Judith Douillet

Niçoise d'origine, Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 14 ans. Elle est traductrice et rédactrice pour divers organismes en Israël. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Israël: un capteur de parfum révolutionnaire pour repérer votre âme sœur

Israël: un capteur de parfum révolutionnaire pour repérer votre âme sœur

Nos téléphones peuvent reconnaître nos voix, nos visages et nos mouvements, alors pourquoi pas nos parfums? Grâce à la startup israélienne NanoScent, votre smartphone peut identifier, reconnaître et analyser l'odeur aussi facilement que s'il prenait une photo.

Si vous vous demandez pourquoi vous voudriez un capteur de parfum sur votre smartphone, les utilisations possibles sont presque infinies: de la recherche du véritable amour à la détection de la fertilité ou de la grossesse, en passant par l'analyse nutritionnelle et par le signal d’alerte qui vous prévient qu'il est temps d’aller prendre une douche.

Vendu pour moins de 100 $, le capteur NanoScent devrait entrer en magasin l'année prochaine en complément de trois applications de santé et de bien-être dans les domaines de la nutrition, de la pollution atmosphérique et de la détection des maladies chez les humains et les animaux.

Les cofondateurs de l'entreprise, Oren Gavriely et Eran Rom, se sont associés à une équipe d'experts en ingénierie de l’Institute of Technology du Technion-Israel pour tirer parti de 10 années d'innovation.

«Nous avons pu nous réunir en tant que collectif de cerveaux pour donner vie à NanoScent, en combinant nos compétences et nos connaissances pour créer un produit capable de reconnaître les odeurs de manière généralisée», explique Gavriely à ISRAEL21c.

"Les odeurs sont captées par le capteur et traduites à partir d'un échantillon de parfum, ou d’une empreinte digitale, pour produire le résultat - un processus qui prend entre 10 et 60 secondes."

Les premiers essais ont réussi à faire correspondre des couples en se basant sur la reconnaissance des phéromones, rapporte-t-il.

"Nous sommes naturellement attirés par les gens qui ont une certaine odeur, et maintenant que nous sommes capables d'explorer ces odeurs, il est très possible de connecter les gens à un partenaire idéal basé sur leur profil", explique Gavriely, ajoutant que les sites de rencontres s’arrachent d’ores et déjà le concept.

Et sur le marché de la beauté, Nanoscent peut analyser les odeurs corporelles uniques des utilisateurs pour les diriger vers les meilleurs savons, parfums et cosmétiques pour compléter leur parfum.

Le Professeur Hossam Haick, créateur de Nanose. Photo avec l'aimable autorisation du Technion-Israel Institute of Technology

Le Professeur Hossam Haick, créateur de Nanose. Photo avec l'aimable autorisation du Technion-Israel Institute of Technology

"Les capacités s'étendent encore plus loin dans le domaine de l'analyse des données pour aider les entreprises à recueillir des informations afin d'améliorer la qualité de leurs produits", ajoute M. Gavriely. "Par exemple, les fabricants de produits alimentaires seront en mesure d'analyser les données d'odeurs dérivées des niveaux nutritionnels du consommateur à partir d'informations renvoyées directement par le capteur."

Développé par l'inventeur de Nanose

La puce sensorielle de base utilisée dans NanoScent a été développée par le professeur Hossam Haick de l'Institut Russell Berrie Nanotechnology Institute du Technion-Israel Institute of Technology.

Inclus dans la liste des 35 meilleurs jeunes scientifiques du MIT, Haick est peut-être mieux connu pour avoir inventé le nez robotique Nanose qui peut détecter de nombreuses maladies mortelles, y compris certaines formes de cancer.

«Il est très possible de diagnostiquer les maladies grâce à l'odeur et notre produit offre un développement important dans le domaine médical, car les clients auront la capacité de détecter des maladies comme la grippe ou des symptômes tels que les maladies inflammatoires chroniques, entre autres», explique Gavriely.

NanoScent peut également aider les utilisateurs et leurs animaux de compagnie à adopter un mode de vie plus sain en analysant la nutrition à partir de déchets reniflés et en suggérant des pistes d'amélioration; et en identifiant les particules ou les produits chimiques nocifs potentiels.

Gavriely explique: "La technologie reflète la capacité naturelle des animaux, tels que les rhinocéros, dont le formidable sens de l'odorat leur permet de communiquer à travers l'odeur corporelle."

Une opportunité unique

Une technologie similaire existe déjà, principalement utilisée dans les laboratoires médicaux et CSI ou dans la sécurité intérieure. Cependant, NanoScent vise à être la première entreprise à offrir un enregistreur de parfum au marché grand public.

"La solution de Hossam est évolutive, en avance sur la courbe et a la capacité d'incorporer une masse de données pour développer davantage son intelligence artificielle", explique Gavriely. "D'autres produits d'analyse d'odeurs ne suivent pas cette approche, nous avons donc ici une opportunité unique."

NanoScent établit des partenariats stratégiques avec plusieurs entreprises Fortune 500, qui sont intéressées par l'intégration de la technologie dans les produits et applications grand public.

«La technologie peut déjà fonctionner dans d'autres domaines, où des recherches supplémentaires sont nécessaires, mais pour l'instant nous nous concentrons sur le marché de la santé et du bien-être», explique Gavriely.

L'entreprise basée à Haïfa, établie en 2017, dispose d'une équipe de base de 10 employés et a déjà obtenu un financement de démarrage de 2 millions de dollars. NanoScent s'est récemment vu offrir un investissement de 5 millions de dollars pour les coûts de production, la commercialisation , la recherche et le développement futur.

