Claudine Douillet

Claudine Douillet parisienne et juive de naissance de parents profondément sionistes (un père sur l’Altaléna ça laisse des traces).

Fondatrice du premier magazine Juif sur le net, Alliance, en 1997, avant Google !
220 000 lecteurs uniques par mois à son actif.

En 1999 création Alliance-Hosting LLC , une "Web Agency » conceptrice de sites internet pour les entreprises et leur migration sur le net. Formation d’internet pour chefs d’entreprise.

Alliance-Hosting LLC a permis grâce ses moyens techniques la retransmission en directe des 4 radios juives de France 94.8 FM sur le net ,dés 2000, pendant 12 ans.

Experte en communication digitale avec Alliancefr.com, et radiophonique avec "Internet sans prise de tête" sur judaïques FM 94.8 depuis 2000, ma passion est née de la découverte, dés 1996, du plus important moyen de communication avec le monde, internet.

Mon expérience est le résultat de 17 années au service des entreprises désireuses de migrer sur le net et des médias.

Rendre réel ce monde virtuel c’est l’alliance du savoir faire et du faire savoir.

Les articles de Claudine Douillet

Racisme dans la police israélienne : 4 policiers ont été mutés - vidéo-

racisme au sein de la police israélienne

C'est du racisme à l'égard des immigrants éthiopiens au poste de police de Kiryat Malachi, une équipe spéciale a été mise sur pied pour renvoyer immédiatement quatre policiers qui ont participé à l'incident. Certains policiers seront également mutés .Dans le même temps, le commandant du district sud, Yoram Sofer, a décidé d'ouvrir une enquête sur cette  affaire.

Il a été saisi  11 correspondances via What's app entre des officiers de police de la station de Kiryat Malachi, des injures et des déclarations racistes sur les détenus éthiopiens. Entre autre, une mineure éthiopienne qui avait fuguée et a été portée disparue, le policier chargé de l'affaire écrit "Cette gamine est en trop dans ce monde, elle n'est pas nécessaire"

Dans un autre cas, un jeune homme éthiopien a été amené blessé, ensanglanté et menotté au poste de police de la ville.  A son arrivée, Lev, l’enquêteur, a ordonné à un policier qui avait été également blessé, d'appeler la MDA, Magen David Adom afin qu'il se soigne.
Le jeune prévenu éthiopien a également demander à être soigné puisqu'il saignait, le policier l'a insulté en lui demandant de se la fermer.
La sanction a était le licenciement de l’officier et une enquête a été ouverte pour blagues racistes et offensantes sur le compte du jeune homme durant l'interrogatoire.

Sur les photos du jeune homme blessé, l'enquêteur a écrit qu'il "avait l'air incroyable", avec trois émoticônes tristes L'officier a répondu: "Oui, et tellement plus coloré", en ajoutant un émoticône moqueur.
Sur une autre photo l'officier écrit: "wouaa une cicatrice de la police pour la vie", avec un émoticône souriant.

La membre de la Knesset, Pnina Tamano, s'est adressée au ministre de la Sécurité publique, Gilad Arden, pour appeler à évincer les policiers impliqués. "Les amusements sont terminés arrêtez de vous cacher. Vous avez autorité de la loi et vous devez la faire respecter.
Assurez-vous qu'ils soient jugés. Et si vous ne pouvez pas le faire dans ce cas démissionnez immédiatement, pas de mutation pour ces policiers véreux , ce transfert pourrait être considéré comme une récompense"

Un membre de la Knesset, Moshe Ya'alon, a écrit sur son compte Twitter: "Le comportement des policiers de Kiryat Malachi envers un détenu éthiopien est choquant mais pas surprenant. Lorsque les politiciens ignorent les cris racistes comme" la mort des Arabes "ou qu'un soldat devient un héros, parce qu'il tire à bout portant sur un terroriste neutralisé en se justifiant par " parce que Il le mérite " et non pas à cause d'un réel danger on ne peut pas être surpris par les phénomènes de racisme et de violence. "Les policiers impliqués devraient être licenciés - les politiciens doivent être remplacés"

Le ministre des Transports Bezalel Smutrich a tweeté ce matin: "Il est absolument interdit d'accepter cette culture délinquante. Le manque de respect, l'humiliation, l'abus de pouvoir sont tout simplement interdits".
J'aimerais pouvoir penser que c'est un cas isolé et non représentatif. Le problème n'est pas un officier mais une culture d'entreprise pourrie où un tel discours et une telle conduite est une norme acceptée. "

Israël: Tech et Talmud le combo gagnant pour l'emploi des ultra orthodoxes

Avratech tech et talmud le combo gagnant

Tech & Talmud: le combo gagnant pour l'emploi des orthodoxes

Comme la plupart de ses pairs de la communauté pieuse,Shmuel Shotland passe ses matinées à étudier les textes talmudiques mais contrairement à eux, il consacre ses après-midi à l'apprentissage de JavaScript, HTML et CSS.

