Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Istanbul: La communauté juive a fêté Pourim

pourim à istanbul

u

Retour à la normale en Turquie : Moins d’une semaine après l’attentat qui a ébranlé la Turquie, la communauté juive d’Istanbul a fêté Pourim, contrairement à celle de Bruxelles qui a préféré annuler les célébrations.

Des centaines de membres de la communauté juive ont assisté à la grande manifestation qui a eu lieu dans un hôtel local avec la participation des membres de la troupe de danse juive-israélienne Jew2.

Tout d’abord, le Rav de la communauté ashkénaze d’Istanbul, Rabbi Mendy Chitrik, a procédé à la lecture de la Meguila. Ensuite, les participants ont été entraînés dans des rondes joyeuses aux sons de la troupe israélienne. Les enfants n’étaient pas en reste puisque des activités leur étaient également réservées.

 

Célébration de Pourim à Istanbul

Célébration de Pourim à Istanbul

Eliza, résidente d'Istanbul depuis 14 ans, a déclaré : «La vie ici est très bien, d'être juif ne pose pas de problème. L'attentat de samedi dernier a rendu tous les membres de la communauté très tristes. Tous les Juifs qui vivent ici ont eu peur ». Lorsqu'on lui a demandé si elle trouvait stressant que toute la communauté soit réunie dans un même endroit de la ville, elle a répondu : "Non, la vie continue. Il faut aller de l’avant. On nous aide beaucoup ici en Turquie ».

Un des membres de la troupe Jew 2, Nati Chaich, a ajouté : « l’atmosphère était très détendue malgré ce tout ce que vous pourriez penser une semaine après l'attaque. La communauté juive se repose grandement sur les forces de sécurité locales. Il n'y a pas de doute que l'attaque de samedi les a beaucoup secoués, mais cela n’a pas perturbé leur routine quotidienne, comme dans d'autres pays. Ils vont de l’avant. Ici à Istanbul, nous célébrons Pourim comme il se doit, baignés de lumière et de joie ".

Source : Nrg.co.il

 

 

Des arrestations au Yemen suite à l'immigration des juifs

le Sefer Torah yéménite

 

Après l'immigration très médiatisée de juifs en provenance du Yémen en Israël, il s’avère que des personnes impliquées dans leur départ ont été arrêtées sur place. Pour quelle raison ? Les juifs ont emporté avec eux un Sefer Torah (rouleaux de la Torah) vieux de 800 ans qui serait, selon les rebelles musulmans, « propriété du peuple yéménite ».

Cet ancien Sefer Torah a éveillé la curiosité de nombreuses personnes car il a été très bien conservé et semble neuf. Le Chef du gouvernement lui-même lui a manifesté de l’intérêt et il a reçu les immigrants dans son bureau pour pouvoir l’admirer.

« Notre famille court un grave danger, nous craignons pour leur vie. Les rebelles sont très en colère à cause de ce Sefer Torah. Ils disent qu’il leur appartient, à eux et au peuple yéménite. Mais c’est faux, il est à nous » a déclaré Mme Nahari qui est montée en Israël il y a dix ans en laissant sa famille aussi bien paternelle que maternelle.

Le Sefer Torah vieux de 800 ans emmené du Yemen

Le Sefer Torah vieux de 800 ans emmené du Yemen

Après l'immigration en secret des Juifs yéménites, une première vague d'arrestations de personnes impliquées a eu lieu. "Aucun juif n’a été arrêté, mais des employés de l'aéroport, qui, selon les rebelles, les ont autorisés à faire franchir les frontières du pays à ce Sefer Torah. Ils affirment qu’il appartient au Yémen et ils sont très en colère", a déclaré un des proches.

Les juifs, au Yemen comme en Israël, ont peur de parler. « Nous sommes collés à notre écran de télévision, nous regardons les nouvelles de là-bas, et nous sommes très inquiets », a ajouté Nahari, dans un hébreu mêlé d'arabe yéménite.

Le journal "Asharq Al-Awsat" a rapporté qu’en échange de l'exode des juifs au-delà des frontières du Yémen, les rebelles ont reçu de l’argent.  Le vice-ministre de la Coopération régionale, le député Ayoub Kara, a déclaré que : « Après l’arrestation par les rebelles des responsables qui ont aidé à l’opération , j’appelle à toutes les personnes qui délivrent des juifs du monde arabe à faire preuve de discrétion car sauver des vies est au-dessus de toute politique. La publicité autour de la venue de ces juifs du Yemen était une grave erreur ».

