Claudine Douillet

Claudine Douillet parisienne et juive de naissance de parents profondément sionistes (un père sur l’Altaléna ça laisse des traces).

Fondatrice du premier magazine Juif sur le net, Alliance, en 1997, avant Google !
220 000 lecteurs uniques par mois à son actif.

En 1999 création Alliance-Hosting LLC , une "Web Agency » conceptrice de sites internet pour les entreprises et leur migration sur le net. Formation d’internet pour chefs d’entreprise.

Alliance-Hosting LLC a permis grâce ses moyens techniques la retransmission en directe des 4 radios juives de France 94.8 FM sur le net ,dés 2000, pendant 12 ans.

Experte en communication digitale avec Alliancefr.com, et radiophonique avec "Internet sans prise de tête" sur judaïques FM 94.8 depuis 2000, ma passion est née de la découverte, dés 1996, du plus important moyen de communication avec le monde, internet.

Mon expérience est le résultat de 17 années au service des entreprises désireuses de migrer sur le net et des médias.

Rendre réel ce monde virtuel c’est l’alliance du savoir faire et du faire savoir.

Les articles de Claudine Douillet

La Pologne poursuit son déni de responsabilité de l'holocauste

Le guetto de Lodz Pologne

La loi pour restitutions des biens confisqués aux survivants de l'Holocauste en Pologne sera gelée.

73 ans après la guerre mondiale, la restitution des biens confisqués dans le pays n'a pas encore été réglée.
Pourtant, ce projet de loi était censé être adopté en décembre 17, mais à la lumière des derniers rebondissement autour du refus de la  culpabilité de la Pologne  pendant la seconde guerre mondiale, l'holocauste,  il a maintenant été réexaminé - et risque même d'être rejeté.

La Pologne refuse d'indeminser les héritiers indirectes des survivants de la shoa

La Pologne refuse d'indemniser les héritiers indirectes des survivants de la Shoa

Un autre coup pour les survivants et leurs familles: Le fait que le gouvernement polonais a décidé de réexaminer le projet de loi pour indemniser les survivants de l'Holocauste pour les biens confisqués pendant la Seconde Guerre mondiale semble être la conséquence de la crise soulevé ,sur le rôle joué et non assumé de la Pologne pendant cette période.

Rappelons également qu'un autre projet de loi visant à fermer les abattoirs pour la viande casher et stopper ses exportations vers Israël, ceci conjugué avec la montée en flèche des partis nationalistes , pourrait être le début d'un durcissement vis à vis des Juifs Polonais et pourrait donner des idées à d'autres pays européens comme l'Allemagne.

Le projet de loi sera transmis au ministère de la Justice dans le pays et l'on craint que la législation ne soit gelée. Une Organisation juive s'exprime "Les survivants ne peuvent plus attendre"

L'organisation mondiale de la restitution juive (WJRO) a exprimé sa profonde préoccupation  et a demandé au gouvernement polonais de promouvoir rapidement le projet de loi :
« Nous demandons instamment au gouvernement polonais de légiférer de façon  juste et équitable pour tous ceux dont les biens ont été confisqués, y compris les survivants de l'Holocauste de la Pologne et de leurs familles », a déclaré Yu Le directeur des opérations de l'organisation, Gideon Taylor. « Les survivants qui ont attendu plus de 70 ans ne peuvent attendre plus longtemps. »

Le projet de loi, publié en Octobre 2017 avait provoqué un émoi international , en effet
l'Organisation mondiale de la restitution juive avait sévèrement critiqué les clauses de ce projet de loi car elles ne permettent pas aux survivants ou à leurs héritiers qui ne sont plus citoyens polonais de percevoir les indemnités.

Ce qui représentent un nombre supérieur ceux qui sont restés en Pologne après la seconde guerre mondiale.

Ainsi pour déposer une réclamation il faut être citoyen Polonais avoir vécu dans le pays au moment où les biens ont été confisqués par le régime communiste.

Ces conditions ne permettent pas à la plupart des survivants qui ont quitté la Pologne pendant l'Holocauste ou peu de temps après de porter plainte.
Israël a émis une vive protestation au gouvernement polonais ainsi que l'administration américaine et d'autres gouvernements en Europe.

Ainsi selon la proposition, les héritiers seront en mesure de déposer une réclamation, à condition d'être des enfants ou petits-enfants des survivants.
Dans la mesure où prés de trois millions de Juifs polonais ont été exterminé pendant l'Holocauste il paraît difficile d'avoir des enfants et petits enfants, seuls les frères et sœurs ou cousins peuvent être héritiers ce qui n'est pas accepté dans ce projet de loi.

Suite aux vives protestations qu'a suscité ce projet de loi, le Premier ministre Mateusz Moravitsky s'était chargé de superviser lui même cette loi, ainsi des amendements ont été réalisés en faveur de la restitutions des biens aux héritiers indirects.
Les Polonais ont décidé, pour des raisons peu claires, de soumettre la loi au ministère de la Justice au vote en supprimant ces amendements.

 La Pologne est le seul grand pays européen qui n'a pas  encore adopté une loi de restitution des biens juifs confisqués par les nazis ou nationalisés par le régime communiste.

 

 

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

La communauté francophone rassemblée avec Yoni Chetboun

Réunion publique Yoni Chetboun Natanya

6 Février 2018

La communauté francophone rassemblée avec Yoni Chetboun,
Ancien député et candidat au poste de maire de Netanya
Lors de son annonce de candidature, le 15 janvier dernier, Yoni Chetboun avait appelé au rassemblement de la communauté francophone et avait fait le pari d’organiser une grande réunion publique pour les francophones de Netanya et leurs représentants.

