Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

La fédération internationale de basket se réconcilie avec la kippa

La fédération internationale de basket se réconcilie avec la kippa

Il sera intéressant de voir si le changement entraînera plus de joueurs à porter leur kippa sur le terrain de basketball lors des matchs internationaux.

Le corps directeur du basketball international, la FIBA, a annoncé aujourd'hui qu'il annulait une règle établie il y a environ 20 ans, qui interdisait aux joueurs de porter des symboles religieux, comme une kippa ou un hijab, dans des matchs officiels.

La FIBA a déclaré que si c’est en conformité avec  la foi du joueur, ce dernier est autorisé à porter une kippa, un turban ou un hijab.

Celui ou celle qui arborera l'un de ces accessoires, cependant, veillera à ce qu’il soit exclusivement noir ou de la couleur du maillot de son équipe.

la kippa et le hijab désormais permis

la kippa et le hijab désormais permis

Il existe une clause supplémentaire qui prévoit qu'il est strictement interdit de cacher son visage ou une partie de celui-ci.

Le changement de politique est survenu lorsque des joueuses de basket-ball musulmanes ont demandé à jouer avec leur couvre-chef. L'interdiction initiale avait été mise en place pour des raisons de sécurité.

Les nouvelles règles entreront en vigueur en octobre. Il sera intéressant de voir si le changement entraînera plus de kippot sur le terrain de basketball lors des matchs internationaux.

Il y a plusieurs mois, la fédération internationale de football, la FIFA, avait autorisé les couvre-chefs lors des matchs officiels pour des raisons religieuses.

Néanmoins, cette règle s’accompagnait d’une interdiction : les joueurs ne pourront plus lever leur maillot pour dévoiler un message au public, même si ce dernier est un message de solidarité. Même si certains de ces messages sont inoffensifs et se veulent solidaires, l’interdiction s’étendra à tous les messages.

Source : Arutz 7

Israël : un M-16 dans un lit d’enfant

Israël : un M-16 dans un lit d’enfant

Autorisé à la publication ce matin : les forces de sécurité israéliennes ont découvert des armes mortelles, y compris un fusil d'assaut M-16, caché dans des lits d'enfants lors d'un raid effectué dans une maison, dans le cadre de la poursuite d'une cellule terroriste composée de trois hommes.

Les hommes ont été arrêtés dans une opération conjointe menée par les FDI et le Shin Bet. Ils sont censés avoir utilisé un M-16 pour tirer sur des communautés israéliennes et des bases de Tsahal dans la région de Samarie.

Les forces israéliennes sont intervenues le mois dernier dans les foyers de deux des suspects et les ont arrêtés. Ils ont découvert des armes dissimulées dans des lits recouverts de housses de couettes roses.

En avril de cette année, environ dix attaques ont été menées contre des localités juives de Judée-Samarie et contre les forces des FDI dans la région de Jenin, Naplouse et Tulkarem. Bien qu'aucun des coups n'ait causé de blessures, des dommages ont été causés à la propriété.

Le lit ou l'arme a été retrouvée

Le lit ou l'arme a été retrouvée

Une enquête lancée par le Shin Bet a révélé que la cellule terroriste comprenait trois résidents du village de Fahma dans la région, dont deux ont été identifiés comme Louie Ahmed shafiq Sa'abaneh (34 ans), avocat de profession et affilié au groupe terroriste « Le Front Populaire « , et son cousin Shafiq Mahmoud Shafiq Sa'abaneh (26 ans).

Au cours des arrestations, les forces de sécurité ont découvert et confisqué un certain nombre d'armes ainsi que des véhicules, dont certains ont été utilisés par les membres de la cellule pour effectuer les attaques.

L'étude Shin Bet a exposé l'ampleur des opérations de la cellule, également coupable de tirs sur les véhicules de patrouille des FDI.

Les principales localités israéliennes visées par le groupuscule étaient Shaked, Hermesh et Shavei Shomron.

La cellule a également planifié des attaques qui impliquaient des tirs sur des véhicules civils en mouvement. L'un des membres a prédit qu'il serait tué lors d'une de ses missions et il a préparé un testament qu'il détenait chez lui. Les accusations doivent être déposées contre les suspects.