Source : Israel hayom

Des présents de Pourim présidentiels

michloah manot présidentiel

 

De jeunes locataires vivant dans la rue Hanassi (rue du président) ont ouvert la porte de leur appartement ce matin et ont été surpris de trouver sur le perron le Président Rivlin et sa femme Nehama, les mains pleines de Michlohé Manot (présents de Pourim). Tous deux ont « fait un saut » depuis l’autre côté de la rue pour venir leur souhaiter bonne fête.

Après une première rencontre chez lui il y a environ six mois avec les résidents de la rue Hanassi, le couple présidentiel a décidé aujourd’hui de rendre visite à plusieurs voisins et d’accomplir la mitsva (commandement) de la fête de Pourim en distribuant des présents. L’un des appartements qui se trouve en face de la résidence présidentielle est habité par Amir Shapira, 32 ans et ses colocataires David Lev-Ari, 29ans et Avi Chwika, 32 ans. Moriah, une voisine de l’immeuble, s’est joint à eux pour l’occasion.

"Crois-moi, Nehama", a déclaré le Président à son épouse, "j’ai l’impression de me retrouver dans notre appartement d’étudiants". "J'ai étudié la biologie et nos laboratoires étaient à Van Leer. C’était il y a très longtemps, Jérusalem était merveilleuse," a confié Nehama aux voisins.

Rivlin: "j’ai l’impression de me retrouver dans notre appartement d’étudiants

Rivlin: "j’ai l’impression de me retrouver dans notre appartement d’étudiants"

Le président a alors demandé: "C’est difficile de vivre en face de nous?". "Non", ont-ils répondu à l’unanimité, « c’est amusant ».

Le Président a demandé au trio comment il prévoyait de célébrer la fête et a ajouté que bien qu’elle ne commence que ce soir, ils avaient préféré venir maintenant pour ne pas les déranger vendredi.

Le couple présidentiel a déposé des paniers chargés de friandises, de vin et de biscuits et au moment de se retirer, le Président Rivlin a déclaré : "Nous espérons un jour voir l’un d’entre vous (à ma place NDT) à la résidence Présidentielle, peut-être vous Moriah, car le temps est venu." Moriah a répondu dans un sourire: «Il est temps effectivement, peut-être que je serai la première."

Le président et son épouse ont souhaité un joyeux Pourim à leurs voisins et ont traversé la rue à pied, vers leur domicile.

Source: Arutz 7

 

 

Selon un officiel palestinien, l'Europe brûlerait sur son propre feu

Attentat dans le métro de Bruxelles

 

Un haut responsable de l' Autorité palestinienne a déclaré sur Facebook que les attentats en Belgique qui ont fait 32 morts et des dizaines de blessés ont été le résultat des politiques américaines et européennes et que les aéroports et places d’Europe sont en train de "brûler sur leur propre feu."

Selon le Times of Israel, Adnan Damiri, le porte - parole des forces de sécurité de l'Autorité Palestinienne, a écrit sur ​​sa page Facebook mercredi: "Ceux qui préparent le poison le goûteront eux - mêmes, et aujourd’hui l’Europe a un avant - goût de ce qu'elle a fabriqué de ses propres mains."

"Alors que nous condamnons les actes de terrorisme partout dans le monde, nous, les arabes,  sommes ceux qui avons été le plus gravement brûlés dans le feu de la terreur qui a été fabriquée et exportée par l'Europe et l'Amérique. L’Europe est directement responsable de la terreur qui la frappe:" a-t-il poursuivi.

Attentats en Europe

Attentats en Europe

Dans son poste, Damiri a appelé à un effort mondial pour lutter contre le terrorisme, mais "d'abord et avant tout en Palestine, où depuis l'occupation [israélienne] se trouve la forme la plus laide de la terreur, ainsi qu’en Syrie, Irak, au Yémen, en Libye, en Egypte, en  Tunisie et en Jordanie. L’Europe et les États-Unis sont responsables de "l'exportation de la terreur juive en Palestine".

La déclaration de Damiri contraste avec la réaction officielle du Président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas aux attaques de Bruxelles.

