Claudine Douillet

Claudine Douillet parisienne et juive de naissance de parents profondément sionistes (un père sur l’Altaléna ça laisse des traces).

Fondatrice du premier magazine Juif sur le net, Alliance, en 1997, avant Google !
220 000 lecteurs uniques par mois à son actif.

En 1999 création Alliance-Hosting LLC , une "Web Agency » conceptrice de sites internet pour les entreprises et leur migration sur le net. Formation d’internet pour chefs d’entreprise.

Alliance-Hosting LLC a permis grâce ses moyens techniques la retransmission en directe des 4 radios juives de France 94.8 FM sur le net ,dés 2000, pendant 12 ans.

Experte en communication digitale avec Alliancefr.com, et radiophonique avec "Internet sans prise de tête" sur judaïques FM 94.8 depuis 2000, ma passion est née de la découverte, dés 1996, du plus important moyen de communication avec le monde, internet.

Mon expérience est le résultat de 17 années au service des entreprises désireuses de migrer sur le net et des médias.

Rendre réel ce monde virtuel c’est l’alliance du savoir faire et du faire savoir.

Les articles de Claudine Douillet

Circoncision d'un bébé d'un couple lesbien par un circonciseur orthodoxe en Israël

Moti Hezekiah de Modi'in Illit

Moti Hezekiah de Modi'in Illit n'a pas réfléchi à deux fois lorsqu'on lui a demandé de célébrer cette circoncision.

Lorsque Moti Ezéchias (40 ans ), marié et père de sept enfants, résident de Modiin Illit, a reçu la demande d'un couple lesbien pour la circoncision de leur bébé, il n'a pas réfléchit à deux fois. "Un ami m'a dit que sa sœur, qui vit une relation homosexuelle était très inquiète - elle voulait faire une circoncision convenable pour leur bébé mais craignait les critiques".
"C'était la première fois que je faisais une telle circoncision".

Bien sûr, il s'agit d'un problème public qui est un point d'interrogation et non un problème halakhique. Selon la Halacha, une circoncision, l'alliance, doit être contractée pour chaque enfant juif, quelle que soit l'identité de ses parents.

"Ce qui m'a conforté, c'est la partie professionnelle, qu'une mère juive veut faire une circoncision. Toutes les autres choses sont mises de côté. Ce que font les parents ne regarde pas, je ne vois que des parents qui veulent amener leur fils dans l'alliance d'Abraham et mon cœur est rempli d'amour. Mes frères et sœurs, mes fils et filles d'Israël, et leurs choix, aussi difficiles soient-ils, ne me font pas de mal. "

Bien que la question halakhique soit claire, il existe des questions techniques concernant la conduite de la circoncision .
Selon la Halacha, la plupart de la cérémonie est dirigée par des hommes, et le fait qu'il y ait deux mères sans père en arrière-plan, a fixé une série d'examens qui devaient être effectués. "Il y a eu plusieurs discussions pour que la cérémonie se passe bien, qui ferait les bénédictions
Le parrain (le sandak) était le père d'une des femmes.

Ezéchias dit que la cérémonie a été particulièrement émouvante "Personne ne s'y sentait anormal ou mal. Après la cérémonie, j'ai visité leur maison ,plusieurs fois où le bébé était né afin de m'assurer que tout se passe bien. À ce jour, je suis en contact avec les deux parents, ils m'envoient des photos du bébé."

"Il y a une douleur personnelle quand il s'agit des décisions des gens, mais cela n'a pas d'importance. Je ne fixe pas un monde ni ne dis aux gens quoi faire. Ce n'est pas ma mission. Ma mission est d'amener un bébé juif dans l'alliance d'Abraham, et toute personne impliquée. Pour lui, le bébé  il sera heureux. J'adorerais conclure de telles autres circoncisions,. J'embrasserai volontiers tout enfant juif que les parents demanderont, et peu importe ce que le père ou la mère font dans leur vie personnelle. "

Israël : Urban Academy ouvre les portes de l'apprentissage à tous les résidents de Bat Yam

Urban Academy ouvre les portes de l'apprentissage à tous ses résidents

Cette semaine, "Cities" est lancé, un projet unique visant à établir une nouvelle académie - Urban Academy à Bat Yam, qui transformera la ville, avec toutes ses ressources humaines, sociales et commerciales en un environnement d'apprentissage pour tous et sans limite. Urban Academy propose aux habitants de Bat Yam d'assister à des conférences et des ateliers dans divers domaines, dispensés par des experts locaux, et d'avoir lieu dans des sites inhabituels dans toute la ville.