Source : Ynet

13 prénoms juifs vintage qui font leur comeback

13 prénoms juifs vintage qui font leur comeback

Nous trouvons souvent des articles sur les tendances des prénoms de bébés juifs, mais qu'en est-il des noms plus rétros qui ne sont pas tendance mais qui font leur « comeback »?

Lorsque vous nommez votre enfant, vous ne voulez peut-être pas surfer sur la vague des prénoms les plus populaires du moment  mais vous imposer avec un patronyme en avance sur son temps, ce qui implique souvent un retour en arrière!

C'est pourquoi nous avons rassemblé certains de nos préférés,  parmi les prénoms du passé qui vous sembleront probablement familiers car vous avez probablement des oncles et des grands-parents qui les portent.

En voici une sélection :

Hyman : Hyman est une autre version de Chayim, qui est un nom masculin en hébreu qui signifie "vie".

Meir : Meir est un nom masculin hébreu qui signifie «celui qui illumine».

Juifs célèbres: Meir Shalev, Meir Ariel

Myron : Alors que Myron est en fait un nom grec, plusieurs hommes juifs de première génération ont été nommés ainsi. Cela signifie "parfumé, un arbuste aromatique, la myrrhe » ".

Juifs célèbres: Myron Waldman ou plus récent mais néanmoins célèbre, Myron Bolitar, clin d’œil aux fans d’Harlan Coben

Morton / Morty : À l'instar de Myron, ce n'est pas un nom hébreu ou yiddish, mais anglais, il était couramment utilisé pour les immigrants juifs. Cela signifie "la ville près de la lande".

Juif célèbre: Morty Seinfeld (joué par Barney Martin, est un personnage de fiction dans "Seinfeld". Il est le père de Jerry Seinfeld.)

Irving : Irving, un autre nom d’immigrants juifs et des premières générations, est écossais. Cela signifie "rivière verte, ami de la mer". Et vous pouvez utiliser Irv en diminutif.

Juifs célèbres: Irving Wallace, Irving Stone, Irving Berlin, Ving Rhames.

Qui a dit que Melvin et Sheldon étaient has been?

Qui a dit que Melvin et Sheldon étaient has been?

Harold : Harold est un autre nom non juif utilisé par les Juifs. Il est scandinave et signifie «chef de l'armée». Hal ou Harry sont des surnoms amusants.

Juifs célèbres: Harold Ramis, Harold Norse

Melvin : Melvin, un nom non-juif également couramment utilisé par les juifs, est anglais et signifie «conseiller protecteur». Mel, c'est juste adorable!

Juifs célèbres: Melvin Schwartz, Melvin Rosen, Melvin Calvin, Mel Brooks

Seymour : Seymour, encore un nom non juif couramment utilisé par les juifs, est anglais et signifie «terre marécageuse près de la mer».

Juifs célèbres: Seymour Siegel, Seymour Melman, Seymour Martin Lipset

Lucille : Lucille, un nom féminin non-juif également couramment utilisé par les Juifs, est français et signifie «léger». Qui ne voudrait pas être appelé Lucy?

Juifs célèbres: Lucille, la fille de Maya Rudolph

Rhoda : Rhoda, un nom féminin non-juif également couramment utilisé par les Juifs, est grec et signifie "rose".

Juifs célèbres: Rhoda Haas Goldman, Rhoda Pritzker

Esther : Esther est un nom de fille hébreu qui signifie «étoile». La reine Esther était la femme juive du roi de Perse, une héroïne qui a sauvé les juifs dans l'histoire de Purim.

Gertrude : Gertrude, un nom de fille non-juif, couramment utilisé par les Juifs, est allemand et signifie «force d'une lance». Trudie est également un superbe surnom.

Juifs célèbres: Gertrude Stein, Gertrud Rittmann

Shirley : Shirley, un nom non-juif pour les filles, couramment utilisé par les juifs, est anglais et signifie «prairie brillante».

Juifs célèbres: Shirley Povich

Sheldon: Sheldon, un nom non-juif couramment utilisé par les Juifs, signifie en anglais «vallée abrupte». Shel est super mignon pour un diminutif.