Rénion publique Yoni  Chetboun

Rénion publique Yoni Chetboun

Pari gagné : ce lundi 5 février, la salle de l’hôtel Blue Weiss était bondée. Environ 200 personnes, habitants désireux de le rencontrer, sympathisants, chefs de communauté, Rabbanim, journalistes, présidents d’associations francophones et bénévoles associatifs étaient au rendez-vous. Ce dernier a d’ailleurs rassuré les personnes qui n’avaient pas pu s’inscrire faute de place en annonçant l’organisation d’une nouvelle réunion publique prochainement.

Réunion publique Yoni Chetboun Natanya

Réunion publique Yoni Chetboun Natanya

La soirée a commencé par la diffusion d’une vidéo sur Yoni Chetboun et son parcours. Plusieurs intervenants ont parlé de son lien fort avec la communauté francophone et de l’aide qu’il avait pu lui apporter quand il était député à la Knesset.

Suite à la vidéo, Yoni acclamé par le public, a prononcé un discours en français :  il s’est présenté à la fois comme fils d’olim et israélien : « Quand mes parents se sont mariés en France, ils se sont dit : "Notre premier fils sera israélien". Ma mère a fait l’alya enceinte et je suis né ici dans notre beau pays… J’ai grandi à Netanya, fils aîné d’une famille d’olim : croyez-moi, les difficultés de l’alya je les connais très bien ».

Il a également dévoilé quelques-uns de ses thèmes de campagne comme le travail, l’action sociale, la mise en place de représentants parlant français dans tous les services municipaux. Au sujet de l’éducation, il a été très clair : « Je ne suis pas d’accord que nos enfants traînent après l’école et ne soient pas pris en charge…je veux plus de professeurs, plus de coordinateurs, faire des activités extra-scolaires, travailler avec les mouvements de jeunesse l’après-midi ».

Puis d’autres nombreux thèmes ont été abordés lors d’une série de questions-réponses entre Yoni Chetboun et la salle. Le candidat au poste de maire de Netanya avait déjà prévenu qu’il voulait une campagne placée sous le signe du débat et du partage d’idées. Il a promis d’être d’abord un maire qui écoute : « J’ai de nombreux projets pour Netanya mais avant de parler, de proposer, de décider, j’aimerais écouter ce que vous avez à dire ». Promesse tenue lors de cette soirée interactive.

Enfin, Yoni Chetboun a tenu à rappeler aux olim de France une chose essentielle : « On est trop divisés, on ne sait pas travailler ensemble mais aujourd’hui, on va changer ça. Cette fois, pour les prochaines élections en octobre, nous allons nous battre tous ensemble pour gagner la mairie de Netanya. Je vous demande de vous mobiliser, de ne pas être divisés mais rassemblés avec moi pour Netanya ». Son slogan de campagne en français est d’ailleurs limpide : « Rassemblés avec Yoni Chetboun pour Netanya ».

En fin de soirée, l’ancien député s’est montré optimiste et confiant pour l’avenir : « Ce soir, j’ai vu la communauté francophone se lever, montrer qu’elle pouvait devenir une force politique en Israël. Ce soir, j’ai eu la preuve formelle que rassemblés, nous allons gagner », a-t-il déclaré.

Israel immobilier :Une villa de rêve à vendre à Givat Shmuel

Villa a Givat Shmuel Israël haut standing

Vente d'une maison haut standing à Givat Shmuel.

La maison est située dans une ruelle calme dans le quartier bordant l'Université Bar-Ilan et est construite sur trois niveaux + un sous-sol d'une superficie de 237 m² , sur un terrain de 250 m², avec des droits de construction pour 45 m² sur le toit , avec un jardin et deux places de parking. 4 chambres 

Cette maison a été aménagée par le célèbre architecte d'intérieur Ory Ashet.

  • Rez de chaussée de la maison: Salon, salle à manger, coin télévision, toilette, escalier pour accéder au sous-sol et escalier pour l'étage du dessus.
  • Sous sol complet de 240 m² qui peut être loué séparément
  •  1 ere étage des enfants : 2 chambres à coucher, toilettes et salles de bain, buanderie pour machine à laver et sèche-linge.
  • 2 ème étage « étage des parents »: grand dressing, salle de bain avec jacuzzi, douche, toilette, suite parentale et une petite chambre supplémentaire.
  • Sous sol : Chambre de sûreté , une grande chambre supplémentaire, cuisine, salle de bain, toilette.
  • Possibilité de louer le sous sol bénéficiant d'une entrée indépendante de la maison.

Climatisation centralisée dans toute la maison

Prix : 1,300,000 euros (Un million trois cent mille euros)
Pas de frais d'agence

Doron Bar Kochva 972-54-6695454
 Bk-h@zahav.net.il

Cuisine aménagée et équipée

Cuisine aménagée et équipée

 

Salle à manger villa à Guivat Shmuel

Salle à manger villa à Guivat Shmuel

jardin exposition plein sud villa Givat Shmuel

jardin exposition plein sud villa Givat Shmuel

Chambre à coucher villa givat Shmuel Ramat Gan

Chambre à coucher villa givat Shmuel Ramat Gan

 

Salle de bain villa Guivat Shmuel

Salle de bain villa Guivat Shmuel

La Pologne continue de remuer le couteau dans la plaie

Plus de viande kasher de Pologne

Après la loi sur l'Holocauste: Un projet de loi en Pologne pour interdire l'abattage kasher
A présent que la loi interdisant à la Pologne d'être considéré comme  responsable des crimes de l'Holocauste a été approuvée,  le parlement a un prochain objectif celui d'interdire l'abattage rituel juif dans le pays et de plus, restreindre l'exportation de la viande kasher, une mesure qui menace également l'importation de viande d'Israël.

Le parti au pouvoir en Pologne ne s'arrête pas à la loi sur l'Holocauste. il soumet un nouveau  projet de loi prévoyant de nouvelles restrictions sur l'abattage des animaux et interdire du même coup l'abattage rituel juif .