Mardi, Abbas a fermement condamné les attentats à la bombe de Bruxelles perpétrées par l'Etat islamique, et a offert sa sympathie aux familles des personnes tuées ou blessées, a rapporté l'agence de nouvelles palestinienne Wafa. Abbas a également  affirmé que l'Autorité palestinienne et le peuple palestinien abhorrent le terrorisme et réprouvent les attaques de civils."

Source : jta.org et palwatch.org

Une start-up israélienne parmi le top 10 des entreprises

startup

 

Token, une start-up de paiements sécurisés a été sélectionnée parmi le top 10 des entreprises pour le Startupbootcamp FinTech Accelerator à New York, donnant ainsi à la société la possibilité de se développer sous la direction d’entreprises partenaires, parmi elles MasterCard Santander, Deutsche Bank, Rabobank et d'autres.

Fondée en 2013 par Zohar Steinberg, Token est dirigée par une équipe d'entrepreneurs israéliens et américains qui ont travaillé ensemble pendant près d'une décennie et qui ont plus de 40 ans d'expérience dans le développement de produits, la stratégie, R & D et les opérations.

Token est une application mobile avec des algorithmes de sécurité très sophistiqués, permettant aux clients d'éviter la fraude et le vol d’identité en ne divulguant ni leur identité ni les détails de leur paiement lors de leurs achats en ligne ou de leurs commandes par téléphone.

Startupbootcamp FinTech commencera le 18 Avril et durera trois mois, au cours desquels Token , ainsi que les neuf autres entreprises sélectionnées, présentera sa progression à plus de 500 investisseurs sur «Demo Day».

Source : Nocamels.com

Un palestinien a piraté les ordinateurs de Tsahal

piratage informatique

 

Après une enquête de la police et des services de sécurité générale, Madjad Awida (23 ans), ingénieur en électronique et en informatique de Gaza a été arrêté. Il œuvrait en tant qu’informaticien pour le Jihad islamique palestinien et a réussi à pénétrer dans le système qui commande les drones de Tsahal.

Aujourd'hui (mercredi), Madjad a été inculpé de suspicion d'espionnage, de complot dans le but de  fournir des informations à l'ennemi et de pénétration des systèmes informatiques.

"Le suspect est un homme résidant à Gaza, âgé d’une vingtaine d’années. Le 23-03-16, il a été arrêté alors qu’il était en chemin pour rencontrer de jeunes talents palestiniens candidats au programme parallèle à « Une étoile est née » (Kohav Nolad), en sa qualité de président du Club des jeunes talents Palestiniens ".

Un palestinien a piraté les ordinateurs de Tsahal

Un palestinien a piraté les ordinateurs de Tsahal

 

L’enquête a révélé que le suspect, un ingénieur en électronique et en informatique a été recruté en 2011 par l'organisation du Jihad islamique palestinien. Il a servi d’opérateur radio et en parallèle, il accomplissait des missions sur des logiciels de programmation permettant de pirater les caméras de surveillance des routes et de hacker les ordinateurs du Ministère de l’intérieur du Hamas, entre autres… "

Au terme de l’enquête, le procureur du district sud a déposé un acte d'accusation contre le suspect ainsi qu’une demande de détention provisoire.

La police a déclaré qu'immédiatement après l'arrestation du suspect, une enquête avait été lancée en coopération avec les services de sécurité générale.

Source : Kikar Hachabat

Le testament du terroriste de Bruxelles

Infrastructures terroristes en Europe

 

Ibrahim Al Bakraoui, l'un des kamikazes ayant perpétré l'attentat à l'aéroport de Bruxelles a laissé derrière lui un testament qui a été trouvé dans un ordinateur abandonné dans une poubelle près de la scène de l'attaque.

Le procureur général, Frederic Van Lo a déclaré que le terroriste se sentait vraisemblablement traqué et craignait d’être attrapé par la police qui était à ses trousses.

Sur le message de Bakraoui, on pouvait lire : « Je ne sais pas où j’en suis et je ne sais plus quoi faire. On me poursuit de tous côtés et je ne veux pas finir dans une cellule à côté de lui… ». Selon les estimations, il ferait allusion à Salah Abdal-Salam qui a participé aux attaques terroristes de Paris, s’est enfui et a été capturé la semaine dernière en Belgique.

