Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Israël : les investisseurs étrangers vendent leurs appartements et fuient le pays

Israël : les investisseurs étrangers vendent leurs appartements et fuient le pays

Le renforcement du shekel met les investisseurs étrangers dans une situation difficile. La demande de logements diminue considérablement et beaucoup cherchent à liquider leurs biens.

La livre sterling, l’euro et le dollar ont chuté par rapporte au shekel, ce qui rend difficile pour les résident étrangers d’acheter un appartement en Israël. D’un autre côté, alors que les devises étrangères raclent le fond et que les prix des appartements atteignent des sommets dorés, un grand nombre de résidents étrangers détenant des actifs en Israël et ayant besoin de trésorerie souhaitent transformer leur bien israélien en monnaie locale.

Le taux de change du dollar américain l'an dernier a chuté de 30 agorot, soit environ 8%, et aujourd’hui, 1$ vaut environ 3.65 shekels. Le taux de change de la livre sterling a chuté à 1,3 shekels l'an dernier, de 25%, et se situe à environ 4,5 shekels pour 1 £. Le taux de change de l’euro a baissé de 9%, à 3,9 shekels pour 1 euro. Celui qui a prévu d'acheter un appartement en Israël devra dépenser des dizaines de milliers (en termes de devises) en plus. En revanche, un ressortissant étranger qui vend sa propriété en shekels, profitera bien entendu du shekel renforcé contre la monnaie qu’il utilise.

Le volume des transactions des résidents étrangers n’est plus dominant sur le marché global. Dans les huit premiers mois de 2016, seulement 1566 appartements ont été achetés en Israël par des résidents étrangers, soit moins de 2% du total des transactions.

Comparaison entre 2016 et 2017

Comparaison entre 2016 et 2017

Des données fournies par l’entreprise IsraTransfer, qui est engagée dans les transferts d'argent des non-résidents et les conversions de devises, il émane que dans les dix derniers mois, le taux de transaction d'achat dans la monnaie britannique a baissé de 75% par rapport aux dix derniers mois. Le nombre d'acheteurs en euro a chuté d'environ 30% tandis que pour ceux en dollars américains, rien n’a été constaté.

En ce qui concerne la baisse des acheteurs européens, la société a noté qu'une diminution significative similaire a été enregistrée au début de 2016 par rapport à l'année précédente auprès du public français. Cette baisse a coïncidé avec la mise en place de la loi réglementant le blanchiment d'argent en Israël, qui exige que les résidents étrangers déclarent leurs revenus.

« Le taux de change de la livre sterling se situe actuellement à 4,51 shekels, il y a un mois, il était à 4,6 shekels. L’année passée, il se situait à 5,5 et il y a deux ans, à 6,1 », rappelle Daniel Angelsman, de IsraTransfer. « Cela représente une baisse de plus de 35% sur une période de deux ans. C’est une baisse incroyable et grave à la fois. Pour le marché des changes, c'est une véritable catastrophe ».

Comme mentionné ci-dessus, la baisse la plus spectaculaire du marché des changes est sans aucun doute contre la livre sterling, jusqu'à récemment considérée comme une monnaie forte et stable dans le monde. Mais depuis la décision de la séparation du Royaume-Uni de l'Union européenne, c’est historique ».

« Les Juifs britanniques sont dans un dilemme difficile. D'une part, ils doivent faire face à l'antisémitisme croissant et donc chercher à acheter une propriété en Israël. D'autre part, ils trouvent qu'il est difficile de le faire sur le plan économique. Certains préfèrent se soucier de leur sécurité économique et constituer des réserves d’argent. Pour ce faire, entre autres, ils se séparent des actifs détenus jusqu'à présent en Israël », explique Maksin Marks, une maison de courtage de Netanya.

La baisse du volume des investissements immobiliers en Israël par des résidents étrangers a commencé avant même le renforcement fulgurant du shekel, en raison des restrictions fiscales sévères s'adressant aux investisseurs non-résidents.