Juifs célèbres: Shel Silverstein, Sheldon Leonard

Source : kveller.com

Amsterdam : une bibliothèque juive à couper le souffle

Amsterdam : une bibliothèque juive à couper le souffle

En 1639, les Juifs séfarades d'Amsterdam - dont beaucoup ont fui l'oppression religieuse dans leurs pays d'origine, l’Espagne et le Portugal - ont fondé une école et un lieu de rencontre témoignant de leur nouvelle liberté religieuse. Aujourd'hui, Ets Haim ("Arbre de la vie" en hébreu), est la plus ancienne bibliothèque juive fonctionnelle dans le monde. Et c'est visuellement magnifique.

En 1675, la bibliothèque déménagea à Esnoga, le complexe synagogue portugais d'Amsterdam. Et en 1889, David Montezinos, le bibliothécaire de l'époque, a fait don de sa collection privée de 20 000 livres, brochures, manuscrits et illustrations à Ets Haim. (On l'appelle souvent Ets Haim / Livraria Montezinos.)

Les manuscrits d'Ets Haim

Les manuscrits d'Ets Haim

Au cours de l'occupation nazie, le contenu de la bibliothèque ont été expédié en Allemagne. En 2010 et 2011, le complexe de la synagogue portugaise, y compris Ets Haim, a été restauré. En décembre 2011, la bibliothèque et la synagogue ont rouvert aux visiteurs et font maintenant partie du quartier culturel juif avec le Musée historique juif, le Musée des enfants JHM et le Hollandsche Schouwburg. La bibliothèque est de retour, avec près de 30 000 œuvres imprimées datant de 1484 et plus de 550 manuscrits datant de 1282. Sans oublier les étonnantes étagères au sol au plafond, les lucarnes et un escalier de bois en colimaçon.

Au cours des dernières années, le Musée historique juif a investi beaucoup de temps et d'argent dans la modernisation d'Ets Haim / Livraria Montezinos. L'une des premières étapes consistait à coopérer étroitement avec la Bibliotheca Rosenthaliana aux collections spéciales de la Bibliothèque de l'Université d'Amsterdam, qui ont réussi à assurer également la coopération de la Bibliothèque nationale d'Israël.

Aujourd'hui, avec l'aide de la Bibliothèque nationale d'Israël et du Musée historique juif d'Amsterdam, Ets Haim a catalogué sa collection de 25 000 à 30 000 livres imprimés et numérisé ses 560 manuscrits afin qu’ils soient plus facilement accessibles. Mais il n’empêche que cela vaut le déplacement pour les admirer en personne.

Source : thejewniverse.com

Israël : une application pour optimiser les commerces de Jérusalem

Israël : une application pour optimiser les commerces de Jérusalem

L'application «Coming Soon» rassemblera les commentaires des résidents et des entrepreneurs de la capitale afin de déterminer les lieux les plus appropriés pour ouvrir de nouveaux commerces.

Dans un effort pour stimuler l'économie anémique de la capitale, la municipalité de Jérusalem et son équipe d'innovation ont lancé une initiative de cartographie d'entreprises à l'échelle de la ville intitulée «Coming Soon» pour relier l'offre locale à la demande locale.

L'initiative utilise une application software et le crowdsourcing (littéralement production participative, l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur) pour déterminer quelles entreprises manquent dans chaque quartier d’habitation et quartier des affaires, recueillant des données précieuses pour les entrepreneurs de la région à la recherche d'opportunités commerciales.

L'initiative est également soutenue par Maof Jérusalem - le bras opérationnel de l'Agence des petites et moyennes entreprises au ministère de l'économie - ainsi que par Digital Israel, qui fait partie du Ministère de l'égalité sociale.

"Coming Soon demande aux Jérusalémites quels sont les problèmes rencontrés dans leurs quartiers et leur milieu de travail et partage les données avec les entrepreneurs, pour aider les nouvelles entreprises à devenir durables et réussies", a déclaré la municipalité.

Emek Refaïm, Jérusalem

Emek Refaïm, Jérusalem

"Le but de l'initiative est triple: utiliser le crowdsourcing numérique comme moyen de se faire une idée du développement des affaires dans la ville, aider les entrepreneurs à démarrer les entreprises en fonction de la véritable demande du marché et avec des outils et des formations pour les aider à prospérer, et promouvoir un sentiment de communauté et une participation civique conséquente parmi les résidents ".

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a déclaré que l'initiative faisait partie de sa campagne de grande envergure visant à transformer l'économie peu brillante de la capitale.