Ce projet de loi est certainement une réaction faisant suite à la  tempête provoquée par celle sur l'Holocauste.

Ainsi, ce projet de loi sur les droits des animaux ,en général ,constitué de  48 pages demandé par le gouvernement sera évoqué cette semaine et bien évidemment inclus les restrictions de  l'abattage kasher.

Les restrictions comprennent, entre autres, l'interdiction d'exporter de la viande casher de Pologne, ce qui affectera une grande partie des communautés juives en Europe et l'exportation de viande vers Israël.

Certaines chaînes de commercialisation en Israël importent et vendent de la viande kasher de Pologne, ce qui augmente la concurrence sur le marché israélien de la viande. L'arrêt de l'exportation de viande casher de Pologne pourrait entraîner une hausse significative des prix de la viande en Israël. 

La loi cherche également à interdire l'abattage lorsque les animaux sont «dans un état non naturel», ce qui signifie que si l'animal n'est pas sur ses quatre pattes il sera interdit de le saigner suivant la loi juive.
Ce qui rend très difficile d'effectuer le rituel d'abattage juif kasher.

viande-casher plus de viande cascher en Pologne ni en Israel

viande-casher plus de viande cascher en Pologne ni en Israel

Dans le cadre du processus d'abattage casher, aucune pression ne doit être exercée sur le couteau pendant l'abattage afin d'éviter tout acte de cruauté supplémentaire envers les animaux, - ce qui n'est pas possible lorsque l'animal est debout et que sa tête repose lourdement sur le couteau.

Le président de l'Union des organisations juives en Europe, le rabbin Menachem Margolin, a annoncé que le syndicat se battrait pour l'abrogation de la loi.

Il a également exhorté le gouvernement israélien à conditionner l'amendement à l'abattage de tout règlement entre le gouvernement et a déclaré que « l'interdiction de l'abattage rituel est en contraste frappant avec le principe de la liberté religieuse , principe fondamental dans l'UE.

Cette situation est  inacceptable et je demande au gouvernement polonais de ne pas promulguer cette loi. Je ne veux pas imaginer ce qui pourrait se passer après la promulgation de la loi sur l'Holocauste et l'imposition des restrictions à l'abattage kasher dans le pays. "

Selon le rabbin Margolin, les nouvelles restrictions ne permettront tout simplement pas l'abattage kasher en Pologne. « Il y a des gens qui ont investi de l'argent dans la construction d'usines et les abattoirs casher .l'exportation de la viande casher ne sera plus possible, des usines vont donc fermer !
Le populisme et le nationalisme montent en flèche en Europe , ces lois visent essentiellement à répondre à la tendance politique de l'Europe », explique Margolin.

Le parlement polonais avait déjà interdit le rituel d'abattage casher en Pologne en 2013, mais la décision a été annulée par la Cour constitutionnelle.
Les juges ont accepté la pétition de l'Union des organisations juives en Europe et ont rejeté la loi polonaise parce qu'elle contredisait le principe de la liberté de culte.

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Jenine: des Palestiniens lynchent deux soldats israéliens à coups de pierres

a fenêtre a été brisée, l'arme a été volée, et le soldat a saigné au visage: Dans la documentation de Jénine, où deux soldats dans un véhicule militaire sont entrés par erreur lundi, la tentative de lynchage est apparue en deux. Dans la documentation, on voit des Palestiniens jeter des pierres et des chaises, pendant que le soldat crie et saigne au visage après avoir été blessée par un candélabre blessé. Le soldat était légèrement à modérément blessé. Un policier palestinien semble essayer de les protéger avec un fusil tiré et même tire en l'air pour éloigner la foule et protéger les soldats. Les Palestiniens ont distribué les documents des deux hommes, un soldat de carrière et un soldat en service régulier.

Lynchage à Jenine.
Waze les a induit en erreur ! 

Une foule palestinienne a lancé des pierres sur deux soldats qui sont entrés par erreur dans Jénine avec leur véhicule militaire alors qu'ils utilisaient Waze

le pare brise fracassé à coups de pierres par les Palestiniens

le pare brise fracassé à coups de pierres par les Palestiniens

Dans la vidéo, les jeunes sont vus en train de leur lancer des pierres et des chaises - et un policier palestinien tire en l'air pour empêcher lynchage.
Le véhicule militaire des deux soldats a été volé par les Palestiniens qui les poursuivaient

carte d'identité du premier soldat israélien

carte d'identité du premier soldat israélien

 

carte d'identité du second soldat israélien

carte d'identité du second soldat israélien

Le pare - brise a été fracassé, l'arme volée , les soldats frappés et le premier blessé par les éclats de verre du pare-brise.

Dans la vidéo amateur  on voit des Palestiniens jeter des pierres et des chaises sur le véhicule .
Un policier palestinien semble essayer de les protéger avec un fusil  et  tire en l'air pour disperser  la foule et protéger les soldats.

Les Palestiniens ont récupéré les cartes d'identité des deux soldats il s'agit d'un soldat de carrière et d'un soldat en service régulier.

Le soldat  blessé au visage par les éclats de verre a été évacuée au centre médical Emek à Afula.

L'enquête préliminaire de l'incident a révélé que les deux soldats, servant dans la division de Judée et Samarie, ont suivi la route de Shavei Shomron à Afula. Ils utilisaient Waze, mais finalement sont arrivés à Jénine. 

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vous connaissez le sandwich israélien à la vache folle ?