Pour Shmuel Shotland, 29 ans, le cinquième des neuf enfants nés d'une famille lituanienne ultra-orthodoxe de Beit Shemesh, l'étude à temps plein de la Torah à Kollel a été le prolongement naturel d'années d'apprentissage de la yeshiva.

"Ma femme gagne bien, mais ce n'est jamais assez", a déclaré Shotland. "Face à des problèmes financiers, j'ai décidé de faire quelque chose de différent avec ma vie. Il n'est pas interdit de rapporter de l'argent à la maison."

Shotland est membre de la septième cohorte de 30 hommes ultra-orthodoxes talentueux qui suivent un cours intensif de programmation informatique de 18 mois à Avratech - une organisation combinant étude de la Torah et formation en haute technologie. La plupart des étudiants n'ayant pas reçu une éducation laïque, ils suivent également un cours accéléré d'anglais et de mathématiques.

Comme plus de 120 diplômés avant lui, Shotland se verra alors garantir un contrat de deux ans dans la société de développement de logiciels RavTech à la fin du cours, dans ses bureaux de Bnei Brak ou de Jérusalem.

La «combinaison gagnante», explique-t-il, est la capacité à maintenir un style de vie basé sur la Torah et à obtenir des moyens de subsistance respectables, au-delà de la modeste allocation offerte aux avreichim (universitaires Kollel à plein temps). Le salaire moyen des employés de RavTech après leur entrée sur le marché selon la société, est de 19 000 NIS (5 560 $) par mois - bien plus que le salaire moyen israélien de 11 500 NIS (3 366 $).

L'initiative a été fondée en 2013 par le rabbin David Leybel, qui cherchait à s'assurer que l'étude de la Torah et une source importante de revenus n'étaient pas des concepts incompatibles. En effet, beaucoup de ceux qui s'inscrivent au cours sont motivés par des besoins financiers, et d'autres par un désir de se mettre au défi dans le secteur privé mais dans un environnement ultra-orthodoxe.

Bien que de nombreux programmes de formation en haute technologie aient été mis en place pour les hommes et les femmes ultra-orthodoxes, un manque d'expérience professionnelle constitue souvent un obstacle à la réussite de l'emploi. En garantissant deux ans d'emploi à tous les diplômés en formation, RavTech parvient à combler cet écart.

"L'histoire est d'aider les gens - pas seulement de leur donner de l'argent, mais de leur donner un moyen de subsistance. Il y a beaucoup de collèges haredi et beaucoup de cours, mais c'est tout à fait différent", a déclaré le directeur de RavTech Aaron Safrai, qui a également grandi dans le monde ultra-orthodoxe.

"Ceux qui étudient et travaillent, ici , sont issus de la société haredi traditionnelle. Ils se sentent chez eux ici, veulent s'asseoir et apprendre le matin, et veulent gagner leur vie. Ils veulent se sentir bien à l'idée de rapporter de l'argent à la maison et se sentir toujours haredi."

Les personnes souhaitant travailler chez RavTech peuvent avoir des antécédents «peu orthodoxes» pour l'industrie de la haute technologie, mais ses clients qui sont Check Point Software Technologies, Intel et Elbit Systems parmi des dizaines de clients haut de gamme,sont loin de s'intéresser à la philanthropie et l'entreprise se doit d'assurer un service haut de gamme également.

Dans une ferme déclaration d'intention, RavTech a récemment levé 4 millions de dollars d'investissement auprès de bailleurs de fonds sérieux cherchant à réaliser un rendement significatif. Le co-fondateur de NICE Systems, Benny Levin, est actuellement président actif de la société.

"L'histoire est une excellente ouverture mais rien de plus. Les affaires sont les affaires", a déclaré le PDG de RavTech, Miki Segal, qui admet en savoir peu sur le monde ultra-orthodoxe avant de rejoindre la société.

"C'est un défi car une entreprise" normale "fait d'abord progresser l'entreprise, puis recrute les employés appropriés. Nous travaillons dans l'autre sens. Nous recrutons les employés, puis faisons progresser l'entreprise", a déclaré Segal. «Nous fournissons un service haut de gamme premium avec des gens qui, il y a quelques années à peine, ne connaissaient rien au monde de la haute technologie.»

Alors que la plate-forme a déjà connu un succès significatif, ceux qui la soutiennent sont impatients de voir des concurrents émerger autour d'eux, sur la base du même modèle. Idéalement, le gouvernement adoptera et mettra en œuvre le modèle à l'échelle nationale.

Même au sein de la société ultra-orthodoxe, la conscience de la nécessité d'un modèle efficace est aiguë. Selon un rapport publié l'année dernière par le ministère du Travail, seulement 50,2% des hommes juifs ultra-orthodoxes sont actuellement employés.