«Au cours des dernières années, nous avons mis l'accent sur des investissements importants et variés dans les quartiers de la ville, tout en rendant Jérusalem attractive pour le secteur des entreprises», a déclaré Barkat.

"L'initiative Coming Soon intègre ces deux stratégies à l'aide d'un modèle novateur et créatif basé sur la sagesse collective. Les résidents eux-mêmes pourront influencer ce qui se passe dans leur quartier.

Barkat a poursuivi: "Cela aura une incidence sur la ville, une meilleure qualité de vie pour les résidents et l'avancement du secteur des entreprises - gagnant-gagnant pour tous les acteurs impliqués".

Notant que les petites et moyennes entreprises sont les principaux moteurs de croissance de l'économie, le ministre de l'Économie, Eli Cohen, a déclaré qu'il était impératif de les soutenir pour les aider à réussir.

«Connecter les besoins des résidents avec les entrepreneurs locaux est indéniablement le bon moyen de réaliser une entreprise stable et réussie», a déclaré Cohen.

En effet, l'une des missions de base de l'équipe d'innovation de Jérusalem, ou JLM i-team, qui a été fondée par Bloomberg Philanthropies pour aider la municipalité à faire progresser l'économie de la capitale, est d'habiliter les entrepreneurs de la région.

"Les statistiques récentes montrent qu'environ 50% des nouvelles entreprises de la ville ferment dans les cinq ans suivant l'ouverture", a déclaré l'équipe JLM i dans un communiqué.

"Coming Soon travaille à soutenir les nouvelles entreprises, tout en tenant compte des différents quartiers de Jérusalem – au niveau de la topographie, de l'histoire, de la politique et des tendances sociales / communautaires".

Source : Jpost

Israël : El Al met en place des vols directs vers Miami

Israël : El Al met en place des vols directs vers Miami

El Al réintroduit les vols directs Miami-Tel Aviv. Son PDG affirme espérer que Miami deviendra une ville populaire auprès des touristes israéliens.

La nouvelle ligne utilisera des avions Boeing 777-200 et proposera trois vols par semaine dès début novembre 2017.

El Al effectue actuellement 37 vols hebdomadaires vers et depuis l'Amérique du Nord pendant l'été, et 26 en hiver.

Le PDG d'El Al, David Maimon, a déclaré: «L'ouverture d'une nouvelle ligne de vol vers Miami est une étape stratégique importante qui élargira les capacités d'El Al en Amérique du Nord. Il y a deux ans, nous avons commencé à mettre en place des vols vers Boston et nous avons promis de continuer à ajouter des destinations supplémentaires en Amérique du Nord."

Miami

Miami

"Miami est une destination importante pour de nombreuses raisons. Tout d'abord - et surtout - il existe une communauté juive énorme à Miami. Jusqu’à aujourd’hui, les Juifs de Miami et les visiteurs ont été obligés d'utiliser des vols avec correspondance.

En second lieu, Miami est une destination touristique populaire pour tous les touristes à travers le monde. Il y fait un temps agréable, les plages sont belles, la ville propose beaucoup d'attractions et de nombreuses croisières partent de Miami. Avec notre nouveau vol direct, nous espérons transformer Miami en un lieu de vacances populaire auprès des touristes israéliens.

"Miami est également une porte d'entrée vers l'Amérique latine, en particulier l'Amérique centrale et du Sud. La nouvelle ligne offrira des vols directs et confortables aux Israéliens qui voyagent aux États-Unis et en Amérique latine, ainsi qu’aux touristes et aux hommes d'affaires qui vivent à Miami".

Source : Arutz 7

Israël: aprés la bulle immobilière à Tel-Aviv, la bulle funéraire à Jérusalem

Israël: aprés la bulle immobilière à Tel-Aviv, la bulle funéraire à Jérusalem

En dépit d'une grave pénurie de place dans le cimetière de Jérusalem, l'homme d'affaires israélien Lev Leviev y a acheté 100 tombes, en contournant les lois locales.

L'industrie funéraire en Israël est florissante et enregistre un chiffre d'affaires annuel de 500 millions de NIS (138 millions de dollars). L'accord que le gouvernement a conclu avec les sociétés funéraires est censé financer l'inhumation des citoyens, mais la pénurie de l'espace funéraire disponible en Israël signifie que si un citoyen israélien souhaite être enterré dans le sol de la capitale, il devra payer le prix habituel.

