Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Un drapeau portant l'inscription Daesh a été trouvé flottant sur un toit au nord de Tel Aviv

Un drapeau de daesh flotte sur un toit de Tel Aviv

 

Un drapeau portant l'inscription Daesh a été trouvé flottant sur un toit au nord de Tel Aviv. La police enquête.

Des commanditaires de l’état islamique en plein cœur de Tel-Aviv ? La police du district de Tel-Aviv a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de la présence d’un drapeau portant l’inscription Daesh sur le toit d’un penthouse de la rue Rekanati au nord de la ville. De plus, un drapeau associé à l’Islam a également été découvert sur place. Les voisins ont appelé la police et ont porté plainte. L’homme chargé de l’entretien de l’immeuble est tombé sur les drapeaux en montant sur le toit pour réparer le chauffage. La police a déclaré qu’une enquête était en cours. Une source policière a ajouté que les personnes responsables du placement des drapeaux sont susceptibles d’être entendues.

La police enquête

L’homme chargé de l’entretien a déclaré que l’immeuble avait récemment fait l’objet de rénovations et que des échafaudages avaient été installés. C’est peut-être ainsi que les drapeaux ont pu être frauduleusement accrochés sur la terrasse de résidents se trouvant actuellement à l’étranger.

Une forte tension règne sur Tel-Aviv depuis le double meurtre perpétré vendredi rue Dizengoff. La police poursuit ses recherches dans le but d’appréhender le suspect, Nashaat Melsham originaire de la localité d’Ara.

La chasse à l’homme a conduit à un fort taux d’absentéisme dans un certain nombre d’écoles maternelles et primaires de la ville. Selon la municipalité, seuls 50% des élèves se sont rendus en classe dans le nord de la ville, 90% dans le sud et 70% dans le centre-ville. Les parents qui ont décidé d’envoyer leur progéniture à l’école ont pris la décision de recruter des gardes armés à leurs frais. Un père témoigne : « Nous sommes préoccupés, mais mes enfants n’ont pas à souffrir de ce qui se passe et nous ne devons pas perturber leur routine. Sinon, leur avenir en matière d’éducation risque d’être compromis ».

Judith Douillet

 

Depuis Israël jusqu'au Japon, l'insoutenable facilité avec laquelle on peut acheter une arme

Que dit la législation sur les armes à feu?

Il devient de plus en plus aisé d’acheter une arme. C’est ce qui a été discuté ces jours derniers en Israël et cela représente un problème majeur dans le monde entier. C’est aux Etats-Unis que le sujet est le plus discuté. En effet, c’est l’un des principaux sujets de controverse entre Barack Obama et le Congrés contrôlé par les républicains, hostiles à la supervision de l’industrie de l’armement. Dans tous les cas, les lois spécifiques aux Etats-Unis varient entre les états.

A New York, on ne peut faire l’acquisition d’une arme qu’après l’âge de 18 ans s’il n’y a pas d’antécédent de violences familiales, de toxicomanie ou de maladie mentale, contrairement à Los Angeles  où il faut attendre 21 ans révolus, avec absence de casier judiciaire. Les délinquants sexuels, les personnes inaptes à être jugées ou encore ceux qui ont été hospitalisés pour déficience mentale ne sont pas autorisés à acheter une arme à feu.

La licence. Obligatoire ou pas?

En Israël, la loi est relativement rigide. Pour obtenir un permis de port d’arme, il faut avoir 21 ans, être citoyen israélien ou résident permanent, avoir un certain niveau d’hébreu ainsi qu’un motif valable, comme l’auto-défense ou la chasse. Nombre de décès par arme à feu : 0,09 pour 100 000 personnes.

En Russie, ceux qui souhaitent acheter une arme doivent être âgés de plus de 18 ans mais avec une autorisation spéciale du gouvernement, la limite tombe à 16 ans, avec une preuve de citoyenneté, sans casier judiciaire, sans antécédents de toxicomanie ni de maladie mentale. Il faut suivre une formation spéciale, enregistrer les armes dans les deux semaines qui suivent l’achat et veiller à ce qu’elles  soient gardées en lieu sûr. Nombre de décès par arme à feu : 2,3 pour 100 000 personnes.

