Claudine Douillet

Claudine Douillet parisienne et juive de naissance de parents profondément sionistes (un père sur l’Altaléna ça laisse des traces).

Fondatrice du premier magazine Juif sur le net, Alliance, en 1997, avant Google !
220 000 lecteurs uniques par mois à son actif.

En 1999 création Alliance-Hosting LLC , une "Web Agency » conceptrice de sites internet pour les entreprises et leur migration sur le net. Formation d’internet pour chefs d’entreprise.

Alliance-Hosting LLC a permis grâce ses moyens techniques la retransmission en directe des 4 radios juives de France 94.8 FM sur le net ,dés 2000, pendant 12 ans.

Experte en communication digitale avec Alliancefr.com, et radiophonique avec "Internet sans prise de tête" sur judaïques FM 94.8 depuis 2000, ma passion est née de la découverte, dés 1996, du plus important moyen de communication avec le monde, internet.

Mon expérience est le résultat de 17 années au service des entreprises désireuses de migrer sur le net et des médias.

Rendre réel ce monde virtuel c’est l’alliance du savoir faire et du faire savoir.

Les articles de Claudine Douillet

Mes expériences avec le NeurofeedBack Dynamique à Tel-Aviv par Valérie Cohen

Neurofeedback optimal Tel-Aviv Valerie Cohen

Mes expériences avec le NeurofeedBack Dynamique à Tel-Aviv de Valérie Cohen

MES EXPERIENCES RECENTES

MIGRAINES CHRONIQUES

Neurofeedback Optimal Valerie Cohen à Tel-Aviv en Israël

Neurofeedback Optimal Valerie Cohen à Tel-Aviv en Israël

 

Un Samedi, suite au coup de fil passe quelques jours auparavant, est arriver un homme ; la petite soixantaine qui souffrait de migraines nocturnes chroniques à se taper la tête contre les murs ne lui laissant aucun répit.

Ayant passe tous les examens médicaux et même dentaires, il ne savait plus vers où se tourner pour être soulager, afin de recouvrir une « vie normale «  et enfin se passer d’anti-migraineux.

D’une nature très active, motard, vif, grand voyageur avec son épouse, sa complice ; avec une Alya plutôt bien réussie si ce n’est ces maux de tête qui l’empêchaient  de profiter de sa retraite, de sa nouvelle vie avec son épouse ; les enfants étant désormais mariés et dans la vie active, la vie à deux devrait être que profiter de l'instant présent.

Peu convaincu, de prime abord, de l’entrainement cérébral que je lui proposais gracieusement a titre d’essai, il était venu sans aucun doute bien plus pour faire plaisir a son ami qui lui-même  l’avait déjà expérimenté avec succès sur ses acouphènes, alors pourquoi pas essayer ?
Le voici enfin assis pour essayer sa première séance de Neurofeedback Dynamique

Je lui ai tout d'abord expliqué le fonctionnement de la  méthode du Neurofeed-back , qu'il s'agissait d'un exercice cérébral , je lui ai posé  les électrodes sur le cuir chevelu et  confortablement installé pour regarder un film.

Âpres 33 min à regarder cette comédie et, ne remarquant pas même les micro coupures de sons qui se produisaient ; il est reparti se sentant plus détendu m’a-t-il affirmé mais rien de plus….

Le lendemain matin, comme à tous mes autres usagers du Neurofeed back Dynamic lui ai demande par message comment il se sentait et de quelle façon s’était déroulée sa nuit.

À ma grande surprise, il me répond qu’il a dormi du sommeil d'une traite, sans être réveillé par les douleurs.

Occupé et recevant son petit-fils de l’étranger, il a dû reporter son second rendez-vous et, en réalité n’en ressentant plus de besoin urgent grâce  à des nuits apaisées.

Or, comme tout entrainement, qu’il soit sportif ou cérébral, dans le cas du Neurofeedback Dynamic, l'efficacité et la consolidation d'un résultat si exceptionnel se doit par un entraînement régulier.

Ainsi, ses migraines ont réapparu après 9 nuits et une unique séance.

Il est donc revenu et continue à présent son entrainement cérébral et cette fois accompagné dorénavant par son épouse.

Ils viennent tous deux une fois par semaine ce qui est un bon rythme. Les résultats sont là, plus de migraines et un vrai sommeil réparateur. Ainsi les maux de tête qui sans doute ont entrainé une perte de sommeil ont pu être résolu par le Neurofeedback à raison d'une fois par semaine.

LE JEUNE ADULTE

Mon tout premier patient, m'a été donné  lors de ma longue  période de formation de la méthode de NeuroFeed Back , je me dois de préciser que l'excellence du niveau prodigué par une praticienne expérimentée et d’une gentillesse a l’image de la communauté de Neurofeed Back neuroptimal@, m'a permis de comprendre à quel point cette technique pour le moins révolutionnaire allait pouvoir aidé de façon douce et non intrusive des milliers de personnes habituées à leurs souffrances.

Mais revenons à ce jeune adulte qui se trouvait à un embranchement de sa vie, qui  déclare avoir envie mais  se sentir incapable de se concentrer suffisamment pour passer quelque examen que ce soit.

Ayant fini l’armée il enchaine les petits boulot afin de pouvoir s’offrir dés que possible, ces études qui le font fantasmer mais que son incapacité de concentration - de se « poser dans sa tête «  selon ses propres termes,  le prive d’envisager réellement de se lancer et d’essayer.

Par affection pour moi mais peu confiant dans les électrodes que je lui posais et malgré mes explications que je pensais claires, il s’est toutefois plié de bonne grâce à l’exercice de mes devoirs post-formation au Neurofeedback

Sans un poursuivre un rythme régulier comme pourtant le recommande la méthode Neurofeed Back, , il a multiplié de lui-même le désir de refaire de l’exercice cérébral.
Il reconnait qu'il se sentait plus relax et arrivait de mieux en mieux a se concentrer et, d’ici peu prêt a tenter un test d’entrée. Il continue ses séances dès que cela est possible.

Et puis après l'effort le réconfort et la bonne nouvelle tant attendue est arrivée, il a passé hier son concours d'entrée et l'a réussi !. C'est la plus belle réussite à mon sens que d'avoir pu aider ce jeune adulte à reprendre le chemin de son rêve.

