Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Randi Zuckerberg encourage le monde à se déconnecter de la technologie pendant Chabat

Randi Zuckerberg encourage le monde à se déconnecter de la technologie pendant Chabat

Randi Zuckerberg, entrepreneur, animatrice de radio et sœur du co-fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, a donné une conférence pour le Forum One to One à New York, et encouragé le public à se déconnecter des appareils électroniques le jour de Chabat.

Zuckerberg, qui est actuellement suivie par plus de 1.750.000 personnes sur Facebook, a travaillé pour le géant des médias sociaux jusqu'en 2011 avant de fonder Zuckerberg Media, une société de médias sociaux. Même si elle travaille dans les médias numériques, elle préconise toujours de prendre une pause régulière et de se « déconnecter ».

Sur le forum, une discussion-relais non-stop avec quelques 75 leaders de l’innovation du monde entier incluant l'ancien maire de New York, David Dinkins, le lauréat du prix Israël Prof. Mordechai Shani, le sénateur américain Joseph Lieberman, et la cinéaste Abigail Disney.

Randi Z 2

 

Zuckerberg est intervenue en ces mots, expliquant l’importance pour elle de prendre du recul avec cette connexion perpétuelle : « C’est fondamental pour moi. Aucun entrepreneur, aucun PDG ne conçoit les grandes idées qui changent le monde en étant constamment connecté. Vous ne pouvez tenir le coup qu’en vous donnant du temps et de l’espace pour rester créatifs ».

S’exprimant à l'extérieur du lieu du forum, la Bibliothèque publique de New York, Zuckerberg a donné une interview à Rabbi Avraham Berkowitz qui a été diffusée sur Facebook en direct: "Je parle de beaucoup se déconnecter, et les gens sont très étonnés, 'Wow, c'est un nouveau concept –c’est très excitant, et je réponds, «Eh bien, ce n'est en fait pas si nouveau. C'est comme le concept séculaire du Chabat, se déconnecter et prendre le temps."

Son iPhone en main, elle poursuit : « Ces dispositifs sont étonnants, c’est grâce à eux que nous sommes actuellement en direct avec vous, ce sont eux qui me permettent d’être une maman qui travaille et voyage (elle a deux fils NDT).

Mais nous avons besoin de temps et d’espace pour nous concentrer sur les gens que nous aimons. Il vaut mieux passer le Chabat avec notre famille plutôt qu'avec notre téléphone».

Source : Ynet

Le comte catholique français qui a sauvé une famille juive des griffes des nazis

Le comte catholique français qui a sauvé une famille juive des griffes des nazis

Dans son château situé dans la France rurale, le comte Henri de Menthon a discrètement et humblement sauvé des enfants juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Alors qu’elle n’était âgée que de huit ans, Claire Farhi, jeune habitante juive de Paris, a été séparée de ses parents et de quatre de ses frères et sœurs.

En 1943, en pleine Seconde Guerre mondiale, elle été séparée du reste de sa famille, par les employés du Secours national qui ont essayé de la mettre sous la tutelle d'une famille de l'est de la France.

Claire était désespérée à l’idée de ne plus voir ses deux frères. Mais le plus douloureux était de savoir qu'elle ne serait pas en mesure de tenir la promesse qu'elle avait faite à son père la dernière fois qu'elle l'avait vu, avant que la famille ne se sépare à Paris pendant les bombardements.

"Le bus est arrivé [pour nous emmener à la campagne] et mes deux frères sont montés. Tout d'un coup mon père m'a arrêtée.  Il [s’est agenouillé], m'a embrassée et m’a dit: « Promets-moi deux choses: n’oubliez jamais que vous êtes Juifs et restez toujours ensemble ".

Le voyage a été long, Claire s’est mise à pleurer de désespoir, certaine que la séparation allait devenir inévitable. Arrivés à Saint Loup les Gray, le maire, le comte Henri de Menthon, alerté par le bruit est monté dans le bus, découvrant les trois orphelins.

« Je n’ai jamais oublié cette scène », se souvient Claire, qui s’appelle aujourd’hui Dina Godschalk. « Il a fait un geste de la main et a dit : Je vais prendre tous les trois ».