Le lancement de l'initiative a certainement été controversé au début, avec des protestations contre l'idée que des individus quittent les études à temps plein. Sept ans plus tard, cependant, une liste des principaux rabbins sont de fervents défenseurs du programme.

"Il est dit dans la Torah qu'une personne doit subvenir aux besoins de sa famille, et le rabbin Leybel rejoint le point de vue de la Torah", a déclaré le vice-président d'Avratech, Aaron Fruchtman. "Pour la communauté, c'était certainement un pionnier, mais cela a établi une norme pour ce à quoi ressemble un modèle d'emploi réussi pour la société haredi traditionnelle."

La clé du succès du modèle, a ajouté Safrai, est que la nouvelle approche a émergé de la société ultra-orthodoxe. Signe de son succès, plus de 900 CV ont été déposés pour rejoindre la dernière formation d'Avratech.

"Je crois au changement par rapport au courant dominant et non à quelque chose de nouveau ou de marginal", a déclaré Safrai. "L'un des rabbins m'a parlé. Il a dit qu'apporter de l'argent à la maison est une mitsva. Il s'agit de gagner sa vie de manière respectable, de maintenir ses valeurs et de rester dans la communauté."

La marche des femmes enchaînées, les agounot, a eu lieu jeudi en Israël

Une chaîne symbolique des femmes enchaînées au mariage
(crédit photo: REUTERS)

300 femmes israéliennes ont marché pendant 24 heures pour soutenir les Agounot, femmes enchaînées par la loi du mariage juif.

Jeudi, Ohr Torah Stone a organisé sa troisième «Women Moving Mountains», une randonnée annuelle avec 300 femmes pour montrer leur soutien aux agounot ou «femmes enchaînées».
Ohr Torah Stone, est un réseau moderne d'institutions orthodoxes travaillant à la création de la prochaine génération de dirigeants juifs, a organisé sa troisième randonnée annuelle «Women Moving Mountains» ou «Eshet Hamidbar» de 300 femmes pour montrer leur soutien aux Agounot , des femmes prises au piège dans leur mariage par la loi juive.

Des milliers d'agounots vivent en Israël et dans le monde, attendant d'être libérées de leur mariage.

Yad La'isha d'Ohr Torah Stone: le Centre d'aide juridique pour les femmes Monica Dennis Goldberg, est le plus grand centre de soutien pour ces femmes leur fournissant une représentation dans les tribunaux rabbiniques et juridiques, embauchant des enquêteurs privés pour rechercher les maris disparus et fournissant des travailleurs sociaux pour les femmes et leurs enfants.

Yad La'isha s'efforce de sensibiliser l'opinion publique et politique des femmes privées de leurs droits à refaire leur vie après le départ de leur conjoint qui refuse de leur donner le divorce religieux , tout en s'efforçant d'empêcher que des mariages plus enchaînés ne se produisent à l'avenir.

«La situation critique des agounot est un problème social qui nous touche tous. En tant que société, nous devons marcher à leurs côtés de toutes les manières possibles, au sens propre comme au sens figuré, et montrer notre soutien à leur libération », a déclaré Pina Omer, directrice de Yad La'isha.

La marche de cette année a eu lieu dans le désert du 20 février au 21 février. La marche a duré 24 kilomètres et a duré 24 heures, avec hébergement dans le ranch Antelope du désert d'Arava. L'événement comprenait également une buvette et un concert de la chanteuse israélienne Ronit Shachar.

La marche comprenait  un cercle de discussion avec des Agounot , des avocats rabbiniques, des avocats et des travailleurs sociaux de Yad La'isha, dans le but de collecter des fonds pour le centre et la hotline de l'organisation.

«Je suis fier que notre institution ait assumé un rôle de chef de file dans la défense des intérêts des Agounots; d'autant plus que nous avons été en mesure de créer un mouvement en Israël pour plaider en faveur de toutes les femmes enchaînées », a déclaré le président de Ohr Torah Stone et le rabbin de Rosh HaYeshiva, le Dr Kenneth Brander.

L'Irak signale le premier cas de coronavirus chez un étudiant iranien

Les femmes iraniennes portent des masques de protection pour éviter de contracter un coronavirus, alors qu'elles marchent au Grand Bazar de Téhéran, Iran 20 février 2020
(crédit photo: WANA (WEST ASIA NEWS AGENCY) / NAZANIN TABATABAEE VIA REUTERS)

L'Irak signale le premier cas de coronavirus chez un étudiant iranien

Le patient est entré en Irak avant que le gouvernement ne ferme les postes frontaliers et n'interdise l'entrée de non-Irakiens en provenance d'Iran.
Le premier cas de coronavirus en Irak , un étudiant iranien en théologie, a été détecté dans la ville sainte de Najaf, a annoncé lundi le ministère de la Santé.