INSOMNIES

Par un bel après-midi j'ai reçu pour une séance de Neurofeedback Dynamique  cette jolie femme pour une séance d’essai. Elle souffrait d’insomnies récurrentes et ne voulait en aucun cas se résoudre a passer par la case médicamenteuse.

Le stress du changement de vie lie a son alya récente, l’éloignement de ses enfants et petits enfants vivant a l’étranger ne lui laissait guère de quiétude dès la nuit tombée.

N’ayant aucun a priori face a cet entrainement cérébral et, n’ayant rien a perdre, elle se décide à tenter l’expérience.

Si ses insomnies ne sont pas complètement du passe après 2 séances de Neurofeedback  seulement, elle se sent moins stressée et moins nerveuse avec enfin un sommeil plus réparateur.

Elle continue a ce jour son entrainement cérébral au rythme d’une fois par semaine et, je sais que très vite elle va à nouveau profiter de nuits pleines et complètes.

Ces expériences sont authentiques par soucis de discrétion je n'ai pas donné les noms.
Je souhaitais vous faire partager leur expérience et les résultats.
Le bilan et la première séance sont offerts et puis ensuite libre à vous de continuer à votre rythme.

Pour me contacter appelez-moi au 053 708 68 36
ou sur ma page facebook en cliquant ici

 

 

LA MAMAN DE SOLDAT

 

Elle est venue essayer le NFBD en proie à une anxiété largement compréhensible : son fils étant dans les forces d’Elite de notre pays et donc, face aux dangers permanents lies a la situation sécuritaire d’une part et, son père malade d’autre part.

Âpres une première séance de NFBD, réponse a mon message matinal m’enquérant de la nuit suivante : elle me répond qu’elle a dormi d’une traite et, qu’elle s’est réveillée enfin reposée.

Elle a programmé son prochain entrainement cérébral afin d’installer de manière plus durable ce résultat ….

 

LES ACOUPHENES

 

Nombre de témoignages, à commencer par celui de mon propre père, réticent de prime abord, font état d’un réel mieux-être concernant les acouphènes après des séances de NFBD.

Ma chargée de communication sur les réseaux sociaux, elle-même sujette a ces maux qui ont rendus fou Vincent Van Gogh lui-même, a donc essaye cet entrainement cérébral.

Âpres chaque séance, elle est plus détendue, dormant mieux et ses acouphènes quasi disparus.

Travaillant entre Paris et Tel-Aviv, elle n’a pu revenir continuer son entrainement cérébral mais, a hâte de pouvoir le reprendre afin d’obtenir un résultat durable.

 

 

ET MOI ET MOI ET MOI ??????

 

 

Si j’ai découvert cette méthode d’entrainement cérébral qu’est le NFBD il y a déjà quelques années, ce fut tout d’abord pour ma fille cadette. Les séances régulières de NFBD dans le cadre de ses études, du stress des examens et de ses pbs de concentration ont été parfaitement efficaces et lui ont permis de décrocher son diplôme.

Pour ma part, d’une nature nerveuse et anxieuse, fumeuse invétérée ; l’usage du NFBD m’a été d’un grand secours dans ma vie quotidienne.

Plus calme, plus sereine, ayant plus de recul face aux évènements, je me suis surprise a aller récupérer ma fille a l’hôpital suite au coup de fil nocturne de l’armée ou elle sert dans l’aviation en tant que maitre-chien.

Ne sachant dans quelle mesure elle était défigurée suite à la morsure au visage par un chien militaire, je me suis étonnée du calme qui était le mien face au risque possible de rage déclaré par le ministère de la sante dans la foulée …..

L’attente des 10 jours d’incubation, l’angoisse qui aurait dû être la mienne ont été plus que supportables et, grâce au NFBD j’ai pu avoir des nuits réparatrices et un moral suffisant pour supporter celui de ma poupée.

 

La vision d'Alex : une opticienne qui n'a pas froid aux yeux

Opticien Marais Paris  La Vision d'Alex

La vision d'Alex Pourquoi ?
Quand on rencontre Alex il y a de toute évidence deux tendances qui cohabitent cette extraordinaire jeune-femme,  l'artiste et l'opticienne.
J'ai voulu la rencontrer pour mieux saisir son univers. Assises autour d'un verre dans son magasin, elle nous raconte son univers, sa vision.

Opticien Marais Paris La Vision d'Alex  52 Rue du Roi de Sicile, 75004 Paris  01 42 74 53 76

Opticien Marais Paris La Vision d'Alex 52 Rue du Roi de Sicile, 75004 Paris 01 42 74 53 76

Alliance - Alex , pourquoi avoir choisi le Marais pour votre boutique ?

Alex - Comme vous le savez, on pense faire des choix rationnels, ils ne sont en fait que des choix émotionnels. C'est ainsi qu'est née la Vision d'Alex au coeur du Marais.
Le Marais c'est à la fois l'histoire de ma famille, de ma culture et de la culture au sens plus général du terme.

Le retour aux sources fût le déclic, mon grand-père paternel et ses parents y vécurent jusqu'au début de la seconde guerre mondiale.

Mon enfance a été  bercée de souvenirs de l'histoire de ce quartier mythique.
Le Marais a changé, certes, depuis il est devenu par excellence le quartier des artistes, des touristes, une tour de Babel où se mêlent toutes les langues, ces habitués qui font l’attraction, les cultures s'entrechoquent, se croisent pour finalement créer une harmonie typique.
Vous l'avez compris ce quartier je l'adore,  il est le croisement de ma culture et une ouverture sur d'autres cultures..

Lors de ma recherche j’ai instantanément eu le coup de foudre pour ce magasin qui pour moi reflétait l’âme du Marais, l'alliance de l'ancien et du moderne , de l'Histoire et du contemporain,, une autre histoire qui s'écrira, sans doute, dans quelques décennies.

La force sous-jacente de ce quartier est son énergie, sa stabilité, malgré la bourrasque il est toujours là, fier, je voulais en faire partie et à ma façon me différencier des autres opticiens.

Très vite j'ai compris que l'âme des créateurs planait sur ces lieux, alors pourquoi ne pas travailler avec des créateurs de montures faites main ?

Et en gardant dans l'esprit les différentes cultures qui font la culture du Marais, je me suis dit et pourquoi pas des créateurs du monde entier, : italiens, espagnols , anglais, hollandais, australiens...