Le chateau du comte de Menthon

Le château du comte de Menthon

A Saint Loup les Gray, Claire et ses frères sont allés à l'école, à l'église et se sont complètement mélangés pour se sauver des nazis.

Le comte De Menthon, âgé de 78 ans, descendait d'une longue tradition catholique et était un héros de la Première Guerre mondiale décoré de la Légion d'Honneur et la Croix de Guerre. Il n'a jamais réfléchi à deux fois à propos de l'acte héroïque qu'il effectuait – ce qui était extraordinaire sachant que le personnel du château et tout le monde au village savait que les trois enfants étaient juifs.

Olivier De Menthon a déclaré en 2012 au cours de la cérémonie de nomination de son grand-père comme Juste parmi les nations, que ce dernier, mort en 1952, n'avait dit à personne qu’il avait sauvé des enfants juifs.

« Mon grand-père était très discret et nous ne savions rien de cette histoire avant que Dina ne nous contacte il y a deux ans, a-t-il ajouté.

De Menthon ne fut pas le seul dans sa famille à avoir cru en une justice pour tous. Son fils, François de Menthon, qui a combattu dans la résistance aux côtés de Charles de Gaulle, est devenu Ministre de la Justice dans le premier gouvernement de l’après-guerre et était le chef procureur français au procès de Nuremberg.

Le 5 Septembre 2012, Yad Vashem a honoré le comte Henri de Menthon comme Juste parmi les Nations.

Source : Jpost

L’enfant israélo-belge enlevé sera finalement confié à la garde de son père

L’enfant israélo-belge enlevé sera finalement confié à la garde de son père

Une femme israélienne accusée d'avoir enlevé son fils alors qu'il séjournait avec son père non-juif en Belgique en 2006 a été contrainte de le restituer en échange de l'immunité pour ses complices.

Suite à l'accord entre Ronit Bitton et la police israélienne, son fils, Solal Georis âgé de 17 ans, a revu son père le mois dernier après huit années au cours desquelles il avait été caché au sein du milieu orthodoxe en Israël, a rapporté vendredi le journal belge juif Regards.

Les tribunaux belge et israélien ont accordé la garde exclusive au père, Vincent Georis, après que celui-ci a déposé un rapport de personne disparue et accusé Ronit Bitton d’enlèvement.

Ronit Bitton

Ronit Bitton

Comme nous le disions dans notre précédent article, la mère a durant toutes ces années affirmé qu’elle ne savait pas où se trouvait son fils. Elle a été alors condamnée à 5 ans de prison pour enlèvement. Au cours de son interrogatoire, elle a affirmé que son ex-mari Vincent Georis l’abusait psychologiquement et l'intimidait. Elle a également affirmé qu'il était derrière l'enlèvement de l'enfant, l'accusant de l’avoir kidnappé pour détourner l'attention de ses propres actions.

Vincent Georis a fait d'innombrables voyages en Israël au cours des huit dernières années et a embauché un détective local. Il a également lancé un appel en hébreu, en français et en yiddish demandant aux personnes possédant des informations concernant Solal de se manifester.

En fin de compte, la police israélienne a promis de ne pas attaquer les complices présumés de Ronit Bitton si elle consentait à permettre à l'enfant de rester en contact avec son père.

Suite à cet accord, Solal s’est rendu dans un poste de police de Jérusalem où des tests d'ADN ont prouvé son identité. Père et fils doivent se retrouver dans les prochains jours, ils s’étaient vus pour la dernière fois dans un bureau de l’enfance à Beer Sheva. Solal était coiffé d’une kippa et portait un costume comme il est de mise au sein du monde orthodoxe.

Source : Arutz 7

Gaza : un homme accusé d’avoir fourni des équipements de plongée au Hamas

Gaza : un homme accusé d’avoir fourni des équipements de plongée au Hamas

Un résident de Gaza  est accusé d'avoir vendu du matériel de plongée et autre matériel sportif à une unité d’élite de la branche armée du Hamas. Une partie a été évacuée par les tunnels.

Le procureur du district Sud a déposé plainte auprès du tribunal contre un commerçant de Gaza  pour contrebande de matériel de plongée. Il est également accusé d’avoir vendu de grandes quantités de vêtements et de matériel sportif  à la branche armée du Hamas.

