Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Jérusalem: la marche des salopes contre le viol et la misogynie

Israël: des centaines de participants à la SlutWalk de Jérusalem

Des centaines de militants féministes israéliens se sont rendus dans la capitale vendredi pour participer à la SlutWalk annuelle tenue à Jérusalem pour la sixième année consécutive en signe de protestation contre la culture du viol et la misogynie.

Les manifestants ont dénoncé une notion commune dans la société selon laquelle les femmes sont responsables des agressions sexuelles ou du harcèlement qu'elles subissent en raison de leur comportement provocateur et / ou des vêtements sexuellement attrayants qu'elles choisissent de porter.

Les participants se sont rassemblées sur la place Davidka, non loin du marché de Machane Yehuda de Jérusalem, et de là, ils ont marché jusqu'à la rue Heleni HaMalka, où se tenait un rassemblement.

Comme c'est la tradition commune dans les SlutWalks (littéralement « marche des salopes ») à travers le monde, la plupart des manifestantes étaient vêtues de tenues très légères pour contester la prétention que les femmes qui portent de tels vêtements demandent aux attaquants potentiels de les harceler.

Les militantes transportaient des pancartes qui affichaient des slogans forts contre le viol et les agressions sexuelles. La majorité des messages avaient été rédigés en caractères gras en anglais et en hébreu, et annonçaient: "Non, cela veut dire non", "Ne nous dites pas comment nous habiller, dites plutôt aux hommes de ne pas violer", "Mon corps n’appartient qu’à moi "etc…

Manifestantes lors de la SlutWalk de Tel Aviv le mois dernier

Manifestantes lors de la SlutWalk de Tel Aviv le mois dernier

Les manifestantes ont expliqué que leur intention était de demander aux organisations et aux institutions publiques de prendre en charge les taux élevés de viols en Israël et d'agir immédiatement pour allouer des ressources au soutien des femmes ayant subi une agression sexuelle, pour renforcer la législation et pour augmenter les peines auxquelles les délinquants sexuels doivent faire face.

Elles ont ajouté voulior protester contre la position de pardon que le système de justice et la police ont envers les délinquants sexuels, ce qui, à leur avis, laisse les femmes non protégées dans le pays.

Les organisateurs du rassemblement ont déclaré aux médias israéliens que «les femmes ne sont jamais coupables de l'agression sexuelle qu'elles subissent, et les blâmer n'est qu'une excuse sociale pour leur faire porter la responsabilité».

Certains participants ont souligné que la SlutWalk de Jérusalem était particulièrement importante en raison du grand nombre d'agressions sexuelles et de cas de viol signalés dans la capitale.

Ils ont déclaré qu'en dépit d'une manifestation semblable tenue il y a plusieurs semaines à Tel-Aviv, il était important de renforcer le message selon lequel la culture du viol n'est pas tolérée dans tout Israël et pas seulement à Tel-Aviv, que beaucoup considèrent comme un pôle laïc du libéralisme et de l'acceptation.

Le mouvement mondial SlutWalk a commencé en 2011 après qu'un policier de Toronto a suggéré que les femmes pourraient éviter les agressions sexuelles si elles ne s'habillaient pas comme des «salopes».

Source : Jpost

Israël: Netanyahu à la conquête de l'Afrique de l'Ouest

Israël: Netanyahu à la conquête de l'Afrique de l'Ouest

Netanyahu a quitté Israël hier soir (samedi) pour une visite d'une journée au Libéria, où il s'adressera aux dirigeants de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'un des huit groupes régionaux du continent, signe fort du développement rapide des liens en entre Israël et l'Afrique subsaharienne.

Le ministère marocain des Affaires étrangères a annoncé ce matin que  roi Mohammed VI avait annulé sa participation prévue au sommet de 15 dirigeants africains au Libéria en raison de la présence du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Les responsables diplomatiques israéliens ont toutefois déclaré que le roi utilisait la présence de Netanyahou au sommet comme une excuse pour ne pas y assister.

Ils ont expliqué que la vraie raison avait trait à l'opposition de la CEDEAO à l'adhésion du Maroc au groupe, en raison de la politique du roi dans le Sahara occidental.

"C'est la première fois que le chef d'un pays situé hors d'Afrique est invité pour s'exprimer. J’apprécie vraiment cela. Israël est de retour en Afrique et avec beaucoup de faste ", a déclaré M. Netanyahou. "Le respect avec lequel ils nous traitent est une marque d'honneur pour l'Etat d'Israël", a-t-il déclaré.