Du côté de la Turquie, il faut avoir 18 ans et un  casier judiciaire vierge pour faire l’acquisition d’une arme à feu. Il faut avoir un permis et fournir un « vrai » motif d’achat. Une vérification des antécédents est également effectuée. La licence doit être renouvelée tous les cinq ans. Nombre de décès par arme à feu : 1,61 pour 100 000 personnes.

Les mexicains doivent être âgés de 18 ans, ne pas être toxicomanes et gagner leur vie de manière honnête. En outre, il faut avoir servi dans l’armée et être considéré « apte » physiquement et mentalement. Pour obtenir une licence, il faut être membre d’un club de tir et enregistrer son arme dans les 30 jours suivant l’achat. Nombre de décès par arme à feu : 13,41 pour 100 000 personnes.

En Australie, il faut avoir plus de 18 ans et présenter un certificat de bonne conduite. La licence ne sera pas accordée aux personnes ayant commis des crimes au cours de la dernière décennie. Son prix : 100 dollars pour deux ans et 200 dollars pour cinq ans. Il faut réussir un cours de formation et avoir une raison valable (l’auto-défense n’en fait pas partie). Nombre de décès par arme à feu : 1,03 pour 100 000 personnes.

En Suisse, il faut avoir plus de 18 ans, avoir un casier judiciaire vierge et pas d’antécédents psychiatrique. Les citoyens de Serbie, de Bosnie Herzégovine, du Kosovo, de Macédoine, du Sri Lanka, d’Algérie et d’Albanie ne sont pas autorisés à acheter des armes. Cependant, certaines armes comme le fusil de chasse ne nécessitent pas de licence.

En Allemagne, il faut avoir 18 ans passer un « test de crédibilité de connaissance et de précision », et avoir un motif valable. Il existe trois niveaux de licence par type d’arme.

En Chine, il est interdit de posséder une arme à feu sauf pour la chasse ou la protection des animaux sauvages. Une personne qui vend des armes de manière illégale encourt la peine de mort.

Judith Douillet

 

Super Mario en fauteuil roulant

Super Mario en fauteuil roulant

Super Mario ou l’idée géniale trouvée par un groupe de copains israéliens pour sensibiliser le public au problème de l’accessibilité.

 Le dernier clip vidéo à prendre d'assaut les cercles de réseaux sociaux israéliens est un retour au jeu Nintendo Super Mario mais il est également un appel social pour attirer l’attention de la société sur l’importance de fournir une meilleure accessibilité aux personnes handicapées.

Mario en fauteuil roulant  comment ferait Mario si il était handicapé

Mario en fauteuil roulant
comment ferait Mario si il était handicapé

L’équipe qui se tient derrière cette vidéo de 1,46 minutes s’appelle Tachles du yiddish/argot israélien qui signifie « but ». Elle est composée d’une rock star (Liron Attia), d’un annonceur (Roy Meyshar) et d’un comédien (Gadi Wilechski). Le trio se dit porteur d’une mission pour exposer la vérité de manière humoristique dans le monde du marketing.

Le clip montre l’emblématique personnage Mario le plombier dans un fauteuil roulant, essayant de rouler dans les égouts pour marque des points. Sans rampes, bien entendu. Mario réalise qu’il lui est presque impossible d’avancer.

 

Tachles explique qu’il a choisi de mettre en évidence le problème de l’accessibilité car il est cher à leur cœur. Attia, en plus de sa carrière musicale, dirige le centre Look &Listen, un studio créatif avec Meyshar, qui est paraplégique suite à un accident de ski.

« Un super Mario pas si super » a été diffusé le 28 Décembre 2015 et en l’espace de 48h, a été visionné 300 000 fois sur YouTube et Facebook.

En 2014, Tachless a connu son premier succès avec « ANAL-B », une parodie de la célèbre marque de brosses à dent. L’équipe a également brocardé la compagnie HOT et la dépendance de la société aux smartphones.

Leur dernier clip vidéo est en anglais pour attirer l’attention du monde sur la nécessité de rendre les lieux publics plus accessibles, peu importe où l’on vit.

