Claudine Douillet

Claudine Douillet parisienne et juive de naissance de parents profondément sionistes (un père sur l’Altaléna ça laisse des traces).

Fondatrice du premier magazine Juif sur le net, Alliance, en 1997, avant Google !
220 000 lecteurs uniques par mois à son actif.

En 1999 création Alliance-Hosting LLC , une "Web Agency » conceptrice de sites internet pour les entreprises et leur migration sur le net. Formation d’internet pour chefs d’entreprise.

Alliance-Hosting LLC a permis grâce ses moyens techniques la retransmission en directe des 4 radios juives de France 94.8 FM sur le net ,dés 2000, pendant 12 ans.

Experte en communication digitale avec Alliancefr.com, et radiophonique avec "Internet sans prise de tête" sur judaïques FM 94.8 depuis 2000, ma passion est née de la découverte, dés 1996, du plus important moyen de communication avec le monde, internet.

Mon expérience est le résultat de 17 années au service des entreprises désireuses de migrer sur le net et des médias.

Rendre réel ce monde virtuel c’est l’alliance du savoir faire et du faire savoir.

Les articles de Claudine Douillet

Israël: expulsion des travailleurs étrangers avec leurs enfants

Déportation de travailleurs étrangers: une autre famille a été arrêtée

Expulsion de travailleurs étrangers: une autre famille a été arrêtée

Sheila et Randy Velasco ont été arrêtés avec leurs filles Kim et Maureen dans le cadre de l'opération expulsion des travailleurs étrangers.

Les parents de ses camarades de classe ont dit qu'ils étaient inquiets et qu'ils essaieraient d'empêcher leur départ.
Maureen a dit il y a un mois: "Je ne veux pas quitter Israël"

Une autre famille des Philippines a été arrêtée ce matin (dimanche) dans le cadre  de l'expulsion de travailleurs étrangers avec leurs enfants nés dans le pays, ont déclaré des militants contre l'expulsion. Les détenus sont Sheila et Randy Velasco, ainsi que leurs filles Kim, âgées de 13 ans, et Maureen, âgée de 10 ans, qui a fréquenté l'école Balfour à Tel Aviv.

Maureen a été interrogée au début de l'opération d'expulsion et a déclaré qu'elle avait peur de sortir. Dans une interview avec ses amis, elle a déclaré: "Je ne veux pas les quitter. Je ne connais presque personne aux Philippines."

Les parents d'amis et amis de la classe de Maureen ont déclaré qu'ils étaient inquiets et qu'ils essaieraient d'empêcher leur expulsion.

La semaine dernière,  Rosemary Perez, une travailleuse étrangère originaire des Philippines qui séjournait illégalement en Israël, et son fils de 13 ans, Rohan, ont été expulsés après une bataille judiciaire .

Alors que la mère a refusé de coopérer Ils ont été emmenés au centre de détention de l'aéroport Ben Gourion et embarqués dans un autre vol  à destination des Philippines.

Le cousin de Rohan a déclaré à Kan : "Rohan était sûr de rentrer chez lui avec ses amis. Il n'a aucune idée de ce qu'il y a aux Philippines. Je demande - aidez-nous. La vie de Rohan en Israël, il ne connaît rien d'autre."

Le cris d'une mère : je veux que l'état d'Israël m'aide à sortir ma fille de prison à Moscou

je veux que l'état d'Israël m'aide à sortir ma fille de prison à Moscou

Une Israélienne arrêtée à Moscou depuis 4 mois pour possession de drogue

Naama Issachar est détenu dans la capitale russe depuis avril. Sa mère Yaffe Issachar a appelé les autorités israéliennes compétentes après toutes ses tentatives de libération. «Aidez-moi ici auprès des autorités russes »

Naama Issachar, âgée de 25 ans et originaire de Tel Aviv rentrait d'un voyage d'Inde, a été arrêtée il y a quatre mois à l'aéroport de Moscou après avoir été retrouvée avec neuf grammes d'herbe. Elle est détenue dans la capitale russe depuis quatre mois.

Dans une interview avec Kalman Libeskind et Asaf Lieberman dans le cadre du programme "Kalman Lieberman" d la mère de Naama, Yaffe, a déclaré dimanche que sa fille avait été arrêtée alors qu'elle était sur le chemin du retour en Israël.  9 grammes de drogue ont été retrouvé dans son sac que sa fille ne reconnaît pas comme à elle.

