Claude Layani

Ministre du culte à Fribourg en Suisse durant 33 ans, j'étais aussi bibliothécaire scientifique à la Bibliothèque cantonale et universitaire, comme responsable des acquisitions. J'étais aussi journaliste à la Gazette juive de Bâle ainsi que dans wochenblatt de Zürich pendant de longues années. En fait avec Alliance j'ai eu la joie et le privilège de continuer mes activités littéraires et mes fonctions rabbiniques en publiant le commentaire de la sidra. Engagé dans les relations judéo-chrétiennes, il m'arrivait de faire des conférences à l'Université catholique de Fribourg sur le judaïsme. Pratiquement toutes les écoles et les collèges sont venus visités notre synagogue et le résultat de ce travail, la communauté juive avait une place non négligeable . Nous étions invités toutes les années à la présentation des vœux auprès du gouvernement et de l'évêché. A mon départ à la retraite je laisse une communauté pas loin de l'extinction faute de fidèles. A Nic e je me suis investit dans la rédaction du journal Nitzan, au Bné Brith Loge Côte d'Azur dans le secteur de la culture.
Voici ces quelques lignes qui tracent un parcours engagé pour la communauté et pour le judaïsme qu'il faut faire connaître car nous sommes le ferment ,le sel pour l'humanité. Nous sommes encore présent aujourd'hui car nous avons la mission de délivrer le message divin.

Les articles de Claude Layani

Livre juif :La méditation et la bible hébraïque de Aryeh Kaplan

la méditation et la bible

Longtemps on n'a vu dans la méditation hébraïque qu'une invention ou une importation d'autres cultures ; elle a pourtant toujours existé, son représentant le plus connu étant sans doute le kabbaliste du XIIIe siècle Abraham Aboulafia.

Prolongeant les travaux de Gershom Scholem et de Moshé Idel, Aryeh Kaplan montre que cette pratique trouve ses racines dans la Bible elle-même. Transmise de maître à disciple depuis les Patriarches jusqu'à nos jours, cultivée par les prophètes, elle se fonde sur l'interprétation symbolique de textes comme la vision d'Ezéchiel.

L'auteur insiste également sur la valeur des Psaumes, qui fonctionnent comme des " mantras " aidant à la concentration et à l'élévation. Devenu un classique aux Etats-Unis, ce livre fondamental ouvre, comme le souligne Marc-Alain Ouaknin, de nouvelles pistes pour la lecture de la Bible.

 

Choix de Claude Layani

pistes pour la lecture de la Bible.

 

Choix de Claude Layani

tation hébraïque qu'une invention ou une importation d'autres cultures ; elle a pourtant toujours existé, son représentant le plus connu étant sans doute le kabbaliste du XIIIe siècle Abraham Aboulafia.

Prolongeant les travaux de Gershom Scholem et de Moshé Idel, Aryeh Kaplan montre que cette pratique trouve ses racines dans la Bible elle-même. Transmise de maître à disciple depuis les Patriarches jusqu'à nos jours, cultivée par les prophètes, elle se fonde sur l'interprétation symbolique de textes comme la vision d'Ezéchiel.

L'auteur insiste également sur la valeur des Psaumes, qui fonctionnent comme des " mantras " aidant à la concentration et à l'élévation. Devenu un classique aux Etats-Unis, ce livre fondamental ouvre, comme le souligne Marc-Alain Ouaknin, de nouvelles pistes pour la lecture de la Bible.

 

Choix de Claude Layani

Les Rien-pensants de Elysabeth Lévy

Les Rien-pensants de Elysabeth Lévy

Mais que se passe-t-il au pays de Descartes et de Voltaire ? Pourquoi, sous couvert de démocratie, la liberté d'expression s'amenuise-t-elle toujours plus ? A quelle étrange inversion assistons-nous quand ceux qui dénoncent l'islamisme et le néo-antisémitisme sont accusés d'attiser la haine ? Par quel retournement les féministes et autres héritiers de 1968 réclament-ils sans cesse plus de police des moeurs et de la pensée, et plus de sanctions ?

Les Rien pensants se sont substitués aux Maîtres censeurs, pointe Elisabeth Lévy quinze ans après son grand livre manifeste. Partout ils veulent interdire qu'on voie ce qu'on voit.