"Les résultats des tests de laboratoire effectués sur l'étudiant en théologie, citoyen iranien qui était entré dans le pays avant la décision d'arrêter de voyager a révélé qu'il est atteint du coronavirus.", a indiqué un communiqué du ministère.

Le patient est en quarantaine et le personnel médical respecte les normes sanitaires internationales, ajoute le communiqué.

Les craintes d'une pandémie de coronavirus ont augmenté lundi après la forte augmentation de nouveaux cas en Iran, en Italie et en Corée du Sud. Le virus a infecté près de 77 000 personnes et tué plus de 2 500 en Chine, où il est apparu à la fin de l'année dernière.

L'Irak avait auparavant fermé lundi son passage frontalier de Safwan avec le Koweït aux voyageurs et au commerce à la demande du Koweït, a déclaré le maire local à Reuters.

Le Koweït et Bahreïn ont enregistré lundi leurs premiers cas de coronavirus, toutes les personnes ayant visité l'Iran, ont indiqué les médias officiels.

L'Irak a prolongé samedi une interdiction d'entrée pour les non-Irakiens en provenance d'Iran, qui a jusqu'à présent confirmé 43 cas et huit décès.

L'Irak et l'Iran voisins, qui abritent tous deux des majorités musulmanes chiites, partagent des liens religieux, politiques et commerciaux étroits.

Benjamin Netanyahu déclare : Israël est une villa dans une jungle

une aire de jeux touchée par les roquettes de gaza

Une aire de jeux à Sderot a été touchée par un tir de roquettes de Gaza ce matin.

14 roquettes ont été tirées depuis Gaza, dont 12 interceptées par le système dôme de fer.
Une aire de jeu d'enfants à Sderot à a été touchée

Un porte-parole des FDI a annoncé qu'il y a eu 14 tirs de roquettes sur le territoire israélien - 12 d'entre elles ont été interceptés par le dôme de fer. Une roquette a explosé dans une zone dégagée du Kibboutz Nir Am. Aucune victime n'est à déplorer.

Peu de temps après, une roquette a été trouvée dans l'aire de jeu.
Tsahal attaque des cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré après la reprise des tirs: soit le Hamas stop l'escalade soit nous serons contraint d'agir. Netanyahu s'est entretenu avec le maire d'Ashkelon Tomer Glam afin de l'informer de la situation sécuritaire. Le Premier ministre Netanyahu mène actuellement une consultation sur la sécurité avec les chefs de l'establishment de la défense.

Les premiers rapports indiquent qu'à la suite des premiers tirs de roquettes, une femme dans la soixantaine a fait une crise d'anxiété à Sderot et n'a pas été blessée.

Le porte-parole du Conseil régional de Sha'ar HaNegev a déclaré qu'au-delà de la fusée qui avait explosé à Nir Am, des éclats d'obus avaient atterri dans tout le kibboutz et endommagé des biens et plusieurs véhicules. 

L'alarme de midi a interrompu un silence tendu dans l'enveloppe depuis hier à 22h40, après environ six heures de tirs sur le territoire israélien au cours desquels 30 roquettes ont été lancées. L'escalade dans le sud a commencé hier matin lorsque deux terroristes appartenant au bras militaire du Jihad islamique ont tenté de mener une attaque contre les forces de Tsahal sur la barrière frontalière.

L'attaque a été contrecarrée par des combattants des FDI dans le secteur.

Le Premier ministre Netanyahu a déclaré dans une interview '"ici, nous avons deux millions de Palestiniens retenus en otage par le Hamas et d'autres organisations terroristes en concurrence avec le Hamas sous le contrôle de l'Iran, à la périphérie de Tel Aviv. Nous parvenons à garder Israël comme une villa dans la jungle avec le moins de pertes pour l'État d'Israël possible.
Nous sommes toujours un défi. Je dis aux citoyens d'Israël,  je ne suis pas pressé de rentrer en guerre."

Il y a un moyen d'agir contre eux, c'est le choix du Hamas, la guerre est un dernier recours", a ajouté Netanyahu ce matin en disant à Ofer Haddad sur Radio Jérusalem et qu'Israël était en mesure d'entrer dans une opération militaire à grande échelle si toutes les opérations échouent nous n'auront pas d'autre choix que d'entrer en guerre ". "

Le Qatar souhaite mettre fin au financement de Gaza le 30 mars

Qatar souhaitait mettre fin au financement de Gaza le 30 mars.

Voyage secret du Mossad au Qatar, sensibilisation du Hamas en Égypte et menace de l'Iran

La visite du chef du Mossad à Doha est la deuxième en six mois", selon des sources d'Al Arabiya. Le rapport note également que le Qatar souhaitait mettre fin au financement de Gaza le 30 mars.

En Israël, l'histoire du Mossad-Qatar-Hamas a été révélée par le chef de Yisrael Beytenu Avigdor Liberman a été rapportée localement.