Jusqu'à présent, je l'ai vue quatre fois au total", a déclaré Issachar, ajoutant que sa fille était en détention aux côtés de trafiquants de drogue.

Au cours de la période écoulée, les autorités de l'État n'ont pas permis à Naama d'être placé en résidence surveillée. Le procès doit commencer mardi. "J'ai contacté de nombreux ministres, des membres de la Knesset, le consulat et à l'extérieur pour lui rendre visite. Ils ne peuvent rien faire", a-t-elle déclaré. Issachar a appelé les responsables concernés: "Je veux que mon pays m'aide avec les autorités ici, car ce n'est pas un Etat démocratique normal".

Israël: 4000 élèves bédouins n'ont toujours pas de classes pour la rentrée

4000 élèves bédouins risquent de se retrouver sans écoles à la rentrée

Deux semaines avant le début de l'année scolaire, plus de 4 000 étudiants bédouins originaires des villages non reconnus situés entre Arad et Beersheba n'ont toujours pas de cadre éducatif.

La raison: le conseil régional d'Al-Qasum, qui a jusqu'à présent financé les écoles et les jardins d'enfants de ces villages, a informé le ministère de l'Éducation qu'il ne serait plus en mesure de faire de paiement. 

Le ministère a répondu qu'il était obligé envers tous les étudiants israéliens, y compris les étudiants de la diaspora bédouine. 

Des discussions intenses sont en cours avec le ministère de l'Intérieur et le conseil régional afin de trouver une solution.

,

Cinéma : le film Parasite débarque en Israël

"Parasite" : pourquoi le film de Bong Joon-ho peut prétendre à la Palme d'or 2019

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s'intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils a réussi à se faire recommander pour donner des cours particuliers d'anglais chez les Park. C'est le début d'un engrenage incontrôlable..

LE PARASITE
Parasite de Joon-ho Bong, qui est  sorti dans les salles en Israël le 15 août, est une combinaison d'une comédie de protestation sociale mordante, un thriller et un film d'horreur.
Parasite de Joon-ho Bong (lauréat surprise de la Palme d'Or au Festival de Cannes cette année).

Comme le précédent vainqueur de la Palme d'Or, les voleurs à l'étalage d'Hirokazu Kore-eda, c'est l'histoire d'une famille qui est du mauvais côté du miracle économique de l'après-guerre en Asie et qui doit faire des efforts extrêmes pour joindre les deux bouts.

Contrairement aux voleurs à l'étalage, qui étaient plutôt une étude de caractère sur les membres d'une famille et leur tentative d'aider une fille maltraitée, Parasite va directement aux racines de la tragédie - un système économique qui marginalise même les personnes qui travaillent le plus fort - et la laisse voir dans tous ses détails brutaux.

Au début, il semble que ce sera un regard comique sur une famille pauvre qui arnaque une famille riche, et c'est cela pendant un certain temps.

Mais cela va beaucoup plus loin, et amène quelques métaphores - un garçon qui pense avoir vu un fantôme hanter la maison familiale et une inondation qui n'est qu'un filet d'eau dans le quartier riche mais qui inonde et détruit des rues entières du quartier pauvre de la ville - qui soulignent tous les points que le réalisateur veut faire valoir.

Si certains d'entre eux peuvent sembler évidents ou lourds de sens, le film est déchirant dans la façon dont il nous attire et nous fait ressentir, plutôt qu'observer, le sentiment d'impuissance des personnages.

Bong est surtout connu pour ses films de genre, certains d'entre eux, comme The Host, qui impliquent des créatures surnaturelles, mais c'est le film le plus effrayant que j'ai vu de loin. C'est d'autant plus effrayant que cela me rappelle la célèbre citation de la bande dessinée de Walt Kelly, Pogo, "Nous avons rencontré l'ennemi et il est en nous".

Le film commence en nous présentant une famille qui n'a pas eu de chance, les Kims. Le père, Ki-taek (Song Kang-ho), est un chauffeur de livraison au chômage et il vit avec le reste de sa famille dans un appartement au sous-sol exigu.

Sa femme Chung-sook (Chang Hyae-jin), son fils Ki-woo (Choi Woo-shik) et sa fille Ki-jung (Park So-dam) sont tous sans emploi et le film débute par une tragédie quotidienne : Soudain, ils ne peuvent plus se connecter au Wi-Fi du voisin et ne peuvent même plus rivaliser pour des emplois en ligne à peine payants, comme l'assemblage de boîtes à pizza.