Les créateurs ont l'art du savoir bien faire, ils travaillent à la main des matériaux nobles tels que le bambou , le bois , en bois et coton, l’or et bien entendu l’acétate et le titane.
Des montures uniques, exceptionnelles qui vous changeront sans aucun doute votre vision du monde 🙂

Une autre particularité dans mon magasin est celle de travailler en famille, ce qui semble naturel lorsque l'on on connait l'histoire de ma famille dans ce quartier.

Ainsi vous serez reçu dans une ambiance familiale et le choix de la monture se fera autour d’un café. Nous sommes autour de vous pour vous raconter l'histoire de votre monture, de son créateur, de sa composition.

La Vision d’Alex organise également une fois par mois des "afters work" la prochaine sera pour la fête des mères ... ambiance festive  assurée autour d’un verre.

Si vous aussi vous avez envie de voir les choses autrement, venez à notre rencontre, pour partager un moment avec nous.

Opticien Marais Paris
La Vision d'Alex
52 Rue du Roi de Sicile,
75004 Paris 01 42 74 53 76
Rejoignez-nous sur ma page Facebook

La vision d'Alex Opticienne Marais à Paris

La vision d'Alex Opticienne Marais à Paris

Le Neurofeedback Dynamique par Valérie Cohen à Tel-Aviv

Neurofeedback optimal Tel-Aviv Valerie Cohen

Avez-vous pensé à entraîner votre cerveau aujourd'hui ?
Avec Neuroptimal, venez découvrir le Neurofeedback une technique douce et efficace d'entraîner votre cerveau. Des résultats dés la première séance.

Comment se passe une séance de Neurofeedback avec Neuroptimal ?
Imaginez-vous confortablement installé en écoutant de la musique ou en visionnant un film.
C'est tout !

Neurofeedback optimal Tel Aviv Valérie Cohen

Neurofeedback optimal Tel Aviv Valérie Cohen

Cinq capteurs posés sur votre tête permettent à notre logiciel d'analyser votre activité cérébrale. Vous devez vous détendre et c'est votre cerveau qui travaille pour votre bien-être.

Le logiciel se charge alors de détecter et en informe le cerveau qui se charge de tout remettre en ordre.
Vous pouvez suivre en temps réel les micro-coupures qui s'affichent sur l'écran de votre ordinateur preuves de l'activité cérébrale en phase d'entrainement avec Neurofeedback ?

N'hésitez pas à me contacter pour tout complément d'information, pour une prise de rendez-vous et pour programmer votre première séance d'essai.
Votre bilan et votre première séance de Neurofeedback Dynamique offert à Tel-Aviv
Valérie Cohen 053 708 68 36

Livre juif : Réflexions sur la question de l'antisémitisme de Delphine Horvilleur

Livre juif : Réflexions sur la question de l'antisémitisme

Sartre avait montré dans Réflexions sur la question juive comment le juif est défini en creux par le regard de l’antisémite. Delphine Horvilleur choisit ici de retourner la focale en explorant l’antisémitisme tel qu’il est perçu par les textes sacrés, la tradition rabbinique et les légendes juives.

Dans tout ce corpus dont elle fait l’exégèse, elle analyse la conscience particulière qu’ont les juifs de ce qui habite la psyché antisémite à travers le temps, et de ce dont elle « charge » le juif, l’accusant tour à tour d’empêcher le monde de faire « tout »  ; de confisquer quelque chose au groupe, à la nation ou à l’individu (procès de l’« élection ») ; d’incarner la faille identitaire ; de manquer de virilité et d’incarner le féminin, le manque, le « trou », la béance qui menace l’intégrité de la communauté.

Cette littérature rabbinique que l’auteur décortique ici est d’autant plus pertinente dans notre période de repli identitaire que les motifs récurrents de l’antisémitisme sont revitalisés dans les discours de l’extrême droite et de l’extrême gauche (notamment l’argument de l’« exception juive » et l’obsession du complot juif).

Mais elle offre aussi et surtout des outils de résilience pour échapper à la tentation victimaire : la tradition rabbinique ne se soucie pas tant de venir à bout de la haine des juifs (peine perdue…) que de donner des armes pour s’en prémunir.
Elle apporte ainsi, à qui sait la lire, une voie de sortie à la compétition victimaire qui caractérise nos temps de haine et de rejet.

Choix de Claude Layani

Découvrez la méthode Neurofeedback avec Valérie Cohen

Neurofeedback optimal Tel-Aviv Valerie Cohen

Valérie Cohen vous invite à prendre part à l'expérience Neuroptimal
Bilan et 1ère séance offert.
Tel : 053 708  68 36 à Tel-Aviv ou sur sa page facebook 
Valérie Cohen est praticienne certifiée

Neurofeedback et l'autisme

Neurofeedback et l'autisme

Notre méthode s'applique avec succès dans les domaines suivants :

  • Dépression, manque de confiance en soi
  • Difficultés d'apprentissage (troubles Dys tels que la dysplasie, la dyslexie)
  • Retard de développement,  de langage et de motricité (T.D.E, troubles autistiques, etc)
  • Stress, hyperactivité , troubles émotionnels
  • Problèmes de concentration, d'attention et de mémorisation  (T.D.A.H)
  • Troubles de sommeil
  • Troubles alimentaires
  • Traumatisme et attentats
  • Dépendances (alcool, tabac etc...)
  • Épilepsie, AVC et lésions cérébrales
  • Parkinson, Alzheimer

    La méthode de Neurofeedback permet d'accéder aux formidables capacités autorégulatrices de notre cerveau et donne des résultats inespérés.

    Elle détecte les éventuels dysfonctionnements dans divers domaines, en informe le cerveau
    et lui permet de s'auto-réguler tel un entrainement cérébral.

    Le système Neuroptimal 

  • Est une méthode douce et 100% naturelle
  • N'implique aucun effort à fournir de votre part
  • Est sans effets secondaire

    Grâce au Neurofeedback, de plus en plus de personnes témoignent qu'elles ont pu diminuer ou arrêter leur traitement médicamenteux (ritaline, antidépresseurs etc...)