Lien vers le site: https://www.israel21c.org/revolutionary-scent-sensor-could-help-sniff-out-your-soulmate/

Source : Israel21C

Israël: les repas livrés par drone pourraient bientôt devenir une réalité

Israël: les repas livrés par drone pourraient bientôt devenir une réalité

C'est un oiseau ?  C'est un avion ? Non, c'est un drone qui livre ma pizza aux quatre fromages.

Ce scénario pourrait bientôt devenir une réalité grâce à la technologie de pointe développée par une société de logistique israélienne cherchant à développer les commandes par drone de repas et de biens de consommation dans les années à venir.

Flytrex, un service à la demande basé à Tel Aviv qui cherche à améliorer l'efficacité des livraisons de produits alimentaires et de consommation - que ce soit des sushis, un nouveau téléphone ou un pack de six bières - dit qu'il peut gérer cette demande en un temps très court, jusqu’à quatre minutes et demie dans certains des endroits les plus éloignés.

La société a jusqu'à présent travaillé sur son système de livraison principalement en Islande, à travers AHA, l'une des plus grandes entreprises de commerce électronique du pays. Mais il cherche à élargir ses horizons.

En Mai, Flytrex a été sélectionné pour participer à un programme pilote d'intégration de systèmes d'aéronefs sans pilote mis en place par la Federal Aviation Administration (FAA) pour étendre les tests des drones commerciaux aux côtés de géants technologiques tels que Google, Intel et Uber. Le programme permet à 10 gouvernements étatiques, locaux et tribaux de «s'associer à des entités du secteur privé, telles que les exploitants ou les fabricants d'UAS, pour accélérer l'intégration des UAS en toute sécurité», affirme la FAA.

Les sites sélectionnés à travers les États-Unis pour les entreprises participantes comprennent Raleigh, Caroline du Nord; San Diego, Californie; Reno, Nevada; Durant, Oklahoma (Nation Choctaw de l'Oklahoma); Topeka, Kansas; et Memphis, Tennessee.

Le programme est important pour l'entreprise de drone tech car il rapproche l'entreprise de son objectif de percer le marché des États-Unis. Bien que cela ait été accepté dans le programme pilote, le PDG et cofondateur de Flytrex, Yariv Bash, dit à NoCamels que la société est en train de finaliser les détails avec la FAA.

"Nous devrions piloter des drones sur les livraisons réelles d'ici la fin de l'année", estime-t-il. Si cela arrive, Bash cloturera 2018 en fanfare. Son autre projet, la start-up israélienne SpaceIL, qu'il a co-fondée en 2010 avec Kfir Damari et Yonatan Weintraub, a récemment annoncé son intention de lancer un vaisseau spatial sur la Lune d'ici décembre 2019. Si cela se produit, Israël deviendra le quatrième pays au monde à effectuer un atterrissage contrôlé sur la Lune.

En ce qui concerne les atterrissages contrôlés de drones, Bash indique que Flytrex va "changer la façon dont nous consommons les marchandises", ajoutant que c'était une période passionnante pour l'entreprise.

"De la même façon que les voitures ont commencé par rouler sur des chemins de terre et qu’aujourd'hui nous avons des feux de circulation et des panneaux, nous verrons une évolution similaire dans les besoins de gestion du trafic aérien pour tous les drones - compagnies de livraison, drones d'inspection, premiers secours et autres qui partageront le même espace aérien », explique-t-il.

La FAA a travaillé avec la NASA (Administration Nationale de l'Aéronautique et de l'Espace) pour développer un système universel de gestion du trafic aérien pour les drones qui ne sera achevé qu'en 2020, ce pour quoi Bash dit être "très impatient".

Un drone Flytrex

Un drone Flytrex

Flytrex en Islande

Bash a fondé Flytrex en 2013 avec son partenaire commercial Amit Regev, qui partageait les locaux de Bash alors qu'il travaillait pour SpaceIL.

Flytrex a commencé à travailler avec l'AHA islandaise l'année dernière, à Reykjavik, la capitale dans le cadre d'une phase d'essai limitée. Le projet a été couronné de succès et efficace, a noté M. Bash, un drone Flytrex ne prenant que quatre minutes et demi pour se rendre à deux miles de l'entrepôt AHA à un endroit désigné à travers la ville, qui est séparée par une rivière. Un pilote humain termine alors la livraison. L'ensemble du processus prend environ 20 minutes.

Flytrex, qui assure la gestion de la livraison de drones via le cloud, mais ne construit pas de drones réels, prévoit d'introduire progressivement du matériel supplémentaire dans le cadre du programme au cours des deux prochaines années.

Il propose actuellement trois types de services de livraison avec différents drones: le Flytrex Sky II, basé sur le QAV500 de la société Lumenier en Floride, qui peut livrer de petits colis jusqu'à 450 grammes à des distances allant jusqu'à 7 km ; le Flytrex Fox, basé sur le quadricoptère Matrice 100 de la société chinoise DJI (Dà-Jiāng Innovations), qui peut livrer des colis pesant jusqu'à 800 grammes sur des distances allant jusqu'à 8 km; et le Flytrex Mule, basé sur le Matrice 600 Pro, également par DJI, qui peut livrer de gros colis allant jusqu'à 3 kg jusqu'à des distances allant jusqu'à 10 km. Ce dernier dispose d'un mécanisme de libération dans l'air qui offre la «capacité d'abaisser doucement les colis sans atterrissage, un radar orienté vers le bas pour une livraison sûre».

AHA exploite actuellement 13 itinéraires autour de Reykjavik, livrant de tout, des hamburgers aux smartphones, avec le Matrice 600 Pro.

"Vous n'allez pas voir de sitôt un réfrigérateur voler au-dessus de votre maison", a déclaré Bash à la BBC le mois dernier, mais "87% des paquets pèsent moins de six livres de toute façon", a-t-il dit à NoCamels.

Les drones Matrice 600 peuvent effectuer une vingtaine de livraisons par jour, mais le nombre devrait augmenter sensiblement, jusqu'à plus de 100, dit Bash.