Une partie importante de l'objectif de Netanyahou dans le fait de courtiser l'Afrique est de l'influencer pour soutenir l'Etat juif à l'ONU et dans les organisations internationales.

Les Roi Mohammed, devait initialement participer à la tentative de son pays de rejoindre l'organisation, ouvrant ainsi la possibilité d'une rencontre entre les deux leaders. Israël et le Maroc n'ont pas de liens diplomatiques.

Le roi du Maroc a annulé sa participation au sommet en raison de la présence de Netahnayu

Le roi du Maroc a annulé sa participation au sommet en raison de la présence de Netahnayu

Le ministère marocain des Affaires étrangères, cependant, a publié une déclaration le jeudi soir en disant que le roi n'assisterait pas à la conférence. Après avoir noté que Netanyahou avait été invité, il a déclaré : «le roi souhaite que sa première participation au sommet de la CEDEAO ne se déroule pas dans un contexte de tension et de controverse. Il veut éviter toute confusion».

Le fait que les chefs de la CEDEAO aient invité Netanyahu, sachant que cela entraînerait probablement des retombées négatives, indique l'importance que de nombreux États africains attribuent aux liens avec Israël.

Netanyahou devrait également tenir des réunions bilatérales en marge de la conférence avec les présidents du Libéria, du Togo et de la Côte d'Ivoire.

Deux pays de l'organisation – le Niger et le Mali - n'ont pas de relations diplomatiques avec Israël. Les autres 13 pays qui composent la CEDEAO sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Nigéria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

Netanyahou est accompagné par le ministre national de l'Infrastructure, de l'Energie et de l'Eau, Yuval Steinitz, le ministre de l'Agriculture Uri Ariel, la ministre adjointe des Affaires étrangères Tzipi Hotovely et le député du Likud Avraham Neguise, président du Comité Israël-Afrique de la Knesset.

Il s'agit du deuxième voyage de Netanyahou en Afrique en l’espace d’un an, après une période de 29 ans durant laquelle aucun Premier ministre n'avait visité le continent. Il devrait également assister à un sommet au Togo en octobre, qui devrait attirer des dirigeants de 25 pays venus de toute l'Afrique.

Lors du sommet au Libéria, Netanyahou devrait signer un accord de coopération et deux protocoles d'entente qui régiront la coopération accrue entre Israël et la CEDEAO dans un large éventail de domaines, de la cybersécurité à l'agriculture en passant par à la gestion des déchets. L'un de ces MoU (mémorandum d’entente) traite de la promotion des investissements, de la technologie et de la coopération.

Un accord doit être signé pour un investissement dans un domaine solaire de 20 millions de dollars au Libéria et un engagement d'un milliard de dollars au cours des quatre prochaines années par le développeur solaire israélien Energiya Global Capital pour faire progresser les projets d'énergie verte dans ces pays.

Le chef de la direction d’Energiya Global, Yosef Abramowitz, a déclaré que sa société et ses partenaires internationaux financeraient et construiraient un domaine solaire à l'échelle commerciale à l'aéroport international Roberts en dehors de Monrovia qui fournira 25% de la capacité de production du Libéria.

"Nous sommes prêts à financer et construire les premiers projets solaires nationaux de démonstration dans tous les pays affiliés à la CEDEAO afin de promouvoir la stabilité politique et le développement social et économique, ainsi que de faire progresser le transfert des connaissances", a-t-il déclaré.

Energiya Global et ses sociétés associées ont développé le premier champ solaire à l'échelle commerciale en Afrique subsaharienne, au Rwanda, qui fournit 6% de la puissance du pays, et le groupe a mis l'accent sur une centrale électrique similaire au Burundi, qui fournira 15% de l’électricité du pays d'ici la fin de l'année.

Source : Jpost

Crise du logement : 10 millions d'habitants en Israël en 2024

Crise du logement : 10 millions d'habitants en Israël en 2024

Avec une population sur le point de passer la barre de 10 millions fin 2024, selon les nouveaux chiffres publiés cette semaine, les experts immobiliers disent que si le gouvernement ne met pas en œuvre une série de changements fondamentaux, le pays se dirige vers une grave crise du logement.

La nouvelle recherche du Bureau central des statistiques israélien (CBS), intitulé «Les prévisions de la population d'Israël jusqu'en 2065», conclut qu'en 2065, le nombre d'Israéliens dépassera les 20 millions.

Mais avec les prévisions d'une population croissante combinée à une pénurie de logements, les experts réfléchissent à des solutions pour que les gouvernements puissent combler l'écart afin de répondre aux demandes croissantes.