« Nous ne sommes plus dans les années 80 ». Il faut un accès pour tous".

Judith Douillet

 

 

 

 

Instants...

Instants…

Cet instant où tu tombes amoureuse pour la première fois…

 

Cet instant où tu comprends que cela va à l’encontre des valeurs au sein desquelles tu as grandi. Et tu décides de te battre pour l’amour…

Cet instant où tu as déjà renoncé à ta famille pour lui… Et c’est un sentiment de victoire que tu as ressenti… Le sentiment d’être déjà grande et d’avoir ton opinion, personne ne peut décider de ta vie à ta place…

L’instant où il te gâte tant et se soucie de toi…Et tu penses : Je le savais… Je ne me suis pas trompée. J’ai eu raison… Puis le fruit de cet amour voit le jour, tout est beau et rose…

L’instant où vous êtes devenus une famille… Papa, maman et trois enfants adorables s’amusent et profitent de la vie…

Avec le temps, il y a quelques disputes, comme dans tout couple qui s’aime, chez nous comme partout…

La première claque… Tu es sous le choc, comment est-ce arrivé ? C’est peut-être de ma faute… Alors il demande pardon et t’offre un cadeau…

L’instant où cela devient une habitude, et plus seulement une claque… Et tu te retrouves jetée à terre… Et il ne demande déjà plus pardon, c’est devenu évident que c’est de ta faute…

Tu es coupable de ne pas avoir fait à manger à l’heure. Coupable de ne pas avoir assez bien repassé la chemise… Coupable de le retarder quand il doit sortir avec ses amis et que ses chaussures ne sont pas propre à temps… où bien parce que ton enfant a réclamé son biberon… Tu commences à comprendre que c’est de ta faute… Tu n’es pas assez bien…

Puis un matin tu te regardes dans le miroir et tu ne te vois plus… Seulement ton ombre… Et tu commences à te poser des questions, au plus profond de ton cœur…

Ou suis-je ? Ou sont ma voix, mon opinion ? Suis-je toujours vivante ?

Tu as peur du moment où on te dira : On te l‘avait bien dit…

Ou aller ? Et comment élever les enfants seule ?

Et la famille. J’y ai renoncé, pourquoi m’accepteraient-ils de nouveau ?

Alors tu restes à souffrir car il n’y a pas d’autre solution.

Puis vient le jour où ton fils de quatre ans et demi t’amène une serviette pour nettoyer ton visage en sang et te dis : « Maman, reste là, je vais m’occuper de toi… »

Et arrive l’instant où tu veux que ça s’arrête, rentrer à la maison, demander pardon. Mais tu as peur…

Sans beaucoup y penser, tu fais quelque chose de courageux… pour toi et tes enfants

Calme… Silence… Liberté… Victoire…

Par où commencer ?

Tu traverses beaucoup d’obstacles difficiles, tu es toujours forte… Il y a une famille qui t’accueilles comme tu es, et qui te montre le bon chemin…

Tu es toujours forte, tu tiens le choc car tu ne retourneras pas là-bas…

Tu fais de petits pas, sur et comptés… Ca y est, j’ai franchi tous les obstacles… Je commence une nouvelle vie…

Libre, heureuse, joyeuse…

Selon le Vatican, l'autorité palestinienne est un état

Le Vatican reconnait l'état palestinien

source :http://www.inn.co.il/

C’est officiel: Selon le Vatican, l'autorité palestinienne est un état.

Après avoir signé un accord en Juin, le Vatican reconnait officiellement la Palestine comme un Etat. Il affirme : "Les palestiniens, contrairement aux israéliens, reconnaissent tous nos lieux saints".

Le Vatican reconnait l'état palestinien

Le Vatican reconnait l'état palestinien

L’autorité palestinienne est devenue officiellement ce samedi soir un état du point de vue du Vatican. Cela fait suite à un accord signé il y a six mois entre les deux parties et précise, selon les termes du document, que l’Eglise reconnait les domaines de « la Terre Sainte sous contrôle palestinien ».
L’accord légitimise les lieux sacrés se trouvant sous l’autorité de l’Eglise et donne un soutien absolu aux palestiniens.