Le système révolutionnaire change la vie, dit-il, "comme passer de Nokia à iPhone".

Comment ça marche ?

Alors que Flytrex contrôle la logistique du drone grâce à sa technologie de pointe, comment les clients peuvent-ils s'assurer que la livraison arrive à l'endroit désigné, qu'il s'agisse d'une arrière-cour ou d'un jardin public? Bash dit qu'une application connectée au drone peut être téléchargée sur le téléphone du client, qui, en appuyant sur un bouton, peut suivre le parcours du drone.

L'une des principales raisons de l'expansion de Bash, outre l'importance de fournir un service efficace, est l'objectif de livraison dans les zones plus éloignées et suburbaines.

Lorsqu'on lui demande si la livraison de drones va "voler" des emplois humains, Bash répond rapidement que cela créera probablement plus d'emplois, en particulier dans l'industrie alimentaire. Bash note que bien que de nombreuses entreprises de livraison se concentrent sur les centres urbains et les centres-villes, les habitants des banlieues sont tout aussi intéressés par le service et ce n’est pas forcément facile.

«Nous commençons avec de la nourriture parce que c'est un ordre chronologique», explique M. Bash. «Je pense que les gens apprécieront que la nourriture arrive plus vite et que cela revienne moins cher au consommateur. Maintenant, vous pouvez également créer beaucoup plus d'emplois avec la livraison de nourriture parce que la plupart des emplacements potentiels ne sont pas utilisés".

La livraison de drones, dit-il, est également beaucoup plus sûre que la boite fixée à l'arrière d'un scooter. La boîte de livraison du drone est également stabilisée par gravité, même si l'emballage plane au-dessus du point de livraison, ajoute-t-il.

La différence, ajoute M. Bash, est que le livreur n'a pas à risquer sa vie ou à monter dans un véhicule.

"Chaque drone qui livre des marchandises sauve des vies", dit-il.

Source : nocamels.com

Etude: victimes d'abus sexuels, les jeunes orthodoxes abandonnent souvent la religion

Une étude révèle que les cas d'abus sexuel sont répandus chez les anciens orthodoxes

Selon une nouvelle étude, alors que les Juifs ne sont pas plus susceptibles d'être abusés sexuellement que les autres Américains, les personnes qui ont quitté la communauté orthodoxe sont quatre fois plus susceptibles d'avoir été molestées que les enfants de la population générale.

L'étude, réalisée par deux chercheurs juifs orthodoxes, a interrogé plus de 300 personnes sur une période de trois ans. Ses auteurs - le Dr David Rosmarin de Harvard et le Dr David Pelcovitz de l'Université Yeshiva - ont déclaré que leur rapport était une tentative de remédier à un manque de recherche sur la prévalence des abus sexuels dans la communauté juive.

Alors que le taux d'abus était plus élevé parmi les orthodoxes, Rosmarin et Pelcovitz ont également constaté que les abus étaient «associés à des niveaux significativement plus faibles de religiosité intrinsèque et à des niveaux inférieurs d'observance religieuse» parmi les victimes qui choisissaient de rester dans la communauté orthodoxe.

"Ce rapport soutient les preuves anecdotiques que j'ai vues qui indiquent un lien étroit entre la violence dans un contexte religieux et le rejet subséquent de cette communauté, de ses pratiques, de ses valeurs et souvent de tout ce qu'elle représente", a déclaré Manny Waks, fondateur de Tzedek , un groupe de défense australien pour les victimes d'abus sexuels. "C'est la preuve de ce que l'on savait déjà. J'ai rencontré beaucoup de personnes qui étaient religieuses, en particulier au sein de la communauté ultra-orthodoxe, et qui sont parties à cause d'abus sexuels.

Rosmarin est directeur du programme de spiritualité et de santé mentale à l'hôpital McLean du Massachusetts et professeur adjoint de psychologie au département de psychiatrie de la Harvard Medical School. Selon l'étude, les anciens orthodoxes étaient beaucoup plus susceptibles de signaler des abus que ceux qui sont restés membres de la communauté - ce qui est peut-être un point évident compte tenu des inhibitions concernant la possibilité de s'exprimer dans des communautés soudées. Diverses organisations orthodoxes haredi ont débattu au cours des dernières années de la manière de signaler les violeurs d'enfants aux forces de l'ordre.

Parmi les participants à l'étude, 100 étaient orthodoxes depuis leur naissance, 98 sont devenus orthodoxes plus tard dans la vie, 138 étaient non orthodoxes et 36 ont été élevés orthodoxes et ont plus tard quitté la communauté. Selon Rosmarin, cela comprenait des hassidim des communautés les plus insulaires de Brooklyn, Williamsburg et Borough Park.

L'étude apparaît dans le numéro de juillet 2018 de la revue Child Abuse & Neglect.

Alors que Rosmarin dit qu'il n'a pas complètement étoffé la relation causale entre l'abus et l'abandon de la religion, il pense que l'étude "était assez concluante".

Il a semblé étayer les recherches antérieures montrant que «l'expérience de l'abus sexuel interfère avec la vie spirituelle des gens», un effet qui ne se limite pas seulement aux orthodoxes, a-t-il dit.

"Une victime orthodoxe qui a grandi orthodoxe et qui est encore orthodoxe est moins susceptible d'avoir de forts niveaux de croyance que ses collègues qui n'ont pas été abusés sexuellement", a déclaré Rosmarin.

Une loi du silence

La loi du silence

Certains ont exprimé leur scepticisme quant à la recherche de Rosmarin et Pelcovitz. Tout en refusant de commenter directement l'étude, Lani Santo, directrice exécutif de Footsteps, une organisation qui aide les anciens haredim à s'intégrer dans la vie américaine, a déclaré que «nous voyons certainement des taux élevés d'abus signalés par les gens qui ont quitté la communauté» mais la décision de quitter l'orthodoxie n'était pas nécessairement due à l'abus lui-même.