Mais de la béatification de Taubira à la diabolisation de Zemmour, de l'exaltation du mariage pour tous à l'interdiction du racolage, de l'exonération des djihadistes à la stigmatisation du populo, de la transparence à la surveillance, se moquer des inventions langagières et politiques des nouveaux modernes est devenu un devoir citoyen.

Surtout qu'au prétexte de vouloir notre bien, ils mènent une guerre sans merci contre tout ce qui nous rattache au passé. Voici donc la chronique ironique et énervée de la bataille qui fait rage entre les fluides et les lourdauds, les saute-frontières et les pieds dans la glaise. Un essai décapant, dans un style chahuteur.

 

Choix de Claude Layani

Livre juif : Retour à Séfarad de Pierre Assouline

Retour à Séfarad de Pierre Assouline

«Il y a deux ans, Sa Majesté Felipe VI m’a dit : "Comme vous nous avez manqué!" En fait, il s’adressait à l’ensemble des séfarades à travers le monde, ces descendants des Juifs expulsés d’Espagne en 1492. À l’occasion d’une nouvelle loi nous accordant la citoyenneté, le roi d’Espagne nous offrait de revenir au pays.

Sur le moment, je l’avoue, j’ai un peu hésité. Cinq siècles après, tout de même... Puis j’ai pris pour moi cet appel historique.

J’ai déposé un dossier et, sans attendre ma naturalisation, je suis parti en Espagne, le pays du Quichotte et d’Almodóvar, de Goya et du Real Madrid, de l’Inquisition et de la post-Movida, celle qui explore son passé et celle qui le refoule. Je suis allé à la rencontre des gens, des écrivains, des poètes, des professeurs mais aussi de l’homme de la rue. Pendant ce temps dans les bureaux des administrations, mon dossier rencontrait quantité d’obstacles imprévus…»
Pierre Assouline

Retour à Séfarad est un palpitant roman d’aventures à travers un des plus attachants pays d'Europe. Et, en filigrane, une réflexion sur l’identité.

Choix de Claude Layani

Livre juif : Des jours d'une stupéfiante clarté de Aharon Appelfeld

Des jours d'une stupéfiante clarté de Aharon Appelfeld

Traduit de l’hébreu par Valérie Zenatti
 
Dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 janvier 2018 Aharon Appelfeld, romancier et poète israélien nous quittait à l’âge de 85 ans.
Il était considéré comme le dernier écrivain israélien témoin de la Shoah, une des voix les plus importantes de la littérature israélienne.
A cette occasion, les éditions de l’Olivier ont avancé au 20 janvier la sortie de son dernier roman
« Par-delà le fracas de l’Histoire, »

Par-delà le fracas de l’Histoire, ce livre admirable est le récit d’une résurrection.
Theo Kornfeld a vingt ans lorsqu’il quitte le camp de concentration que ses gardiens viennent d’abandonner à l’approche des Russes. Il n’a qu’un seul but : retrouver la maison familiale. Errant sur les chemins, blessés au plus profond d’eux-mêmes, les déportés qu’il croise lui rappellent l’horreur à laquelle il a survécu, tandis que d’autres figures émergent de son passé

Choix de Claude Layani

Livre juif : Histoire des Juifs du Quebec

Histoire des Juifs du Quebec

Pourquoi le Québec est-il une terre d’accueil singulière pour la communauté juive ? Comment la communauté juive l’a-t-elle transformé ? Comment s’exprime le judaïsme québécois et montréalais ?

Pierre Anctil dépeint ici l’histoire juive québécoise comme une succession de migrations venues d’Europe qui portaient en elles l’expérience d’une minorisation souvent douloureuse. Plus récemment, le Québec a accueilli des Juifs nord-africains, israéliens, sud-américains et français, qui se sont ajoutés aux premiers arrivants sans se fondre complètement à eux.

Les quatre siècles qu’embrasse cet ouvrage ont produit une prise de conscience aiguë, chez les Juifs du Québec, qu’ils appartenaient à une société à nulle autre pareille. Les droits qu’ils ont systématiquement réclamés et leurs contributions soutenues aux multiples sphères d’activité ont aussi donné naissance à un Québec bien différent de celui qui aurait été échafaudé à partir des seules valeurs traditionnelles du Canada français et du Canada anglophone.
Il y a un judaïsme québécois et montréalais distinct de tous les autres en Amérique du Nord, et cette originalité émerge avec force du récit historique lui-même.