Dans un communiqué, le Vatican a annoncé : « Au sujet de notre accord global avec les palestiniens, toutes nos exigences ont été respectées. La Palestine voit nos opérations sur cette terre d’un œil bienveillant et travaille à négocier un accord avec Israël ».
Selon le Vatican, cet accord protège les droits des chrétiens au sein de l’autorité palestinienne, chose qu’Israël n’a jamais accordée, en dépit du fait que les chrétiens n’y ont jamais été persécutés.
Il est intéressant de constater qu’Israël et le Saint Siège entretiennent des relations diplomatiques depuis plus de 22 ans mais des négociations sont toujours en cours au sujet de droits contestés sur certains sites. Le Vatican va exploiter ses relations avec les palestiniens dans le but d’attaquer Israël sur ce sujet.

Cet israélien est connu dans le monde entier mais étrangement, pas en Israël!

Mariage étonnant entre pâtisserie et chaussures

Cet israélien est connu dans le monde entier mais étrangement, pas en Israël!

Tal Spiegel, 32 ans, voulait devenir graphiste. Il a fait ses études à « Shenker » et était bien parti pour conquérir le monde du design. Aujourd’hui, il suit son bonhomme de chemin pour séduire dans celui de la pâtisserie, suite à la diffusion de son projet Instagram dans les médias du monde entier, créant la résonance internationale rêvée de tous les chefs.

Tag a deux passions pâtisseries et chaussures

Tag Spiegel a deux passions: la  pâtisserie et les chaussures

Spiegel est arrivé à Paris il y a un an, aspirant à devenir pâtissier. Il a étudié chez Ferrandi, l’une des meilleures écoles de gastronomie du pays. Aujourd’hui, il travaille dans l’une des plus anciennes pâtisseries de Paris et continue d’apprendre le métier de manière intensive. « La combinaison de la pâtisserie et du design me vient naturellement », explique t’il dans une interview pour nrg, « la recherche de composition, les couleurs, l’esthétique et la rigueur sont caractéristiques de ces deux spécialités ».

Son projet Instagram a commencé il y a six mois, dans le cadre d’une recherche personnelle et passionnée. Dans ce cadre, Spiegel a demandé à goûter tout ce que la ville avait à offrir. Avec d’autres élèves, ils ont écumé les pâtisseries de la ville pour apprécier toutes leurs réalisations en termes d’apparence et de saveur.

« J’ai découvert que dans la plupart des cas, mes chaussures sont appropriées aux desserts et c’est ainsi qu’est née la composition naturelle entre la couleur de mes desserts et celle de mes chaussures, qui représentent mon autre passion. J’ai téléchargé les photos sur Instagram et j’ai été très surpris du nombre de réactions reçues. Cela m’a incité à créer un projet personnalisé. Sous le titre « Desserted in Paris », Tal place chaque jour une nouvelle photo combinant ses deux passions.

Très rapidement, le projet a fait l’objet de l’intérêt de personnes extérieures à Instagram. Tout a commencé par un court article sur un site populaire de design. Ce dernier a entraîne des dizaines d’autres dans plus de 30 pays.

« C’est l’occasion inespérée d’expliquer mon projet aux journalistes américains, français, anglais ou encore japonais. Je m'aperçois que les gens aiment vraiment découvrir chaque jour une nouvelle composition dessert/design, même s’il s’agit de chaussures. Les réactions sont incroyables et j’espère continuer à associer les gens de tous pays à mon projet ».

Israël :Un groupe salafiste affilié à l’Etat islamiste a revendiqué la responsabilité de la salve de roquettes tirée vendredi soir

Etat Islamique a tiré sur Israël vendredi

Un groupe salafiste affilié à l’Etat islamiste a revendiqué la responsabilité de la salve de roquettes tirée vendredi soir sur le Sud du pays.

« Nous assumons la responsabilité du bombardement effectué sur Sderot vendredi soir à 23h07. Dieu soit loué, nous avons fait couler du sang juif et nous avons perturbé le repos nocturne des habitants.Nous avons activé les alarmes dans tout le sud de la Palestine occupée»

roquettes tirée vendredi soir sur le Sud du pays.