La planificatrice de la ville, le professeur Rachel Alterman, souligne par exemple que le taux actuel de construction est en déclin et qu’il n’y a pas beaucoup de projets de buildings.

"Les tours ne sont pas la bonne réponse pour les citoyens israéliens", a déclaré Alterman dans une interview. "Il existe de meilleures solutions pour profiter de la terre. Par exemple, la construction de bâtiments plus petits l'un à côté de l'autre permettra une exploitation encore plus intelligente. En plus de la construction, nous devons nous rappeler qu'il est également nécessaire de consacrer des ressources à d'autres utilisations - commerces, éducation et activités récréatives ".

Projet de construction dans une nouvelle ville

Projet de construction dans une nouvelle ville

Bien que les conversations avec d'autres fonctionnaires dans le domaine révèlent des désaccords dans l'approche, ils peignent également une image claire. Afin de répondre aux exigences de fourniture de toits sur les têtes des gens, un changement important est nécessaire dans le caractère des bâtiments et la façon dont nous sommes habitués à en faire usage.

«Les chiffres qui sont présentés par CBS créent la nécessité de la construction d'au moins 500 000 appartements au cours des sept prochaines années et de 1,5 million d'appartements au cours des 20 prochaines années», déclare Chaim Feiglin, chef de la direction d'une société immobilière responsable de la construction et du développement de projets résidentiels, commerciaux, industriels, de bureau et hi-tech.

"Nous parlons de chiffres irréalistes si vous travaillez selon l'échéancier existant". Feiglin a ajouté que le gouvernement devait établir immédiatement trois villes métropolitaines contenant des immeubles de grande hauteur qui répondent de manière satisfaisante à la demande pour les zones résidentielles, commerciales et les logements publics.

"En pratique, il est possible de construire trois villes sur un seul pour cent de l'espace ouvert en Israël. Si ce n’est pas immédiatement mis en œuvre, la crise du logement ne fera qu'empirer", a-t-il averti. "La construction de nouvelles villes métropolitaines ... contribuera à environ un tiers de la demande de logements dans le futur".

Mais contrairement au professeur Alterman, l'architecte Guy Miloslevski affirme que la première étape du changement est de mettre un terme à la construction de logements isolés. "Vous devez arrêter ou au moins limiter significativement la construction de maisons individuelles, y compris dans la périphérie. Là, nous sommes confrontés à un phénomène de disparition de l'espace ouvert ", a déclaré Miloslevski. "En outre, la construction de grande hauteur doit passer au niveau supérieur."

"Il n'est pas nécessaire d'exclure la construction de buildings dans la périphérie. Il faut se rappeler que les coûts de développement dans la périphérie sont élevés et que la construction en hauteur réduit le coût total du projet", a-t-il déclaré.

En décembre dernier, la Knesset a approuvé définitivement le budget de l'État 2017-2018. Le ministère des Finances a déclaré qu’il réduirait le coût de la vie, affronterait une crise du logement et stimulerait la croissance économique et la productivité.

Source : Ynet

Israël: un concours international de photographie sur le thème de Jérusalem

Israël: un concours international de photographie sur le thème de Jérusalem

Le International Photography Challenge, JerusaLENS, mettant en vedette les photos les plus populaires de la capitale sélectionnées par des millions de votes, tiendra dans la ville une exposition des images gagnantes en l'honneur de l'année du jubilé de la Guerre des Six Jours.

Plus de 14 500 photographies provenant de résidents de 84 pays, de n'importe quelle période, et sur n'importe quel sujet, ont été téléchargées et ont bénéficié de 2,4 millions de votes.

Parmi les 400 images leaders, les conservateurs du concours en ont sélectionné 100 qui ont été agrandies et seront présentés à Ammunition Hill (Guivat Hatahmoshet ou la Colline des munitions, le lieu de l'une des batailles les plus féroces de la guerre de six jours) du 6 juin au 6 août.

Après sa présentation à Jérusalem, l'exposition, parrainée par KKLJNF, fera une tournée internationale.

Selon la commissaire Rina Castelnuovo, le Jérusalem Photography Challenge a attiré des photographes de nombreux pays arabes, y compris la Tunisie, l'Algérie, l'Egypte, la Jordanie, le Maroc, l'Irak et d'autres.

"Le vote anonyme et international a créé une « égalité de pouvoir » fascinante et sans précédent», a déclaré Castelnuovo. "Pour la toute première fois, le vote a été réalisé uniquement sur une base esthétique et artistique".