Après plus de trois décennies de questionnements et d’avancées, le temps était venu de réunir en un seul volume tous les constats auxquels étaient arrivés différents chercheurs dans ce champ d’études inédit. Une telle synthèse nous permet de retracer le récit historique de la présence juive au Québec dans toute sa durée, c’est-à-dire depuis les débuts du Régime français jusqu’au tournant du XXIe siècle.

 

Choix de Claude Layani

 

Livre juif : de la tourmente à la reconstruction de Daniel Haik

de la tourmente à la reconstruction de Daniel Haik

Figure majeure du judaïsme français au XXe siècle, le grand rabbin Henri Schilli fut, pendant un quart de siècle (1950-1975), directeur du Séminaire Israélite de France et, pendant près de trois ans (1952-1954), grand rabbin de France conjointement avec le grand rabbin Jacob Kaplan.

Orphelin très jeune, élevé en Alsace, il devient rabbin par vocation. Aumônier des camps d’internement dès 1940, il se distingue par son courage en sauvant de nombreuses vies au péril de la sienne. Après 1945, il se consacre entièrement à la reconstruction de la communauté juive de France décimée par la Shoah.

Cet ouvrage retrace le parcours de ce rabbin hors du commun, figure emblématique du judaïsme français.

Sous la plume de Daniel Haïk se dessine la personnalité exceptionnelle d’un homme ouvert à l’autre et tout entier dans l’action. Au terme d’une très longue enquête auprès de tous ceux qui l’ont connu, l’auteur nous guide sur un chemin de vie qui, des affres de la Guerre à la renaissance de l’État d’Israël, en passant par la reconstruction du judaïsme français et l’accueil des Juifs d’Afrique du Nord, n’a jamais transigé avec les valeurs fondamentales du judaïsme.

Choix de Claude Layani

Livre juif : Blagues et humour juif

blagues et humour juif

Vous l'attendiez depuis longtemps.
Voici enfin votre nouveau livre " BLAGUES ET HUMOUR JUIF ", votre livre d'histoires drôles et d'humour sur les juifs. Ce livre est un recueil d'humour pour faire rire.

L'auteur Yossef (Bernard Guibert) est né le 31 octobre 1963 à Chatou, d'une famille juive d'Algérie. Il est de profession kinésithérapeute en région parisienne. Juif pratiquant et aimant rire, il se décide de recueillir toutes ses histoires drôles qui circulent parmi la communauté juive, afin de graver cet héritage formidable qu'est ce patrimoine. Il a voulu se cantonner dans l'histoire juive qui ouvre un très large éventail de situations.

Dans la torah (judaïsme), être joyeux est important, le rire est un antidote contre certaines épreuves difficiles de la vie.

Ainsi le peuple juif, qui à toute époque a souffert de persécution, a besoin du Maguen David, " bouclier de David " pour se défendre et résister à tous ces oppresseurs, et ce Maguen David est l'humour juif d'autodérision, qui est un mécanisme de défense.

Un autre type d'humour juif est issu du milieu ashkénaze, judéo-arabe, judéo-espagnol... ou l'on peut naviguer des temps modernes aux temps bibliques, avoir affaire aux juifs des pays de l'Est, à ceux d'Afrique du nord, à ceux qui vivent à New York, Londres, Paris ou Tel Aviv.

Il est sagesse et finesse d'esprit. Nous côtoyons le mendiant et l'homme d'affaires, le tailleur, le marieur, le religieux, le père de famille... et la mère juive, cette fameuse mère dominante et s'initiant dans le développement affectif de son fils adulte.

L'humour juif traite aussi des sujets de religion, avec de nombreuses blagues sur le shabbat, la nourriture non cashère, la Bar-mitsva, des questions à l'Eternel.... Des sujets d'actualités comme l'assimilation, les différences culturelles, les décalages culturels, l'état du monde... reviennent en force, avec leurs gags.

Enfin, on peut y trouver également des raisonnements métaphysiques par l’absurde qui font toute la richesse de ce patrimoine. Pour atteindre le but qu'est de faire rire, l'histoire doit respecter certaines règles : elle doit être racontée au bon moment, être si possible courte et avec une petite mise en scène. On n'entre pas dans les affaires sérieuses de ce peuple si injustement malmené, victime de la folie des hommes.