L’acte d’accusation porte sur sept points, parmi eux : infractions à la sécurité, contact avec un agent étranger, service à une association illégale, fraude avec circonstances aggravantes etc.

Un tunnel de Gaza

Un tunnel de Gaza

L’accusé, Abd al-Rahman Ben Nabil Sakalla 41 ans, de Gaza, commerçant en matériel sportif, possède deux magasins de détail ainsi qu’un atelier de couture dans la bande de Gaza.

En plus du matériel sportif, il aurait fourni de la nourriture aux activistes de la branche armée du Hamas.

Entre 2008 et 2012, l’accusé aurait fait passer d’Egypte vers Gaza, par les tunnels, des centaines de jeux de palmes et de lunettes de plongée à la brigade navale de la police.  

En 2014, un chargement appartenant à l’accusé est arrivé au port d’Ashdod. Deux jours plus tard, il a été transféré par le point de passage « Kerem Shalom » en direction de Gaza. Lorsqu'ils ont découvert ce qu'il contenait, les douaniers ont bloqué le chargement. Malgré l'interdiction, l’accusé a tout de même réussi à en faire passer une partie.

Source : Israel HaYom

Israël : une solution aux travaux ferroviaires le chabat – embaucher des non-Juifs

Israël : une solution aux travaux ferroviaires du chabat – embaucher des non-Juifs

Le rabbin Haim Amselem, membre du parti « Habait Hayehoudi », attaque le comportement des députés orthodoxes au sujet des travaux ferroviaires le Chabat.

« En définitive, tout celui qui qui décrie l’honneur du Chabat a entraîné une profanation de masse de ce saint jour », a déclaré le rabbin.

Selon lui, "Notre travail en tant que rabbins et de se soucier de l’honneur du Chabat et de le préserver. Cependant, en cas de nécessité, il faut trouver des moyens halakhiques (conformes à la loi juive) qui permettront un fonctionnement normal de la société sans transgresser la loi. Notre objectif est de parvenir à un consensus, le plus large possible, sur la valeur du Chabat, son application, son image et son honneur public".

les travaux ferroviaires

les travaux ferroviaires

Rabbi Amsalem fait valoir que la solution au problème n’est absolument pas compliquée. « Nous devons nous comporter selon la loi juive qui permet de faire effectuer tous les travaux impliquant une profanation du Chabat par les personnes que l’on appelle en hébreu « goy chel Chabat » - des non Juifs. En effet, la population israélienne compte 20% de non Juifs. C’est ainsi que l’on avait l'habitude de se comporter dans les siècles passés, tout le monde était familier des « shabess goy » (autre nom en yiddish désignant les non Juifs « employés » par des Juifs le Chabat pour effectuer certains de leurs travaux interdits) ».

« Ces personnes recevront un salaire majoré et aucun Juif ne sera sollicité pour travailler ce jour-là. En raison du fait que tout le monde est pour un état démocratique et moderne, c’est la bonne solution ».

En substance, le rabbin Amselem a avancé : « Au sein de l’Etat Juif, il est permis d’employer ceux qui ont le droit de travailler le Chabat. Ainsi, les besoins de l’Etat moderne seront remplis et les exigences de la Torah au sujet du Chabat seront respectées ».

Source : Arutz 7

Selon les chercheurs israéliens, le déclenchement médicalisé de l’accouchement serait sans danger

Selon les chercheurs israéliens, le déclenchement médicalisé de l’accouchement serait sans danger.

Les chercheurs du TAU (université de Tel Aviv) ont découvert qu’un accouchement naturel et un déclenchement impliquant la rupture des membranes par le personnel médical partageaient des résultats néonataux similaires, en contradiction avec la sagesse commune.

Le déclenchement de l’accouchement, utilisation de prostaglandines et rupture artificielle de la poche des eaux, a toujours eu mauvaise réputation. Selon le directeur du groupe de recherche, le Dr Liran Hierch, qui a mené l’étude avec le Dr Eran Ashwal : "Les futures mères ont dans l’idée qu’il n’y a rien de mieux que le naturel. Cependant le déclenchement n’est pas plus dangereux pour la mère et l’enfant que la main de mère nature elle-même".