La chaîne d'information saoudienne Al Arabiya est très intéressée par le «voyage du Mossad au Qatar» et ce que cela signifie pour la région. "L'Egypte et le Qatar sont en colère contre le Hamas, et ils avaient l'intention de rompre les liens avec" a rapporté le réseau, tout en notant l'importance des récentes discussions israéliennes avec Doha sur la poursuite du financement de Gaza. De l'autre côté,  le Hamas se vante ce week-end d'avoir rencontré l'envoyé du Qatar, Mohammed al-Emadi, et que 15 millions de dollars ont été distribués à Gaza .

En Israël, l'histoire du Mossad-Qatar-Hamas a été révélée par le chef de Yisrael Beytenu Avigdor Liberman. L'histoire raconte que le chef du Mossad, Yossi Cohen, et le major-général du Commandement sud de Tsahal,Herzi Halevi a rencontré de hauts responsables qatariens.

Halevi a fait la une des journaux le mois dernier, lorsqu'il a commenté le meurtre du général des CGR Qasem Soleimani, affirmant que "nous devons considérer l'assassinat dans le cadre d'une lutte entre l'Iran et les États-Unis ". Halevi est connu pour ses réalisations pendant son mandat de trois ans à la tête du renseignement militaire.

Il a parlé de l'utilisation de la dissuasion d'une manière qui n'aggrave pas la situation, et de l'importance de la suprématie de l'information sur les ennemis d'Israël, selon un article du Centre Begin-Sadat d'études stratégiques en 2018. C'est une clé pour Israël " campagne entre les guerres », dans laquelle Israël doit se préparer à une future lutte avec l'Iran et ses alliés.

Israël a désormais un quartier général dédié à la menace du "troisième cercle" de l'Iran, à la lumière du nouveau plan de développement de Tsahal pour renforcer les capacités de Tsahal. Il vaut la peine de saisir cette vue d'ensemble pour comprendre ce que fait le Hamas à Gaza. Alors que le Hamas et le Jihad islamique palestinien sont tous deux soutenus par l'Iran, le JIP est un mandataire iranien tandis que le Hamas est plus un allié.

Le Hamas, cependant, a été isolé au fil des ans et n'a pas réussi à obtenir des résultats dans la confrontation avec Israël. Quelque 2600 roquettes tirées au cours des deux dernières années ont peu réussi, et sa «grande marche du retour», lancée en 2018, a également échoué. En mars 2018, l'ancien Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a survécu à une tentative d'assassinat à Gaza. Aujourd'hui, le Hamas se vante de s'opposer au «Deal du siècle» américain.

Il est important de tenir compte de ce calcul pour avoir une vue d'ensemble du rôle du Qatar à Gaza. Le Qatar soutient Gaza depuis plus d'une décennie, et l'émir du Qatar s'est même rendu à Gaza en 2012.

En janvier 2019, le troisième versement de 15 millions de dollars a eu lieu,  le paiement via Israël à Gaza a été effectué par le Qatar, dans le cadre d'un accord de 2018.

Mohammed al-Emadi a toujours été le porte-parole de Doha. Il s'est rendu en Israël plus de deux douzaines de fois, selon une interview de Reuters en 2018. Il a également cité des entretiens entre Israël et le Hamas cette année-là. Le Qatar a déclaré que son aide à Gaza contribuait à prévenir un conflit.

 Yahya Sinwar, a rencontré Emadi à la fin de la semaine dernière pour discuter d'un gazoduc et d'une aide financière. Douze millions ont été remis à 120 000 familles, soit 2 millions de dollars. pour 500 Palestiniens en préparatifs de  mariage, 1 million de dollars. pour les frais de scolarité et un autre million pour le logement des pauvres, selon un communiqué du Hamas.

Le Hamas s'est bien comporté au niveau international au cours des derniers mois. Une délégation conduite par le leader politique du Hamas Ismail Haniyeh s'est rendue en Turquie, en Malaisie, au Qatar et dans plusieurs autres pays en décembre et janvier.

Le Hamas dit que son chef du bureau politique, Saleh al-Arouri, était en Egypte le week-end du 21 février pour discuter des principaux problèmes. Au moment où Arouri était en Égypte, une autre délégation du Hamas au Liban a affirmé avoir rencontré le chef des renseignements militaires libanais pour le sud du Liban. Le Hamas a publié un communiqué de presse mentionnant leurs réunions avec le brigadier-général libanais. Fawzi Hamada, où ils ont discuté de «l'accord du siècle» et d'autres questions.

Il est également connu que le haut dirigeant du Hamas Ismail Haniyeh pourrait rester en dehors de Gaza pendant un certain temps. Il était en Iran pour les funérailles de Soleimani en janvier. Arouri, le chef adjoint du Hamas, n'est revenu à Gaza qu'en 2018 après huit ans à l'étranger. À présent, il fait des allers-retours pour l'organisation, après avoir été basé au Qatar, au Liban et en Turquie. Il a quitté la Turquie en 2015.