Dans le cadre des mesures prises par le ministère des Finances, l'Etat a annulé l'exemption de la taxe d'achat dont bénéficient les résidents étrangers, même s’ils ne possèdent qu’un seul appartement.

« Le sentiment est que le sol brûle sous les pieds des Juifs dans le monde. Quelque chose se passe en Europe et aux États-Unis », confie un propriétaire étranger en Israël. « Celui qui n’est pas pressé attendra que les choses se tassent et changent. L’Europe s’est convertie à l’Islam. Les syriens et les turcs font main basse sur l’Europe. Les gens s’en rendent compte et nombre de Juifs européens sentent qu’ils devront bientôt faire leur aliya. Aux États-Unis, nous ressentons une tendance similaire. Une vague d’antisémitisme se fait sentir ainsi qu’une baisse du dollar, pourtant pas aussi dramatique que celle de l’euro et de la livre ».

Source : globes.co.il

Deadmau5 en Israël: le concert qui fait danser toutes les souris

Deadmau5 en Israël: le concert qui fait danser toutes les souris

Né à Niagara Falls, Deasmau5, le surnom musical unique du DJ basé à Toronto a été inspiré par le squelette d'un rongeur gelé qu'il a trouvé dans un ordinateur qu'il avait construit.

L'un des artistes les plus recherchés sur la scène de la musique électronique Joel Zimmerman alias Deadmau5 (prononcer "dead mouse") se produira en Israël pour la première fois à l'événement XL: Extraloud le 8 juin au Live Park de Rishon Lezion. Deadmau5 est connu pour ses concerts live très divertissants, arborant souvent une grande tête de souris de bande dessinée.

En 2007, Zimmerman a créé sa propre maison de disques, mau-5trap records et en 2008, il a remporté son premier Juno Award pour l'enregistrement de la danse de l'année pour «All U Ever Want», une collaboration avec Billy Newton-Davis. Cette année, Deadmau5 est entré dans le courant dominant avec le Random Album Title, qui comportait les singles «Faxing Berlin» et «I Remember», qui ont bien fonctionné sur les diagrammes de danse de Billboard.

Deadmau5, en vrai

Deadmau5, en vrai

En plus de ses propres sorties en solo, Deadmau5 a travaillé aux côtés d'autres DJ et producteurs tels que Kaskade, MC Flipside, Rob Swire de Pendulum, Skrillex, Bighorse et Steve Duda. Il a reçu six nominations aux Grammy Awards pour son travail.

En rejoignant Deadmau5 lors de l'événement XL: Extraloud, vous retrouverez des DJ locaux comme Omri Guetta, Stephan Bazbaz, Jenia Tarsol, Astrix et Freedom Fighters.

Le nom de « Deadmau5 » vient d'un incident s'étant produit chez Joel Zimmerman lorsqu'il n'avait que 13-14 ans. Il discutait avec l'un de ses amis par ordinateur, avant que ce dernier ne s'éteigne brusquement. D'après le père de Zimmerman, une étrange odeur de brûlé se serait faite sentir. Zimmerman a alors démonté son ordinateur et y a trouvé une souris morte.

Le nom de départ était « Deadmouse » (« souris morte » en français) qu'il a choisi de transformer en deadmau5 par leet speak car Deadmouse comprenait trop de caractères pour pouvoir être utilisé comme nom d'utilisateur sur le réseau IRC qu'il utilisait à l'époque. Ce nom est à l'origine de la grande tête de souris, surnommée Mau5head, qu'il porte dans la plupart de ses concerts et qui lui sert également de logo.

Celle-ci se veut relativement schématique, un peu façon Mickey Mouse avec ses grandes oreilles rondes, le plus souvent rouges mais qui se décline sous de très nombreuses couleurs, parfois même avec des petits miroirs comme une boule à facettes avec les yeux qui peuvent s'éclairer ou clignoter.

Source : Jpost - Wikipedia

Israël: quatre ans de prison car elle avait rejoint ISIS avec sa famille

Israël : quatre ans de prison pour les arabes israéliens qui ont rejoint ISIS

Après des vacances en Turquie, la famille a traversé la frontière syrienne et a rejoint l’Etat Islamique.