La plupart des futures mères sont averties au sujet du déclenchement artificiel. En effet ce dernier peut provoquer un faible rythme cardiaque fœtal, un risque accru d'infection pour la mère et le bébé et une rupture utérine ou des saignements excessifs après l'accouchement.

femme enceinte

"Nous avons trouvé que le déclenchement laissait les mères et les nourrissons en bonne santé, avec des facteurs de risque semblables à ceux des accouchements spontanés», a déclaré le Dr Hiersch.

Lors d’une étude menée sur deux groupes de femmes, les unes ayant été provoquées, les autres ayant accouché naturellement, aucune différence significative n'a été observée en ce qui concerne l'âge maternel, la parité et les complications obstétricales.

Le déclenchement artificiel est une solution pour toutes les femmes enceintes qui ont dépassé de deux semaines leur date prévue d’accouchement, qui souffrent d'hypertension artérielle ou de diabète, qui ont une infection utérine ou qui n’ont aucune contraction en dépit de la rupture de leur poche des eaux.

Ces femmes sont souvent hospitalisées pendant 24 heures. Mais, ce laps de temps écoulé, la plupart des professionnels de la santé vont induire le travail artificiellement pour réduire les risques ultérieurs pour la mère et de l'enfant.

« Les futures mères craignent la détresse fœtale, l'infection, des ennuis avec le cordon ombilical, mais nous n’avons trouvé aucune base à leurs inquiétudes. Ces mères devraient être assurées que le travail déclenché ne présente aucun risque accru pour la santé de leurs bébés et la leur. Cette étude nous donne à nous, professionnels de la santé, l'assurance dont nous avons besoin pour continuer à faire ce que nous faisons. Nous espérons que cela rassurera également nos patientes, ce qui est tout aussi important», a conclu le Dr Hiersch.

Source : aftau.org

Un groupe klezmer, hip hop et funk enflamme l’Ashkenaz Festival à Toronto

Un groupe klezmer, hip hop et funk enflamme l’ Ashkenaz Festival à Toronto

L’ « Ashkenaz Festival », une célébration bisannuelle du yiddish et de la culture juive,  est l'un des plus grands événements de son genre dans le monde. Le festival de cette année se tient du 30 Août au 5 Septembre au Centre Harbourfront à Toronto, Canada.

Le festival apporte une gamme complète de musique traditionnelle et klezmer, de la danse, du théâtre yiddish et des arts visuels qui proviennent de partout dans le monde.

Le klezmer est une tradition musicale des Juifs ashkénazes (d’Europe centrale et de l’Est). Il s’est développé à partir du xve siècle et ses origines – dépourvues de sources documentaires d’époque mais vraisemblables — seraient les musiques du Moyen-Orient, ainsi que les musiques d’Europe centrale et d’Europe de l'Est (Slaves et Tziganes).

Abraham Inc.

Abraham Inc.

Le mot klezmer vient de l'association des mots hébreux klej et zemer, « instrument de musique », objets liturgiques utilisés dans le Temple de Jérusalem. Le sens a glissé vers la musique jouée et les interprètes sont appelés les klezmorim.

En raison de ses origines, la langue de prédilection de la chanson klezmer est le yiddish, mais les langues locales étaient aussi utilisées.

En vedette du festival de cette année, la performance du groupe Abraham Inc, groupe klezmer-funk composé de neuf personnalités, dont le célèbre trio formé par le clarinettiste David Krakauer, l’artiste du hip-hop yiddish canadien Socalled et la légende du funk, le tromboniste Fred Wesley, aujourd’hui âgé de 73 ans et natif de l’Alabama. Durant sa remarquée et remarquable carrière, ce dernier a travaillé avec Tina Turner, George Clinton et James Brown.

Le groupe a abattu les frontières musicales et raciales pour créer la fusion la plus sophistiquée et explosive de la musique juive hardcore funk et hip hop jamais produite.