Le projet invite les résidents de Bat Yam à étudier et enseigner au sein de l'Académie urbaine et à créer ensemble une communauté cohésive qui partage ses ressources. L'Académie urbaine offre une plate-forme innovante pour le développement, la rétention et la diffusion des connaissances locales pour le développement personnel et professionnel des membres de la communauté.

À partir de mars, des ateliers de trois jours se tiendront dans la ville pour une somme modique. Connaissances et outils pratiques et utiles dans des mondes différents et variés tels que le marché des capitaux, l'immobilier, le droit et la criminologie, le marketing et l'image de marque, la médecine complémentaire, la musique et plus encore.

En même temps, il y a une variété d'ateliers uniques et gratuits chaque semaine! Cela permettra aux résidents d'acquérir de nouvelles compétences en négociation, en construction de budget, en construction de sites Web WIX, en marketing Internet, en monnaies numériques et plus encore, en plus de conférences d'avancement personnel. d'inspiration. L'admission aux conférences est soumise à une pré-inscription sur le site de l'entreprise et les places sont limitées.

Parmi les conférenciers du projet "Irim" figurent de nombreux noms des chouchous de la ville et des personnalités liées à Bat Yam, dont l'ancien ministre, le rabbin Shay Piron, le grand rabbin Yaakov Rosa et le maire Zvika Brut, qui devrait prononcer une conférence dans son salon privé.

Tous les événements, ateliers et conférences auront lieu sur les principaux sites de Bat Yam, qui deviendront l'espace d'étude du projet. Par exemple, le théâtre a été créé et les musées de la ville pour les cafés et bars, les crèches et la menuiserie, les salons privés et les cours en plein air.

Le maire Zvika Brut de Bat Yam

<< Le projet 'Cities' est une autre expression de la vision de la Ville d'accéder à des études et à des outils concrets pour la croissance personnelle et commerciale, de manière équitable et symbolique, parallèlement au renforcement des relations de voisinage et à la consolidation de la communauté urbaine. La municipalité continuera de diriger, d'innover et de créer des entreprises sociales à valeur ajoutée au profit de tous les habitants de la ville. "
Pour vous inscrire et le site Web "Cities", rendez-vous sur www.erim.co.il

 

Coronavirus : 1600 résidents en Israël 28 résidents de Bat Yam sont en isolement

Coronavirus en Israël bat yam 28

 

Le journal Yedioth Ahronoth dévoile ce matin des données du ministère de la Santé sur le nombre de résidents en Israël qui vivent en isolement familial 1600 résidents, dont 28 résidents de Bat Yam.

Ce ne sont pas des patients atteints du  coronavirus, mais des résidents qui ont séjourné au cours des 14 derniers jours en provenance de Corée du Sud, de Chine, du Japon, de Hong Kong, de Thaïlande, de Singapour et de Macao et sont tenus par la loi de rester en isolement pendant 14 jours pour exclure la possibilité de contracter le coronavirus.

Lignes directrices pour les rapatriés de Chine, de Hong Kong, de Thaïlande, de Singapour, de Macao, de Corée du Sud et du Japon

Obligation de séjourner chez soi en isolement pendant 14 jours pour les rapatriés de Chine, de Hong Kong, de Thaïlande, de Singapour, de Macao, de Corée du Sud et du Japon

Le ministère de la Santé ordonne aux personnes qui se trouvaient dans les destinations énumérées ci-dessus, même pour un court séjour, d'être isolées à la maison pendant 14 jours dés leur date de retour.Ne pas aller dans des espaces publics , y compris les établissements d'enseignement, les lieux de travail, les transports publics, les loisirs .
Isolation auto-déclarée de la maison

Conformément à l'Ordonnance de Santé Publique (Corona Virus 2019) toute personne revenant de Chine, de Thaïlande, de Hong Kong, de Singapour, de Macao, de Corée du Sud et du Japon au cours des 14 derniers jours avant leur arrivée en Israël ou en contact étroit avec un patient atteint de la maladie, il est nécessaire de rester dans un isolement à domicile

Un contact étroit est défini comme un séjour de moins de deux mètres pendant au moins 15 minutes avec un patient.