Santos a déclaré que la réponse communautaire à l'abus était plus significative que la religiosité déclinante provoquée par l'abus lui-même.

«Si quelqu'un subit des mauvais traitements lorsqu'il est enfant, le dit à un parent qui parle à l'école et que rien n'est fait, cela ouvre une boîte de Pandore de questions à leur intention», a-t-elle dit. "Les gens qui ont pris la décision très difficile de quitter l'ultra-orthodoxie partent parce que c'est un endroit où leurs questions ne sont pas forcément les bienvenues."

Samuel Heilman, sociologue du Queens College, spécialiste de l'orthodoxie haredi américaine, a remis en question la méthodologie de l'étude, disant à JTA qu'il croyait que l'étude sous-estimait les haredim des mouvements hassidiques les plus insulaires, en particulier parce que le questionnaire était en ligne.

Le lien entre l'abus et l'abandon de la religion n'était pas particulièrement simple, a dit Heilman, le qualifiant de « scénario de poule et d'œuf ».

Ceux qui sont déjà "à la limite de la déviance" sont beaucoup plus susceptibles d'être l'objet d'abus parce que les violeurs comprennent que ces personnes sont déjà à la limite et ont moins de chances d'être crues si elles disent quelque chose".

Heilman a utilisé la «déviance» dans le sens d'individus qui s'écartent des normes religieuses de leurs communautés religieuses, qui comprennent souvent l'abandon de l'éducation laïque, la limitation du contact social avec les non-haredim et l'habillement selon des règles de pudeur distinctes.

Waks, qui a grandi dans la communauté hassidique Chabad et a été molesté quand il était enfant, a dit que lorsque des abus surviennent dans un contexte religieux dans des lieux tels que des synagogues et des bains rituels. "

Rosmarin a dit qu'il a parlé à des patients qui étaient victimes de violence et ne se sentaient pas à l'aise de parler de leurs expériences avec les membres de leurs communautés haredi. En conséquence, a-t-il dit, ces victimes ne reçoivent jamais le type de validation dont elles ont besoin pour faire face à leur traumatisme. Ce manque de validation ne fait qu'aggraver les doutes religieux typiques, tels que questionner la justice de Dieu et demander comment Dieu pourrait permettre que de telles choses se produisent.

Yechiel (pseudonyme)  une victime de New York, a décrit comment un camarade yeshiva l'a touché et abusé pendant un certain nombre d'années alors que les enseignants et les administrateurs ignoraient les signes d’alerte.

"Je ne voulais le dire à personne parce que je ne savais pas si on me croirait", a-t-il dit. "En regardant aujourd'hui en arrière, il y avait beaucoup d'indices que mes rabbins auraient pu identifier. J'ai l'impression qu'ils étaient intentionnellement naïfs. La seule réponse est qu'ils voulaient tout couvrir. Cela m'affecte vraiment. "

Yechiel a commencé à perdre le respect pour la communauté et de ses dirigeants, et a déclaré que la seule raison pour laquelle il est encore formellement religieusement observant est pour le bien de sa femme et de ses enfants. Alors qu'il a construit sa propre relation personnelle avec Dieu, "les pratiques réelles de la religion" sont devenues incroyablement difficiles.

"Je me bats avec le Shabbat et beaucoup de halakhot [lois juives]", a-t-il dit. "Beaucoup de règles sont "trop" pour moi."

Quant à ceux qui ont laissé derrière eux le judaïsme orthodoxe, Yechiel a dit qu'il comprenait parfaitement leur décision et croyait qu'ils seraient jugés plus favorablement par Dieu que les rabbins et les chefs communautaires.

"Le fait qu’ils soient partis "n'est absolument pas leur faute", a-t-il dit.

Selon Meyer Seewald, directeur exécutif de Jewish Community Watch, un groupe de défense des victimes basé à New York, la tendance des groupes religieux insulaires à jeter le doute sur les revendications des victimes et à défendre les agresseurs présumés a eu des effets considérables sur les enfants molestés.

"Si vous aviez une communauté qui avait un leader qui appelait les gens à se présenter et leur disait: "nous vous croyons et nous vous protégerons", a déclaré Seewald, "je crois à 150 pour cent que les gens ne partiraient pas comme ils le font."

Source : jta.org

Challenge israélien: créer un livre en l’espace de huit heures

Challenge israélien: créer un livre en l’espace de huit heures

Combien de temps faut-il pour créer un livre du début à la fin? 44 auteurs, 33 illustrateurs et 29 éditeurs et spécialistes du marketing qui se réuniront à Jérusalem ce jeudi soir, espèrent que la réponse sera huit heures.

Le projet, hébergé au JVP Media Quarter, est le fruit de l'imagination de l'entrepreneur technologique Uriel Shuraki.

"Écrire un livre prend habituellement des mois ou des années", a déclaré Shuraki au Jerusalem Post mercredi. "Et j'ai décidé de le faire en une journée - en huit heures, la durée d'une journée de travail normale."

Shuraki a dit qu'il a d'abord imaginé l'idée il y a quatre ans, quand il était l'un des fondateurs de Made in JLM, une organisation à but non lucratif de Jérusalem qui aide à développer et connecter les startups dans la capitale.

"Nous avons rencontré beaucoup d'entrepreneurs et nous avons vu comment ils ont parfois du mal à réaliser leurs rêves", a-t-il déclaré. Il a mis l'idée en suspend pendant un moment mais, dit-il, "il y a environ trois mois j'ai rencontré un ami, et il m'a demandé quel était mon rêve." Quand Uriel Shuraki lui a raconté son projet de créer un livre en huit heures, son ami l'a poussé à en faire une réalité.

