du registre. La mise en œuvre du plan débutera dans les prochaines semaines.

Il convient de souligner que les dossiers d'enquête sur des infractions graves de violence, d'infractions sexuelles graves, de sécurité, de meurtre et d'infractions à l'article 17 de la loi sur le registre du crime et la réadaptation des délinquants ne seront pas annulés. La police procédera à l'annulation des dossiers au moyen d'un mécanisme informatisé.

Le ministre de la Sécurité publique et des Affaires stratégiques, Gilad Erdan, a déclaré: "C'est une très bonne nouvelle pour les civils qui ont été interrogés parce qu'ils étaient soupçonnés d'activités criminelles. Cela ôtera cette tache sur leur passé".

"Il n'y a pas de raison que des soupçons planent au-dessus des têtes de citoyens qui n'ont jamais été accusés d'infraction criminelle. J’accorde une grande importance à cette initiative, et je salue le fait que des centaines de milliers de citoyens auront l'occasion d'ouvrir une nouvelle page à l'occasion du 70ème anniversaire de la création de l'Etat d'Israël ", a ajouté M. Erdan.

Source : Arutz 7

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Israël: transformer la tragédie en triomphe de la coexistence

Israël: transformer la tragédie en triomphe de la coexistence

En 2012, la petite Rozana Salawhi, âgée de quatre ans, est tombée du neuvième étage de l'appartement de sa famille dans un village près de Ramallah, le siège de l'Autorité palestinienne.

Sa mère, la journaliste Maysa Abu Ghannam, a insisté pour que l'enfant soit emmené au Centre Médical Hadassah à Jérusalem parce qu'elle savait que son expertise dans les soins d'urgence pédiatriques dépassait largement celle de l'hôpital local. Cette décision a probablement sauvé la vie de Rozana.

A l’autre bout du monde, le président de Hadassah Australie, Ron Finkel, a regardé une vidéo sur l'histoire de Rozana et a été inspiré pour utiliser cet incident comme base pour un nouveau pont de compréhension en partageant l'expertise médicale entre Israéliens et Palestiniens.

Ayant vécu en Israël pendant neuf ans, il savait que la santé était un secteur clé pour l'engagement.

"Dans le domaine des soins de santé, chaque minute, chaque jour, les Palestiniens et les Israéliens interagissent de manière significative. Cent mille permis sont accordés chaque année aux Palestiniens pour qu'ils puissent se faire soigner dans les hôpitaux israéliens ", explique Finkel.

Et il savait que les Israéliens étaient prêts à travailler avec des collègues arabes pour améliorer la qualité des soins dans les territoires administrés par l'AP et à Gaza.

"Israël possède l'un des systèmes de santé socio-médicale les plus avancés au monde; Les Palestiniens ont le besoin et le désir d'améliorer leur système de santé pour s'assurer que tous les membres de leur communauté aient accès au même niveau de soins que leurs homologues israéliens », explique le capital-risqueur dont le fils est né au Hadassah Medical Center en 1981.

Le projet Rozana a été lancé en 2013 - la même année, de nombreux dirigeants palestiniens ont commencé à décourager toute activité signalant une «normalisation» parmi les Arabes et les Juifs. Cette politique a réduit davantage les points de contact entre les deux populations, mais dans les hôpitaux l'interaction quotidienne a continué comme toujours.

"Si vous ne connaissez pas 'l'autre', vous pouvez croire tout ce qu'on vous dit à son sujet", dit Finkel. Il est fier que le conseil d'administration australien de Project Rozana comprenne trois musulmans, trois juifs et quatre chrétiens.

Rozana Salawhi et sa mère, Maysa Abu Ghannam. Photo gracieuseté du Projet Rozana

Rozana Salawhi et sa mère, Maysa Abu Ghannam. Photo gracieuseté du Projet Rozana

Capacité de construction

Le projet Rozana a des objectifs spécifiques à court et à long terme.

"Nous croyons qu'il est dans l'intérêt à long terme de tout le monde que les Palestiniens ne soient pas dépendants des services de santé israéliens. Le renforcement des capacités prend beaucoup de temps, donc à court terme nous nous concentrons sur trois domaines », explique Finkel.

Le premier est le transport des patients palestiniens vers les hôpitaux d'Israël via un réseau de chauffeurs bénévoles. Le second couvre le coût de certaines procédures médicales que l'AP ne pratique pas, par exemple des opérations chirurgicales complexes à Hadassah et au centre médical Chaim Sheba à Tel Hashomer pour des troubles génétiques causés par des mariages consanguins. Le projet Rozana soutient également le centre médical de Ziv à Safed (Tzfat) pour aider à soigner les victimes de la guerre civile en Syrie.