    Valérie Cohen vous invite à prendre part à l'expérience Neuroptimal
    Bilan et 1ère séance offert.
    Tel : 053 708  68 36 à Tel-Aviv ou sur sa page facebook 

Les autorités chinoises obligent les musulmans à manger du porc pour célébrer leur nouvel an

nouvel an chinois année du cochon

Dans le cadre de leur célébration de l’année du cochon, les autorités chinoises de certaines parties de la région autonome ouïgoure du Xinjiang forceraient les musulmans à manger du porc ou à risquer leur liberté.

Pour beaucoup de musulmans, en effet, le porc est « haram », ce qui veut dire qu’il est considéré comme impur et qu’il est interdit d’en manger.

Les autorités chinoises font du porte-à-porte pour distribuer cette viande aux musulmans et les inviter à des dîners de fête où elle est servie, rapporte Radio Free Asia*.

Elle est présentée comme un cadeau à l’occasion du Nouvel An lunaire. En réalité, ces distributions font partie d’une campagne visant à promouvoir la culture chinoise Han et à éliminer les identités ethniques et les pratiques religieuses des Ouïgours, des Kazakhs et des membres d’autres groupes minoritaires musulmans.

Un choix impossible

Beaucoup de musulmans considèrent que le porc est impur à la consommation. En outre, de nombreux musulmans chinois ne célèbrent pas le Nouvel An lunaire de la même manière que beaucoup de Chinois Han (l’ethnie dominante en Chine) et suivent le calendrier islamique.

Ceux qui refusent de manger le porc que les autorités leur présentent seraient qualifiés d’« extrémistes » et menacés d’être envoyés dans des camps d’internement.

Alors, en offrant un produit de base de la cuisine chinoise le jour d’une fête nationale chinoise, les autorités obligeraient certains musulmans à choisir entre leur religion et leur liberté.

Ouïgours qui vivent dans le Xinjiang voient des symboles et des images du Parti communiste chinois tous les jours. (© Wang HE/Getty Images)

Ouïgours qui vivent dans le Xinjiang voient des symboles et des images du Parti communiste chinois tous les jours. (© Wang HE/Getty Images)

Répression culturelle constante

Dans les camps de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, les autorités chinoises forcent les détenus à renoncer à l’islam et à adhérer au Parti communiste chinois. Les détenus doivent réciter des slogans communistes et chanter des chansons faisant l’éloge du Parti communiste chinois. Si ces leçons ne sont pas apprises rapidement, ils se font battre et sont privés de nourriture.

À ce jour, la Chine a détenu au moins un million de Ouïgours, Kazakhs et membres de groupes minoritaires musulmans dans des camps d’internement.

La Chine prétend que les camps d’internement sont des camps de « rééducation » et que leur objectif est de « lutter contre le terrorisme et l’extrémisme », mais les survivants de ces camps rapportent que c’est faux.

Le prétendu objectif de « lutte contre l’extrémisme » n’est rien d’autre qu’un prétexte pour maltraiter les musulmans et les groupes minoritaires ethniques qui pratiquent leur religion ou qui observent leurs traditions culturelles.

Dernièrement, des pays ont critiqué la Chine pour la manière dont elle traite les Ouïgours et d’autres groupes minoritaires musulmans. Le ministre turc des Affaires étrangères l’a qualifiée de violation des « droits de l’homme fondamentaux des Turcs Ouïgours et des autres communautés musulmanes de la région autonome Ouïgoure du Xinjiang ».

« Les Ouïgours sont détenus contre leur gré dans des prétendus camps de rééducation où ils subissent un endoctrinement politique violent et d’autres terribles maltraitances », a déclaré le secrétaire d’État, Mike Pompeo, lors du 13e Values Voter Summit*. « Leurs croyances religieuses sont décimées. »

 

Pourquoi choisir le Neurofeedback Optimal ?

Neurofeedback optimal Tel-Aviv Valerie Cohen

La différence cruciale et bénéfique d'avec les modèles neurofeedback précédents est que lors de l'utilisation NeurOptimal il n'y a pas nécessité d'un diagnostic. En effet, NeurOptimal est conçu pour donner les informations au cerveau sur ce qu'il vient de faire et c'est lui-même qui utilise  cette information pour se réorganiser.

La musique (ou le film) joue en permanence lorsque le cerveau est en marche "sur la bonne voie", mais dès que NeurOptimal détecte que le cerveau n’est pas dans son meilleur rendement, la rétroaction est fournie au cerveau par une très brève interruption de la musique (ou du film) diffusée.

NeurOptimal donne ainsi l'occasion au cerveau de s’adapter en réponse à cette nouvelle information. Cette perspective dynamique est extrêmement différente des autres systèmes de neurofeedback traditionnels.

Neurofeedback Optimal Valerie Cohen à Tel-Aviv en Israël

Neurofeedback Optimal Valerie Cohen à Tel-Aviv en Israël

Avec NeurOptimal le cerveau est tout simplement en interaction adaptative.Les changements se produisent dans le cadre d'un principe d'auto-organisation intrinsèque et non dans une contrainte imposée artificiellement.

Le ciblage dynamique  de NeurOptimal aide naturellement le cerveau à se libérer aux endroits "noués".

Herbert Benson

On s'intéresse à la réaction de détente surtout quand elle ne se produit pas naturellement et que l'organisme souffre d'être maintenu trop longtemps en état de stress. Ce qui arrive notamment dans les cas de douleurs chroniques et de stress persistant, liés principalement à notre mode vie contemporain. C’est également le cas quand on subit un stress ponctuel important, que ce soit la perte d’un être cher, des discordes avec son conjoint ou un conflit avec son patron.

Il existe donc des circonstances où il devient nécessaire d’inciter, de l’extérieur, le système nerveux à mettre en marche la réaction de détente. De tout temps, ce fut justement le rôle des diverses techniques de relaxation (et, plus récemment, de façon artificielle, celui des anxiolytiques).

Herbert Benson, M.D., est Directeur Emérite du Benson-Henry Institute (BHI), et Professeur associé de Médecine à l’Harvard Medical School.