Grand-père Gabato sandwich monstrueux israéliens

Qui a besoin d'une assiette? Pas les israéliens en tout cas !
Pas très élégant, limite acceptable pour certains mais, avouons-le - il n'y a rien de tel qu'un véritable repas dans demi miche de pain, le mega sandwich israélien

Oubliez  petit pain, baguette ou tranches de mie et même pita.
Le sandwich dont nous parlons est unique, il s"agit d'une miche de pain blanc évider de toute sa mie et qui donne un goût unique ce que nous mettons dedans, tel qu'un bourguignon fondant et bien épicé par exemple ou des bâtonnets de poisson cuit à la vapeur avec différentes sauce comme la "amba" .
Aujourd'hui, il reste peu d'endroits en Israël où vous pouvez toujours trouver ce fameux sandwich appelé sandwichs travailleurs, qui vous remplira pour la journée.
Nous somme donc aller à la recherche de ces fameux sandwichs dans tout le pays :

Dr. Paul Shakshuka

Paul Shekchouka sandwich

Paul Shekchouka sandwich

" Hmsokh " est la contraction parfaite du mot Houmous et  shakshouka. Ce plat sera encore plus digeste  arroser de l'huile d'olive et saupoudrer de persil frais. 🙂 Il est servi chez Dr Paul avec une sauce au citron confit et sauce piquante fait maison, piment vert, et concombre et tomate frais, cornichons, oignons et thrina et bien sûr  le tout dans une demi-miche de pain.  pour 30 shekels qui vous tiendra l'estomac un jour même deux ! 20 Rehov Shechterman  dans l Ancienne zone industrielle Netanya
Tel 09-8820029, dimanche-jeudi 8h00-19h00, vendredi 8h00-15h00-, casher

 

ZOI
Sandwich israélien dans une miche de pain
Sandwich israélien dans une miche de pain ZOI

Zone Market Yard se trouve à Kfar Saba .
Greek Taverna  est un pain évidé de sa mie, farci de galettes de poissons épicés avec des boulettes de pois chiche,(falafel) persil, thrina ,ou Tsizik
Le plat est appelé « Le sandwich du marché » son prix est de NIS 59
Il y a d'autres sandwichs comme le  "vegétarien " toujours dans une demi-miche de pain avec des galettes de légumes, tsizik et oeuf mollé.
Wizman 125 Kfar Saba tel :054-2729992, Roshan-Jeudi 12h00-24h00, vendredi  8h00-15h00 samedi 18h00-24h00 casher

EDWARD

Edward sandwich israélien

Edward sandwich israélien

À Hamara, à la périphérie du marché Carmel, vous pouvez vous offrir un sandwich à la viande appelé "sandwich d'Istanbul". En fait, c’est beaucoup de sauce tahini chaude, du veau haché, du céleri, des oignons et des herbes qui entrent ensemble dans un immense ciabatta aéré,  le tout cuit au four (63 shekels).

Hacarmel 12 Tel Aviv, 03-5101695, dimanche-jeudi de 14h00 à 17h00 , vendredi de 3: 00-12: 00, Samedi de 15h00 à 19H00 pas casher

La Garde1

La Garde 1 sandwichs israéliens

La Garde 1 sandwichs israéliens


Le stand de sandwich au marché de Carmel  a une carte consacrée aux sandwiches .
Son sandwich le plus célèbre est le "Mevorat Poalim" dans une demi-miche de pain,aveci  un mélange de viande  avec le tahini, l'amava et un peu épicé. (NIS 46)
Un autre redoutable sandwich est celui avec l'aubergine rôti et du kebab irakien (46 shekels). Toujours pour nos amis "vegan" sandwiches farci de galettes de chou-fleur et d'autres légumes(44 shekels).
Hashomer 1 Carmel Market, 03-6736883, dimanche-jeudi 19h00 à 10h00, vendredi 09h00-à 17h00, non casher.

Chichu

Chichu sandwich israélien

Chichu sandwich israélien

Sandwichs marocains, ces sandwiches géants sont fait avec du pain parna fait à la main.
Les plats marocains sont toujours servi avec une sauce, comme des galettes de bœuf dans une sauce tomate; Côtelettes d'agneau dans une sauce tahini verte et épinards;
Galettes de poulet dans une sauce au citron et au céleri;
Galettes de poisson dans une sauce à la gamba, à l'ail et à la coriandre;
Et il y a aussi des galettes de légumes et des côtelettes de betteraves pour les Vegan.
Des offres spéciales sont offertes, comme "Deal for the Hungry" "Deal pour les affamés"
trois sandwiches avec trois boissons gazeuses pour NIS 149.6 Nathanson Haïfa, 1-700-502-545, dimanche Mardi 11:00-19: 00- mercredi-jeudi
11: 00-24: 00-, Ven 11: 00- 17: 00-, casher
Sharona marché, 1-700-502-545, dimanche Mardi 11: 00-19: 00-, mercredi-jeudi 11: 00-24: 00-, Ven 11: 00-17:00 casher
 Shakshuka d'Effi

L'endroit le plus célèbre d'Or Yehuda pour manger une délicieuse shakshuka.
Dans une poêle à frire personnelle on vous sert une Shakshuka avec une salade et une demi-miche de pain (NIS 30). Tout ce que vous avez à faire est de mettre le contenu de la poêle dans le pain.

En plus de la shakshuka, il y a aussi des boulettes de viande cuites dans une sauce tomate , servit soit dans une assiette,soit dans une énorme baguette.