Conseils aux rapatriés de Taïwan, d'Australie et d'Italie

Symptomes : fièvre de plus de 38 degrés, toux, difficulté à respirer ou autres symptômes respiratoires, contactez la hotline MDA 101 .

Si nécessaire, un ambulancier paramédical se rendra à votre domicile pour des tests de laboratoire et poursuivra le traitement. .

 

Israël: des élèves de Bat Yam ont envoyé une vidéo de soutien à des élèves chinois

Coronavirus en israel bat yam

i-Oh!* Des élèves de quatrième année de l'école Yad Mordechai de Bat Yam ont envoyé une jolie vidéo à des enfants chinois en isolement à cause du coronavirus .

Les élèves de 4e année de l'école Yad Mordechai de Bat Yam ont initié, créé et envoyé sous la direction de l'éducateur Moran Sofer et de leur directeur Aviv Mistral, une vidéo de soutien pour les étudiants chinois qui ont été mis en quarantaine en raison du coronavirus

Dans la vidéo émouvante, les étudiants saluent et encouragent les étudiants chinois et ont même chanté une chanson en chinois.

La chanson raconte une personne qui rencontre des amis de toutes sortes dans le monde et veut les connaître, cette chanson est très bien adaptée à la culture chinoise.
Les enfants de Chine étaient ravis de recevoir cette vidéo de réconfort et ont rapidement envoyé des vidéos de remerciements et montrant un grand intérêt pour Israël et le judaïsme.

La connexion a été créée par le biais de l'association "Mountains of Education". De cette façon, les étudiants de Bat Yam ont été exposés et informés sur l'épidémie de Coronavirus et ce qui se passe en Asie et ont développé leur sensibilité sociale en renforçant et en soutenant les éléves chinois.. .

Maire Zvika Brut

C'est une merveilleuse initiative qui cadre avec la décision que j'ai prise d'introduire l'apprentissage du chinois dans les écoles de Bat Yam

Je félicite le personnel éducatif de l'école Yad Mordechai qui a réussi à connecter nos élèves avec leurs pairs en Chine, et même les encourager à créer un hommage émouvant, un petit rayon de lumière aux étudiants chinois pendant cette période difficile.

 Il était difficile de cacher l'enthousiasme des étudiants dans le processus créatif de cette vidéo ,ils se sont sérieusement impliqué, ont pris une part active.
Nous projetons d'avoir  une conversation vidéo en direct avec les étudiants chinois qui sont en isolement.
Un excellent exemple de la façon dont les jeunes étudiants peuvent rendre les problèmes complexes accessibles, les simplifier et se connecter à l'actualité dans le monde
Merci au directeur de l'école Avivit Mistral pour l'initiative et l'assistance tout au long du processus.

Nous considérons l'entrepreneuriat comme une partie importante de l'unicité de notre école. Notre concept éducatif est l'éducation aux valeurs, à la morale et au bon apprentissage. Nous croyons en la capacité et à l'unicité de l'individu à être impliqué, entreprenant et contribuant, et donnant des opinions

Les élèves ayant participé étaient heureux d'avoir eu l'occasion d'encourager et de soutenir les enfants chinois qui sont chez eux et ne sont pas allés à l'école depuis longtemps et ont réussi à les faire sourire. C'était très émouvant de recevoir en retour des vidéos d'eux et je souhaite que nous puissions les aider davantage car ils sont dans une situation très difficile, nous resterons en contact avec eux

*Bonjour en chinois

Un vaccin pour le Coronavirus commencera ses tests dans six semaines

Un vaccin pour le Coronavirus  commencera ses tests dans les six semaines

Un vaccin pour le Coronavirus  commencera ses tests dans six semaines

Rapport américain: l'Institut américain des maladies virales a atteint un stade avancé de développement • Un soldat américain stationné en Corée du Sud infecté par un virus • Chine: 52 personnes sont mortes du virus hier.