Le Dr. Benson est l’auteur ou le co-auteur de plus de180 publications scientifiques et de 12 livres:

The Relaxation Response, 1975
The Mind/Body Effect, 1979
Beyond the Relaxation Response, 1984
Your Maximum Mind, 1987
The Wellness Book, 1992
Timeless Healing: The Power and Biology of Belief, 1996
The Relaxation Response - Updated and Expanded (25th Anniversary Edition), 2000
The Breakout Principle, 2003
Mind Over Menopause, 2004
Mind Your Heart, 2004
The Harvard Medical School Guide to Lowering Your Blood Pressure, 2006
Relaxation Revolution, 2010

Le Dr. Benson est un pionnier dans la médecine corps/esprit.  En 35 ans de carrière, il a mis en évidence, et il a défini de façon toujours plus précise la « Réponse de Relaxation ». Il continue à enseigner et à faire des recherches sur les traitements efficaces pour contrecarrer les effets négatifs du stress. Son champ de recherches s’étend du laboratoire, à la clinique mais aussi au domaine des expéditions en Asie.

Beggs et Plenz

L’activité normale spontanée (sans stimuli externes) des cortex de rats vivants.

Un objectif majeur des neurosciences est d'élucider les mécanismes de traitement de l'information corticale et le stockage.

Les travaux antérieurs de ce laboratoire (Beggs et Plenz, 2003) a révélé que la propagation des potentiels de champs locaux (LFP) dans les circuits corticaux pourrait être décrite par les mêmes équations qui régissent les avalanches. Considérant que les études de modélisation suggèrent que ces "avalanches neuronales" sont optimales pour la transmission de l'information, il n'était pas clair quel rôle quel rôle ils pourraient jouer dans le stockage de l'information.

Les travaux de nombreux autres laboratoires ont montré que les structures corticales peuvent générer des modèles reproductibles spatio-temporels de l'activité qui pourrait être utilisée comme substrat pour la mémoire. L’équipe de Beggs et Plenz montre que, bien que les avalanches neuronales n'ont duré que quelques millisecondes, leurs modèles spatiotemporels sont également stables et reproductibles de façon significative, même plusieurs heures plus tard.

Pour étudier ces questions, sont cultivées des coupes coronales du cortex de rat pendant 4 semaines avec des tableaux de microélectrodes 60-canaux et enregistré spontanée LFP extracellulaire en continu pendant 10 heures. Utilisation de regroupement sur la corrélation et une fonction de contraste mondiale, nous avons constaté que chaque culture produit spontanément corticale 4736 '2769 (moyenne écart-type) avalanches neuronale par heure qui sont regroupées en 30 '14 familles statistiquement significative des tendances spatio-temporelles.

En 10 h d'enregistrement, plus de 98% de l'information mutuelle partagée par ces modèles d'avalanche ont été retenus. La stabilité à long terme, la diversité et la précision temporelle de ces avalanches indiquent qu'elles répondent à plusieurs des exigences attendues d'un substrat pour la mémoire et qu’elles pourraient jouer un rôle central dans la transmission de l'information à la fois et le stockage au sein des réseaux corticaux.

Jean-Jacques Kupiec

La théorie de l'ontophylogénèse.

Jean-Jacques Kupiec est chercheur en biologie et en épistémologie au centre Cavaillès de l'Ecole Normale Supérieure de Paris. Il s'était fait connaître du public cultivé en publiant avec Pierre Sonigo ce qui fut une sorte de coup de tonnerre dans le ciel encore serein de la biologie moléculaire et du déterminisme génétique : "Ni Dieu ni gène. Pour une autre théorie de l'hérédité" (Seuil, 2000, réédité en 2003).
Depuis Jean-Jacques Kupiec a poursuivi ses recherches, afin de développer la théorie, ou si l'on préfère, le paradigme de l'ontophylogénèse. Dans cette ligne de pensée, l'ouvrage "L'origine des individus" constitue un travail considérable visant à faire connaître le phénomène d' "expression stochastique des gènes" dont l'auteur a été indiscutablement le premier à proposer un modèle explicatif, ceci dès 1980.

Pour en savoir plus cliquez-ici

Valérie Cohen est praticienne certifiée et exerce à Tel-Aviv
pour un bilan et une première séance sans engagement 
Appelez Valérie Cohen au  053 708 68 36

 

Le Neurofeedback débarque à Tel-Aviv avec Valérie Cohen

Neurofeedback soigne la depression à tel-aviv en Israël

Le Neurofeedback débarque à Tel-Aviv avec Valérie Cohen

Pourquoi le neurofeedback ?

Le neurofeedback, permet de  contrôler son cerveau pour traiter des maladies

il est possible en , en modifiant son activité cérébrale, de traiter des troubles neurologiques ou psychologiques (hyperactivité, épilepsie…).
C’est ce que propose le neurofeedback, une technique appelée à se développer tant ses résultats sont prometteurs.

Valérie Cohen praticienne certifiée à importer cette technique à Tel-Aviv.
Dans un précédent article, elle explique pourquoi et comment elle est devenue praticienne
Neurofeedback.

Neurofeedback et l'autisme

Neurofeedback et l'autisme

 

Le concept du neurofeedback est né dans les années 40, après que des chercheurs ont découvert, grâce aux enregistrements réalisés par électroencéphalographie (EEG), qu’il était possible de modifier son activité cérébrale. Beaucoup d’études ont depuis été publiées, principalement aux États-Unis et en Allemagne, pour évaluer cette technique dans des situations concrètes.

« S’il s’agit d’un trouble du déficit de l’attention ou de l’épilepsie, l’objectif est d’augmenter l’activité cérébrale dans la bande fréquentielle bêta pour accroître la vigilance, dit le Dr Jean-Arthur Micoulaud-Franchi, créateur de l’électroencéphalographie (EEG et du Biofeedback. À l’inverse, dans certains troubles du sommeil ou pour contrôler le stress, c’est la bande fréquentielle alpha qu’il faut amplifier. »

Trouver les bonnes fréquences électriques émises par le cerveau

Pour comprendre comment fonctionne le neurofeedback, il faut d’abord savoir que le cerveau émet des signaux électriques, qui, selon leur fréquence, peuvent caractériser certains de nos états mentaux.

Lorsque, par exemple, nous sommes dans un état calme et détendu, c’est la fréquence dans la bande alpha qui domine ; mais en état de vigilance et de concentration, c’est plutôt la fréquence dans la bande bêta.

Le principe du neurofeedback est d’apprendre, grâce à des exercices visuels ou auditifs, à “brider” certains de ces signaux et à en stimuler d’autres, selon l’effet thérapeutique recherché.