L’homme d'affaires israélien Lev Leviev a décidé qu'il voulait être enterré à Jérusalem. Cependant, il voulait également acheter des parcelles pour sa famille ainsi que pour ses proches. La loi stipule qu'une personne ne peut acheter que pour elle-même, son conjoint et ses parents de leur vivant.

Le cimetière de Jérusalem

Le cimetière de Jérusalem

Levaiev a rejoint la communauté de Bukharan et a acheté pas moins de 100 parcelles, payant 9000 dollars pour chacune. Il a accompli cela en contournant la loi et en enregistrant probablement des parcelles au nom de citoyens étrangers.

Certaines des parcelles ont été enregistrées au nom de personnes qui n’étaient pas encore nées au moment de l'achat. D'autres sont mortes et ont été enterrées ailleurs. Cependant, la Chevra Kadisha générale de Jérusalem (société funéraire) a déclaré que l’homme d’affaire avait agi légalement et n'a pas vérifié la citoyenneté de ceux qui prétendaient être des ressortissants étrangers.

Cependant, ils ont refusé de divulguer des détails quant à savoir qui a acheté les tombes et comment elles ont été payées, en soulignant seulement que chaque parcelle avait été achetée par une personne qui avait fourni des détails complets.

Le commerce des concessions à Jérusalem est un véritable problème, et une industrie malheureusement en plein essor. Voici une petite annonce vu ce matin sur Facebook: 6 Places disponibles au cimetière de guivat shaoul (Jérusalem) enterrement à même le sol comme le préconise la halacha (loi juive) pour le prix de 80 000 shekels la place . Ambulance comprise...

Source : Arutz 7

A 69 ans, Israël n’a besoin d’aucun lifting

A 69 ans, Israël n’a besoin d’aucun lifting

Le survol annuel du pays lors de la fête de l'indépendance mardi par la Force aérienne a représenté une démonstration impressionnante de atmosphère qui régnait alors en Israël.

Mais ce sont probablement les pilotes dans les cockpits qui ont assisté au meilleur spectacle. En évoluant à basse altitude, ils se sont offerts une vue imprenable sur Israël célébrant son 69ème anniversaire dans les barbecues et les fêtes de plage organisées à travers le pays, du Néguev jusqu’à la Galilée.

"C'était très, très excitant de voir ces endroits tellement proches", a déclaré le lieutenant R, qui a piloté un F-15 lors de la parade. Il ne peut dévoiler son identité en raison des règles de sécurité de la Force aérienne. "Nos amis et notre famille nous faisaient signe, et nous les cherchions".

L’avion de chasse de R. était équipé de plusieurs caméras en l’honneur de l'événement. Le film offre des plans rapprochés des escadrons en action et des plans larges des villes, des côtes et des terres agricoles d'Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Nevatim lors de la cérémonie organisée pour l’arrivée des F-35, le 12 décembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Nevatim lors de la cérémonie organisée pour l’arrivée des F-35, le 12 décembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

"Quand j'ai survolé ma ville natale dans le sud, je savais où était ma famille et ils savaient comment me repérer", a déclaré le lieutenant R. "Mon père a toujours voulu être un pilote, et il m'a appris à avoir le même rêve depuis que j'étais petit garçon".

La parade principale comprenait quelques dizaines d’avions de chasse, d’hélicoptères, d’avions de transport et d’entrainement. Partie du sud, la flotte a parcouru 530 milles et a couvert une grande partie du pays, y compris les grandes villes de Beersheba, Jérusalem, Tel Aviv et Haifa. La Force aérienne a également effectué des spectacles acrobatiques au-dessus des villes et des bases de l'armée dans tout le pays, depuis le matin jusque dans l'après-midi.

Parmi les avions qui ont participé au défilé, trois des cinq F-35 d'Israël, qui ont été accueillis en grande fanfare ces derniers mois. Israël - le premier pays autre que les États-Unis à posséder cet avion de combat de pointe - prévoit d'acheter un total de 50 avions furtifs de cinquième génération, que les Israéliens appellent "Adir" ou "puissant" .