Un livre de A à Z en l'espace de 8h

Un livre de A à Z en l'espace de 8h

La soirée débutera jeudi à 17 h, avec un goûter et des collations, avant que les auteurs et les illustrateurs s'installent pour commencer à travailler.

Selon l'horaire, ils travailleront jusqu'à 20 h 30, feront une pause pour le souper, puis continueront d'écrire et d'illustrer jusqu'à 23 h, heure où leur travail sera transféré aux rédacteurs en attente. Vers 1h30 du matin, le produit doit être remis à l'équipe de mise en page et de publication, qui le préparera pour l'impression avant 3 heures du matin.

Alors que tout le travail aura lieu durant ces huit heures, Shuraki reconnaît que beaucoup d'écrivains auront fait un travail mental en préparation de l'événement.

Selon les règles, ils ne peuvent pas écrire à ce sujet, mais ils peuvent y penser », a-t-il dit. Le livre, qui n'a pas encore de titre et sera écrit en hébreu, est une collection d'essais non-fiction "sur les perspectives de la vie", a déclaré Shuraki.

Et tandis que Shuraki a trouvé beaucoup de gens enthousiasmés par son projet de nuit - il a dû refuser des collaborateurs car ils étaient trop nombreux. Cependant, il a également reçu des réponses négatives.

"J'ai eu quelques réactions, des gens qui m'ont dit: "C’est impossible, irréalisable. La littérature est quelque chose de très sérieux, et vous devez prendre votre temps », a-t-il dit.

"Je suis d'accord avec eux. Mais j'apporte quelque chose d'autre. C'est un autre type d'art que nous essayons de créer. "

Source : Jpost

La loi Israël État-nation du peuple juif approuvée par la Knesset 62 voix contre 55

La loi Israël État-nation du peuple juif approuvée par la Knesset 62 voix contre 55

La Knesset a approuvé pendant la nuit de mercredi à jeudi à 62 voix contre 55 avec deux abstentions la « Loi fondamentale: Israël en tant qu'État-nation du peuple juif' - le projet de loi qui consacre officiellement Israël pour la première fois comme "la maison nationale du peuple Juif" dans les lois fondamentales qui guident le système juridique du pays.

Dans des remarques faites après le vote, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a qualifié le passage de la loi de "moment charnière dans les annales du sionisme et de l'Etat d'Israël".

La loi souligne Jérusalem comme la capitale d'Israël, le calendrier hébreu comme calendrier officiel de la nation et fixe le Jour de l'Indépendance, les jours nationaux de commémoration et les fêtes juives, et désigne l'arabe comme une langue avec un statut "spécial", stipulant que " cette clause ne porte pas atteinte au statut accordé à la langue arabe avant l'entrée en vigueur de cette loi - une référence au fait que jusqu'à présent, l'arabe était la deuxième langue officielle de l'État.

"Nous avons inscrit dans la loi le principe de base de notre existence", a déclaré Netanyahou. "Israël est l'Etat-nation du peuple juif, qui respecte les droits individuels de tous ses citoyens. C'est notre état - l'Etat juif. Au cours des dernières années, certains ont tenté de mettre cela en doute, de saper l’essence de notre être. Aujourd'hui, nous avons transformé cela en loi: c'est notre nation, notre langue et notre drapeau. "

Jamal Zahalka, membre de la Knesset pour le parti Liste arabe commune, qui a toujours représenté les intérêts de l'Autorité palestinienne et, dans certains cas, ceux du Hamas sur le podium, a déchiré un texte imprimé du projet de loi avant le plénum.

Son collègue de faction, Ahmed Tibi, membre de la Knesset, a déclaré dans un communiqué prononcé en arabe: "Je déclare avec étonnement et tristesse la mort de la démocratie. . . Les funérailles ont lieu aujourd'hui dans le plénum. "

La coalition célèbre l'approbation de la loi nationale avec Oren Hazan, le roi du selfie

La coalition célèbre l'approbation de la loi nationale avec Oren Hazan, le roi du selfie

Voici une traduction de la version finale du projet de loi:

Loi fondamentale: Israël en tant qu'État national du peuple juif

1 - Principes de base

  1. La terre d'Israël est la patrie historique du peuple juif, dans laquelle l'État d'Israël a été établi.
  2. L'État d'Israël est le foyer national du peuple juif, dans lequel il exerce son droit naturel, culturel, religieux et historique à l'autodétermination.
  3. Le droit d'exercer l'autodétermination nationale dans l'État d'Israël est propre au peuple juif.

2 - Les symboles de l'état

  1. Le nom de l'état est «Israël».
  2. Le drapeau d'état est blanc avec deux bandes bleues près des bords et une étoile de David bleue au centre.
  3. L'emblème de l'État est une menorah à sept branches avec des feuilles d'olivier des deux côtés et le mot «Israël» en dessous.
  4. L'hymne national est "Hatikva".
  5. Les détails concernant les symboles d'état seront déterminés par la loi.

3 - La capitale de l'Etat, Jérusalem, complète et unie, est la capitale d'Israël.

4 - Langue

  1. La langue de l'État est l'hébreu.
  2. La langue arabe a un statut spécial dans l'État; La réglementation de l'utilisation de l'arabe dans les institutions de l'Etat ou par eux sera établie dans la loi.
  3. Cette clause ne porte pas atteinte au statut accordé à la langue arabe avant l'entrée en vigueur de cette loi.

5 - Rassemblement des exilés

L'Etat sera ouvert à l'immigration juive et au rassemblement des exilés

6 - Connexion au peuple juif

  1. L'État s'efforcera d'assurer la sécurité des membres du peuple juif en difficulté ou en captivité en raison de leur judéité ou de leur citoyenneté.
  2. L'État doit agir au sein de la diaspora pour renforcer les affinités entre l'État et les membres du peuple juif.
  3. L'État doit agir pour préserver le patrimoine culturel, historique et religieux du peuple juif parmi les Juifs de la diaspora.