Plus tôt, lors de la conférence de presse, l'accusation a confirmé les informations selon lesquelles l'un des deux terroristes qui s’est fait exploser à l'aéroport de Bruxelles serait Bakraoui et qu'il bien a laissé un testament trouvé sur l'ordinateur.

Selon l'accusation, c’est son frère Khalid qui s’est fait exploser dans le métro dans la capitale de la Belgique peu après l'attaque à l'aéroport.

Les frères Bakraoui

Les frères Al Bakraoui

Le journal belge DH a annoncé aujourd'hui que les autorités de Bruxelles avaient  arrêté  Najim Masrawi dans le quartier Anderlecht de la ville. Il est suspecté d’être l’ "ingénieur" des attaques de l'aéroport de Bruxelles. Apparemment, il est le 3e suspect qui figure sur la bande de surveillance vidéo où apparaissent les terroristes. Cependant, peu de temps plus tard, il est avéré qu’il y avait eu erreur sur la personne.

A midi, une minute de silence a été observée à la mémoire des 34 victimes de Bruxelles. Dans le même temps, il a été décidé que l'aéroport de la capitale resterait fermé demain.

On estime que l'arrestation de Salam a suscité des inquiétudes parmi les membres de la cellule terroriste. Lasraoui, l' "ingénieur" de la cellule terroriste et spécialiste des explosifs  pour Salam a décidé d'accélérer les attaques terroristes de peur que son ami brise bientôt son interrogatoire. Il est connu des autorités européennes de renseignement: Début  2013, il a quitté l'Europe pour rejoindre les combats en Syrie. Il a échappé aux contrôles après son retour en Europe sous une fausse identité.

Hier après-midi, les attentats de Bruxelles a été revendiqués par Daesh qui a menacé de perpétrer de nouvelles attaques.

Source : nrg.co.il

Shoa :70 ans après ,les restes du Dr Mengele serviront à sauver des vies

Josef Mengele

 

Plusieurs décennies après la mort de Josef Mengele, surnommé « l’ange de la mort, qui a torturé et assassiné des dizaines de milliers de personnes au sein du camp d'extermination d'Auschwitz, le chercheur détenteur de ses restes a décidé de les léguer en vue d'expériences pour la formation des étudiants en médecine.

Au terme de la seconde guerre mondiale, Mengele s'est enfui et caché au Brésil. En 1979, il est décédé de mort naturelle, visiblement suite à un accident vasculaire cérébral qui l’aurait foudroyé alors qu’il nageait dans la mer. Il a été enterré dans une tombe portant un nom d'emprunt : Wolfgang Gerhard. Six ans plus tard, son corps a été exhumé dans le but de l'identifier.

Le Dr Daniel Romero Muniz examine les ossements de Mengele

Le Dr Daniel Romero Muniz examine les ossements de Mengele

Sur le site du "Daily Mail" , on pouvait lire aujourd’hui que le Dr Daniel Romero Muniz, le médecin brésilien qui avait exhumé le corps de Mengele en 1985 à fin d’examen médico-legal, confirmant ainsi l’identité du meurtrier de masse, a ouvert le week-end dernier pour la première fois depuis 30 ans le sachet renfermant les ossements dans le but de les léguer.

Dr Muniz, professeur de médecine à l’université de São Paulo avait obtenu, suite au test effectué dans les années 80, le droit de garder le corps dans un but de recherches médicales, étant donné que les membres de la famille de Mengele ne l’avaient pas réclamé. Aujourd’hui, il a annoncé qu'il avait l'intention de faire don du squelette du tueur sanguinaire en faveur de la formation des étudiants en médecine.

"Ses os seront un excellent exemple d'apprentissage pour nos élèves, a-t-il déclaré. "Ils seront utilisés pour former de nouveaux médecins,". Il a ensuite confié ressentir un "minimum de satisfaction" à la pensée que le corps du Dr Josef Mengele qui a tué des dizaines de milliers de personne, sera désormais étudié dans le but de sauver des vies.

Source : nrg.co.il

Les bons conseils du Ministre Katz : pour combattre le terrorisme, arrêtez de manger du chocolat

Déclarations controversées du Ministre Katz

 

Au lendemain de l’attentat terroriste qui a touché l’Europe à cœur et qui a été condamné partout dans le monde, certains ont choisi de faire des déclarations controversées...