L’intérêt de cette technique est qu’elle repose sur le principe du renforcement positif : « Comme le patient doit chercher ses propres stratégies mentales pour atteindre l’objectif et qu’il “visualise” leur efficacité en temps réel, il réalise qu’il est capable de modifier son activité cérébrale et, ainsi, d’améliorer lui-même sa santé et son bien-être. »

Le déroulement d'une séance de neurofeedback

  • Des électrodes, placées sur le cuir chevelu, enregistrent les signaux électriques émis par le cerveau, qui reflètent certains états mentaux dans lequel on peut se trouver.
  • Ces signaux sont numérisés par un appareil relié soit à un écran d’ordinateur si le programme d’entraînement utilise l’image (par le biais de jeux vidéo le plus souvent).
  • Par un travail mental ou cognitif, le patient doit réussir, en augmentant l’intensité de certains signaux et en en “bridant” d’autres, à faire évoluer en temps réel l’image sur l’écran (par exemple déplacer une montgolfière, assembler les pièces d’un puzzle, accélérer une voiture...) ou le son dans les écouteurs (par exemple faire baisser les aigus ou augmenter les graves d’un opéra).
  • Par essais et erreurs successives, aidé et guidé par un thérapeute formé à ces techniques, le cerveau va finir par trouver les meilleures stratégies mentales lui permettant d’atteindre l’objectif fixé.

Le neurofeedback efficace sur l'hyperactivité et l'épilepsie

De nombreuses études ont validé l’efficacité du neurofeedback comme thérapeutique complémentaire dans le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDHA), au point qu’il a été recommandé par l’Académie américaine de pédiatrie : « Il améliore nettement l’inattention et l’impulsivité, et, dans une moindre mesure, l’agitation », rapporte le Dr Micoulaud-Franchi.

Particulièrement en Israël, où les enfants prennent de la Ritaline afin d'augmenter leur concentration.
D'ailleurs, cette tendance excessive, à la prescrire à des enfants considérés comme turbulents ou  hyperactifs, dans un but inavoué  de rassurer des parents inquiets face à des instituteurs impatients, semblerait s'inverser avec l'arrivée en Israël de cette technique explique Valérie Cohen.
En effet plutôt que de bloquer l'hyperactivité avec de la Ritaline dont il sera difficile de l'arrêter totalement, le  neurofeedback permet de corriger les troubles de l'attention, sans créer une nouvelle addiction.
Bien au contraire le Neurofeedback permet de se dèbarrasser de ses addictions.

Il donne aussi de bons résultats sur les épilepsies résistantes aux médicaments : « Des études, dont une que nous sommes en train de conduire, ont montré que cette technique diminuait la fréquence des crises chez deux tiers des patients. »

Le neurofeedback, une piste pour l'insomnie, l'autisme, la dépression…

  • Plus modestes sont les résultats sur l’insomnie : « Mais si on réussit à établir des “profils” d’insomniaques et, pour chacun, savoir quels signaux doivent être renforcés, on pourra affiner la technique et, de là, obtenir peut-être de meilleurs résultats », dit le Dr Olivier Pallanca qui y travaille depuis deux ans à la Pitié-Salpétrière, à Paris, également créateur de l’ et du Biofeedback.
  • L’autisme fait aussi l’objet de recherches : « Elles partent du postulat qu’en améliorant l’attention des patients, on pourrait alors améliorer la communication et les interactions sociales.  »
  • D’autres études arrivent à des conclusions prometteuses, qui demandent à être confirmées. Ainsi, en Espagne, une étude préliminaire a montré que la technique avait une action favorable sur certaines fonctions – mémoire de travail, attention, planification, organisation... – chez des personnes atteintes de troubles dépressifs majeurs.
  • En Allemagne, des chercheurs ont noté que le neurofeedback, en augmentant la fréquence séquentielle alpha, était associé à un état de calme, chez des sujets souffrant de stress post-traumatique. 
  • À Paris, une étude associant l’Institut de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer (IM2A) et l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) vient de démarrer, cette fois sur des malades d’Alzheimer...

Les applications du neurofeedback encore marginales en France

Contrairement à des pays comme les États-Unis, Israël et l’Allemagne ou encore les Pays-Bas où de nombreuses consultations sont déjà ouvertes, la technique n’est encore que timidement proposée en France, notamment dans deux centres hospitaliers universitaires (Pitié-Salpétrière, à Paris, et Sainte-Marguerite, à Marseille) et quelques cabinets de psychologues et psychiatres, rares et difficiles à trouver.

En Israël et particulièrement dans le milieu francophone nous vous conseillons de prendre un premier rendez-vous pour faire un bilan, celui-ci est gratuit.

 

Pourquoi je suis devenue praticienne Neuro Feed-Back à Tel-Aviv ?

Neuro feedback Tel-Aviv israel 053 708 68 36

Valérie Cohen certifiée praticienne de NeurOptimal® Dynamic travaille à Tel-Aviv en Israël.
Elle a souhaité nous raconter son histoire, pourquoi et comment est elle devenue praticienne.

Neurofeedback Optimal valérie cohen

Neurofeedback Optimal valérie cohen

Ma fille est âgée de 22 ans, elle est née autiste.
Un état que je n'ai pas voulu accepter jusqu'à qu'elle atteigne l'âge de 6 ans, âge fatidique et de vérité puisqu'il est celui de l'entrée en cours  préparatoire 1ère année.

Lorsque le diagnostic a été posé, tous autour de moi, affirmait que c'était irréversible, on ne guérit pas de l'autisme.

J'ai subit les découragements et le désespoir. Mais, je n'ai pas baissé les bras, je n'ai eu de cesse de m'informer sur l'autisme, tout le temps, j'ai tout tenté et à chaque fois avec le même espoir.
Mais face à l'impossible on ne peut attendre que le miracle.
En chaque technique j'ai vu et compris qu'une petite parcelle du miracle tant attendu s'offrait à nous, à elle en particulier.
Ces parcelles ont été suffisantes pour avoir envie de continuer pour elle.
Aujourd'hui, c'est à elle que  je dois d'avoir découvert le NeurOptimal® Dynamic

Voici mon histoire , ma fille est née en juillet, sous un un été parisien
Une petite princesse tant elle était jolie. Elle ne présentait aucun problème en tout cas, tout semblait normal et elle l'était sûrement
Mais à 6 ans tout a basculé ,elle a été diagnostiquée autiste médium selon les pédo-neuro-psychiatres en France.
Selon eux, pas d'espoir qu'un jour elle puisse faire du sport, faire des études.
Elle était condamnée à une vie qui s'apparente à la normalité, sans autonomie véritable et certes,  avec des progrès encourageants mais hélas pas suffisants pour aspirer à une vie normale.