Mais par l'intermédiaire d'un ami d'école, l'ingénieux Ki-woo est engagé pour donner des cours particuliers à Da-hye (Jung Ziso), la jolie et douce lycéenne qui est la fille d'un magnat des affaires, M. Park (Lee Sun-kyun), et sa femme, Yeon-kyo (Cho Yeo-jeong).

Pendant une partie du film, il semble que nous aurons droit à quelque chose qui ressemble à des Asiatiques riches et fous, car chaque membre de la famille pauvre trouve un emploi dans le manoir du Parc.

Mais contrairement aux demeures dorées des Asiatiques riches et fous, les Park vivent dans une belle maison aérée qui est un joyau d'architecture moderniste de bon goût, avec une immense et belle cour.

Chung-sook devient la gouvernante tandis que Ki-jung, convainc la mère qu'elle est qualifiée pour être une art-thérapeute pour leur fils indiscipliné.  Ki-taek, le père,  bien sûr, prend le poste de chauffeur.

Tout ce revirement économique implique que la famille la plus pauvre fasse virer des gens comme eux par des subterfuges sans scrupules ce qui est la partie la plus sombre de l'histoire.

Je ne donnerai certainement pas d'indices ici, mais il suffit vous dire que vous ne devinerez aucun des secrets à l'avance mais l'histoire reste très sombre jusqu'à la fin.

Il y a de merveilleuses performances, en particulier celle de Cho Yeo-jeong dans le rôle de la riche dame et de Song Kang-ho dans le rôle du patriarche d'une famille en voie de désintégration.

Ce qui dérange chez Parasite, ce n'est pas seulement sa violence - et il y en a beaucoup - mais aussi les vérités désagréables qui rendent la violence inévitable. L'histoire est si habilement construite que ce film restera en vous longtemps, pour le meilleur ou pour le pire.

 

 

Une ex-musulmane : selon l'Islam la paix sur terre ne viendra qu'après l'extermination des Juifs

ESSAYER D'ENSEIGNER 'L'ORIENT NAÏF' SUR LA VRAIE NATURE DE L'ISLAM

UNE EX-MUSULMANE DECLARE AU JERUSALEM POST: ESSAYER D'ENSEIGNER LA VRAIE NATURE DE L'ISLAM AU MONDE NAIF ET COMPLAISANT

"Dans les communautés musulmanes, le mot juif n'est pas seulement utilisé comme un mot péjoratif, il est aussi utilisé comme un mot maudit. C'est une haine qui est tellement intégrée qu'elle en devient invisible et totalement accepté sans aucune remise en cause."

Yasmine Mohammed a une histoire qui ressemble à un roman d'aventure. L'ex-musulmane, comme elle s'appelle elle-même, a échappé à un mariage forcé avec un agent d'Al-Qaïda, qui a été libéré sous caution de prison par Oussama ben Laden lui-même.

Maintenant, l'auteur de "Confessions of an Ex-Muslim", s'est ouverte sur son passé pour pouvoir aider les autres, a-t-elle dit au Jerusalem Post. Elle a dit qu'elle avait pour mission d'aider les apostats qui vivent dans des pays à majorité musulmane et d'enseigner à "l'Occident naïf" la vraie nature de l'Islam.

L'éducateur et auteur est devenu une voix importante au sein de la communauté mondiale ex-musulmane en pleine expansion, s'adressant largement au public du monde entier.

Tout a commencé quand elle était enfant.

Yasmine Mohammed a grandi au Canada. Son enfance occidentale typique a été interrompue lorsque sa mère a épousé un musulman pieux et que la petite fille est passée de la bicyclette et de la natation au hidjab et aux passages à tabac pour ne pas avoir appris le Coran.

Des années plus tard, sous les tourments d'un horrible mariage forcé, elle a risqué sa vie en bravant une évasion pour tenter de sauver sa fille de la menace des mutilations sexuelles féminines.