Sabrin Zabeidat, une femme arabe-israélienne originaire de la ville de Sakhnin, près de St Jean d’Acre, dans le nord du pays, a été condamnée à plus de quatre ans de prison après avoir rejoint l'Etat Islamique avec sa famille.

Sabrin et son mari, Wisam, ont été arrêtés à l'aéroport Ben-Gurion de Tel Aviv en septembre 2016 à leur retour d'Iran avec leurs trois enfants.

Selon le Shin Bet (agence de sécurité israélienne), le couple s'est rendu en Turquie pour un événement familial avec leurs enfants, âgés de huit, six et trois ans. De là, ils ont pris contact avec un autre arabe israélien qui a rejoint ISIS en 2013 et qui a aidé la famille à traverser la frontière en Syrie.

ISIS

ISIS

La famille a été recrutée par ISIS près de la frontière syro-turque et leurs passeports israéliens ont été confisqués.

Selon le Shin Bet, les enquêtes ont révélé que le couple a essayé de retourner en Israël en juin en raison de l'aggravation de la situation dans la ville irakienne de Mossoul.

La famille devait payer des milliers de dollars aux contrebandiers frontaliers pour tenter de retourner en Israël, a révélé l'enquête. Elle aurait échoué à plusieurs reprises dans ses tentatives de traverser la frontière entre la Syrie et la Turquie.

Le couple a été arrêté par la police turque après avoir finalement pénétré sur le territoire turc, et a été placé dans un camp de détention.

Quelques jours plus tard, les autorités turques les ont libérés et ils sont retournés en Israël où ils ont de nouveau été arrêtés.

Le couple a déclaré aux enquêteurs que les médias d’ISIS et la propagande vidéo ont suscité leur intérêt pour le groupe terroriste. En septembre, le couple a été inculpé à Haïfa pour son départ vers un pays ennemi et son adhésion à l'organisation terroriste.

Source : Jpost

Israël: une évacuation massive envisagée en cas de guerre

Israël: une évacuation massive envisagée en cas de guerre

Si Gaza ou les organisations terroristes libanaises décident d'entrer en guerre avec Israël, ils pourraient trouver leurs cibles habituelles vides car Israël élabore des plans pour évacuer jusqu'à un quart de million de civils des communautés frontalières dans le but de les protéger des attaques du Hamas, du Hezbollah ou d'autres groupes militants islamiques.

Ces évacuations de masse seraient les plus importantes de l'histoire d'Israël, une partie d'un plan plus grand sur lequel travaille l'armée avec les municipalités pour maintenir la sûreté des civils.

Toutes les parties se préparent au cas où un nouveau cycle de guerre éclaterait, bien que le Hezbollah - un groupe soutenu par l'Iran qui a juré la destruction d'Israël - soit actuellement impliqué dans la guerre civile de Syrie pour soutenir le président Bachar al-Assad.

Chaque côté a averti qu'un nouveau conflit serait pire que les précédents. Le Hezbollah a tiré plus de 4 000 roquettes sur les communautés israéliennes pendant la guerre de 2006, alors qu'Israël a bombardé des cibles militantes dans le sud du Liban. Le mois de la guerre a tué environ 1 300 Libanais, 44 civils israéliens et 121 soldats israéliens.

En 2014, 50 jours de combats entre Israël et les dirigeants du Hamas islamiste de Gaza ont tué environ 2 100 Palestiniens, six civils israéliens et 66 soldats israéliens.

Israël a déclaré que le Hezbollah et le Hamas ont reconstruit des arsenaux plus importants capables de frapper tout le pays. Des éléments du plan d'évacuation, baptisés «Safe Distance», ont été divulgués par un haut responsable israélien dans une interview accordée à The Associated Press.

"En 2017, tout Israël est menacé", a déclaré le colonel Itzik Bar du commandement de l'armée. "Les préparatifs sont en cours pour Israël pour faire face à des "quantités très élevées" de feu entrant", a-t-il dit.