"Bien sûr, j'aimerais voler au bord d’un F-35", a déclaré R. "Mais j'aime mon avion. Je ne l'échangerai pas. "

Source : jta.org

Israël : chez Café Café, les clients polis payent moins cher

Israël : chez Café Café, les clients polis payent moins cher

La chaîne de cafés- restaurants « Café Café » lance une nouvelle campagne. Les clients qui se montreront polis avec les employés et qui utiliseront les mots « Merci » et « S’il vous plait » bénéficieront d’une réduction sur leur tasse de café à emporter. Au lieu de huit shekel, ils en débourseront seulement six.

Plus de trois ans après la baisse du prix du café à emporter à huit shekel, la chaine « Café Café » a annoncé une nouvelle baisse, à seulement six shekel. « Nous sommes à l’écoute de nos clients », explique le copropriétaire de la société, Ronen Nimni.

Le café à emporter passe à 6 shekel, sous condition...

Le café à emporter passe à 6 shekel, sous condition...

La chaine a associé cette baisse de prix à une campagne sociale intitulée : « Les jolis mots font des merveilles », inspirée par le mouvement social « Pnima ». Selon un communiqué, les personnes qui utiliseront les mots « Merci » et « S’il vous plait » au moment de leur achat bénéficieront de la réduction.

« Nous lançons une campagne sociale commune pour encourager un dialogue positif entre les gens en Israël. J'espère que l'initiative engagera une conversation plus respectueuse dans la société israélienne », a déclaré Noam Tsimerman, directeur général de « Café Café ». « Dans le cadre du projet « Les jolis mots font des merveilles », les clients qui feront preuve de politesse lors de la commande de leur café Take Away seront favorisés ».

Il s'attend également à ce que cela profite financièrement à sa société: la chaîne a connu une augmentation de 30 à 40% de nouveaux clients lorsque le prix de la tasse de café à été réduit à 8 shekels il y a plusieurs années alors qu'il en coûtait 11 ou 12.

"Quand nous avons notre réduit le prix la dernière fois, nous n'avons pas pensé que nous serions amené à le faire à nouveau", a-t-il déclaré. "Mais nous avons vu que c'était bon pour le détenteur de la franchise et pour nous, alors nous avons décidé de faire un pas de plus."

Source : mako.co.il

Israël: 40 000 éperviers du Levant survolent Eilat

Israël: 40 000 éperviers du Levant survolent Eilat

Quarante mille éperviers du Levant (également appelés éperviers à pieds courts) représentant pas moins des deux tiers de la population mondiale de l'espèce, ont survolé Eilat et ont atterri dans le parc d'observation d'oiseaux et dans les plantations de palmiers dans le sud d'Arava.

Le PDG du Centre d'observation des oiseaux d'Eilat, Noam Weiss a déclaré: «Cette semaine, Eilat a vécu l'une des plus belles semaines d'observation des oiseaux, du jamais vu. En moins de 36 heures, 40 000 éperviers du Levant ont survolé la ville.

"Vendredi, aux petites heures du matin, les éperviers du Levant ont commencé à arriver en groupes, par milliers, à basse altitude. Au fur et à mesure que la journée devenait plus chaude, ils ont volé plus haut dans le ciel, jusqu'à ce qu'ils ressemblent à des insectes. A ce moment, seuls les observateurs d'oiseaux expérimentés pouvaient les distinguer".

Epervier du Levant

Epervier du Levant

"Le soir approchant, ils ont atterri dans le parc d'observation d'oiseaux d'Eilat et dans la plantation de palmiers de l'Arava. À mesure que les groupes composés de milliers d'oiseaux arrivaient, le bruit a enflé dans la plantation habituellement silencieuse, jusqu'à parvenir à un véritable tumulte".

Selon la Société pour la protection de la nature en Israël (SPNI), on sait peu de choses sur les éperviers du Levant en raison des régions qu'ils peuplent et du fait qu'ils nichent dans les forêts des Balkans.

La plupart des scientifiques de la nature croient que le nombre d'espèces diminue en raison des chasseurs, de la concurrence avec les oiseaux du nord et des dommages causés à leurs habitats naturels.

La plupart des informations actuellement détenues sur les éperviers du Levant sont tirées de leurs modèles de migration. Le SPNI d'Israël a dénombré environ 60 000 éperviers du Levant survolant Israël, qui sont censés représenter la population mondiale entière de l'espèce.

On s'attend à ce que des éperviers du Levant survolent Israël dans la semaine à venir.

Source: Arutz 7