Un éventuel vaccin contre le virus Corona commencera à être testé sur l'homme dans six semaines, a annoncé mardi le réseau américain NBC. L’Institut américain des allergies et des maladies virales commencerait, semble-t-il, un essai de vaccination humaine. Les hauts responsables de la santé ont noté que le stade avancé de développement et d'essais des vaccins est arrivé plus tôt que prévu.

Des rapports indiquent que la Maison Blanche a demandé au Congrès d'accorder un budget de 1,25 milliard de dollars pour développer un vaccin contre le virus. Derrière le développement se trouve l'Institut national de la santé et une entreprise privée appelée "Moderna".

Plus tôt, le président américain Donald Trump a déclaré: "Nous sommes très proches de trouver un vaccin contre le virus". Trump a déclaré cela lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre indien Narendra Modi. "Le président chinois Xi Jinping travaille dur pour arrêter la propagation du virus."

Pendant ce temps, un soldat américain stationné en Corée du Sud est infecté par le virus et reste en isolement cellulaire à l'extérieur de sa base, ont annoncé ses commandants .
La base est à environ 15 km de la ville de Dego, l'épicentre de l'épidémie de virus dans le pays. Dans le même temps, les autorités chinoises ont déclaré que 52 personnes étaient mortes du virus hier. Il s'agit du chiffre le plus bas après plus de trois semaines. Au total, 2 715 personnes sont mortes à Corona.

L'agence de presse iranienne ISNA a rapporté que le porte-parole du gouvernement iranien Ali Quarterly avait été infecté par le virus après s'être tenu sur une scène avec le vice-ministre iranien de la Santé, dont le virus a été diagnostiqué hier après-midi.

Le Koweït a annoncé que le nombre de personnes contaminé sur son territoire est de huit, et sont tous citoyens iraniens. En Algérie, un cas infecté par le virus un citoyen italien arrivé dans le pays il y a dix jours.

En Europe également, le virus continue de se propager: en Espagne, une cinquième infection a été diagnostiquée et en Roumanie, elle a été détectée pour la première fois un seul cas.

En Italie, trois autres personnes sont décédées la nuit dernière, portant à 10 le nombre de morts dans le pays. En Autriche, une fermeture a été imposée à un hôtel de la ville d'Innsbruck, dans le district du Tyrol. L'hôtel de Tenerife, dans les îles Canaries, a également été fermé à un hôtel avec des centaines de touristes.

Israël Des tapis de fleurs sur le rivage de la mer morte

photographe juif Avner Rinot,mer morte florissante

Le rivage de la mer Morte est florissant - Les fortes précipitations en Israël apportent des tapis de fleurs colorées.

Un tapis spectaculaire de fleurs sauvages colorées a émergé sur les rives sèches de la mer Morte  après une longue période de pluie en Israël cet hiver.

Le photographe israélien de la faune, Avner Rinot, a partagé les superbes photos sur les réseaux sociaux.

Le tronçon de quatre milles entre le kibboutz Kalya et Ovnat sur la rive ouest de la mer Morte est florissant avec des champs d'espèces annuelles dont les graines peuvent rester dormantes dans le désert pendant des années jusqu'à ce qu'il y ait suffisamment d'eau pour qu'elles germent.

Il s'agit notamment de bandes de Rainbow Toadflax, qui fleurissent en mauve, jaune ou blanc, avec le rumex à feuilles roses des points orange; Aaronsonia de Faktorowsky jaune; et mignonette blanc. Les coquelicots abondent aussi.

Israël est connu pour son ensoleillement, mais nous savons également que le retour du peuple juif sur la terre a fait fleurir le désert. La Bible nous enseigne que la pluie est un signe de bénédiction, en fait, l'Écriture déclare que si Israël obéit à Dieu, «alors je [Dieu] vous donnerai vos pluies en leur saison, et la terre cédera son augmentation, et les arbres des champs donneront leurs fruits. (Lévitique 26: 4)

Actuellement, Israël connaît cette bénédiction de la pluie et, en conséquence, le peuple juif voit également une augmentation constante du niveau de l'eau de la mer de Galilée (lac Kinneret) selon l'Office israélien des eaux.

source cliquez ici 

Israël : La double vie de ces Juifs ultra-orthodoxes

La double vie de ces Juifs ultra-orthodoxes

A la vue d'un groupe de juifs ultra-orthodoxes vêtus de longs manteaux noirs qui s'avancent sur le trottoir, Shmuel frémit et baisse la tête pour mieux dissimuler son visage. Orthodoxe le jour, Shmuel se transforme en athée la nuit et craint d'être reconnu.