Abraham Inc. s’est produit à l’Ashkenaz Festival en 2008. A ce jour, ses performances avaient été remarquées en des lieux tels que le Carnegie Hall (Midtown Manhattan à New York), le festival des Transmusicales de Rennes (France)  et à l’historique Apollo Theater de Harlem où le groupe a atteint un public multi-racial enthousiaste et reçu des critiques élogieuses.

Source : cijnews et wikipedia

Israël se classe à la 9ème place des régimes alimentaires les plus sains du monde

Israël se classe à la 9ème place des régimes alimentaires les plus sains du monde

« Un régime méditerranéen est plus efficace que les statines pour abaisser les risques de mort précoce de maladie cardiaque pour des millions de personnes », a déclaré l’un des plus grands experts du cœur du monde.

Une conférence mondiale des maladies du cœur à Rome a conclu qu’il fallait tout d’abord recommander aux patients un régime alimentaire comprenant beaucoup de légumes, de fruits, d’huile d'olive, de légumineuses, de graines entières et de noix - avant de prescrire des statines ( médicaments pour baisser la cholestérolémie de personnes qui risquent une maladie cardiovasculaire à cause de leur hypercholestérolémie.).

Dans le cadre de l'étude, les chercheurs ont examiné 1.200 Italiens ayant un historique de maladie cardiaque de plus de sept ans. Ils ont constaté que ceux qui avaient adopté un régime méditerranéen avaient un 37% de chances en moins de mourir au cours de la période d'étude.

Les statines sont populaires dans le monde entier et plusieurs études ont montré qu'elles pouvaient réduire le taux de cholestérol, et ainsi le risque de problèmes cardiaques majeurs. Selon les U.S. Centers for Disease Control and Prevention, environ 28% des Américains de plus de 40 ans prenaient une variété de statine lors de l'enquête en 2011 et 2012.

Vegetables-Health-News-Israel

Les experts ont salué les nouvelles découvertes, les qualifiant d’ «extraordinaires», ce qui montre que le régime est «plus puissant que tout médicament". Une consommation élevée de légumes a un grand impact sur la survie, suivie par l'ingestion de poissons gras, de fruits et la consommation de graisses mono-insaturées comme celles que l’on trouve dans l'huile d'olive.

"Cette étude suggère que même si vous prenez déjà des médicaments, un régime méditerranéen vous donnera un avantage supplémentaire», a déclaré le professeur Jeremy Pearson, directeur médical adjoint de la British Heart Foundation. «Le maintien d'un mode de vie sain, même après une crise cardiaque ou un AVC, est vraiment important et continue de vous être bénéfique ».

Israël : terre des amateurs de légumes

Israël se trouve dans le croissant méditerranéen, région louée pour son alimentation riche en légumes, en poisson et en graisses insaturées. Dans une étude examinant les habitudes alimentaires des habitants de 187 pays publiée l'an dernier, les Israéliens ont été classés comme possédant le neuvième régime alimentaire plus sain au monde.

Source : Nocamels.com

Juifs, chrétiens et musulmans côte à côte dans les équipes d'intervention d'urgence israéliennes

«Nous sommes comme des frères. "

Beaucoup de gens sont surpris d'apprendre que des citoyens arabes font du bénévolat et travaillent pour les organisations d'intervention d'urgence israéliennes Magen David Adom (MDA), ZAKA et United Hatzalah.

Pour ce personnel d'urgence, il est naturel que les représentants de tous les groupes de la population isrélienne coopèrent pour sauver des vies.

«Je suis là pour traiter les personnes qui sont blessées, qu’elles soient juives ou arabes n'a pas d'importance," a déclaré Khaled Rishek, bénévole pour United Hatzalah. «Cela me donne un sentiment de satisfaction."

Rishek fait partie des 300 bénévoles musulmans, druzes et chrétiens d’United Hatzalah. Avec les paramédics et les médecins, ils forment un total de 3.000 personnes qui courent au devant des urgences dans leurs propres quartiers.

Après 10 ans pour Hatzalah, Rishek est ami avec un grand nombre de volontaires juifs de Jérusalem. Il habite dans une rue où les Arabes vivent d'un côté et les Juifs de l'autre, le long de l'ancienne frontière entre la Jordanie et Israël. Il est employé de longue date par la Jérusalem International YMCA, "un lieu qui est un fief de la coexistence."