"J'ai vécu tous les aspects de l'islam jusqu'à devenir une djihadiste," dit Yasmine  Mohammed. "J'étais l'incarnation d'une musulmane extrémiste. Voir quelqu'un comme moi changer si radicalement et devenir à bien des égards l'antithèse complète de ce que j'étais, c'est parler du pouvoir de la capacité de la résilience humaine."
Le "catalyseur" pour que Yasmine  Mohammed commence à s'exprimer a été l'affrontement désormais tristement célèbre de 2014 entre Ben Affleck et Sam Harris lors de l'émission Bill Maher où ils ont débattu de l'Islam radical.

Quand sa page Facebook a été inondée de gens louant Ben Affleck pour avoir fermé "ce Sam Harris raciste", elle a réalisé que les choses étaient profondément tordues et que le moment était venu de parler.

"Je ne comprenais pas pourquoi tant de gens étaient d'accord avec la position de Ben Affleck" explique Yasmine Mohammed. J'ai ensuite découvert le mouvement humaniste séculier mondial et j'ai pris l'initiative "d'éclairer les autres" à travers ma propre expérience.

"Les démocraties occidentales souffrent d'un mélange toxique d'arrogance et de naïveté qui les rend complaisantes ", a déclaré Yasmine Mohammed, qui a souligné ce défi quelques jours seulement après une éruption entre Israël et la gauche américaine à propos d'une visite en Israël des femmes pro-BDS du Congrès Ilhan Omar et Rashida Tlaib.

Ils sous-estiment le pouvoir de l'islam, ils regardent ce que les islamistes ont fait dans d'autres pays et ils pensent avec arrogance que " cela ne nous arrivera pas ", même si cela se passe juste sous leur nez.

Au cœur de cette naïveté se trouve une alliance inquiétante entre l'Islam et la gauche. Un partenariat toxique, a-t-elle dit, qui voit de hauts officiers embrasser les traditions musulmanes par des " gestes " comme la Journée du Hijab.

"L'hypocrisie de la gauche n'est jamais plus prononcée que lorsqu'il s'agit du hijab ", a déclaré Yasmine Mohammed. "Comme les femmes occidentales revendiquent le droit de porter ce qu'elles veulent, en fait, d'être seins nus si elles le souhaitent, ces mêmes femmes célébreront le hijab."

"Ils font des hijab sur les poupées Barbie, sur les podiums et sur la couverture des magazines ", a déclaré Yasmine Mohammed. "Le hijab est un outil d'oppression, c'est un vêtement qui perpétue la culture du viol qui est célébré par les femmes qui se disent progressistes.

Elles veulent la liberté pour elles-mêmes, mais sont heureuses de soutenir l'assujettissement des autres femmes. Si elles s'en soucient vraiment, elles soutiendraient les  femmes, en Iran, qui sont arrêtées pour avoir enfreint les lois obligatoires du hijab."

Cette hypocrisie se manifeste le mieux à travers des marcheuses comme Linda Sarsour.

"Comment une femme qui célèbre l'antisémitisme, l'anti-femme, l'anti-LGBT Louis Farrakhan, peut-elle mener une marche libérale ? demanda Yasmine  Mohammed.

"Elle se tient debout dans des vêtements religieux conservateurs en prétendant qu'elle défend les valeurs progressistes, qu'on ne devrait pas humaniser les Israéliens alors qu'elle prétend que les Palestiniens sont déshumanisés, qu'elle est la meilleure amie des terroristes comme Rasmeah Odeh, tout en prétendant qu'elle est tout pour la paix et l'humanité".

Yasmine Mohammed a lancé le "No Hijab Day", célébrant les millions de femmes à travers le monde qui doivent défier les lois, risquer l'emprisonnement, les abus et même les crimes d'honneur pour enlever ce tissu de leur tête.

"Les femmes sont obligées de le porter partout sur la planète, dit Mohammed, par leurs familles qui menacent de les tuer pour l'avoir enlevé, comme dans mon cas, ou elles sont tuées pour l'avoir enlevé."

Elle a également fondé l'organisation Free Hearts Free Minds, qui fournit un soutien psychologique aux ex-musulmans vivant dans des pays à majorité musulmane, où l'État sanctionne la peine de mort pour avoir quitté l'Islam.

Yasmine Mohammed a des mots durs vis à vis de  l'administration Obama, qui a " commis une grave erreur " en mettant en avant un islamiste qui fait l'éloge des Frères musulmans.