Pourtant, lui aussi est un haredi, un "craignant Dieu". Du moins officiellement car cela fait presque 10 ans qu'il ne croit plus en Dieu, mais maintient les apparences de peur d'être exclu de sa communauté et ainsi perdre son travail et le contact avec ses enfants.

"Personne n'est au courant autour de moi", confie Shmuel (nom d'emprunt), âgé d'une trentaine d'années. "Ni ma femme, ni mes parents, personne!".

Ce soir-là, il se rend dans un bar de Jérusalem, un lieu proscrit par sa communauté afin d'y retrouver clandestinement d'autres juifs orthodoxes qui, comme lui, ont perdu la foi mais maintiennent les apparences de piété.

Pour l'occasion, Shmuel a troqué son chapeau traditionnel en feutre noir à la faveur d'un bob marin. "Mon chapeau est dans mon sac, je le remettrai avant de rentrer chez moi", glisse-t-il en esquissant un sourire.

Selon Yair Hass, le directeur de Hillel, une association qui aide les personnes désirant quitter le monde religieux, Israël compterait des dizaines de milliers de ces "anoussim".

Le terme "anoussim", littéralement les "contraints", était historiquement utilisé pour désigner les juifs convertis de force au christianisme pendant l'Inquisition mais qui en secret continuaient à pratiquer leur religion. Aujourd'hui, le terme est utilisé pour décrire ces orthodoxes qui, en cachette, ne pratiquent plus leur religion, ou n'adhèrent plus à ses codes.

- Manger du porc -

Shmuel dit vivre dans la peur constante d'être démasqué. A l'abri des regards, il transgresse les interdits qu'il n'approuve plus, voire même qu'il méprise, comme manger du porc, ce qui est prohibé par le code alimentaire du judaïsme, la cacherout.

"Un jour j'ai commencé à me poser des questions sur tous ces enseignements et toutes ces règles strictes qu'on nous inculque dès notre plus jeune âge. Ca n'a plus aucun sens pour moi", dit Shmuel qui a grandi dans une famille hassidique de Jérusalem.

A ses côtés dans un bar sombre de la ville, une vingtaine d'hommes et de femmes se mélangent en discutant un verre à la main. Le groupe s'est formé sur Facebook, avec de faux noms. Tous craignent de voir des intrus s'infiltrer pour les démasquer.

"On est particulièrement nombreux ce soir", relève Shmuel, heureux de retrouver ses compagnons d'infortune.

Certains arborent les signes d'appartenance à l'orthodoxie juive dont ils rêvent pourtant secrètement de se défaire: robes longues et perruques pour les femmes; barbes et papillotes pour les hommes, qui ont pris soin de retirer leur kippa.

- "Intenable" -

Vivre en prétendant être, à l'extérieur, quelque chose que l'on est plus à l'intérieur, est extrêmement difficile pour les "anoussim", note Yair Hass. "C'est quasiment intenable".

Coiffée d'une élégante perruque blonde, Avigail en sait long sur les angoisses de cette double vie. "J'ai voulu mourir à un moment. Je me disais: ça va être comme ça jusqu'à la fin de ta vie?", livre, les yeux brillants, cette mère de famille qui a prétexté une soirée entre amies pour se rendre à cette réunion "underground".

Les juifs ultra-orthodoxes, dont chaque aspect de la vie est gouverné par des principes religieux et qui représentent environ 10% des quelque neuf millions d'Israéliens, vivent souvent en vase clos, selon leur interprétation du judaïsme.

Cette communauté "vous punit très sévèrement si vous déviez du chemin ou ne respectez pas les règles", souligne M. Hass, parlant de cas d'enfants d'"anoussim" déscolarisés par des rabbins après que la double vie de leurs parents a été dévoilée.

"Si je suis découvert, je perds tout", assure Shmuel. "Mes enfants, mon travail". "Vous devez comprendre, c'est un monde à part".

"Le prix à payer est tel qu'ils ne partent pas" de leur communauté, ou rarement, affirme Yair Hass.