Yechezkel Kazaz 12 Or Yehuda, 03-5339252, du dimanche au vendredi 9h00-14h30-, casher

 

Le Marché

Sandwich à Ashdod

Sandwich à Ashdod

Rani chef Elbaz n’était pas satisfait des sandwichs à la pita à Ashdod.
Alors chaque semaine, il propose à la place ses sandwichs spéciaux dans une demi- miche de pain avec une portion de mixe d’abats de viande ou des boulettes de viande à la sauce.
Le prix du sandwich est de 46-36 NIS.
24 Nordau  Ashdod, dimanche - jeudi 11h30-24h00 -vendredi 10h00-17h00

Grand-père Gabato

Grand-père Gabato sandwich monstrueux israéliens

Grand-père Gabato sandwich monstrueux israéliens

Bienvenu au royaume des  sandwiches terrifiants.
Chez  Grand - père Gabato " Il y a un sandwich qui est beaucoup plus qu'un simple sandwich:
Il s'agit du sandwich « vache folle » à ne pas confondre avec la maladie de la vache folle hein 😉
C'est un sandwich avec un pain plus  long qu'une demi-miche de pain dans lequel il y a  quatre  sauces différentes, puis des légumes frais et enfin une montagne d'entrecôte découpée en petits morceaux.
Ce plat est servi avec dix autres sauces que vous pouvez ajouter  suivant vos envies. Le prix de ce monstrueux sandwich est de 49 NIS.
8 Beer Sheva, Hatikva 08-6272829, dimanche-jeudi 10h00-23h00, vendredi 10h45-15h00- samedi à partir de 23h00, casher

 

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Ce que vous devez savoir si vous avez décidé d'être free lance en Israël

Le prix à payer pour devenir freelance en Israël

La nouvelle économie coopérative qui domine les États-Unis, où plus d'un tiers de la main-d'œuvre se définit comme des  «freelance», arrive en force en Israël.

Mais le prix à payer pour l'indépendance et la flexibilité qu'offre le statut de freelance est celui d'une faible stabilité professionnelle , une médiocre reconnaissance sociales et de réels problèmes psychologiques

Selon une étude publiée aux États - Unis  57 millions d' Américains ont été employés en tant qu'indépendants en 2017, ce qu'on appelle plus communément free-lance en temps partiel ou à temps complet. Ce qui  signifie qu'un  tiers des personnes employées aux États-Unis l'an dernier étaient des indépendants payés par des entreprises.

L'étude montre que 47% des 20-30 ans aux États-Unis sont déjà engagés dans des postes de free lance, ou indépendants en 2020, le taux de participants devrait atteindre 43% du marché du travail américain total et toutes tranches d'âges incluses.

Il existe de nombreux sites ou plateformes qui visent à relier les employeurs/clients à ces free-lancer. Ainsi des  milliers de services sont proposés pour un montant convenu.

L' un des sites les plus populaires est une fibre (Fiverr) Israël, où vous pouvez trouver plus d'un million services numériques et créatifs, y compris la conception graphique, la rédaction, l'enregistrement vocal, la musique et l'édition de films, avec un prix minimum de 5 $ (d'où son nom).

Selon  Alljobs, une augmentation de 23% des emplois indépendants dans le domaine de la publicité a été constaté ces cinq dernières années, et une augmentation d'environ 25% des demandeurs d'emploi qui déclarent qu'ils recherchent travail en free lance.

Einav Boimfeld, directeur de AllJobs de contenu et de recherche, explique "Nous assistons à un phénomène intéressant. En effet ,nous sommes habitués à des free-lance dans de nombreuses missions comme ,graphistes, pigistes, webmasters et personne n'a trouvé à redire tant ces métiers sont sujets à de grandes variations entre l'offre et la demande, il n'est pas rare qu'une agence web puisse se trouver débordée sur un laps de temps et demande du renfort à l'aide de free-lance qualifiés.
Mais depuis l'an dernier nous assistons à un nombre croissant de demandes dans des domaines spécifiques tels que :  service à la clientèle, télémarketing , recherche de clients."

AllJobs être free lance en israel

être free lance en israel

Dr Avi Schneider directeur de l 'organisation à l'École des sciences du comportement et la psychologie College of Management, reconnaît qu'Israël a également à voir augmenter de façon significative le nombre de ses free-lance.

Free lance or not free lance le prix à payer

Free lance or not free lance le prix à payer

Schneider souligne que l'importance des données des États-Unis représente  le courant dominant du marché du travail et concerne particulièrement les jeunes .
Il ajoute  "qu'une personne de 35 ans, qui n'est pas rentré dans marché du travail classique, c'est à dire au sein d'une entreprise n'y entrera pas du tout ".

Michal Dan Harel, PDG de Manpower Israël, tente d'expliquer le phénomène:

«Il y a une tendance croissante des travailleurs expérimentés à chercher des méthodes de travail plus flexibles.Au final nous assistons à la hausse d'une économie« décadente ».
Les employeurs du monde entier ont donc commencé à adopter un concept d'emploi appelé «approche de gestion globale» qui combine les avantages du personnel fixe avec la flexibilité des travailleurs indépendants et temporaires.

Cependant, en dépit de ses nombreux avantages, cette approche crée également des tensions entre la souplesse de gestion et la capacité de bénéficier d'experts dans le domaine.

Souvent l'entreprise ne peut pas se permettre l'embauche d'un employé stable c'est à dire au sein même de l'entreprise, aussi l'introduction d'un travailleur indépendant permet de répondre aux  besoins spécifiques sur une durée déterminée , sans pour autant perturber l'organisation de l'entreprise et bien sur de ne pas entamer sur le long terme des engagements financiers récurrents.

Schneider souligne qu'il y a aussi des influences sociales provenant de la perte de l'identité professionnelle des travailleurs indépendants. "Nous commençons à identifier les problèmes sociaux des freelances, sur le plan psychologique", explique Schneider, ajoutant que "Par le passé , même si nous avions peur du public, comme le téléphone pour appeler des clients de l'entreprise ,nous devions aller au travail , faire des courses. Aujourd'hui, vous pouvez travailler et consommer, sans rencontrer personne, et certaines personnes développent des problèmes sociaux difficiles précisément à cause de cela. "

Le statut de free lance résout l'aspect économique de l'individu mais réduit considérablement sa structure sociale, sa psychologie. Les obligations comme se lever le matin, avoir un patron, des collègues au bureau, régulent les stimuli cérébraux, maintiennent l'équilibre du comportement social et apporte une adrénaline nécessaires à se sentir vivant.