Dans une interview accordée ce matin, le Ministre des transports et des renseignements, Israël Katz s’est exprimé de manière exceptionnelle en critiquant la conduite du peuple belge face à la menace du terrorisme.

"Nous devons tout l’abord définir qui est l’ennemi » a déclaré le Ministre Katz. « Si la Belgique continue à manger du chocolat, à profiter de la vie, à paraître fortement libérale et infiniment démocratique et à ne pas mettre le doigt sur le fait que certains des musulmans qui vivent au sein du pays sont des organisateurs de la terreur, elle ne sera pas en mesure de la combattre", a-t-il souligné.

Arrêtez de manger du chocolat!

Arrêtez de manger du chocolat!

"L'Europe et les Etats-Unis ne sont pas prêts à définir que la guerre est contre le terrorisme islamique", a ajouté Katz. « Lorsque votre définition n’est pas correcte, voire inexistante, vous ne pouvez pas mener une guerre mondiale."

"Nous menons également nos vies mais nous les dirigeons sans illusion et cela découle de notre capacité à définir qui est l’ennemi. L’Europe et aussi les Etats-Unis n’ont pas déterminé contre qui se battre ».

La députée Shelly Haimovitz (Camp Sioniste) n'a pas tardé à réagir de manière grinçante aux propos de Katz, par le biais de son compte Twitter : «Le gouvernement a mis au point une solution pour éradiquer le terrorisme: arrêter de manger du chocolat… ».

Source : mako.co.il

 

Daesh fait l'éloge des attentats de Bruxelles sur les médias sociaux

Attentat à l'aéroport de Bruxelles

 

Des partisans de Daesh ont célébré  les attentats meurtriers terroristes qui ont eu lieu à Bruxelles ce matin sur les médias sociaux. Selon les rapports, l’organisation terroriste en aurait revendiqué la responsabilité.

Les explosions à l'aéroport et dans le métro qui ont fait au moins 34 victimes et 200 blessés ont eu lieu quatre jours après l'arrestation à Bruxelles d'un participant présumé dans les attentats de novembre  à Paris, ayant causé la mort de 130 personnes. La police belge était en état d'alerte, craignant des actions de représailles.

Peu de temps après la première explosion à l'aéroport de Zaventem entraînant la mort de 14 personnes, les partisans de l'Etat islamique ont publié un hashtag sur Twitter : "Bruxelles est en feu," exprimant ainsi leur bonheur suite à l'attaque et délivrant des messages menaçants à «Croisés occidentaux ».

Les partisans de Daesh ont publié sur Twitter

Les partisans de Daesh ont publié sur Twitter

La remarque sous le hashtag était :  "Vous nous avez déclaré la guerre et vous nous avez bombardés, maintenant, nous vous attaquons à même votre sol." Après chaque attaque supplémentaire, les partisans ISIS ont conclu par les mots "Allahu Akbar."

Ce hashtag populaire est apparemment inspiré par un hashtag similaire créé par les partisans de Daesh après les attentats terroristes du 13 Novembre à Paris : "Paris est en feu ».

Apparemment, ces deux attaques terroristes partagent non seulement un hashtag, mais aussi un mode de fonctionnement similaire – des terroristes portant des ceintures d'explosifs s’infiltrent dans les lieux publics bondés et se font exploser.

Dans leurs réactions au sujet de l'attentat de Bruxelles, de nombreux partisans de Daesh ont également affirmé que les explosions visaient à exercer une pression sur les autorités de sécurité belges pour faire libérer Salah Abdeslam, le suspect dans l’attentat de Paris qui a été arrêté samedi en Belgique après une longue chasse à l'homme orchestrée par les forces de sécurité locales.

Une autre réaction populaire sur Twitter en soutien à Daesh soutenait que les attaques de Bruxelles visaient à venger le sang des musulmans déversé à Mossoul dans une série de frappes aériennes de la coalition occidentale. Des dizaines d'Irakiens innocents auraient été tués après que la coalition menée par les USA a bombardé l'Université de Mossoul, supposée être un siège de Daesh.

Les "larmes de joie" versées par les partisans de Daesh sur Twitter sont également liées au fait que les terroristes ont réussi à paralyser l'activité de l'aéroport. L'un des principaux objectifs déclarés de Daesh est de dévaster l'économie occidentale et de remplacer le dollar par sa propre monnaie comme seule monnaie légale internationale.

Source : jpost