«The Bagel Man» de David Mor

«The Bagel Man» de David Mor

Parmi les sites les plus abondamment photographiés, plus de 30% concernent le Mont du Temple, 50% se rapportent à l'activité religieuse dans la ville (juive, chrétienne et musulmane), tandis que le pont de cordes était la structure moderne la plus photographiée de la capitale.

Le grand prix est allé à David Mor, qui a remporté 5 000 $ dans la catégorie «Challenger Photographer» pour une image intitulée «The Bagel Man», avec un marchand poussant un gros panier de pain dans les étapes abruptes de la vieille ville.

Dalia Rajwan a remporté 2 225 $ dans la catégorie «Guru» pour une image d'un juif ultra orthodoxe qui se promène dans un couloir éclairé par le soleil de la vieille ville au crépuscule.

Le président de KKL-JNF, Danny Atar, a déclaré que l'organisation comprenait ses archives de photos de Jérusalem.

«Nous avons été heureux de partager les archives officielles de la JNF et de permettre au public de profiter de la beauté de la ville, de sa culture et de sa population et de féliciter les photographes gagnants talentueux», a-t-il déclaré.

"Depuis 115 ans, le Fonds national juif travaille pour renforcer Jérusalem, cultiver ses terres et renforcer sa position mondiale".

Source : Jpost

Voici la liste des 12 produits à ramener absolument d'Israël 

Voici la liste des 12 produits à ramener absolument d'Israël 

Si vous aimez la cuisine et les voyages autant que nous, alors vous savez que l'un des meilleurs moments du retour d'un voyage épique réside dans le délicieux butin comestible qui se trouve dans votre valise.

Quand vous vous rendez en Israël, vous avez généralement une liste d'articles qu'il faut ramener pour en profiter toute l'année, en veillant à laisser beaucoup de place dans la valise à l'avance pour ces provisions délicieuses. Beaucoup d'étals et de boutiques de nourriture seront heureux d'emballer vos articles à la perfection ou de glisser vos bouteilles de vin et d'huile d'olive dans des enveloppes à bulles si vous le leur demandez.

  1. Za'atar, Sumac et autres épices

Que vous alliez au marché Carmel (Shuk Hacarmel) à Tel Aviv, au Shuk (marché de Mahane Yehuda) à Jérusalem ou au marché de Talpiot à Haifa, l'abondance d'épices peut être passionnante et écrasante. Il est recommandé d'en acheter de petites quantités, car elles perdent de leur saveur au fil du temps. Jetez votre dévolu sur du za'atar, du paprika fumé, du sumac, de la harissa, de la cardamome, du ras el hanout ou essayez l'un des mélanges personnalisés pour viande, poisson, poulet ou pour salade que vendent de nombreux étals à épices.

  1. Halvah

En errant dans les allées des marchés extérieurs, vous rencontrerez toutes les variétés de halvah que vous pouvez imaginer: avec du chocolat, du café, des pistaches, la liste est longue. Demandez à goûter quelques variétés et rapportez en quelques des tranches à la maison pour offrir en cadeau. Ou pour des péchés mignons tardifs. Ou pour les deux.

  1. Huile d'olive (et vinaigre)

Israël produit une abondance d'huiles d'olive. Vous pouvez certainement attendre de l’acheter à l'aéroport. Mais si vous trouvez l'huile d'olive Olia et son vinaigre balsamique aux figues, assurez-vous d'en acheter deux bouteilles – vous ne serez pas déçus.

  1. Vin

Une des meilleures façons de profiter de la diversité de la terre d'Israël est de voyager vers le nord et de visiter des établissements vinicoles. Si vous ne pouvez pas, assurez-vous d'acheter quelques bouteilles de vin pour en profiter chez vous ou faire des cadeaux. Certains de nos favoris comprennent la gamme de vins du mont Tabor; L'un des vins blancs de Sphera Winery; Et le Pink Floyd de Na'aman (quel chouette nom, n'est-ce pas?). Les vins de Carmel, Yatir, Clot de Gat et Pelter ont tous aussi d'excellentes sélections.

  1. Amba

Si vous prévoyez de profiter d'un sabich en Israël - un sandwich végétarien irakien fait avec des œufs durs, de la pomme de terre et des aubergines - vous ferez probablement connaissance avec l'amba, une sauce à la mangue douce, savoureuse et épicée. L'amba est fabriquée en faisant mariner des mangues avec du vinaigre et des épices, chose qui n'est pas terriblement commune en dehors d'Israël.