C'est dans ce genre de situation qu'aspirer à une vie normale, ordinaire pour son enfant est le souhait le plus extraordinaire pour une maman avec un enfant différent.
C'est en tout cas ce que j'espérais de tout mon coeur pour ma fille : une vie normale.

J'ai donc tout arrêté et consacré ma vie pendant 14 ans à cette petite fille si différente.
Avec le temps, les soins, les stimulations diverses et variées ainsi que les méthodes alternatives pour essayer de l'aider ont réussi à la hisser jusqu'en 1ère S.

Un exploit, un miracle ? En tout cas beaucoup de travail, d'investissements, et beaucoup beaucoup d'amour.

À ce stade là, le bac n'était pas le sujet du jour.Je ne pouvais simplement pas imaginer qu'elle puisse avoir son bac.
Le bac était donc hors de portée et hors de mes pensées, seulement dans un rêve, ces rêves de mamans. Mais ma fille était différente, je n'en espérais pas tant.

Et puis, un jour, j'ai entendu et lu que le NeurOptimal® Dynamic pouvait l'aider un peu plus, et  particulièrement sur la concentration.
Et ce rêve enfoui est devenu réalité. Ma fille a eu son bac !
Elle est aujourd’hui une jeune femme "normale" , quel mot merveilleux quand on a un enfant différent, même si la normalité n'est pas encore bien définie.
Elle est heureuse et épanouie au sein de Tsahal , elle est maître chien dans l'aviation. Elle espère y faire carrière. J'en serais ravie.

Aujourd'hui,  à mon tour, je souhaite , aider les enfants et leurs parents, les aider à  trouver un autre chemin pour contourner leurs mauvaises habitudes, donner de nouvelles réponses  à leur cerveau pour contourner ces problèmes réguler l'activité de leur cerveau afin de vivre pleinement son potentiel.Grâce à la technique NeurOptimal® Dynamic.

NeurOptimal® Dynamic valérie cohen à Tel-Aviv

NeurOptimal® Dynamic valérie cohen à Tel-Aviv

Cette histoire est la mienne elle fait partie de mon parcours, mais je ne me suis pas arrêtée à Laura, des centaines de témoignages sont arrivés à moi et  attestent les résultats remarquables de NeurOptimal® Dynamic sur notre comportement, sur notre vie, nos relations, notre bien-être et notre santé.

Combien de personnes qui vivaient avec des insomnies, des maux de têtes récurrent sans origine médicale,  troubles alimentaires, toc, crises d'angoisses, crises d'anxiété, ont réussi à les  contourner grâce au NeurOptimal® Dynamic et peuvent attester d'une vie optimale.

 

Plus de 120 comportements peuvent être modifiés avec NeurOptimal® Dynamic
Mon père est sans aucun doute le cas le plus réticent  qu'il m'ait été donné de voir à ce jour.
D'emblée ,sa crainte a été que l'entraînement cérébral de NeurOptimal® Dynamic puisse lui endommager son précieux cerveau .
Ainsi, avec l'aide de ma mère, le voyant devenir fou depuis deux ans subissant des acouphènes fréquents et intenses, alors qu'il avait consulté nombre de spécialistes sans aucun résultat,  nous lui avons organisé un gentil guet-apens pour sa première séance de Neuro feed-back dynamic.
Après 8 séances de NeurOptimal® Dynamic plus rien. Ces acouphènes ont totalement disparu. Son sommeil est redevenu normal avec des nuits complètes.

Il n'a pas non plus éprouvé le besoin de continuer cet entraînement.
C'est un homme très occupé et le fait qu'il ne soit plus dérangé par ses acouphènes,il ne cherche plus de solution, il l'a trouvée.
Il sait qu'à tout moment si ses acouphènes reviennent, une nouvelle session lui permettra de retrouver cette sérénité.

Les applications duNeurOptimal® Dynamic sont nombreuses et ont aidé beaucoup de sportifs,  d'étudiants, d'hommes d affaires , des personnes  dans leur quotidien en prise avec des désagréments liés au stress, avec un sommeil perturbé, aux acouphènes et autres soucis, plus de 120 comportements peuvent être modifiés avec NeurOptimal® Dynamic

Comme cette cliente, venue à mon bureau à Tel-Aviv, pour des acouphènes qui l'obligeaient à parler fort  pour les couvrir et s'entendre parler. Au bout de deux séances, elle se rend enfin compte qu'elle parle fort ! Elle baisse le ton et réalise qu'elle n'a plus d'acouphènes.

Comme cette amie peu convaincue de prime abord mais qui, par amitié pour moi a accepté de bien vouloir commencer son entrainement cérébral en NeurOptimal® Dynamic et qui , après des mois d'insomnies s'est mise à dormir 18 heures d affilée après sa première session .

Le NeurOptimal® Dynamic est un entraînement cérébral agréé par la FDA américaine et  vous entraîne pour un bien- être optimal au quotidien. Les séances sont toujours accompagnées d'une praticienne certifiée, le nombre de séance est variable, et c'est vous qui décidez quand vous voulez arrêter ou continuer.

Dés la disparition des symptômes souvent bloquants, il est conseillé de revenir faire des séances d'entrainement afin de consolider les résultats acquis.

Votre première séance et bilan NeurOptimal® Dynamic offerts par Valérie Cohen à Tel-Aviv
Pour prendre rendez-vous téléphone :  053 708 68 36

 

Le Neurofeedback la technique qui a des effets secondaires positifs sur notre cerveau

neurofeedback à Tel-Aviv avec Valérie Cohen

Valérie Cohen exerce le Neurofeedback à Tel-Aviv elle vous reçoit pour une première séance et un audit gratuits à son cabinet tous les jours.
Pour tous renseignements sur le NEUROFEEDBACK et les disponibilités de Valérie Cohen
vous pouvez la joindre à ce numéro à Tel-Aviv :053-7086836

Le Neurofeedback dynamique fait de plus en plus parler de lui. Cette technique qui consiste à moduler l'activité cérébrale a des effets bénéfiques sur toutes les personnes ayant expérimentées cette technique.