"À la Maison-Blanche, ils ont célébré une femme qui a parlé des vertus de la charia ", a-t-elle ajouté. "Les dirigeants du monde devraient investir du temps pour étudier l'histoire de l'islam et regarder la montée moderne de l'islamisme à travers des groupes comme les Frères musulmans."

Au sujet des Juifs, elle a dit que l'expérience générale pour les musulmans est celle de "la haine omniprésente pour le peuple juif et cela s'apprend dès le plus jeune âge.

"Jamais, en tant que musulmane, je ne me suis arrêtée une seule fois pour réfléchir à la raison pour laquelle nous devions haïr autant le peuple juif ", a-t-elle poursuivi.

"C'est comme demander à un enfant pourquoi il déteste les monstres. C'est juste un comportement acquis qui est rarement remis en question et la haine d'Israël en est une extension.

L'espoir d'anéantir tout le peuple juif est basé sur la religion qui enseigne qu'il n'y aura la paix sur terre que lorsque tous les juifs seront tués par des musulmans vertueux.

"Il y a un Hadith qui dit que le peuple juif ne pourra même pas se cacher comme même les rochers et les arbres le diront : Oh musulman ! Il y a un Juif qui se cache derrière moi, s'écrieront les arbres.

Yasmine Mohammed est "consumé de honte et de culpabilité" à cause de la haine qu'elle a dû porter pour le peuple juif. Elle a dit qu'une fois qu'elle a commencé à rencontrer des Juifs, elle a réalisé le poids du mensonge qu'on lui avait enseigné.

"Je me sens humble devant le fait qu'aucune personne juive ne m'ait jamais permis de ressentir cette culpabilité, ils me rappellent toujours rapidement que j'étais une enfant et que je devais me pardonner à moi-même ", a-t-elle poursuivi.

"L'un des premiers Juifs que j'ai rencontrés alors que j'étais encore un enfant portant le hidjab m'a immédiatement souri et m'a appelé comme faisant partie de leur famille, leur cousine, mais j'étais mortifiée et dégoûtée que cette personne puisse m'associer à eux.

"C'est à ce point aveuglant que la haine est aveuglante ", a-t-elle dit, expliquant que se souvenir de cet incident est " un rappel choquant de combien j'ai changé et un témoignage du fait que toute autre personne qui porte en elle cette haine peut aussi changer ".

 

 

Israël : nous devions partir en vacances mais le Hamas en a décidé autrement

les éclats d'un obus tombent sur son barbecue en Israël à Sderot

Dans la ville de Sderot et dans les communautés environnantes.
Les éclats d'obus d'une des roquettes ont atterri directement sur le barbecue dans la cour de la maison de la famille Tweito à Sderot. 

Le père de la famille, Itzik Tweito, a raconté à Ynet comment il avait découvert que des éclats d'obus étaient tombés dans sa cour: "J'étais en train de prendre mon café, quant j'ai vu l'alerte rouge,  nous nous sommes dirigés vers notre abri."

"Il y avait un peu de stress, ma fille étant sous la douche et mon petit garçon de deux ans était aussi inquiet"  "Nous sommes ensuite revenus dans la cour, j'ai vu de la fumée anormale, en fait le missile était tombait chez nous."

Il a déclaré qu'il a annulé les vacances prévues pour la semaine prochaine en raison des événements

"J'ai pris deux semaines de congé et nous devions partir en excursion demain, ça fait de la peine aux enfants , nous devions nous rendre à la Mer Morte, mais le Hamas en a décidé autrement"

Il est en colère contre le gouvernement: "Nous sommes ici sur la zone  B, sinon C. Le FDI fait son  travail, pas le gouvernement. C'est mon opinion. "

Les FDI ont signalé qu'une alerte rouge avait été déclenchée dans la ville de Sderot, dans les kibboutzim Gavim et Nir Am, au collège Sapir, dans la communauté d'Ibim et dans des fermes de Sycamore. "Trois lancements ont été lancés de la bande de Gaza vers le territoire israélien deux ont bien été interceptées "

Selon la MDA, des ambulanciers paramédicaux et des ambulanciers paramédicaux ont soigné six personnes au cours de la soirée, dont deux légèrement blessées aux jambes lors de leur course vers un abri  (un homme de 40 ans tombé du vélo électrique et une femme qui est tombée chez elle),  une autre victime anxieuse de 76 ans évacuée à l'hôpital de Barzilai à Ashkelon et deux femmes. Un homme âgé de 30 ans qui n'a pas eu besoin d'être évacué à l'hôpital.