  1. Rose Water

L'eau de rose est certainement un produit que vous pouvez trouver dans les marchés spécialisés de votre pays, mais il est beaucoup plus facilement disponible sur les marchés en Israël. Il est courant d'utiliser de l'eau de rose dans la cuisine perse et même dans des douceurs parfumées telles que le malabi ou même le cheesecake.

  1. Marzipan Rugelach

Nous savons que le fameux Marzipan Bakery rugelach est maintenant vendu aux États-Unis. Mais si vous avez la chance de vous rendre à la maison mère à Jérusalem et de prendre un kilo de rugelach tout chauds, c'est une expérience vraiment inégalée.

  1. Bourekas

Les bourekas

Les bourekas

Rien n’égale les bourekas en Israël - des chaussons fourrés d'épinards, de fromage, de pomme de terre ou de champignons. Bien sûr, vous pouvez les faire chez vous ou même les acheter congelés dans n’importe quel pays. Mais ils n’arrivent pas à la cheville des versions fraîches, souvent fabriquées à la main, vendues en Israël. Dirigez-vous vers le marché de Levinsky à Tel-Aviv, où certains des premiers stands de bourekas turcs-juifs ont été ouverts pour la première fois.

  1. Arak

Dans tout le Moyen-Orient, l’arak est une boisson populaire, et Israël ne fait pas exception. La manière la plus courante de le servir est comme cocktail rafraîchissant avec de la limonade à la menthe. En Turquie, l’arak est simplement mélangé à de l'eau. Peu importe comment vous le buvez, n’oubliez pas d’en acheter.

  1. Thé

Outre les épices, la halvah, les bourekas, les olives, les dattes et bien plus encore à découvrir sur les marchés extérieurs d'Israël, il existe également des monticules de tisanes variées à base de plantes. Le thé à l'hibiscus est particulièrement savoureux. Il peut être vendu seul ou en mélange avec des pétales de rose ou de la camomille. Quoi qu'il en soit, il a une teinte rose étonnante lorsqu'il est infusé et il est également incroyablement sain: bourré d’antioxydants et de vitamines, il peut aider à abaisser la tension artérielle et le cholestérol.

  1. Chocolat

Les chocolats de la marque Elite, y compris les barres Mekupelet, Kif Kef (similaire à Kit Kat) et les biscuits au chocolat blanc sont très appréciés. Les Krembos, les chocolats Twist et les Klik sont d'autres favoris israéliens à essayer. Vous pouvez acheter ces friandises dans n’importe quelle épicerie.

  1. Tahina

La dernière, mais certainement pas la moindre: assurez-vous de prendre une tahina de haute qualité! Elles ne sont pas toutes les mêmes. Cherchez-en une où l'huile et le solide ne sont pas séparés dans la bouteille, cela signifie qu'elle est fabriquée à 100% de graines d'humera (provenant de la région d'Humera en l'Ethiopie).

Source : myjewishlearning.com

L’Autorité Palestinienne interdit la vente de houmous israélien

L’Autorité Palestinienne interdit la vente de houmous israélien

Le Département de l'économie de l'Autorité Palestinienne a publié le 31 mai une précision sur l'interdiction de vendre des produits fabriqués par une grande entreprise israélienne.

Selon le ministère, les commerçants de l’Autorité Palestinienne n’ont pas été autorisés à vendre pendant deux ans un certain houmous fabriqué par une grande entreprise israélienne.

L'interdiction, explique aujourd'hui le département, est toujours pertinente car le produit ne répond pas aux «exigences requises».

le houmous, un anti dépresseur naturel

le houmous, un anti dépresseur naturel

Le département a affirmé que sa décision d'interdire la pâte de pois chiches israélienne a été prise après que la compagnie israélienne a retiré des pots de houmous de 1 kilo des étagères des supermarchés parce qu'ils avaient une «odeur et un goût étranges».

Ils ont également déclaré que le produit n'était pas vendu dans les magasins et les marchés arabes et que les organismes de protection des consommateurs avaient déposé une plainte générale dans le cadre d'une bataille contre les «crimes économiques» menés par les arabes qui ont vendu le houmous.

Tout arabe qui verrait le produit sur les étagères d’un magasin a été invité à signaler le vendeur à l’Autorité Palestinienne.

Notons que les bienfaits du houmous en font un plat exceptionnel. En plus d'être riche en vitamines et en antioxydants, c'est un antidépresseur naturel, capable d'améliorer la digestion et de nous aider à contrôler notre appétit.