Bar a souligné que le Hezbollah a acquis une expérience de combat en combattant aux côtés des forces d'Assad et que Hassan Nasrallah, le chef du groupe chiite, a récemment augmenté sa rhétorique à propos d'attaquer Israël.

Le Hamas a mine de rien reconstitué son arsenal

Le Hamas a mine de rien reconstitué son arsenal

L'idée est de «supprimer la menace en n'ayant pas de civils sur place», a déclaré Bar. "Nous voulons une réunion des forces de l'armée et du Hezbollah et non des civils avec les forces du Hezbollah."

"Le plan d'évacuation s'appliquerait principalement aux communautés adjacentes aux frontières", a-t-il dit. "Les évacués seraient logés dans les infrastructures existantes, y compris les hôtels, les écoles et les maisons d'hôtes du Kibboutz".

L’ampleur des évacuations dépendra de la situation, mais, dit-il, les plans couvrent jusqu'à 250 000 personnes qui seraient mises en sécurité s'il y avait un conflit sur plusieurs fronts. Israël a une population d'environ 8,5 millions d’habitants.

"Des petits groupes de base resteraient dans les zones évacuées pour maintenir une infrastructure vitale et assurer que les communautés «fonctionnent au lendemain des combats", a-t-il dit.

Un autre haut responsable de la sécurité, s'exprimant sous couvert d'anonymat conformément au protocole, a déclaré que l'idée découle des leçons tirées de la guerre de Gaza de 2014, dans laquelle les communautés n'ont pas été évacuées.

Le système de défense "Dôme de fer" d'Israël a été considéré comme un changeur de jeu dans la guerre de 2014, assurant un avantage protecteur décisif à partir de fusées à courte portée tirées de Gaza. Mais le responsable de la sécurité a déclaré qu'il n'y avait pas assez de systèmes défensifs pour couvrir les attaques sur plusieurs fronts.

Il a dit que le Hezbollah a considérablement accumulé ses stocks d'armes depuis la guerre de 2006 et a amélioré son arsenal à environ 150 000 missiles.

La technologie a parcouru un long chemin depuis 1991 quand les sirènes de raid aérien ont envoyé à l'échelle nationale les Israéliens se précipiter dans les abris lorsque l'Irak a tiré des missiles Scud à Tel Aviv. Dans la guerre de Gaza de 2014, les sirènes ont averti des attaques de roquettes entrantes sur de vastes zones.

Bar a indiqué que le système a été réduit et amélioré "dramatiquement" avec plus de 3.000 zones d'avertissement différentes. "Maintenant seuls les civils dans la ligne de tir devront se réfugier, tandis que les autres de la même ville ne bougeront pas", a-t-il dit.

Une étude de renseignement annuelle a révélé que le Hezbollah ou le Hamas ne sont probablement pas intéressés à déclencher une guerre en 2017, mais il a averti du danger d'une dynamique d'escalade conduisant à des conflits. En février, le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré que le Hezbollah ne cherchait pas à reprendre les hostilités. Mais il a juré que si la guerre commençait, ses forces frapperaient les installations nucléaires israéliennes de Dimona.

Plusieurs responsables du Hamas affirment que le groupe ne cherche pas de confrontation avec Israël maintenant, mais qu'il a rétabli ses capacités et développé un arsenal encore plus important qu'avant la guerre de 2014. Ils n'ont pas précisé de chiffres.

Des rapports à Gaza suggèrent que le Hamas a effectué des réparations sur des dizaines de tunnels d'attaque utilisés pour infiltrer Israël, qui ont été endommagés en 2014.

Source : Ynet

Cette année, ne sortez pas d’Egypte sans votre sac de plaies

Cette année, ne sortez pas d’Egypte sans votre sac de plaies

Si vous avez commencé vos courses à l'approche de la fête de Pâques, cette année, vous devez ajouter à votre liste le Passover Bag of Plagues, votre "sac de plaies" de Pessah.