Anniversaire plutôt mouillé

Noa Cohen, de Sderot, a organisé son 15e anniversaire et a invité 25 amis pour le célébrer autour de sa  piscine.
Au milieu de la fête,  l'alarme rouge a retenti. "Nous nous attendions à ce que cela se produise, car la veille il y a eu aussi des alertes", a-t-elle déclaré. "Tout le monde est sorti de l’eau rapidement."

"Quelques-uns ont glissé en courant parce qu'ils étaient mouillés. Heureusement, personne n'a été blessé. Nous avons continué comme d'habitude et tout le monde m'a chanté des chansons d'anniversaire à l'intérieur de l'abri.
Puis nous sommes retournés à la piscine et tout s'est déroulé normalement. Les parents sont un peu inquiets mais tout le monde va bien, ce qui est le plus important. Je n'oublierai jamais cette fête. "

Le Hamas a déclaré lundi matin que "les frappes israéliennes à Gaza sont un message d’escalade et d’agression ". Le Hamas a ajouté que "la résistance n'acceptera pas que Gaza devienne un outil d'exportation de ces crises", et n'accepte pas la responsabilité du lancement des roquettes lancées hier.

 

 

 

 

 

Israël : une enfant de cinq ans s'est noyée sur une plage non autorisée à Jaffa

En réponse à l'incident, Orly Silvinger, PDG de Before Child Safety, a déclaré: "Cet été, de nombreuses victimes sont victimes et malheureusement, un autre cas de jeune fille s'est noyée. La noyade se produit rapidement et silencieusement, comme nous ne l’avons pas remarqué. Nous appelons les parents: ne leur dites pas que cela ne m'arrivera pas, agissez pour prévenir. Un environnement aquatique doit être entièrement surveillé par les enfants, à portée de main et sans distraction. Lorsqu'il y a plus d'un adulte, déterminez à tout moment l'adulte responsable de la surveillance des enfants. N'entrez pas sur la plage sans les services de secours actifs et les instructions du sauveteur doivent être respectées pendant votre séjour à la plage. "

La petite fille a été sortie de l'eau par un passant, elle était sur  une plage non déclarée à Yaffo.  Elle a été évacuée vers l'hôpital Wolfson à Holon.

XXX

Une fillette de cinq ans s'est noyée sur la plage de Jaffa aujourd'hui. La petite fille a été sortie de l'eau par un passant après qu'elle ait nagé sur une plage non sécurisée, elle a été évacuée vers l'hôpital Wolfson de Holon.

Joseph Kurdish Vishsachar Weiss, médecin de la MDA, a déclaré: "Lorsque nous sommes arrivés à la plage, nous avons vu une fille d'environ cinq ans qui a été traînée hors de l'eau par des civils. Elle était inconsciente, sans pouls ni respiration, et nous avons immédiatement commencé à effectuer des activités de réanimation avancées, notamment des massages, des soins et perfusions.Nous l'avons transférée à l'unité de soins intensifs son état est critique. "

En réponse à l'incident, Orly Silvinger, PDG de Before Child Safety, a déclaré: "Cet été, il y a eu de nombreuses victimes, il y a eu un autre cas de petite fille qui s'est noyée."

La noyade se produit rapidement et silencieusement.

Nous appelons les parents: ne dites pas que cela ne m'arrivera pas, agissez pour prévenir.

Un environnement aquatique doit être entièrement surveillé par les adultes aucun enfant doit rester sans surveillance près de l'eau la surveillance exige d'être concentré.
Lorsqu'il y a plus d'un adulte, déterminez l'adulte responsable de la surveillance des enfants. N'entrez pas sur la plage sans les services de secours actifs et les instructions du sauveteur doivent être respectées pendant votre séjour à la plage. "

Une actrice britannique: les services sociaux israéliens ont enlevé mon bébé

Actrice britannique: "Les services sociaux israéliens ont volé mon bébé"

Une actrice britannique de nationalité israélienne a déclaré mercredi que les services sociaux israéliens avaient "enlevé" son bébé. Selon elle, sa petite fille lui a été enlevée dans la nuit alors que son amie la gardait. Elle a mis en ligne une vidéo montrant le bébé emmené par une femme accompagnée par la police.