Si nous additionnons tout cela, qu'obtenons-nous?
Le Hamas se débat à Gaza depuis 2006 et a été isolé et brisé par de nombreuses guerres en 2009, 2012 et 2014. Après le tir de dizaines de milliers de roquettes, la construction de tunnels et la formation de commandos, le Hamas à démontrer qu'il  a échoué et souhaite un accord à long terme.

À Ramallah, l'Autorité palestinienne et ses dirigeants du Fatah sont sceptiques quant à ce qui se passe au Qatar. Al Arabiya note que le soutien financier, 15 millions de dollars. du Qatar régulièrement , cherche à diviser davantage les Palestiniens. Emadi travaillerait pour un accord à long terme .

Les médias saoudiens disent que d'autres personnalités qataries ont rencontré le chef du Mossad, dont Mohammed bin Ahmed al-Misnad, qu'Al Arabiya appelle le chef des renseignements qatariens, et un conseiller de l'émir. Son titre officiel est conseiller pour la sécurité nationale.

L'image globale est qu'Israël avec les élections à venir, le Qatar est toujours au milieu d'un différend avec d'autres États du Golfe, l'Iran veut essayer de faire pression sur Israël et il y a une opposition à l'accord de Trump de la Turquie et de l'Autorité palestinienne.

Ces rapports interviennent après le globe-trotter du Hamas en décembre et janvier, et avant le voyage du secrétaire d'État américain Mike Pompeo en Arabie saoudite le 20 février. De plus, les rapports ont émergé après une série de rumeurs au début de février sur la réunion du Premier ministre Benjamin Netanyahu Les dirigeants arabes au Caire, ce que l'Arabie saoudite a nié.

 Il semble partout, quel que soit le casse-tête plus vaste de l'Iran et de la région, qu'il est dans l'intérêt de tous d'avoir un peu de calme.

Coronavirus : départ imminent de 1500 touristes coréens d'Israël -vidéo

corona virus coréen en israel

El Al fournira trois avions, Arkia un avion pour renvoyer les Coréens d'Israël

Conformément à la directive du Premier ministre Netanyahu de trouver une solution pour faire partir des touristes coréens depuis Israël - le plan comprendra 3 avions El Al, un autre avion d'Arkia et un de la compagnie Cathay Pacific basée à Hong Kong qui fournira un seul avion. Le train aérien doit partir demain matin et fonctionnera conformément aux directives du ministère de la Santé.

Résumé pour des centaines de résidents sud-coréens en Israël: Netanyahu a chargé le NSC et le ministère des Affaires étrangères d'apporter 5 avions pour rapatrier 1 500 citoyens coréens hier aprés midi El Al exploitera 3 avions, un avion Arkia, Et Cathay Pacific Company de Hong Kong fournira également un avion;

La directive du Premier ministre était de trouver des compagnies qui accepteraient de transporter des passagers coréens - aux frais de l'État d'Israël. Pendant ce temps, quelque 1 500 touristes coréens se trouvent à l'aéroport Ben Gourion et d'autres tentent toujours de trouver des solutions d'hébergement.

Le train aérien d'Israël vers la Corée devrait commencer ce matin. Leur vol sera régi par les instructions du ministère de la Santé pour assurer la sécurité des équipages aériens .

El Al essaie actuellement de localiser les équipages aériens et les pilotes pour opérer les vols. Pendant le vol, il y aura une séparation entre les passagers et les agents de bord dans deux départements différents.

Parallèlement aux tentatives de trouver une solution pour les touristes coréens, un autre problème est apparu hier soir lorsqu'un autobus transportant des touristes coréens avec un guide s'est tourné à un carrefour: les passagers de l'autobus étaient censés être isolés et les organisateurs de voyages ne savaient pas quoi faire. Enfin, le ministère du Tourisme et de l'Association hôtelière a annoncé que les touristes passeront la nuit dans un hôtel du sud.

Hier, Moshe Bar Siman, du Ministère de la santé, dans une interview accordée a évoqué la possibilité que des Coréens aient infecté des Israéliens lors de leur visite en Israël. Au moins un des Coréens était déjà malade avant d'entrer en Israël, et estime donc qu'il était infecté. . »Même s'il y a des morts, il y a une question de dimensions et la capacité à la contrôler. Si les gens sont isolés comme nous, notre capacité à faire face à la morbidité augmentera considérablement », a-t-il déclaré.

Ces pédophiles juifs qui font leur alyah en Israël - vidéo-

L'Alya pedophile une réalité

La pédophilie juive – notamment dans la diaspora – face à certains rabbins et à la « politique du retour » qui permet aux pédophiles de trouver en Israël un refuge contre les poursuites judiciaires.