Depuis qu'il a quitté la communauté des Neturei Karta, qui ont une conception très rigoriste de la halakha, la loi religieuse juive, Avi Tfilinski ne voit plus ses six enfants.

"Une fois, j'ai vu quatre de mes enfants au marché de Mahané Yehuda" à Jérusalem), raconte l'homme dans la quarantaine. "Ca faisait trois ans que je ne les avais pas vus, j'ai dit +Ohhh+, ils ont reconnu ma voix et ils ont sauté dans mes bras et m'ont embrassé en pleurant".

- "Libre" -

Avi officiait comme rabbin et a vécu une double vie pendant 12 ans. Mais un jour, il a été confondu par ses frères lorsque son téléphone portable s'est mis à vibrer pendant le shabbat, jour où aucun appareil électrique ne peut être utilisé.

"Lorsque je suis parti, mon père m'a déclaré mort et a interdit à tout le monde de me voir". Mais "je n'ai fait de mal à personne, j'ai juste choisi un autre mode de vie, et pour cela on me punit", déplore Avi, ému.

"On te considère comme un criminel", affirme Batia Leora Deil, 40 ans, qui après six ans de double vie a perdu elle aussi la garde de ses quatre enfants.

"Je sortais le soir avec une perruque et de longs habits et je me changeais dans la voiture", se souvient celle qui a quitté la région de Jérusalem pour s'établir près de Tel-Aviv, métropole libérale où elle a commencé des études de cinéma.

"Ca a été les années les plus difficiles de ma vie", déclare Yehuda Shushan, 33 ans, en référence aux trois années pendant lesquelles il a fait semblant d'être religieux.

Issu d'une famille ultra-orthodoxe, ce père de deux enfants a cessé de croire en Dieu à 25 ans.

"A l'époque j'enseignais dans un "heder" (école religieuse pour garçons) et je parlais de Torah et de sainteté toute la journée", se souvient-il. "Aujourd'hui, je suis libre d'être qui j'ai envie d'être et de faire ce que je veux", exulte le jeune homme châtain qui dit être entre "deux boulots".

Intégrer le monde laïc lorsqu'on n'en connaît pas les codes est difficile, dit M. Shushan. "Vous êtes projetés dans un nouvel univers dont vous ne connaissez rien". "Mais ce sentiment de liberté en vaut la peine".

Libre? "Un jour peut-être", espère Shmuel qui compte outrepasser les injonctions des rabbins et voter pour un parti laïc aux législatives du 2 mars.

Source TV5 monde 

Israël: dans les coulisses du cessez-le-feu -vidéo-

Israël: dans les coulisses du cessez-le-feu -vidéo-

Dans les coulisses du cessez-le-feu Israël/Gaza

Après 36 heures de combats au cours desquels des dizaines de roquettes ont été tirées sur le territoire israélien, le cessez-le-feu entre les parties est à nouveau intervenu. Quels sont les messages qui ont conduit à l'arrêt des tirs, et pourquoi Israël n'a-t-il pas attaqué le responsable du Jihad islamique?

Une nouvelle d'escalade mardi a pris fin après des dizaines de roquettes tirées sur Ashkelon et l'enveloppe de Gaza et, comme par le passé, les citoyens israéliens ont appris le cessez-le-feu grâce à des informations étrangères. Pourquoi Israël a-t-il décidé d'attaquer les installations du jihad à Damas, et ce qui cache derrière ces tirs sur Israël?

Dimanche après-midi, le Jihad islamique a attendu que l'envoyé qatari transfère les dollars et quitte la bande de Gaza pour commencer à tirer sur Ashkelon, et également vers les communautés environnantes. Plus tard dans la soirée, les tirs n'ont pas cessé, mais immédiatement après, l'organisation terroriste a envoyé des messages disant qu'elle ne voulait pas aggraver la situation et a mis fin aux tirs sur Israël, selon eux.

Toutefois pendant la transmission des messages, une évaluation de la situation où la possibilité d'une réponse significative aux roquettes lancées de Gaza a été proposée,  une réaction qui devait dépasser les frontières de la bande de Gaza.

La décision prise n'a pas été d'attaquer les commandants supérieurs du djihad, principalement parce que la plupart d'entre eux se trouvent dans des bunkers souterrains et aussi par crainte d'une escalade importante peu avant les élections.