L’un des sites Web qui vend actuellement ce produit au nom particulièrement séduisant pour seulement 16.95 dollars, le décrit comme "une manière amusante et éducative d'impliquer les enfants dans l'expérience de la Pâque. Ce sac comprend des symboles pour chacune des 10 plaies. Un accessoire indispensable pour tout seder avec des enfants ».

Amazon a un produit similaire sous la rubrique: "Adorable Set de Dix Peluches représentant les plaies de la Pâques, avec sac de transport pratique. Moïse aurait pu en utiliser un semblable! Aussi, qui pourrait dire non à dix adorables plaies?"

La notice accompagnatrice exhorte: «Ponctuez la récitation des dix plaies en plaçant sur votre table une à une les dix représentations en peluche des fléaux. Chacun des dix jouets en peluche symbolise l'une des plaies - qui sont décrites avec sensibilité de manière à ne pas effrayer les plus jeunes enfants.

Nous les préférons tous ainsi, sensibles et en peluche.

Votre sac de plaies

Votre sac de plaies en peluche

Artscroll propose un sac de plaies avec une liste de tous les jouets amusants dépeignant les misères endurées par les égyptiens:

Emballé dans un sac à mailles zippé, le "sac de plaies" comprend:

  • 1 disque rouge pour le sang
  • 1 grenouille pour les grenouilles
  • 1 petit insecte noir pour les poux
  • 1 marionnette de lion pour les animaux sauvages
  • 1 masque de vache pour la peste
  • 1 main collante avec des points blancs pour les ulcères
  • 1 glaçon en plastique avec des cristaux rouges pour la grêle
  • 1 grande sauterelle pour les sauterelles
  • 1 paire de lunettes de soleil pour l’obscurité
  • 1 puzzle de 12 pièces pour la mort des premiers nés

Le site Web de Martha Stewart offre une copie plus élaborée:

Pour enseigner aux enfants les 10 plaies de manière créative, Erica King assemble un "sac de goodie" pour jouer avec tandis que les adultes exécutent les rituels de seder. Erica, dont la fille Charlotte travaille pour la compagnie, utilise ces bibelots et bonbons pour représenter chaque plaie:

Sang: des cerises au chocolat noir cacher pour Pessah

Grenouilles: des grenouilles en plastiqu

Poux: des confettis mousseux

Bêtes sauvages: des lions et des tigres en plastique

Peste: vaches en plastique

Ulcères: des bulles

Grêle: des tablettes de chewing gum cacher pour Pessah

Sauterelles: des insectes en plastique

Obscurité: des lunettes de soleil en plastique

Mort des premiers-nés: des autocollants de squelettes d’Halloween ou de coups de poing

Passez de merveilleuses fêtes, peu importe qu’elles soient oui ou non infestées de plaies…

Source : jewishpress.com

Chuck Berry lancé par deux jeunes Juifs polonais

Deux jeunes Juifs polonais à l'origine de la carrière de Chuck Berry

Chuck Berry, mort le 18 mars, était une légende du rock-and-roll avec un son typiquement américain, mélangeant un accent country avec des notes bluesy et une signature d’accords rythmés de guitare électrique.

Il est donc surprenant - mais adapté, dans une sorte de «Only in America» (la version américaine de notre « Rak BéIsraël ») - qu'il soit devenu populaire par l'intermédiaire de jeunes juifs ambitieux élevés dans un shtetl (village) polonais.

L'histoire de la façon dont Lejzor Shmuel et Fiszel Czyz sont devenus les directeurs musicaux Leonard et Philip Chess est une histoire aussi américaine que celle de M. Berry. Nés en 1917 et en 1921, les frères Czyz, âgés de onze et sept ans, ont immigré aux Etats-Unis avec leur sœur et leur mère en 1928 depuis le shtetl de Motol, aujourd’hui biélorusse.

Leonard et Philip Chess

Leonard et Philip Chess

Lors de leur rencontre avec leur père à Chicago, les garçons ont changé leurs noms en Leonard et Philip et ont planifié une façon de gagner leur vie sans suivre leur père dans son affaire de garage de vidange de voitures.