Il est clair que le premier souci de certains rabbins – notamment ceux des sectes orthodoxes et ultra-orthodoxes – est de minimiser les actes pédophiles et de cacher cette situation au motif que la révélation des cas multiples de pédophilie juive est susceptible de porter atteinte à l’image de la communauté. L'omerta permet à ces criminels de se refaire une virginité sur la terre sainte !

Toutefois c'est sans compter sur la vigilance des parents du monde entier prêts à s'attirer les foudres des procés pour diffamations afin de dénoncer ces pédophiles qui font leur Alyah.

Inspirés et encadré par le  Jewish Community Watch, JWC.
Cette organisation enregistre les pédophiles les tractent jusqu'à leur Alyah en Israël.
Et c'est exactement là que l'étau se resserre .
Ils sont immédiatement dénoncé aux autorités , dénoncés sur les réseaux sociaux et particulièrement dans la ville où ils ont établi leur nouvelle résidence.
On annonce leur arrivée avec leur cortège de crimes à l'appui.
Les militants et les parents concernés commencent à organiser des campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux, émettant des “avertissements” par texto, sur Twitter et sur Facebook en direction des parents dans les quartiers où s’installent des pédophiles condamnés ou présumés.

« L’observatoire Jewish Community Watch indique que 32 pédophiles figurant dans sa base de données ont quitté leurs pays dans le monde entier pour s’installer en Israël au cours de la dernière décennie.
En comparaison, au cours de la même période, il n’a enregistré que 12 cas de pédophiles Juifs ayant fui de la même façon à l’étranger dans des pays autres qu’Israël. »

Et de poursuivre : « Dans les communautés juives très denses, en particulier parmi les ultra-orthodoxes, une méfiance naturelle face aux autorités et des traditions de problèmes conservés « au sein des communautés » signifient que les allégations concernant des violences peuvent émerger bien avant que les victimes n’aient effectivement recours à la loi. Ce qui offre aux prétendus pédophiles une amplitude de temps importante pour fuir en Israël et demander l’alyah. »

C’est donc là que l’influence de certains rabbins est déterminante et des plus pernicieuses … “L’éducation à ce sujet dans le monde Haredim est manquante. Il y a de graves lacunes”, commente Manny Waks, qui a grandi dans la communauté ‘Habad de Melbourne et a été victime d’abus à la Yeshiva de la ville australienne.
Waks vient de publier son premier livre intitulé « Who Gave you Permission? Story of a Child Sexual-Abuse Survivor Who Fought Back » sur l’histoire de sa propre lutte en tant que rescapé de violences sexuelles.
Le titre provient d’une admonestation pleine de colère adressée, à la synagogue de la Yeshiva de Melbourne, au père de Manny Waks : « Qui vous a donné la permission d’en parler à qui que ce soit ? »
Une mentalité rabbinique qui se passe de commentaires !
« Ils font venir sans cesse des professeurs dans les yeshivas sans aucune vérification préalable. Le gouvernement israélien doit se pencher sur ce problème pour le gérer, parce que c’est une injustice faite aux victimes et cela représente un danger pour les enfants israéliens ».
Un combat pour les enfants contre la pédophilie et ses sympathies rabbiniques qui n’est donc pas gagné, surtout en Israël !…

Source en partie de  noussommespartout

 

 

Diplômes d'excellence pour des terroristes détenus en Israël par l'UNESCO

des terroristes diplômés en droit international et sur les droits de l'homme par l'UNESCO

Nouvelle absurdité de l'UNESCO:  des cours sur les droits de l'homme dispensé à des terroristes en prison.

L'ONU finance des cours pour des terroristes coupables d'actes terroristes en Israël et actuellement détenus dans la prison de Jaffa.

L'UNESCO, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, parraine un programme universitaire spécial en collaboration avec l'Université Al-Najah de Naplouse, sur les droits de l'homme, pour des terroristes condamnés et détenus dans les prisons israéliennes.

En août 2018, l'Université Al-Najah a annoncé sur son site officiel qu'une cérémonie avait eu lieu à la prison de Nafha pour 61 détenus << vedettes >>, qui avaient suivi un cours sur le droit international et les droits de l'homme.

La cérémonie était organisée par la Chambre de la démocratie et des droits de l'homme de l'UNESCO à l'Université Al-Najah, en collaboration avec le Fatah et le ministre des détenus et des prisonniers libérés.

L'un de ces prisonniers "star", dont le diplôme a été délivré par l'université, est Al Hajazi Abu Shehmed, qui, selon le certificat, a participé au "cours de formation de 15 heures à la prison de Nafah". Et pourquoi est-il en prison?  Eh bien, Abu Shahmad est l'un des initiateurs d'un attentat-suicide en 2002 sur le marché Mahane Yehuda à Jérusalem, où six personnes ont été assassinées, et il purge pas moins de six condamnations à perpétuité pour ses actes. En effet, il excelle dans les droits de l'homme !