Le Neurofeedback est une technique d’entraînement cérébral ayant la même action que lorsque vous entrainez votre corps et  là il s'agit de notre cerveau.

Cette technique s’appuie sur les recherches des neurologues américains, Joseph Kamiya et Neal Miller, lesquels ont mis en lumière, dès les années 1960-70, la capacité de contrôle d’un sujet sur l’émission de certaines de ses ondes cérébrales.

Le principe du  Neurofeedback NeurOptimal® Dynamic repose sur la mesure de l’activité bioélectrique du cerveau à l’aide d’un logiciel, afin de réguler le système nerveux.

Non-invasif, le Neurofeedback agit comme une rééducation des troubles psychologiques, basée sur la participation consciente du patient.

Avec de précis et puissants instruments de mesure de l’activité cérébrale issus des dernières technologies appliquées au domaine des neurosciences, le Neurofeedback, permet d’informer le cerveau sur son propre fonctionnement en temps réel.

Ce retour d’information permet à la personne de façon non-consciente et non invasive de modifier son activité cérébrale lui permettant ainsi une meilleure autorégulation et réorganisation de ses chemins neuronaux.

Une séance avec un praticien en Neurofeedback NeurOptimal® Dynamic : pour qui, pour quoi ?

Notre cerveau émet naturellement des ondes électriques qui, selon leur fréquence, caractérisent nos états mentaux. Par exemple, dans un état calme et détendu, c’est l’onde Alpha qui domine, alors qu’en phase de vigilance, c’est plutôt l’onde Bêta.

Les personnes atteintes de troubles du déficit de l’attention ou d’autisme souffrent d’un stress, consécutif à une activité cérébrale intense.

Le Neurofeedback NeurOptimal® Dynamic va rééquilibrer cette activité mentale en bridant certaines ondes et en en stimulant d’autres, grâce à des exercices audio.

Un électroencéphalogramme (EGG), posé sur la tête du patient, mesure son activité cérébrale et ses variations. Lorsque l’activité électrique du cerveau atteint un seuil limite, le logiciel émet un signal - ou feedback - qui informe le cerveau de son état.
Ce dernier s’auto-régule en réponse à ces signaux. Le Neurofeedback améliore la qualité des interactions sociales, les déficits de communication, l’estime de soi et l’empathie.

Il réduit colère, anxiété et sautes d’humeur. Parce qu’il diminue l’agitation, il représente aussi une piste de traitement intéressante face à l’insomnie, le stress, la dépression, l’épilepsie, les addictions et les problèmes de concentration.

Quelques informations utiles sur une séance avec un praticien en Neurofeedback.
on usage en séances étant libre, il est important de vérifier les références du praticien et de l’interroger sur son approche.

Déroulement d’une séance

Après un court entretien, le patient est confortablement installé dans un fauteuil avec un casque audio. Le praticien positionne des électrodes sur le haut du crâne - reliés au logiciel de contrôle - et la personne est invitée à se détendre à l’écoute d’une bande musicale ou la vision d'un film.
Plus la personne est détendue plus les résultats sont spectaculaires, car l'attention étant portée ailleurs le travail se fait sur le cerveau sans aucune censure ou contrôle de la part du patient.

Lorsqu’un pic d’activité neuronale est détecté, une micro-interruption du son intervient, agissant comme un signal réflexe auprès du cerveau.

Le patient ne fournit aucun effort et observe en temps réel la capacité de son cerveau à s’adapter aux alertes. Un système de renforcement positif qui compte pour une large part dans l’efficacité de cette technique, elle-même fondée sur la plasticité des cellules nerveuses et son rôle dans les apprentissages tout au long de la vie. L’exercice dure environ 30 minutes, intégré à une consultation complète.

 

Neurofeedback à Tel-Aviv Valérie Cohen

Neurofeedback à Tel-Aviv Valérie Cohen

 

Grâce à la plasticité de notre cerveau, celui-ci est en effet toujours capable d'apprendre et de se réorganiser.
Le Neurofeedback  NeurOptimal® Dynamic
détecte les dysfonctionnements du cerveau, mais n'est pas une approche médicale, elle ne nécessite aucun diagnostic et le principe est le même pour tous. On ne prescrit rien au cerveau, c'est lui qui se réorganise tout seul

Le Neurofeedback 
permet de renforcer ses connexions et d'être plus performant.
C'est un entrainement cérébral afin de devenir performant et suivre le chemin qui convient le mieux à son bien-être.

Quelles sont les indications ?

La réorganisation neuronale a des effets sur des domaines très variés : cognitifs , perception, langage, mémoire, raisonnement, décision, mouvement émotionnels, physiques, endocrinien, immunitaire.
Tous ces systèmes communiquent entre eux. Le cerveau est la tour de contrôle de notre corps et notre esprit. Beaucoup de changements sont possibles et sont vérifiés 

Le nombre de séances dépend de la   la plasticité du cerveau de chacun. On peut voir des effets au bout de 2 ou 3 séances.

Prenons l'exemple de ce père de famille dont les enfants (5) prenaient de la Ritaline, il a décidé de suivre cette méthode pour lui même et  rapidement a convertit toute sa famille aà cette technique, Neurofedback.
"Très vite, la maison a changé de configuration" dit-il. "Calme et sérénité sont revenus à la maison, et plus de Ritaline pour les enfants"

Le Neurofeedback est un entraînement cérébral qui permet à chacun, grâce au principe de rétroaction de mieux contrôler son activité cérébrale afin d’améliorer sa santé psychique et/ou physique pour voir ses difficultés se réduire voire disparaître.

A qui s’adresse t-il ?

Le Neurofeedback s’adresse à toutes personnes désireuses de mieux vivre, mieux être malgré ses souffrances, quelque soit l’âge, le type de difficulté neurologique.
Pour une première séance avec un bilan complet offerts :
Contactez Valérie Cohen praticienne certifiée Neurofeedback  NeurOptimal® Dynamicà Tel-Aviv
 au 053 - 708 68 36