7 - Règlement juif

  1. L'Etat considère le développement de la colonie juive comme une valeur nationale et agira pour encourager et promouvoir son établissement et sa consolidation.

8 - Calendrier officiel

Le calendrier hébreu est le calendrier officiel de l'état et à côté de lui le calendrier grégorien sera utilisé comme calendrier officiel. L'utilisation du calendrier hébreu et du calendrier grégorien sera déterminée par la loi.

9 - Jour de l'Indépendance et Journées commémoratives

  1. Le Jour de l'Indépendance est la fête nationale officielle de l'état.
  2. Le Jour du Souvenir pour les guerres d'Israël et le Jour du Souvenir de l'Holocauste et de l'Héroïsme sont les jours de commémoration officiels de l'État.

10 - Jours de repos et de shabbat

Le shabbat et les fêtes d'Israël sont les jours de repos établis dans l'état; Les non-juifs ont le droit de garder des jours de repos pendant leurs shabbats et leurs fêtes; Les détails de cette question seront déterminés par la loi.

11 - Immuabilité

Cette Loi fondamentale ne doit pas être modifiée, à moins qu'une autre loi fondamentale ne soit adoptée par une majorité des membres de la Knesset.

Source : Jewish Press

Six noms de chats inspirés de la cuisine juive

Six noms de chats inspirés de la cuisine juive

La différence entre les noms de chiens et de chats, c'est qu'avec les chiens, vous avez besoin d'une «résonance imposante», alors qu'avec les chats, il y a de fortes chances qu'ils ne répondent jamais à vos consignes.

Selon PetMD, "L'une des façons les plus populaires de choisir un nom de chat est de plonger dans votre passé." Bien que nous ne sachions pas pourquoi le fait de nommer un chat "Kitty" (oui, c'est un nom de chat super populaire) revient à se pencher sur votre passé, nous allons prendre ce conseil à cœur. Quelle meilleure façon d'embrasser ce concept bizarre de connecter votre passé au nom de votre chat que de nommer ce dernier d’après un aliment juif? Voici quelques idées.

Challah

Parfois, parfois, les chats ressemblent à des pains. Ils sont assis avec leurs pattes repliées sous eux, et ô magie, ils deviennent un pain.

Voici un chat qui ressemble à une challah marbrée au seigle :

chat 1

Quoi de mieux que votre chat ressemblant à une challah? Nommer votre chat challah

Kneidelakh / Matzah

Appeler son chat Kneidelakh ouvre quelques boites à souvenir (vous penserez à la soupe de boulettes de matzah de votre grand-mère), délicate et unique.

De plus, les chats se roulent en boule et vous pouvez regarder votre chat et penser: "Wow, ma boulette de matsah dort en boule!"

Brisket (poitrine de bœuf, volaille)

Brisket est une adorable personnalité féline d’internet qui a inspiré l'inclusion du nom Brisket sur cette liste. Mais il y a tellement de chats nommés Brisket sur Instagram (@briskethefuckingcat, @brisketthecat, @brisket_the_cat, etc.) que cela nous fait penser que Brisket est peut-être le nom que vous donnez à votre chat quand vous voulez qu'il devienne célèbre sur Internet. Peut-être que Brisket est le nom préféré des chats juifs?

Rugelach (variété de croissants au chocolat)

C’est juste un nom de chat. Il n’y a aucune logique derrière cela, hormis cet adorable chat sur Instagram nommé Rugelach:

chat 2

Bialy (bagel à l’oignon)

Beaucoup de gens recherchent des "noms de chat mignon" pour leur chat. Parce que les chats sont mignons, donc ils méritent un nom "mignon". Entrez "bialy", sans doute le nom le plus mignon sur cette liste.

Bien que Bialy n'ait pas fait partie de la liste des «noms de chats mignons» de CatNamesCity.com, nous pensons qu'il mérite d'y figurer.

Babka

Les chats peuvent ressembler à une challah, mais aussi à un babka. (Vous pouvez également nommer votre chat "Chocolate Babka", "Cinnamon Babka" ou tout autre type de babka. Les possibilités sont infinies!)

Aussi, tout en recherchant des chats nommés babka, nous avons trouvé cet adorable annonce: "Nous avons nommé notre chat Babka, puis nous avons fait un voyage vers Zabar pour acheter leur babka au chocolat et le montrer à notre petit protégé."

Voici la photo de Babka le chat qui regarde un babka:

babka

Source : myjewishlearning.com

Faites la connaissance de huit stars d’Israël sur Instagram

Faites la connaissance de huit stars d’Israël sur Instagram

Des personnes influentes dans le monde de la mode, des blogueurs culinaires, des mannequins, des chanteurs et des stars du fitness, ils savent tous comment prendre une bonne photo et créer un contenu de qualité. Leurs flux donnent à leurs abonnés un aperçu de leur vie professionnelle et quotidienne - que ce soit une pose de yoga frappante au milieu du désert ou leur recrutement dans l'armée.

Ci-dessous, faites connaissance avec les Instagrammers israéliens qui se font connaître grâce à leurs Insta-feeds.

@ annazak12, 1,1 million d'adeptes

Anna Kuzenkova, âgée de 17 ans, connue sous le nom d'Anna Zak pour plus d'un million de followers sur Instagram, est l'une des plus grandes stars des médias sociaux d'Israël. Selon l'Israeli Internet Association, Anna Zak a obtenu son statut de numéro un sur Instagram en 2017, devant le mannequin israélien Bar Refaeli.