Un autre diplômé du cours est un autre membre de l'équipe d'Abou Shahmad appelé Moetaz Al-Haimuni d'Hébron, qui a été reconnu coupable de son implication dans la préparation de la même attaque sur le marché.

En plus de sa formation aux droits de l'homme, au cours de son emprisonnement, Al-Himmuni a réussi à obtenir un diplôme d'études secondaires, a suivi un cours de calligraphie arabe, un cours de peinture et est l'auteur de trois ouvrages littéraires, selon une information de la Radio Al Bald. 

Mais cela ne s'arrête pas là :  les diplômés sont également six prisonniers terroristes, dont Yasser Abu Bakr, responsable de l'attentat de 2002 à Netanya, dans lequel un bébé de 9 mois a été assassiné (condamné à 115 ans de prison en 2004 ).

La cérémonie de clôture du cours a eu lieu avec la libération de Khalid al-Qarm et a réuni des personnalités de haut rang de l'Autorité palestinienne. Le programme de l'UNESCO a été lancé en 1992 et comprend plus de 700 institutions dans 116 pays.

Selon Elhanan Gruner du site Internet Jewish Voice, qui a révélé le diplôme du terroriste, "les autorités israéliennes et la plupart des médias ignorent la situation et, au lieu d'utiliser la force contre les terroristes afin de fournir une réponse sur la scène internationale, nous voyons comment les terroristes qui ont assassiné des Juifs sont célèbrés dans les prisons.israéliennes "

Ann Herzberg, conseillère juridique d'ONG Monitor et représentant de l'ONU, a déclaré: "Il n'y a rien de plus ridicule que des terroristes qui ont assassiné des civils israéliens et n'ont exprimé aucun remords, recevant un certificat des droits de l'homme avec un cachet officiel de l'ONU."

La direction des prisons rapporte: "Les représentants de l'UNESCO n'entrent pas dans les prisons et nous ne permettons pas aux détenus d'étudier. Les tentatives de production de "Pike News" par les prisonniers de sécurité et par des parties étrangères ayant un intérêt direct à nuire à la résilience du public en Israël ne sont pas à leur première initiative de destabilisation"

L'UNESCO n'a pas encore répondu à ces allégations.     

Israël: 3 suspects arrêtés pour consommation de service de prostitution avec mineurs

3 suspects arrêtés pour consommation de service de prostitution avec mineurs

Dans le cadre des efforts déployés par la police israélienne pour protéger les mineurs d'exploitation secuelle et de leur vulnérabilité, à la fois sur le réseau et dans l'espace physique, trois suspects ont été arrêtés par l'unité 105 de la lame 433, soupçonnés d'avoir commis une infraction de consommation de services de prostitution mineurs contre rémunération.

La police déclare: "La police israélienne continuera de lutter résolument contre le grave phénomène des abus sexuels sur mineurs sur Internet et utilisera tous les moyens à sa disposition pour poursuivre les contrevenants qui violent les corps et la vie privée des mineurs , appelant le public à contacter le centre Internet 105 pour dénoncer les délits contre les mineurs."

Les suspects auraient contacté des mineurs âgés de 13 à 18 ans, qui se seraient postés via une application de rencontres dédiée aux rencontres sexuelles en échange d'un paiement en espèces. Au cours de la conversation, les parties ont convenu d'avoir une réunion personnelle qui ne se trouve pas dans l'espace en ligne, après s'être mis d'accord sur le paiement. On soupçonne également que, dans certains cas, les suspects étaient apparemment conscients de l'âge des mineurs et, malgré cela, ils ont continué à correspondre avec eux et à les rencontrer à différents endroits et à différentes occasions. 

L'enquête est menée dans l'unité 105 de la lame 433, accompagnée par le département Cyber du bureau du procureur de l'État, et en coordination avec les organismes de protection sociale.

L'arrestation des suspects a été prolongée l'un a d'entre eux a était libéré dans des conditions restrictives et les deux autres toujours en détention. Dans les prochains jours, l'enquête devrait s'achever et les informations seront transmises au Cyber Department du Bureau du Procureur général pour de nouvelles poursuites pénales.

L'unité 105 œuvre pour protéger les enfants et les jeunes sur Internet. L'unité exploite, entre autres, la hotline 105 - la hotline nationale pour la protection des enfants et des jeunes sur le net. 

HaMoked combine des activités gouvernementales pour lutter contre la violence policière, ainsi que des représentants des ministères: le ministère de la Sécurité publique, le ministère de l'Éducation, le ministère de la Santé, le ministère de la Justice et le ministère des Affaires sociales. La hotline fournit un service holistique au public dans les affaires de l'unité.

Dans le cadre de l'unité 105, le Parti de l'enquête et du renseignement exploite des outils technologiques avancés pour détecter et appliquer les auteurs de délits contre des mineurs sur Internet.