"Nous sommes comme des frères. "

"Nous sommes comme des frères. "

"Khaled est l'un de nos bénévoles les plus actifs», explique le fondateur d’United Hatzalah Eli Beer, qui a partagé un prix de la paix de 10.000 $ avec son coordinateur arabe, Murad Alyan, en 2013.

«Nos bénévoles [arabes] sont chargés de sauver les vies de leurs voisins qui ont des crises cardiaques et des accidents de voiture," explique Beer. "Ils se sentent à l'aise dans ce qu'ils font et ils se sentent privilégiés. Lorsque vous portez notre veste, vous êtes un héros ».

Au cours de la série d'attentats terroristes de l'automne dernier, une équipe MDA composée d’Yisrael Arbus et Haggai Bar-Tov, orthodoxes, et de Fadi Dikdik, arabe de Shuafat, un quartier arabe de Jérusalem, a déclaré à un journaliste de Yedioth Ahronoth: «Nous sommes comme des frères. " 

Dikdik est responsable de toute la région de Jérusalem-Est pour le Magen David Adom. Il parle l'arabe, l'hébreu, l'anglais, le yiddish et le russe. Il travaille avec le MDA depuis 12 ans et recrute des adolescents de Shuafat pour leur donner des cours de premiers secours.

ZAKA, qui récupère les restes corporels suite à des accidents et à des crimes violents et monte des missions de recherche et de sauvetage en Israël et dans le monde, recherche des bédouins, musulmans et druzes volontaires pour servir leurs propres communautés.

En Avril dernier, ZAKA a organisé trois jours de formation de préparation aux catastrophes dans la région de la mer Morte pour les volontaires israéliens et palestiniens sous les auspices du Ministère de la coopération régionale, en partenariat avec l'organisation bénévole palestinienne Green Land Society Société (pour le développement de la santé GLSHD).

"Les catastrophes naturelles ne font pas de différences entre les peuples, elles touchent tout le monde », a déclaré le directeur de GLSHD, le Dr Akram Amro. "Par conséquent, nous aussi, en tant que résidents de cette région, devons nous unir afin d'être en mesure de nous aider les uns les autres, sans distinction de religion ou de nationalité."

Source : Israel21c

Fraude : des pots de vin pour obtenir un rendez vous dans un hôpital israélien

Fraude : des pots de vin pour obtenir un rendez vous dans un hôpital israélien

Des enveloppes bourrées de billets pour faire avancer les listes d’attente : La police a arrêté hier deux jeunes hommes âgés d’une vingtaine d’années soupçonnés d’avoir accepté des pots de vin en échange de rendez vous rapides ou de procédures médicales privées accélérées.

Le duo, résidant à Jérusalem et à Beitar Illit, est accusé de fraude et de corruption pour avoir illégalement accepté de l’argent des familles de patients de l’hôpital Hadassa Ein Karem à Jérusalem.

C'est l'agent de sécurité de l'hôpital qui a déposé une plainte à la police au sujet des activités des deux jeunes hommes. Une enquête de police a été ouverte. Il s’avère qu’ils auraient fait pression contre des membres du personnel de l’hôpital dans le but d’accélérer des procédures médicales privées ou d'avancer des rendez vous en échange de sommes d’argent qui atterrissaient dans leurs poches.

L'hôpital Hadassa Ein Karem

L'hôpital Hadassa Ein Karem

L’un des deux hommes était chargé d’approché les responsables de l’hôpital tandis que l’autre récupérait les paiements en espèce. L'enquête policière a révélé qu’ils ont mené leur trafic pendant plusieurs mois et que l'ampleur de la fraude atteignait des milliers de shekels. La police a déclaré qu’elle allait également vérifier l’implication du personnel médical dans cette affaire.

Le duo de malfaiteur a été placé en garde à vue. L’un d'entre eux a d’ores et déjà été libéré sous conditions restrictives. La police a fait appel au public, demandant à toute personne qui aurait été victime de cette fraude de porter plainte.

« C’est une enquête complexe, les suspects ont profité de l'agitation et de la situation fragile des patients et de leurs familles », a déclaré la police.

Source : makotv