Finalement, des avions de combat ont décollé parallèlement au sud et au nord d'Israël, et ont attaqués des organisations terroristes dans la bande de Gaza et à la périphérie de Damas. Le message lancé au Jihad: "Vous n'êtes pas à l'abri dans vos bunkers et Israël peut répondre ailleurs  et pas seulement dans la bande de Gaza" Cette  attaque en Syrie a surpris et choqué l'organisation terroriste.

Israël a décidé d'élargir le périmètre d'action du dôme de fer en vue de la réaction du Jihad qui va certainement riposter dans les prochaines semaines.

Force a été de constater qu'aucune coordination existe entre les leaders du Jihad et les activistes sur le terrain, en effet, alors qu'un accord de cessez le feu avait été conclu, les tirs de roquettes se sont poursuivis dans la soirée sur Israël.

 

Israël : le mouvement 'Habad de Bat Yam appelle à voter blanc

Vote blanc par le mouvement 'Habad de Bat Yam en Israël

Démarche surprenante: les représentants de Habad de Bat Yam exhortent les habitants à voter en blanc
Une nouvelle campagne de représentants de 'Habad de Bat Yam appelle les fidèles à voter avec un bulletin de vote blanc, protestant ainsi contre les partis qui ne les représentent pas fidèlement: "Nous choisissons le Messie et non ceux qui s'accrochent aux sièges du gouvernement".

À quelques jours des élections les fidèles du mouvement 'Habad s'étonnent: une campagne appelant ses partisans à voter sur un bulletin blanc.
Il s'agit d'une étape inhabituelle du hassidisme qui a jusqu'à présent principalement soutenu les partis de droite et ultra-orthodoxes.

Les fidèles de 'Habad à Bat Yam se sont réveillés lundi, (une semaine avant la troisième élection consécutive) avec un message surprenant les invitant à se rendre aux urnes et à manifester en votant blanc.

Beaucoup ont été surpris de découvrir la nouvelle campagne qui a été lancée par le mouvement  'Habad de Bat Yam ( ville considérée comme un fief définitif du Likoud), avec un appel aux partisans à choisir un bulletin de vote blanc.

Une déclaration publiée par l'Association for True and Complete Redemption, qui siège à Bat Yam et appartient au mouvement 'Habad.

 La raison en est que les partis de droite adhèrent aux présidents de la Knesset, préférant négocier avec le Hamas pour la création d'un État palestinien tandis que les communautés du sud subissent des tirs de roquettes.

Comme on le sait, le Rabbi de Loubavitch, qui est considéré à ce jour comme le chef spirituel du hassidisme, était un farouche opposant à la concession de terres israéliennes et a averti que le gouvernement israélien ne devait pas abandonner des territoires définis comme faisant partie de la Terre d'Israël.

"Les fidèles de 'Habad ont toujours été fidèles à la voie du roi du Messie" , a déclaré le porte-parole de l'Association à Bat Yam, le rabbin Benzie Frishman, expliquant:

"Le Rabbi a toujours fait preuve d'implication en Terre d'Israël et de nombreux politiciens ont reçu ses conseils et ses bénédictions. Il y a déjà 30 ans, avant même les accords d'Oslo, il a exprimé sa ferme opposition à toute négociation avec les Arabes et a clairement indiqué qu'un gouvernement pour avoir des discussions avec eux ne tiendrait pas et tomberait, et depuis lors, un tel gouvernement est tombé et il y a eu une instabilité du gouvernement en Israël. Nous déclarons donc qu'il n'y a pas de voix pour qu'un parti puisse aider à la mise en place d'un tel gouvernement et, malheureusement, deux des premiers ministres aux élections en cours ont déjà annoncé qu'ils mèneraient de telles négociations que leur fin attendue serait un État palestinien. "

Le Michte de Pourim , le festin magique de Lev Tov

Lev Tov repas de pourim

LE MICHTE DE POURIM

Un festin magique !

Lev Tov a invité plusieurs familles à venir partager le « festin de Pourim », un repas festif avec des bénévoles Lev Tov, avec enfants et adultes déguisés.

Il n’existe alors plus de barrière entre bénévoles et familles invitées. Tous mangent, parlent et dansent ensemble.

Des moments de complicité extraordinaires.

 

https://levtov.fr/project/fete-de-pourim/