Dans une enquête menée en 2007 par l’Université de Tel Aviv, en Israël, les découvertes suivantes ont été effectuées :

  • Le houmous est un antidépresseur naturel avec des effets similaires à ceux des médicaments utilisés pour traiter cette maladie.
  • Le houmous offre une sensation de bien-être grâce à sa capacité à favoriser la sécrétion de sérotonine.
    Cela s’explique par la combinaison parfaite entre l’huile d’olive et le paprika qu’il contient. Ces deux ingrédients contiennent un type d’acide aminé qui provoque l’apparition de cette hormone.
  • Le houmous permet d’atteindre l’état de satiété, de se détendre et de trouver plus facilement le sommeil.

A bon entendeur salut et en d'autres termes, ne vous en privez pas, ce serait trop dommage.

Source : Arutz 7- amelioretasante.com

Israël : la police présente 007, la voiture du futur

Israël : la police présente 007, la voiture du futur

007 n'a qu'à bien se tenir: la police israélienne a présenté sa première voiture en impression 3D. Quand la verrons-nous sur les routes israéliennes ?

La police israélienne a récemment conçu 007, une voiture imprimée en 3D que James Bond lui-même serait ravi d’essayer.

Cette voiture de police n’est pas encore opérationnelle mais elle a d’ores et déjà gagné le respect et l’appréciation de la crème des cerveaux technologiques de la communauté de sécurité et de renseignements. Qui sait, avec un volant de Citroen Berlingo, une pompe de direction prise à un hélicoptère de la police et un moteur de scooter, on la verra peut-être un jour sur les routes d'Israël.

Roger Moore aurait été ravi d'essayer 007

Roger Moore aurait été ravi d'essayer 007

La voiture a été révélée à la conférence «Mahnat » - Conférence technique du système de sécurité que la police a organisée cette année. La Division des opérations a construit un modèle de voiture de la taille de la paume d’une main, puis a commencé à assembler une voiture taille réelle. La police a choisi le numéro de voiture de police 007, en partie en hommage à l'acteur Roger Moore, qui est mort lors de la mise en place du projet.

Le Chef de la police, le commissaire général Roni Alshikh, a déclaré: «J'accompagne le projet depuis longtemps et je suis heureux de constater que non seulement la participation de la police à la conférence « Mahnat » s’est intensifiée, mais qu’elle l’a prise sous son aile et l'accueille désormais.

Leah Suied, surintendante, chef de l'innovation dans la police, a déclaré que « la conférence sème des graines desquelles germera une technologie de pointe. »

Les applications d’impression 3D dans le secteur de l’automobile sont de plus en plus nombreuses et s’adaptent désormais à la spécificité et aux contraintes d’un secteur en pleine expansion.

La première voiture impression 3D a été présentée au grand public par la firme américaine Local Motors en 2015.

Local Motors a profité du salon SEMA de Las Vegas pour officialiser son premier modèle dénommé « Swim » ainsi que son prix : $53 000, soit environ 49 000€. Équipé du moteur électrique de la Renault Twizy, elle a nécessité près de 44 heures d’impression, un temps qui a été réduit à moins de 24 heures lors de sa commercialisation en 2016.

Source: IsraelHaYom

Les musulmans du monde entier célèbrent la fête juive de Shavouot

Les musulmans du monde entier célèbrent la fête juive de Shavouot

Dans l'Islam, le Coran ne tient pas tout seul. En réalité, il suit et complète la Torah. De même, la prophétie du prophète Mohammad reconnaît et complète celle de Moïse (et d'autres).

Le mois sacré du Ramadan que les musulmans du monde entier célèbrent marque la révélation du Coran. Mais ce n'est pas tout. La tradition islamique enseigne que, alors que le Coran a été révélé le 24ème jour du mois islamique du Ramadan, la Torah a été révélée aux enfants d'Israël, le sixième jour du même mois. Avec tous ses autres points importants, le Ramadan est le mois de la révélation des livres sacrés.

Nous, Juifs, célébrons la fête de Shavuot marquant le don de la Torah le sixième jour du mois hébreu de Sivan. Lorsque Mohammad a dit à ses disciples que la Torah était donnée le sixième jour, il s'appuyait clairement sur la tradition juive. La question du jour est assez claire, mais qu'en est-il du mois?

L'opinion a été exprimée que l'année où Mohammed a fait sa déclaration, les mois du Ramadan et Sivan se chevauchaient. Bien sûr, c'est éminemment plausible, même si l'alignement entre le Ramadan et le mois de Sivan tend à diminuer.