Ses posts présentent de la musique originale, des vidéos de play back et des tonnes de selfies avec des légendes en anglais et en hébreu, bien que sa langue maternelle soit le russe. Anna Zak a débuté sa carrière en 2014 dans l'émission de télé-réalité pour enfants israéliens "The Boys and the Girls" et depuis, elle a décroché des contrats de mannequinat, lancé une carrière musicale et amassé des millions de fans. Son premier single, "Money Honey", a été publié en août 2017 et compte actuellement plus de 3,8 millions de vues sur YouTube.

@Talia_Sutra, 363 000 abonnés

Un catalogue de poses de yoga impressionnantes, inspirant des mantras quotidiens et des vues imprenables sur les paysages israéliens, l'instructeur de yoga Talia Sutra d’Instagram est la page à parcourir pour les yogis partout dans le monde. Elle est récemment retournée en Israël après avoir vécu à New York ces 17 dernières années et voyagé dans le monde entier en organisant des ateliers de yoga et des formations.

"Les selfies de yoga sont une façon amusante de rester motivé et connecté avec d'autres yogis. En outre, ils peuvent éventuellement déclencher une connexion plus profonde à la pratique et à sa communauté ", écrit la star du yoga sur son site internet.

Barak Shamir

Barak Shamir

@DanaZarmon, 292 000 abonnés

Le fil d’actualités de Dana Zarmon est un guide de style et de voyage en Israël et à l'étranger. Elle a lancé un blog axé sur la mode et le style de vie en 2014, tout en jouant un rôle dans la série de télé-réalité israélienne "It Girls".

Aujourd’hui, elle partage ses découvertes de mode préférées et des lieux de vacances avec ses 292 000 abonnés Instagram. Un impressionnant résumé de ses collaborations avec des marques comprend Chanel, Chloé, Tresemme, Pandora, Samsung et Donna Karan, entre autres.

@ AvitalCohen5, 1,1 million d'abonnés

Le mannequin de fitness Avital Cohen avec son régime de gym strict est devenu un personnage Instagram international. Certains l'ont appelée "Israeli Jen Selter", se référant à un célèbre mannequin américain de fitness sur Internet avec plus de 12 millions de followers sur Instagram. Avital Cohen, qui a comptabilisé un million d'abonnés en mars 2018, a commencé à publier des séances d'entraînement et des selfies de gym et dirige maintenant sa propre entreprise de vêtements de sport, GymGirlGlam.

@EdenFines, 113 000 abonnés

Le mannequin aux cheveux bouclés Eden Fines est dans l'industrie de la mode depuis plusieurs années, mais elle n'est pas encore aussi connue que ses collègues Bar Refaeli ou Shlomit Malka.

Son nombre d’abonnés a augmenté régulièrement au cours de la dernière année, grâce à un rôle principal dans le clip du chanteur israélien Moshe Peretz pour la chanson populaire "Caramela" et un spot sur l'émission de téléréalité israélienne "It Girls".

Elle compte déjà 113 000 abonnés, et avec un flux Instagram rempli de photos de mode, d'inspiration de style et de photos de voyage, il ne fait aucun doute qu’Eden Fines est en pleine ascension.

Lital Rozenshtein

Lital Rozenshtein

@BarakShamir, 103 000 abonnés.

Barak Shamir, un mannequin âgé de 19 ans, n'hésite pas à partager sa vie sur Instagram. Il poste souvent des photos de lui avec sa copine Noa Kirel, une chanteuse et actrice israélienne qui comptabilise près d'un demi-million d'adeptes.

Connu pour sa tignasse de cheveux bouclés, Shamir a travaillé pour des marques internationales, y compris Moschino, Missoni et Vivienne Westwood. Lorsqu'il ne partage pas de photos de tournages éditoriaux et de campagnes publicitaires, Shamir met en lumière sa vie d'adolescent israélien ordinaire. En avril, il a rasé ses célèbres anglaises et a annoncé son recrutement dans Tsahal.

@de_rococo (Romy Spector), 77,400 abonnés

Parcourir le fil Instagram de Romy Spector, c'est comme faire un voyage virtuel en Méditerranée. L'étudiante en design de mode basée à Tel Aviv enchante ses followers avec des images magnifiquement organisées des plages immaculées d'Israël, des déserts reculés et des détails charmants de ses voyages à l'étranger.

De Mitzpeh Ramon aux rues de Paris, vous pouvez compter sur Romy Spector pour vous inspirer la tenue parfaite pour chaque occasion. Elle publie souvent des photos de vêtemets que les abonnés peuvent acheter via sa marque de mode e-commerce, De Rococo.

@litalrozenshtein, 50 900 followers

Des photos culinaires originales avec des fruits et des légumes aux yeux écarquillés, des tranches de pain grillé où s’empilent des bonbons, et d'autres photos alléchantes de style créatif sont ce qui rend le flux Instagram de Lital Rozenshtein, artiste et designer de Tel Aviv, si populaire.

Lorsqu'Instagram s'est tournée vers Rozenshtein en 2016 pour concevoir un post pour célébrer Rosh Hashana, ses grenades aux yeux écarquillés ont reçu près d'un million de mentions «J'aime» sur le compte de l'entreprise.

Source : Israel21C

Une israélienne dépouille des hommes harponnés sur un site de rencontre

Une israélienne dépouille des hommes harponnés sur un site de rencontre

Une résidente d'Ashdod, âgée de 30 ans, a trouvé une méthode bon marché pour faire des achats coûteux.

Elle a pris rendez-vous avec des hommes à travers le site de rencontres Sugar Daddy et, après les avoir rencontrés, a réussi à copier les détails de leur carte de crédit et a fait 100 000 shekel d’achats sur leur compte.

Récemment, l'équipe de répression des fraudes de la police de Tel Aviv a commencé à recueillir des plaintes d'hommes qui prétendaient que leur carte de crédit avait été utilisée illégalement.