Finalement, ils ont commencé à diriger une boîte de nuit, puis acheté une part dans une société de production musicale. Bientôt, ils ont signé avec l'artiste hit Muddy Waters et créé le renommé label Chess Records, avant de découvrir Marvin Gaye, Etta James, Bo Diddley, et M. Chuck Berry. Mais la relation n'était pas facile. Dans une dynamique faisant écho aux tensions entre les studios de musique et les artistes tout au long des années 1950, Berry a accusé Chess d'une compensation insuffisante, et a refusé d'effectuer ses derniers hits.

Les frères Chess l'ont propulsé vers l'avant, mais finalement, Berry a excellé de par lui-même.

Avec les chansons comme Maybellene (1955), Roll Over Beethoven (1956), Rock and Roll Music (1957) et Johnny B. Goode (1958), Chuck Berry a développé le « Rhythm & Blues » de son temps en y apportant des éléments distinctifs de ce qui deviendra le « Rock’n’Roll » : des paroles axées sur la vie adolescente, le consumérisme ainsi qu’une musique donnant la place belle aux solos de guitare et à la mise en scène de son/ses interprète(s) - autant d’éléments qui exerceront une influence majeure sur la musique rock subséquente. Il a influencé de nombreux autres artistes, et son répertoire est très souvent repris (notamment ses titres les plus célèbres, Johnny B. Goode et Roll Over Beethoven et d'autres standards).

Source : thejewniverse.com - wikipédia

USA: une fillette de 6 ans apporte sa pierre aux cimetières juifs vandalisés

USA: une fillette de 6 ans apporte sa pierre aux cimetières juifs vandalisés

Une petite fille âgée de 6 ans vivant en Floride a envoyé des centaines de galets qu'elle a elle-même peints pour qu'ils soient déposés sur les pierres tombales vandalisées dans les cimetières juifs de Saint-Louis et de Philadelphie.

Ayel Morgenstern, originaire de Parkland, a mis son projet à exécution après avoir vu un reportage sur le cimetière de Chesed Shel Emeth à Saint-Louis. L'une des pierres tombales renversées était celle de son arrière-arrière-grand-mère, Rebecca Pearl.

Elle aurait envoyé plus de 100 galets colorés au cimetière de St. Louis, où des élèves juifs les ont placés sur les pierres tombales. 150 autres pierres ont été envoyées au cimetière du mont Carmel à Philadelphie.

Selon le journal Sun-Sentinel, Ayel a dit qu'elle a peint ses galets avec des coccinelles pour la bonne chance et des cœurs pour plus d'amour. Elle est consciente de la tradition juive de mettre un petit galet ou une pierre sur une pierre tombale que l'on visite pour honorer le défunt.

Un cimetière juif vandalisé à St Louis

Un cimetière juif vandalisé à St Louis

Elle a aussi l'intention d'envoyer des galets au cimetière de Waad Hakolel, également connu sous le nom de Stone Road Cemetery, à Rochester, New York, où plusieurs pierres tombales ont été renversées.

Au cimetière de Waad Hakolel, plus de douze pierre tombales ont été retournées et les images des défunts gravées sur au moins six stèles ont été rayées jusqu'à être effacées, a précisé Karen Elam, responsable de la fédération juive de la région de Rochester. La date du saccage reste incertaine.

La mère d'Ayel, Lauren Morgenstern, a expliqué que la famille a par ailleurs envoyé environ 100 galets à la famille d'Adam Krief, dont la lutte contre une forme rare de cancer du sang a attiré l'attention de nombreuses célébrités.

Des recherches avaient été menées dans le monde entier, notamment en Amérique du Nord, en Israël, en France et à Mexico pour trouver un donneur de moelle osseuse. Krief est décédé la semaine dernière à l’âge de 32 ans, laissant derrière lui sa femme Lia et ses trois jeunes enfants

Source : jta.org

Israël: un défi sportif extrême dans la boue jusqu'aux genoux

Israël: un défi sportif extrême les deux pieds dans la boue

Vous n’avez pas peur de vous salir ? Vous rêvez de vivre une séance de formation de base digne de celle des soldats de combat ? Le « Mud Day » de vendredi est fait pour vous !