Schneider note qu'une étude de suivi est actuellement en cours en collaboration avec Hagar Gabbai et le Dr Anat Guy du College of Management, et les nouvelles données recueillies renforcent la discrimination entre les sexes et les écarts salariaux parmi les travailleurs indépendants. 

En outre, cette forme d'emploi ,sans charges, qui est une des raisons pour laquelle les employeurs israéliens dans le domaine privé ont recours à ces services, a bien évidement des effets négatifs, reconnus par presque tous les employés freelance d'Israël ,qui se traduit par un retard de paiement ou parfois aucun paiement de la part de l'employeur .

Et si l'on pense que ces employeurs se trouvent principalement dans le secteur privé, moins surveillé, on peut voir que les institutions académiques, qui reçoivent leur budget de l'Etat, utilisent exactement la même méthode d'emploi.

Reste à savoir comment détermine-t-on en Israël un freelance d'un salarié exploiter par des employeurs peu scrupuleux, qui trouvent dans ce système une aubaine d'avoir un "salarié" quasiment à plein temps sans charges, ni congés,  à payer et que l'on peut congédier à n'importe quel moment.

La réponse est relativement simple mais pas encore tranchée par la Knesset .
Est appelé  free-lance une personne ayant un statut indépendant donc enregistré au tribunal de commerce en Israel, qui a une mission à court terme ou à long terme avec un client, qui peut avoir également d'autres clients, ce client n'est pas un employeur il n'a donc aucune obligation vis à vis du freelance, sauf celle de lui payer le montant convenu pour un travail parfaitement déterminé selon un cahier de charge.

Le freelance est payé au résultat et non au temps passé avec l'entreprise.

Un client ne peut en aucun cas lui interdire d'avoir plusieurs clients en même temps, ni même lui interdire de prendre des congés dans la mesure où bien évidemment il n'a pas à lui payer ces journées ce qui est une obligation d'employeurs.

Un free lance s'engage pour un travail, et peut demander un acompte avec un solde à la réception du travail demandé par exemple.

En conclusion devenir freelance est une excellente opportunité pour faire connaître son savoir faire, dans un domaine de compétence recherchée mais les inconvénients sont évidemment connu, aucune sécurité d'emploi, ni même sociale.

Cependant force est de reconnaître qu'un free-lancer ayant une véritable expertise ne sera jamais au "chômage", il aura toujours des missions , parfois trop, car les free-lance qui utilisent  des plateformes sont notés pour leur travail .
Plus vous êtes bien noté plus vous avez du travail et pourrez augmenter vos tarifs par la suite.
Etre freelance en Israël est la meilleure solution pour bien démarrer

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

L'Iran menace l'enfer à Israël entre temps Israël gagne du terrain sur le Golan

833895401001382980905no

L'Iran menace "l'enfer" à Israël,  le Hezbollah se glorifie du F16 israélien abattu.
L'armée israélienne gagne du terrain dans les hauteurs du Golan

l'Iran a déclaré : « Nous allons faire subir l'enfer au régime sioniste,  nous sommes capables de détruire toutes ses bases américaines dans la région. »
Un  responsable iranien: « Un avion de chasse abattu est un avertissement clair à Israël. » Le Hezbollah  « Nous avons détruit votre unité d'élite »

Samedi, après qu'Israël est abattu un drone iranien qui a pénétré son espace aérien et a mené des attaques contre des cibles iraniennes en Syrie,  Hossein Salami, a promis l'enfer  à Israël.

Salami prétend que "les Israéliens sont des menteurs" il dit qu'il n'y a jamais  eu de drône. Il a également averti que Téhéran pourrait détruire toutes les bases américaines dans la région.
Un porte-parole du Comité iranien de la sécurité nationale a déclaré à Al-Jazeera que la chute de l'avion de combat israélien était un avertissement clair à Israël.

La télévision d'Etat iranienne a rejeté l'affirmation d'Israël selon laquelle elle aurait abattu un drone iranien, pénétrant l'espace aérien israélien, déclarant que cette affirmation était "ridicule".

L'ambassadeur iranien à Damas a déclaré: "Nous soutenons la Syrie dans sa phase de réhabilitation et l'assisterons dans tous ses besoins. Nos frères et amis en Syrie ont tout ce que nous avons. Nous sommes du même sang. "

Récapitulation des événements de samedi matin dans le nord:

Un drone iranien a pénétré l'espace aérien israélien  territoire israélien

L'armée de l'air israélienne a attaqué la Syrie, les Syriens ont riposté par un feu anti-aérien

Un F-16 s'est écrasé en Israël près de Harduf, les pilotes ont été éjecté et ont abandonnés leur appareil.L'un d'eux est dans un état grave et l'autre plus léger. Pronostic vital non engagé

Israël a lancé de vastes attaques contre des cibles en Syrie, y compris des cibles iraniennes

La Syrie se glorifie d'avoir abattu un F6 israélien

La Syrie se glorifie d'avoir abattu un F6 israélien

Reste du F16 israélien abattu par la Syrie

      .

Restes du F-16 qui s'est écrasé près de Harduf (Photo: AFP) 

Ces menaces ont été proférées après des heures d'escarmouches à la frontière israélo-syrienne.C'est un hélicoptère des FDI Apache qui  a intercepté le drone iranien en Israël .
Les alarmes ont été déclenchées à plusieurs reprises en Galilée, dans le Golan et dans la vallée du Jourdain. Des restes de missiles syriens sont tombés en territoire israélien.

La coalition des alliés du président syrien Bashar al-Assad a menacé dans l'après-midi de répondre très durement à toute action israélienne contre la Syrie. Dans une déclaration, elle a déclaré qu'à partir de maintenant, Israël ferait face à une "réponse sérieuse" à son "terrorisme". Cependant,  la Syrie ne pense pas que ces événements se transformeraient en une guerre régionale.