Sugar Daddy

Sugar Daddy

Dans une enquête secrète qui a duré environ un mois, la police a découvert qu’une femme d'Ashdod avait rencontré des hommes à travers le site de rencontres "Sugar Daddy", qui se vante d'être "le plus grand site de rencontres en Israël pour des rendez-vous discrets avec soutien financier, entre des hommes riches et les femmes les plus belles et les plus jeunes d’Israël ».

L'interrogatoire a révélé que la femme a connu des hommes sur le site, et au cours des rendez-vous, elle a  profité de la situation sans qu'ils le sachent. Elle a réussi à copier les détails des cartes de crédit et leurs numéros de carte d’identité. Selon les soupçons, la suspecte a effectué des achats de divers produits pour un montant d'environ 100 000 NIS.

Source : Israel HaYom

Israël: Benjamin Netanyahu bloque la loi Facebook

Israël: Benjamin Netanyahu bloque la loi Facebook

Le Premier ministre Netanyahu a déclaré que la loi permettant aux tribunaux israéliens d'ordonner le retrait de matériel des médias sociaux est "trop stricte", selon des sources.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a ordonné mercredi d'arrêter l'avancement de la nouvelle "loi Facebook", juste avant son approbation finale, a fait savoir Channel 2.

Selon le reportage, un responsable de Netanyahou a appelé le ministre de la Justice Ayelet Shaked (Maison juive) et le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan (Likoud), insistant pour qu'ils retirent la loi de l'agenda de la journée.

La loi permettrait aux tribunaux israéliens d'ordonner la suppression de l'incitation en ligne sur Facebook, y compris les publicités, et déclarerait que toute incitation à la violence constitue une infraction pénale si elle met en danger une personne, une communauté ou l'État d'Israël.

Benjamin Netanyahu

Benjamin Netanyahu

Avec Facebook, parmi les médias sociaux qui seraient couverts par la législation figurent Twitter, WhatsApp, Telegram, YouTube et reddit.

La loi est déjà passée en première lecture à la plénière de la Knesset et a été approuvée en commission pour ses deuxième et troisième lectures à la Knesset.

Des sources proches de Netanyahou ont déclaré qu'il pensait que la loi était trop stricte, permettant la suppression de tout post s'il existait un moyen de le relier à une infraction pénale présumée.

Des sources de la coalition ont déclaré que la loi avait été votée trop rapidement et sans avertissement préalable.

Facebook a supprimé des pages et Twitter a bloqué des comptes dans le passé à la suite de demandes du gouvernement israélien.

Source: Arutz 7

Les Palestiniens fustigent un documentaire saoudien sur la création d'Israël

Les Palestiniens fustigent un documentaire saoudien sur la création d'Israël

Au centre des rumeurs de relations chaleureuses entre Israël et l'Arabie saoudite, des groupes palestiniens se sont opposés à une série de documentaires récemment diffusés par la chaîne d'information saoudienne Al-Arabiya qui décrit les préparatifs et la création de l'Etat juif.

Le documentaire en deux parties, intitulée "The Naqba", est riche en images de l'Holocauste et du Yishuv, la population juive pré-étatique. Il interviewe des Israéliens, des Arabes et des historiens dans ce qu'il dit être une tentative de dépeindre le sujet controversé dans une lumière impartiale.

Le documentaire «reconstruit l'histoire de la naissance d'Israël d'une manière libre d'idéologie ou de partisanisme» en passant en revue les moments cruciaux de ce chapitre du XXe siècle à travers des témoignages et des entretiens avec des témoins oculaires et des historiens des deux côtés, selon la description de la chaîne de TV en arabe.

Cependant, la série dépeint la situation désastreuse des Juifs européens après l'Holocauste, le narrateur déclarant que «Israël est né, et le rêve est devenu réalité» et «les armées arabes voisines ont envahi la Palestine [suivant le plan de partition de l'ONU]. En conséquence, de nombreux Palestiniens se sont plaints que le documentaire était une tentative de l'Arabie saoudite de normaliser l’Etat juif.

"Il semble qu'Al-Arabiya a décidé d'enlever son costume arabe"

"Il semble qu'Al-Arabiya a décidé d'enlever son costume arabe"

"Il semble qu'Al-Arabiya a décidé d'enlever son costume arabe", écrit le Forum des journalistes palestiniens dans un communiqué sur son site internet. "La Naqba aborde les circonstances de l'établissement de l'occupation sur la terre de Palestine selon le récit sioniste, en parlant de ce qu'elle appelle la "Naqba des Juifs" [l'Holocauste], qui les a forcés à établir leur patrie en Palestine, dans une tentative suspecte d'effacer les faits de l'histoire. "

"Ce documentaire", poursuit le communiqué, "dépouillé de toutes les valeurs de l'humanité, du nationalisme et de la religion, est encore plus dangereux à la lumière des projets de liquidation de la cause palestinienne à travers" l'affaire du siècle ". L'administration américaine, dirigée par le président Donald Trump, a déclaré: "Nous nous référons à un plan de paix israélo-palestinien très médiatisé qui devrait bientôt être révélé par les Etats-Unis et que Trump prétend être "l'affaire du siècle".

Le Centre anti-normalisation palestinien - qui se décrit comme un «groupe de militants palestiniens et arabes qui soutiennent la juste cause du peuple palestinien» - a également critiqué la nouvelle série.

"Nous condamnons, dans les termes les plus forts, cette catastrophe médiatique, qui est scandaleuse et s'inscrit dans le contexte de la série de normalisation et de la promotion d'une fausse histoire de l'établissement de l'entité sioniste", a écrit le groupe, ajoutant : "l'histoire de la cause palestinienne est une histoire claire et présente. Al-Arabiya TV et d'autres ne réussiront pas à falsifier les faits historiques".

Source : Jpost