Le mont Sinaï, où la Torah a été donnée

Le mont Sinaï, où la Torah a été donnée

Le Ramadan est le neuvième mois de l'année islamique, tandis que Sivan est le troisième mois du calendrier hébraïque. Dans le calendrier hébraïque, si l’on compte à partir de Nissan, au printemps – cela fait de Sivan le troisième mois. Mais si l’on compte à partir de Tishri, à l'automne, Sivan est le neuvième mois!

La corrélation entre Ramadan et Sivan n'est pas une coïncidence, elle est fondamentale. Selon ce que nous avons décrit, il s’agit du même mois. Mohammad était complètement fidèle à la tradition juive quand il a déclaré que les enfants d'Israël ont reçu la Torah le sixième jour du Ramadan. Les musulmans et les Juifs commémorent la révélation au cours du même mois, et ils se concentrent sur l'aspect juif de la révélation, le don de la Torah, le même jour, le sixième jour.

Les mois hébraïques et les mois islamiques sont basés sur le cycle lunaire. Alors que les musulmans suivent un calendrier strictement lunaire, le calendrier juif est inter-calculé en fonction du cycle solaire, ce qui signifie que, à certains moments fixes, un mois lunaire supplémentaire est ajouté pour s'assurer que les fêtes respectent les saisons, contrairement au  calendrier musulman. Neuf ou dix fois par siècle solaire, le Ramadan et le mois de Sivan coïncident. Cette année, comme l'année dernière et l'année prochaine, est l'un de ces rares cas où les deux mois s'alignent.

Donc, lorsque nous avons célébré hier le don de la Torah les musulmans s’en sont également souvenus. Dans un certain sens, ils célèbrent notre fête de Shavuot. C'est assez remarquable.

Source : myjewishlearning.com

Nouveaux immigrants: comment survivre à la jungle israélienne?

Nouveaux immigrants: comment survivre à la jungle israélienne?

Comment survivre à la jungle israélienne? Zoom sur les "coachs" qui aident les nouveaux immigrants

Si la vie n'est pas toujours facile pour les Israéliens d'origine, qui luttent contre la bureaucratie du gouvernement israélien, les propriétaires fonciers et même le gérant du kiosque local, imaginez le choc des nouveaux immigrants lorsqu'ils rencontrent les difficultés de tous les jours en Israël.

Mais la vie en Israël n'est pas entièrement faite de problèmes. Elle compte également beaucoup de solutions. Aujourd’hui, « The Coachers », une nouvelle offre émanant d’une startup, aide les nouveaux israéliens dès leur descente d'avion.

Lara Itzhaki et son frère Rafi ont récemment fondé la société Olim Advisors avec un énoncé de mission simple: «Faire l'aliyah n'est pas facile. En tant qu'olim, nous savons cela de source sûre. Nous sommes là pour rendre votre aliyah plus facile ».

La société Itzhaki propose plusieurs forfaits différents, le moins cher coûte 499 $ par personne, tandis que le forfait premium, qui inclut le soutien et l'aide dans presque tous les domaines, coûte 799 $. Un troisième package médical coûte 1 489 $ et comprend une aide pour naviguer dans le système médical israélien.

Quels sont les défis auxquels sont confrontés les nouveaux immigrants, en particulier dans leurs premiers jours en Israël?

"Ce sont surtout les différences culturelles et la barrière de la langue: comment aller à l'épicerie, comment lire une lettre. Les services ici sont différents, la culture est différente. Les Israéliens sont très chaleureux mais très différents des Américains, et vous avez besoin d’apprendre à naviguer. Parfois, les gens arrivent ici sans savoir à quoi ils vont devoir faire face."

Participants à un atelier pour nouveaux immigrants

Participants à un atelier pour nouveaux immigrants

Transformer un désavantage en avantage

Les organisations pour les olims connaissent le genre de difficultés auxquelles sont confrontés les nouveaux immigrants. La plupart des fondateurs et des employés de ces organisations ont eux-mêmes parcouru le long chemin qui mène à l’intégration. Une de ces organisations, Keep Olim, a récemment lancé une «université» pour les nouveaux immigrants, où les cours sont donnés à un prix symbolique. L'un de ces cours est donné par Sharon Aizen.

Aizen explique: "Le cours pour nouveaux immigrants est né après une analyse de leurs problèmes, l’éloignement de la famille, les difficultés auxquelles ils sont confrontés et leurs luttes pour rejoindre le marché du travail. Nous avons  décidé de leur donner les outils pour créer une vie meilleure ici en Israël. Nous voulions les aider à arrêter d'être des victimes et à se prendre en charge, pour voir comment surmonter les difficultés ".