Les médias jordaniens ont rapporté que la chute d'un missile air-air lancé par les Syriens contre des avions israéliens est tombée dans le district d'Irbid, dans le nord de la Jordanie. Personne n'a été blessé et aucun dégât matériel constaté

Suite à l'incident, Israël a demandé à la Russie d'intervenir de toute urgence pour empêcher une escalade dans le nord.
Des sources diplomatiques disent qu'Israël a clairement fait savoir à Moscou que toutes les mises en garde par Israël sur l'établissement iranien en Syrie se sont concrétisées et que l'Iran provoque une instabilité qui est dangereuse pour tout le Moyen-Orient 

Le directeur adjoint de l'hôpital Rambam, le Dr Mickey Halberthal, affirme que deux pilotes ont été emmenés à l'hôpital pleinement conscient, « l'un d'entre eux souffre d'une blessure ouverte.
Il est en soins intensifs, sous sédation et aidé par un appareil respiratoire. le deuxième pilote est arrivé avec des blessures mineures, son état tout à fait stable.

Cherchez la femme, le film débarque en Israël le 22 février

cherchez la femme film

 Cherchez la femme  un film de De Sou Abadi Avec Félix Moati, Camélia Jordana, William Lebghil

Un film drôle et intelligent que demander de plus à un film d'autant quand il traite d'un sujet aussi grave que la radicalisation islamiste.

cherchez-la-femme-bannière

cherchez-la-femme-bannière

Une comédie sur la forme oui sans aucun doute, mais pas sur le fond.
Le film a réussi le pari fou de traiter avec une légèreté apparente, le problème lourd de la radicalisation chez les jeunes.
Rien n'est omis, on est d'ailleurs surpris par un tel sens du détail.
Telles que les causes du basculement d'un individu dans la radicalisation, le regard de la société, la violence faite aux femmes, l'ignorance constatée chez ses jeunes qui se jettent dans la religion sans en connaître les rudiments et les fondements.

La liberté d'un pays comme la France où la femme a le droit d'être libre, si elle le souhaite, qu'elle doit saisir sa chance afin de se libérer du joug patriarcal ,si celui-ci veut la soumettre pour assouvir un pouvoir avec violence.

Le film va jusqu'a remettre en cause le basculement de l'Iran dans sa tyrannie religieuse qui a elle seule a contaminée une partie de la planète, mais également ceux qui l'on combattu avec la même force et sont devenus eux-même radicalisés dans ce combat...contre.
Un paradoxe que ce film a eu l'intelligence de souligner. La lutte par la lutte ne mène à rien !
Le film dénonce toute forme extrémisme même celui sensé le combattre !

Le pouvoir des mots, celui de l'attention et finalement de l'émotion, en revanche, peuvent mener à l'apaisement où en tout cas à la réflexion, encore faut il se donner la peine de plonger dans la source même du Coran qui peut inviter à une autre lecture et savoir en extraire le beau

cherchez la femme film

Cherchez la femme retour du frère après 10 mois

Cherchez la femme débarque en Israël

Cherchez la femme débarque en Israël le 22 février

Tout ne serait donc qu'une question d'interprétation ?
Le djidadisme base ses fondements sur une lecture du Coran volontairement tronquée afin de se donner le droit de tuer et d'assouvir l'instinct bestial de l'individu perdu. Rarement il ne se donne le temps d'étudier le Coran. Le malheur du djiadisme sont ses prédicateurs pas le Coran en soi.

SYNOPSIS ET DÉTAILS

Armand et Leila, étudiants à Science Po, forment un jeune couple. Ils projettent de partir à New York faire leur stage de fin d’études aux Nations Unies. Mais quand Mahmoud, le grand frère de Leila, revient d'un long séjour au Yémen qui l’a radicalement transformé, il s’oppose à la relation amoureuse de sa sœur et décide de l’éloigner à tout prix d’Armand. Pour s’introduire chez Mahmoud et revoir Leila, Armand n’a pas le choix : il doit enfiler le voile intégral ! Le lendemain, une certaine Schéhérazade au visage voilé sonne à la porte de Leila, et elle ne va pas laisser Mahmoud indifférent…

 

Affaire des enfants Yéménites y a-t-il eu enlèvements?

enfants yéménites kidnapping enlèvement d'enfants

Affaire des enfants Yéménites  y a-t-il eu «enlèvement»?

Dans le contexte des témoignages et des histoires de disparitions des enfants de familles Yéménites l'État d'Israël a accepté d'ouvrir des tombes Il y a deux semaines afin d'effectuer les tests génétiques.

Ces résultats de tests génétiques ont été repris par la blogueuse « Nona Dolberg » , qui dénonce la thèse d'enlèvements ou de disparition de ces enfants sur son blog depuis quelques années.

Les résultats de ces tests génétique abondent dans son sens, selon lequel « il y a un grand écart entre ce qui est arrivé et ce qu'ils disent." Elle ne croit pas à la thèse d'enlèvements ni même à celle de la disparition d'enfants mais à une mauvaise interprétation des faits de l'époque.

Varda Fuchs a pourtant retrouvé sa famille biologique il y a deux semaines, grâce à un test ADN ."Ils ont dit à ma mère que j'étais morte", son histoire devrait pourtant mettre à mal les allégations de la bloggeuse. "Bien au contraire" réplique  Nona Dolberg .

Selon Nona Dolberg  «Il ne fait aucun doute que cette génération de parents a connu des disparitions d'enfants, et les explications qui leurs ont été données ne pouvaient les satisfaire. La seconde et troisième générations refusent toujours de les accepter.

Nona Dolberg utilise un pseudonyme et ne veut pas être exposée suite à des menaces de mort reçues sur Facebook mettant en danger sa famille.