Char anti-missile .Roquettes tirée vendredi soir sur le Sud du pays à Sderot.

Pouvait-on lire dans la déclaration prétendument émise par le groupe Ajnat Bayt al-Maqdis.
Cinq roquettes ont été tirées vendredi soir depuis la bande de Gaza sur Israël. Deux des projectiles ont atterri en territoire israélien, les trois autres sont tombées près de la barrière de sécurité à l’intérieur de l’enclave côtière palestinienne.

Aucun blessé ni dégât n’ont été à déplorer. Les sirènes ont retenti à Sderot ainsi que dans les autres villes frontalières de la bande de Gaza avant l’attaque.

En réponse à ces bombardements, l’armée israélienne a attaqué samedi matin deux installations militaires et deux cibles terroristes appartenant au Hamas dans les territoires côtiers.
Les militaires tiennent le Hamas pour responsable de toute activité terroriste émanant de la bande de Gaza.

Plus d'un million d'armes en possession par des arabes en Israël

Plus d'un millions d'armes détenus par les arabes israéliens

source :http://www.0404.co.il

Avi Naïm, Président du comité de la sécurité pour l’union des autorités locales et Chef du conseil Beit Arye a rappelé le problème des armes ainsi que celui des nombreuses violations de la loi au sein de la population arabe. Il s’explique : « Dans le secteur arabe en Israël, il existe plus d’un demi-million d’armes illégales.

Plus d'un millions d'armes détenus par les arabes israéliens

Armes détenus par les arabes en Israël

Le taux d’infractions pénales frôle les 40%, ce qui représente le double du volume relatif de la population et le taux d’infractions dans le domaine de la construction est le plus élevé du pays. Cependant l’Etat d’Israël refuse de voir les choses en face et de se confronter à ce qui se passe dans le secteur arabe.

Plus d'un million d'arme dans les quartiers arabes en Israël

Plus d'un million d'arme dans les quartiers arabes en Israël

L’incitation à la haine dans les mosquées ainsi que dans les médias a incité les jeunes à utiliser ces armes pour perpétrer des attentats à motivation religieuse et nationaliste.

La population arabe en Israël a beaucoup à perdre, elle le sait et c’est la raison pour laquelle il est encore question événements exceptionnels de dénomination « activités terroristes hostiles » et non pas d’activités criminelles.

Il est du devoir d’un pays souverain qui valorise la vie de faire face à la criminalité, à l’incitation à la haine et à la radicalisation dans tous les secteurs de manière déterminée et approfondie. Israël a aujourd’hui lamentablement échoué dans le traitement de la criminalité au sein de ce secteur ».

A Tel-Aviv comme à Paris

même scènes qu'a Paris fusillade dans un bar à Tel Aviv israel

Source http://www.israelhayom.co.il

"A Tel Aviv comme à Paris"
Les similitudes avec les attentats de la Ville Lumière ont entrainé la forte couverture médiatique de l'attentat de la rue Dizengoff. Aux Etats-Unis, il a fait l'ouverture du journal de la NBC

Il y a deux mois, suite aux attaques terroristes de Paris, les analystes de sécurité avaient rapporté que si les faits s’étaient déroulés en Israël, les terroristes auraient été immédiatement neutralisés. Malgré tout, vendredi, en plein cœur de Tel Aviv, le terroriste est parvenu à s’échapper et les personnes présentes ont témoigné que les individus armés ayant assisté à la scène avaient refusé de tirer.

Les médias internationaux ont largement rapporté l’attaque survenue vendredi à Tel Aviv. La plupart d’entre eux, en particulier aux Etats-Unis et en Europe, s'est appuyé sur les médias israéliens et s'est abstenu de déterminer que l’incident était à motivation raciale.

Le « New York Post » a, comme à son habitude, a choisi de se concentrer sur des faits plutôt anecdotiques et a souligné dans le titre de son article que « l’homme armé a souri puis a tiré, tuant deux hommes et en blessant huit autres ». Le « Huffington Post » a mis l’accent sur le fait que la nouvelle année avait commencé par un jour sanglant. La NBC, pour sa part, a entamé son édition principale, regardée par des millions d’américains chaque nuit, par cette nouvelle.