«Notre troisième objectif à court terme est la formation», explique Finkel. "Depuis un an et demi, par exemple, nous parrainons un programme de formation de psychologues pour enfants israéliens et palestiniens de Judée-Samarie et de Gaza pour traiter le SSPT, qui est un problème omniprésent dans les deux populations. Un autre exemple est une série d'ateliers dans des domaines tels que la médecine d'urgence pédiatrique. "

Les 22 participants au premier atelier de pédiatrie, animé par le Dr Saar Hashavya à Hadassah, comprenaient également quatre médecins d'Irak et des médecins kurdes de Turquie. En dehors de la formation, son objectif principal était d'établir des relations continues entre les professionnels de santé palestiniens et israéliens au bénéfice de leurs patients.

Les objectifs à long terme du Projet Rozana sont axés sur trois problèmes de santé courants dans les populations arabes: le diabète de type 2, la dégénérescence maculaire et l'insuffisance rénale.

"Les cliniques de dialyse dans les hôpitaux de l'AP sont surchargées", dit Finkel, "et personne n'est formé pour soutenir une forme moins perturbatrice de dialyse faite à la maison pendant que le patient est endormi". Le projet Rozana permet d'établir un modèle de formation reliant l'hôpital d'Assuta à Ashdod à l'hôpital Augusta Victoria du côté est de Jérusalem pour résoudre ce problème.

Un autre domaine consiste à former des soignants palestiniens pour fournir des soins palliatifs aux enfants en phase terminale.

«Il y a des lacunes dans la formation médicale parce qu'il n'y a pas de financement pour former les médecins palestiniens et le personnel de soutien dans les sous-spécialisations», explique Finkel.

Il est heureux de voir comment le projet Rozana a déjà contribué à améliorer la situation, en particulier en ce qui concerne la capacité des hôpitaux palestiniens à traiter le cancer infantile.

"Il y a dix ans, tout enfant présentant un cancer du sang devait être soigné dans un hôpital israélien. Aujourd'hui, 90% des enfants au stade précoce peuvent être traités dans des hôpitaux palestiniens et seuls les patients ayant subi une greffe de moelle osseuse doivent se rendre dans des hôpitaux israéliens. Même cela va changer dans cinq ans ", dit Finkel.

Une unité de greffe de moelle osseuse pédiatrique est en cours de mise en place à Augusta Victoria par la spécialiste en oncologie pédiatrique, Dr Khadra Hasan Ali Salami, qui a travaillé en Jordanie et poursuit sa formation en greffe osseuse pédiatrique à Hadassah. Elle a été l'une des conférencières invitées lors d'une récente tournée visant à faire connaître le projet Rozana aux États-Unis et au Canada.

L'organisation s'est inscrite comme organisme de bienfaisance au Canada et en Australie et a demandé le statut d'organisme sans but lucratif aux États-Unis. «Au total, nous avons recueilli 650 000 $ l'an dernier et nous commençons à peine», dit Finkel. "Notre objectif est d'amasser 1 million de dollars en 2018."

Source : Israel21c

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Israël: la police pique deux arabes piqués par des abeilles qu'ils avaient piquées

Israël: la police pique deux arabes piqués par des abeilles qu'ils avaient piquées

Quand les marchandises qu’ils avaient dérobées se sont retournées contre eux, deux voleurs arabes se sont dit qu'ils auraient dû accorder plus d'importance à leur équipement. Par la suite, ils ont amèrement regretté leurs méfaits.

Un officier de la police des gardes-frontières israéliens qui se rendait à sa base dimanche a remarqué les deux suspects au bord de la route près de l'échangeur Eyal, se chamaillant et se frappant l'un l'autre.

Une unité envoyée sur le site a rapidement découvert que les deux voleurs avaient été piqués par leur cargaison détournée et qu'ils tentaient désespérément de chasser les abeilles qui les attaquaient.

Chapeau les abeilles, qui s'y frotte...

Chapeau les abeilles, qui s'y frotte...

Une recherche dans les environs a rapidement révélé un véhicule voisin appartenant aux suspects, contenant trois ruches, apparemment volées à Ramat HaKovesh et à Nir Eliahu.

Les deux suspects, des résidents de Talbieh, tous deux âgés d’une vingtaine d’années, ont été emmenés pour être interrogés par la police des gardes-frontières. L'un des suspects a ensuite été conduit à l'hôpital Meir pour y être soigné à cause des piqûres d'abeilles.

Source : The Jewish Press

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.