Si vous souhaitez sortir des sentiers battus et vous initier à une course d’un autre genre, si vous aimez les défis extrêmes du genre 13 kilomètres à parcourir avec pas moins de 22 obstacles comprenant de l’eau, de l’électricité, de la glace et, le plus important, de la boue, venez participer vendredi au "Yom Botz" : Journée de la boue, plus connue sous le nom de « Mud Day ».

Comme son nom l’indique, ce parcours comprend beaucoup de boue. Mais qui ne voudrait pas se salir un peu pour se prouver à lui-même qu'il en est capable? Contrairement à d'autres courses, l'objectif n’est pas de fixer un temps record, seulement de découvrir les limites inhérentes à chacun d’entre nous.

Israël est le cinquième pays où le « Mud Day » est organisé. Il existe déjà en France, en Suisse, en Belgique et en Espagne et l’année dernière, un peu moins de 200 000 personnes y ont participé.

Une course d'un autre genre

Une course d'un autre genre

La personne qui a « mis Israël dans la boue » est Dror Lévy, qui n’est pourtant pas un spécialiste de l’événementiel. « Ces 6 dernières années, j’ai été responsable de la sécurité du ministère de la Défense à Paris, où je faisais beaucoup de sport. J’ai été présenté à la société qui produit l'événement, appelée ASO," dit-il. J’ai été très enthousiasmé par le projet, qui m’a rappelé l’armée.

Puis nous avons commencé à faire des recherches sur le marché en Israël, nous avons examiné le monde des sports extrêmes et la participation du public à des manifestations sportives et nous avons découvert que le marché était extraordinaire car les israéliens dépensent beaucoup d’argent dans les défis sportifs. Ils aiment la nouveauté. L'idée initiale était d’organiser la course dans un endroit éloigné. Nous avons testé le Nahal Hadera, Ashdod, la région de Latrun et plus encore. A la fin, nous avons choisi le Park Hayarkon ».

A ce jour, 500 personnes se sont inscrites pour la course, et les demandes continuent d’affluer. Si vous aussi souhaitez prendre part à cette folle et positive initiative, entrez sur le site themudday.co.il. Le prix de l’inscription varie entre 200 et 299 shekel et si vos héritiers veulent également y participer, il y a un itinéraire prévu pour les enfants entre 7 et 12 ans comprenant 500m de course avec 5 obstacles, pour le prix de 59 shekel.

Source : Israel HaYom

Israël : mise à flots de la réplique d’un navire vieux de 2500 ans

Israël : mise à flots de la réplique d’un navire vieux de 2500 ans

L’université de Haïfa et l'Autorité des Antiquités d'Israël ont récemment mis à flots une réplique d'un ancien navire qui a coulé il y a 2500 ans.

Une réplique d'un navire vieux de 2 500 ans a navigué dans la baie de Haïfa au cours du week-end, après deux ans de travaux de restauration par un groupe de bénévoles. Le nouveau navire, baptisé le Ma'agan Michael II, a été nommé d’après le kibboutz où, après son naufrage au cinquième siècle de notre ère - le premier Ma'agan Michael - il a été découvert en 1985.

L'Université d'Haïfa et l'Autorité des Antiquités d'Israël ont lancé le nouveau navire le 17 mars dans les eaux méditerranéennes.

Les archéologues participant au projet de restauration espéraient apprendre comment les anciens marins naviguaient contre les vents et les courants, d'autant plus qu'ils manquaient des solutions technologiques d'aujourd'hui.

Les archéologues avaient récupéré la boîte à outils d'un charpentier présent à bord lors du naufrage. Ils l'ont utilisée pour construire la réplique en utilisant les mêmes matériaux, méthodes de travail et outils, utilisés il y a 2500 ans.