"Il existe un certain nombre d'olim qui ont quitté Israël suite à une mauvaise intégration et des problèmes personnels. En réalité, cela aurait pu être évité. Nous perdons souvent des personnes talentueuses et merveilleuses, et notre objectif est d'empêcher les gens de partir", poursuit-elle.

La vie en Israël n'est pas facile. Peut-être devrions-nous admettre que tout le monde ne peut pas s'adapter à la mentalité israélienne?

"Bien qu'il y ait sans doute des défis, à mon avis, tout le monde peut réussir. Cela dépend beaucoup du désir et de la détermination de la personne. S'il y a une volonté d'apprendre les outils et de les utiliser, je crois que tout est possible", dit-elle de façon optimiste.

Cela prend longtemps pour qu'un changement se produise?

"Certains conseils peuvent être mis en place dès le premier jour. Par exemple, nous avons travaillé avec une participante sur son image professionnelle et sur le fait qu'elle se sentait sous-évaluée en dépit de ses compétences. Le processus que nous avons suivi au cours de l'atelier l'a aidé à reconnaître ses forces et, en même temps, à tourner le désavantage en avantage. La barrière de la langue, par exemple, peut devenir un avantage important sur les lieux de travail qui recherchent des anglophones autochtones pour l'interaction avec d'autres pays et des clients à l'étranger.

"Elle n'est pas la seule. Il y a beaucoup d'olim qui, lorsqu'ils viennent en Israël, s'installent professionnellement et leur confiance en soi s'effondre. L'objectif est de leur donner les outils pour utiliser leur compétences à leur avantage ".

LiAmi Lawrence, fondateur et directeur de Keep Olim, affirme que le cours d'Aizen est né d'une compréhension de l’expérience des nouveaux immigrants en détresse. "Après le sentiment de plénitude qu’apporte l'aliyah, il y a une sorte de « crash », et c'est là que nous entrons en jeu. C'est une piqûre de rappel  pour l'olé : ça y est, vous êtes en Israël, alors qu'allez-vous faire maintenant? Abandonner le rêve ou se battre et réussir? »

Source : Ynet

Israël: un système d'alerte pour les tremblements de terre

Israël: un système d'alerte pour les tremblements de terre

À cette même époque, l'année prochaine, une entreprise canadienne appelée Nanometrics aura installé un nouveau système d'alerte précoce pour les tremblements de terre avec 120 stations de données sismiques situées le long de la vallée de la Mer Morte, de la vallée du Jourdain et de la région du Carmel.

Parmi celles-ci, 55 sont des stations existantes qui doivent être mises à niveau. Les 65 autres stations seront de nouvelles installations, qui incluront toutes des capteurs qui reprendront les informations transmises par la première secousse qui frappe chaque fois qu'un tremblement de terre se produit.

Nanometrics a gagné une offre internationale pour l'installation d'un système d'alerte précoce qui permettra aux Israéliens de savoir qu'un tremblement de terre est sur le point de se produire. Son coût est environ de 35 millions de NIS.

Le système fournira un avertissement de 10 à 30 secondes entre la première secousse et la seconde secousse, massive et destructrice, selon un rapport publié dans le journal Ha'aretz en hébreu.

 Des élèves israéliens participent à un exercice contre les tremblements de terre dans leur école


Des élèves israéliens participent à un exercice contre les tremblements de terre dans leur école

Israël est situé le long de la faille syrio-africaine, une déchirure de la croûte terrestre qui court le long de la frontière séparant Israël et la Jordanie, et fait partie de la vallée du grand rift, qui s’étend du nord de la Syrie au Mozambique. Un système d'alerte précoce permettra aux Israéliens de courir se mettre à l’abri en lieu sûr.

Le tremblement de terre le plus destructeur dans la mémoire récente a eu lieu en 1927. D’une magnitude de 6,2 sur l’échelle de Richter, il avait tué 500 personnes et en avait blessé 700 autres.

Entre janvier 2012 et mai 2015, il y a eu 39 «événements» sismiques, selon un article publié dans le journal American Geophysical Union (Fall Meeting 2015) par deux chercheurs de l'Université de Californie à Berkeley.

En 2016, un tremblement de terre de magnitude 5 s’est produit en mer Rouge, secouant les bâtiments de la péninsule du Sinaï jusqu’à la pointe sud d’Israël. Son épicentre était situé dans la mer Rouge, à 25 kilomètres au nord-est de Dhahab, en Egypte, et 100 kilomètres au sud-ouest d’Eilat, en Israël.

Source : JewishPress – Times of Israel