C'est une actrice britannique qui est venue en Israël pour donner naissance au bébé. C’est après que les services de protection sociale du Royaume-Uni l’ont prévenue qu’à la naissance du bébé, celui-ci serait enlevé en raison de sa consommation de drogue et de divers problèmes psychiatriques.

L'avocat de l'actrice Yossi Necker a déclaré: "Nous ne pouvons pas commenter les détails, à cause de la confidentialité du dossier.
Mais une grande injustice a été commise tant envers le bébé que pour la mère et la famille d'accueil du bébé qui se donnera corps et âme pour cette petite fille.

Nous espérons et croyons pouvoir y remédier. Nous espérons aller vite afin d'éviter de laisser se tisser des liens qui rendraient difficiles la restitution de l'enfant à sa mère, tant pour l'enfant, que pour la famille d'accueil

Le ministère des Affaires sociales et des Services sociaux a déclaré: "Ces affaires sont soumises à une obligation de confidentialité et, par conséquent, aucun détail ne peut être révélé. Dans ce cas, différents éléments du ministère sont traités, y compris l'unité internationale du ministère des Affaires sociales, qui entretient des contacts avec ses homologues du pays d'origine, avec le conseil juridique et les organismes professionnels compétents en Israël. Le bien du bébé est prioritaire et nous travaillons pour lui trouver la meilleure solution.

Tags:

High Tech : Facebook admet écouter les conversations de ses utilisateurs

Facebook admet écouter les conversations de ses utilisateurs

Facebook admet écouter les conversations des utilisateurs

La société a admis avoir embauché des sous-traitants pour la transcription des enregistrements des titulaires de comptes

Société  Facebook admet que l' écoute des conversations des utilisateurs n'est pas une rumeur mais bien une réalité.

En Israël, une expérience a été réalisée, celle d'un couple qui laisse son smartphone sur la table du salon, et discute de chat, comment elever un chat, quel chat acheté .

Au bout de quelques instants, ils reprennent leur smartphone et se connectent sur leur compte facebook , surprise, les publicités présentaient par facebook concerne l'alimentation des chats. Cette expérience semblait totalement irréelle aujourd'hui facebook admettre écouter les conversations privées.

Une enquête du Bloomberg Magazine (mardi) a révélé que la société a engagé des sous-traitants pour transcrire les enregistrements des utilisateurs envoyés via Facebook Messenger.

Selon l'enquête, les employés n'étaient pas informés de l'emplacement des enregistrements et de leur objectif. L'analyse de l'enregistrement a été réalisée pour former les systèmes à l'identification de différentes voix et d'accents.
Facebook a reconnu à Bloomberg l'utilisation des enregistrements des utilisateurs et a répondu que les analyses ont été stoppés.

Attentat terroriste à Jérusalem : deux terroristes ont poignardé un policier

Attentat terroriste à Jérusalem : deux terroristes ont poignardé un policier

Attentat à Jérusalem: deux terroristes ont poignardé un policier qui est  dans un état modéré.

Le policier, âgé d'environ 40 ans, a été poignardé par deux terroristes dans la zone du Mont du Temple et s'est dirigé vers l'hôpital Shaare Zedek.
Un des deux terroristes a été éliminé le second blessé.
La police a fermé l'entrée du Mont du Temple aux personnes de moins de 50 ans.

Attentat terroriste à Jérusalem : deux terroristes ont poignardé un policier

Attentat terroriste à Jérusalem : deux terroristes ont poignardé un policier

Une attaque à l'arme blanche à Jérusalem: un officier de police âgé de 40 ans a été poignardé jeudi soir par deux terroristes près de la Porte de fer dans la vieille ville. Il est dans un état modéré et a été dirigé vers l’hôpital Shaare Zedek.

La zone de la vieille ville a également été fermée - mais a été ouverte peu de temps après. La police a déclaré qu'une autre personne qui était à proximité de la scène avait été blessée à la jambe et avait demandé des soins médicaux.

Le professeur Ofer Marin, directeur de l'hôpital Shaare Zedek, a évoqué l'état du policier blessé: "Un homme âgé d'environ 40 ans, poignardé au poignet, s'est présenté à l'unité de traumatologie. Il a été soigné dans l'unité de traumatologie, transféré en neuroimagerie et son état était modéré et stable. Aucun danger pour sa vie."

Le terroriste blessé a été traité dans l'unité de traumatologie et son état est instable.