Le kibboutz Ma'agan Michael

Le kibboutz Ma'agan Michael

"Il est difficile de l'admirer quand vous voyez le bateau terminé qui aujourd'hui ressemble à un accessoire de film", a déclaré Avner Hillman, un archéologue de l'IAA, lors de la cérémonie de vendredi. «Mais si vous entrez dans le ventre de ce vaisseau et comprenez qu'il y a à l'intérieur près de 10.000 boulons et des dizaines de milliers de clous, imaginez qu’il y a à peine deux ans, nous n’avions aucune idée de comment nous y prendre ».

Hillman, qui prépare sa thèse de doctorat à l'Université de Haifa, intéresse aux anciennes méthodes de travail du bois utilisés dans la construction du navire.

L'ancien navire Ma'agan Michael a été découvert en 1985 par Ami Eshel, membre du kibboutz Ma'agan Michael, à quelques 70 mètres du kibboutz. Le navire a été retiré de la mer en 1988 dans le cadre d'un projet dirigé par le Dr Elisha Linder, l'un des fondateurs du Département des Civilisations Maritimes de l'Université de Haïfa.

Il était dans un état fantastique car il était recouvert de sable, ce qui a aidé à le préserver. La quille, de nombreuses plaques en bois, 14 barres transversales, et la base du mât ont été conservées, offrant aux chercheurs des aperçus rares sur la méthode utilisée pour sa construction.

Construire la réplique du navire était un rêve pour le regretté professeur Yaacov Kahanov, du Département des civilisations maritimes de l'Université de Haïfa et Hillman. Kahanov est décédé en décembre 2016, juste avant l'achèvement des travaux.

L'équipe de restauration qui se tient derrière la réplique du Ma'agan Michael œuvre maintenant à apprendre à le faire naviguer correctement. Leur nouvel objectif est de voguer vers Chypre, une fois qu'ils se seront suffisamment exercés près de la côte israélienne.

Source : Israel21c

Israël : arrestation de l'un des pères fondateurs du BDS

Israël : arrestation de l'un des pères fondateurs du BDS

L'un des fondateurs du mouvement international de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) a été arrêté en Israël pour avoir dissimulé d'importantes sommes d'argent aux autorités fiscales.

Selon la police, Omar Barghouti, co-fondateur du mouvement BDS et de la campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d'Israël, a été arrêté, soupçonné d'avoir commis une évasion fiscale au cours de la dernière décennie, dissimulant 700 000 $ de recettes fiscales.

Lors d'un raid perpétré dans la maison de Barghouti, la police a déclaré avoir trouvé des cartes de crédit et des documents confirmant les allégations portées contre lui. Après avoir été placé en détention, Barghouti a été transféré à Haïfa pour interrogatoire avant d'être libéré sous caution.

Un stand pro-BDS

Un stand pro-BDS

Les enquêteurs disent que Barghouti aurait reçu l'argent d'une entreprise de l'Autorité palestinienne qui vend et loue des guichets automatiques, dont il a été le directeur. Le co-fondateur du BDS a également reçu de fortes sommes d'argent lors de tournées de conférences effectuées dans le monde entier. Dans les deux cas, on croit que Barghouti a dissimulé ses revenus dans des banques hors de la portée des autorités fiscales israéliennes - l'une aux États-Unis et l'autre à Ramallah.

Le militant anti-israélien né au Qatar a été élevé en Égypte, mais a obtenu un statut de résident permanent après avoir épousé une femme arabe israélienne. Barghouti réside actuellement dans la ville de St Jean d’Acre (Akko), au nord d'Israël, et a étudié à l'université de Tel Aviv - malgré ses propres appels à boycotter les institutions académiques israéliennes.

Barghouti a ouvertement plaidé pour la destruction de l'Israël en tant qu'Etat juif et à la fin du Sionisme. Il rejette la solution à deux États et a comparé Israël à la fois à l’apartheid de l'Afrique du Sud et à l'Allemagne nazie.

Source : Arutz 7 - Israel HaYom