Hier encore, certains sites ont continué à remettre en question le motif de cette attaque, sur la base des médias israéliens. Le New York Times a noté que samedi soir, les agents de sécurité israéliens n’étaient pas encore sûrs des motivations du terroriste, considérant cette attaque « à la lumière de la vague de terrorisme ». Le « Daily News » a été le seul média américain à titrer qu’il était fort probable que l’attentat « conduise à une chasse à l’homme ».

fusillade dans un bar à Tel-Aviv en Israël

fusillade dans un bar à Tel-Aviv en Israël

En Europe, l’Express français a dès le début déclaré « que le terroriste pourrait être affilié à Daesh ». Le « Daily Mail » est allé encore plus loin, titrant « Est-il question du premier attentat de Daesh perpétré en Israël ? ». Du côté de la BBC, on note que le vendredi après-midi est le point culminant du weekend. La société de radio-télévision britannique ajoute qu’Israël a également soulevé la possibilité que le terroriste ait voulu viser la communauté gay, au cas où s’il s’avérerait que ce pub soit particulièrement populaire auprès de cette communauté ».

Israël : Attentat déjoué à Eilat

Attentat déjoué à Eilat

Source http://www.jpost.com/
La police a annoncé l’arrestation d’arabes israéliens qui avaient planifié un attentat contre des juifs à Eilat.

Deux arabes de Jérusalem –Est qui avaient prévu de perpétrer un attentat dans un hôtel d’Eilat se sont heurtés aux employés qui ont rapidement avisé les autorités. Cette affaire a récemment été autorisée à la publication. Halil Nimri, 21 ans et Ashraf Salaimeh, 23 ans ont été mis en accusation pour conspiration et aide à l’ennemi en temps de guerre.

Force spéciale de la police israélienne

Force spéciale de la police israélienne

Selon l’acte d’accusation, les suspects qui vivaient à Eilat et travaillaient dans un hôtel local ont pris il y a deux mois la décision de fabriquer une bombe et de la faire exploser dans un hôtel où résidait un groupe de juifs religieux.

 

Ashraf était résolu à commettre un attentat pour venger la mort de Fadi Alon, 19 ans, son ami d’enfance, abattu par le personnel de sécurité à Jérusalem le 4 Octobre après avoir tenté de perpétrer un attentat au couteau.

L’acte d’accusation stipule que Halil souhaitait que tous deux poignardent un juif religieux en ville. Cependant, son compatriote l’a convaincu qu’il valait mieux placer une bombe et la faire exploser à distance.

Ils ont mis en place une surveillance de l’hôtel et ont entrepris de visionner des vidéos de fabrication de bombes sur internet.

Le 30 Novembre, Ahsraf s’est rendu sur les lieux afin de prendre ses marques. Il a commencé à poser une série de questions à la réceptionniste ainsi qu’au manager. Il a insinué qu’il souhaitait réserver une chambre pour une date ultérieure, a demandé à en visiter un certain nombre, en particulier une située en dessous de la salle à manger.

En outre, il a posé nombre de questions suspectes, à savoir combien de personnes résidaient sur place, le taux d’occupation de l'hôtel et a demandé si un groupe de juif religieux était attendu sous peu.

Tout de suite après leur départ, les employés ont averti la direction de l’hôtel qui a aussitôt informé les autorités. La police a procédé sans délai à l’arrestation des suspects.

Ces derniers ont été interrogés par le Shin Beth (agence de sécurité israélienne) et par la police du district sud. L’acte d’accusation ne dit pas si la bombe avait finalement été réalisée et si les deux protagonistes bénéficiaient ou non du soutien d’un groupe terroriste.

Eilat, station touristique du sud est plutôt détachée du conflit et des violences qui sévissent dans les autres régions du pays. Elle est restée largement épargnée par les attaques de « l’intifada des couteaux ».

En Octobre, un arabe israélien de la ville de Wadi Ara d’Umm al-Fahm avait poignardé et légèrement blessé une femme à Eilat. Selon le Shin Beth, il avait été influencé par des vidéos d’attaques au couteau publiées récemment.