La position que représente Nona Dolberg est en grande partie conforme aux conclusions des différentes commissions d'enquêtes qui ont examiné l'affaire des enfants yéménites depuis les années 1960. qui ont également rejeté l'existence d'une organisation  d'enlèvement de centaines ou de milliers de bébés issus de familles immigrées dans des camps de transit entre la fin des années 1940 et le milieu des années 1950.

En revanche, la façon dont les centaines de familles ont été informée de la disparition de leur enfant laisse planer le doute, comme par exemple l'hospitalisation en raison d' une maladie relativement bénigne puis l'annonce laconique de sa mort.
L'absence d'information ou impossible d'y accéder pour les familles afin de comprendre les causes de la mort de leur enfant, reste malgré tout suspecte.

Dans les médias, nous pouvons également lire les témoignages des infirmières et des assistantes sociales qui ont connu ces parents dévastés par la perte de leur enfant ce qui a renforcé la thèse des enlèvements organisés.

Nona Dolberg étaye ses conclusions en se basant sur les articles de presse des journaux des années 1940, 1950 et 1960. Documents trouvés dans les Archives de l'État, également dans des documents fichiers qui ne sont pas directement liés aux enfants yéménites.

"Dans la correspondance avec les divers ministères, tels que les ministères de la Santé et de l'Intérieur, l'Autorité de protection de l'enfance, la correspondance WIZO, etc., il y a beaucoup de documents concernant directement ou indirectement cette affaire", dit-elle.

Hadassah Medical Center en 1951était sur le point de fermer l'hôpital des enfants qui avait été mis en place à la hâte. " informe dans un courrier retrouvé dans les archives par Nona que "Toute la communauté yéménite s'est mobilisé afin empêcher sa fermeture et des douzaines de lettres ont été envoyées - y compris aux chefs de Hadassah aux Etats-Unis."

Nona Dolberg revient sur l'histoire de Verda qui a envahie les médias jusqu'au Yémen grâce à internet et aux réseaux sociaux et lui a finalement permis de retrouver ses parents biologiques et de se réunir pour la première fois avec eux, il y a tout juste deux semaines grâce, à un test ADN.

Varda Fuchs retrouve sa famille biologique

Varda Fuchs retrouve sa famille biologique

Son histoire confirmerait qu'il y aurait bien eu enlèvement à sa naissance au vue des faits racontés par Verda: "Ma mère m'a donné naissance à l'hôpital Hadassah de Tel-Aviv, elle est allée chercher mon père et quand elle est revenue, j'avais disparue. Ils m'ont emmené à l'orphelinat de WIZO à Tel Aviv, j'y suis restée pendant six mois, puis une famille adoptive m'a emmenée. "

Pour Nona Dolberg l'histoire de Verda illustre à merveille qu'il n'y jamais eu de « kidnapping »:
«J'ai étudié en détail toute son affaire, avec beaucoup de minutie  », dit-elle, et j'en suis arrivée à la conclusion qu'elle n'a pas été enlevée mais bien confier à la WIZO car sa mère avait quitté l'hôpital sans elle ...

En fait , Varda Fuchs est née d'une mère célibataire qui apparemment ne savait même pas qu'elle était enceinte", dit Dolberg.

« Elle a eu ses premières contractions en plein milieu de la rue Herzl à Tel Aviv, elle a été  évacuée de toute urgence par ambulance au service de maternité de l'hôpital Hadassa, deux jours plus tard elle s'en est échappée, apparemment à la recherche de son ami"

Un procès verbal a été dressé par la police qui a ouvert une enquête, le fait a été également  relaté par un quotidien en date du 3 aout 1950. Aucune nouvelle de la mère.

Le bébé a été placé à l'institution de la WIZO, et à l'âge de six mois, a trouvé une famille adoptive. Ceci est la reconstitution des faits chronologiques  "

"Je l'ai écrit sur ma page Facebook ", dit-elle. "J'ai reçu des insultes, du style que je suis une négationniste de l'Holocauste etc etc, mêmes mes  amis sur Facebook ont été menacés"

Varda Fuchs, elle, m'a répondu en ces termes "Ma mère m'a donné naissance et immédiatement après la naissance on lui a dit que j'étais morte, alors qu'elle a vu que j'étais en vie.Alors elle est allée vite chercher mon père (ils n'étaient pas mariés, il était dans l'armée)
Quand elle revenue me prendre on lui a demandé "qui elle était?", elle a répondu qu'elle était revenue chercher son bébé.On lui a annoncé alors que sa fille était morte et l'on a expulsé sans aucune autre forme de procès, de l'hôpital."

La soeur de Varda, Ofra Mazor, 62 ans, raconte une histoire similaire: "Ma mère m'a demandé d'aller chercher des informations sur Varda dans les archives de l'hôpital mais il n'y avait personne à qui parler à l'hôpital ... et rien dans les archives.
C'est très étrange qu'elle ait abandonné son bébé alors qu'elle a passé une partie de sa vie à la rechercher.Mon grand-père était très religieux, c'est pourquoi ma mère n'a pas osé lui raconter son histoire."
"La seule vérité est que l'hôpital a annoncé à ma mère et à mon père venus chercher Varda qu'elle était morte. Dans les archives, idem, rien n'est indiqué non plus, pas une seule ligne sur sa disparition, ni la cause de sa mort , ni même la date de sa mort", ajoute Mazor.

Alors qui croire ? Et si la vérité était entre les deux.
Certains enfants de familles considérées comme "défaillantes "ont été placés pour "leur bien-être" ce qui évidemment doit être considéré comme un enlèvement.
Pour ces faits l'état doit poursuivre son enquête afin de condamner les auteurs de ces placements abusifs puisque la mère vivante, n'a jamais signé le moindre document, et que le  placement de Varda est condamnable au même titre qu'un enlèvement.

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.