Il n'y a aucune malice, on doit y trouver le gout de vivre, de rire, une véritable thérapie. Nous souhaitons que ce recueil avec ses mots d'esprit, ses histoires drôles, ses anecdotes, soit désopilant, et qu'il vous permette de prendre la vie du bon coté, tout juste, sans volonté de blesser quiconque.

Choix de Claude Layani

Livre juif : L'enchantement musical de Vladimir Jankelevitch

L'enchantement musical de Vladimir Jankelevitch

L'oeuvre de Vladimir Jankélévitch mêle intimement philosophie et musique, régime de correspondance auquel le philosophe-musicien a toujours aimé se tenir. "

La musique, rappelle-t-il, est un art temporel non point secondairement, comme la poésie, le roman ou le théâtre, mais essentiellement. " Son domaine est la " temporalité enchantée ", le mystère de l'instant, le charme de la nostalgie, du nocturne et des parfums de la nuit, du lointain, du silence surtout, puisque la musique, née du silence, y retourne.

Ce livre réunit des textes peu connus, inédits ou depuis longtemps inaccessibles. Comptes rendus de concerts et de festivals, évocations poétiques des musiciens chers à son coeur : les musiciens français, particulièrement Debussy, Ravel, Fauré ; les musiciens de l'Europe centrale, Chopin et Liszt, le rhapsode et baladin du monde européen, image même de notre modernité ; les génies de la musique russe, notamment Moussorgski et Rimski-Korsakov. Pour Vladimir Jankélévitch " on ne pense pas la musique ", mais on peut penser en musique, ou musicalement.

Le lecteur retrouvera dans ces textes le bonheur de la mystérieuse connivence d'une pensée sur la musique qui donne à entendre musicalement.

 

Choix de Claude Layani

Livre juif : L'espérance d'un baiser de Raphaël ESRAÏ

L'espérance d'un baiser de Raphaël ESRAÏ

Raphaël a 18 ans lorsqu'il s'engage dans la Résistance.
Le 8 janvier 1944, il est arrêté, torturé et emprisonné, avant d'être transféré au camp de Drancy. Il y croise une jeune femme, Liliane Badour, dont il tombe amoureux.

À l'arrivée à Auschwitz, après la " sélection ", il est désigné pour le travail forcé tandis que Liliane entre au camp de Birkenau. Alors que tout est organisé autour de la disparition systématique de la vie, Raphaël nourrit l'espoir de revoir Liliane. Avec l'aide d'autres prisonniers, il parvient à lui écrire et tente de la sauver.

Plus d'une fois, Raphaël est miraculeusement épargné : il échappe à la chambre à gaz, à la pendaison après une évasion manquée, il survit aux marches et aux trains de la mort.
À sa libération, il part à la recherche de Liliane.

" Là-bas, nous disions que si quelques-uns s'en sortaient, notre seul devoir serait de raconter. Par respect pour les morts et pour le bien de la société. " Simone Veil.

Choix de Claude Layani

Livre juif : dictionnaire des mots français venant de l'hébreu

les mots français venant de l'hébreu

Si l’origine hébraïque ou araméenne de mots comme abbé, capharnaüm, éden, jubilé, macabre, messie ou satanique, qu’on trouve pour la plupart d’entre eux dans la Bible, est aisément identifiable, la langue française en recèle bien davantage. Il y a ceux auxquels on pense, comme kacher, et ceux auxquels on ne pense pas : jobard, pâquerette, onanisme, sansonnet. Ce Dictionnaire en dénombre 257, sans compter les centaines d’adjectifs, verbes ou préfixes qui en dérivent, d’ abaqueà zizanie, en passant par cumin, ainsi que toutes les lettres de notre alphabet, puisqu’elles sont aussi « phéniciennes », ou venant du Levant préislamique, que nos chiffres sont « arabes ».

Véritable enquête sur les origines de la civilisation occidentale à travers l’étymologie, ce Dictionnaire nous en révèle surtout les racines cachées. Il ne faudra donc pas s’étonner d’y trouver les entrées amer,ave, sécurité, science, formes latinisées d’emprunts au punique (un cousin germain de l’hébreu et du phénicien) ou certains noms grecs, mais d’origine sémitique : achillée, asclépiade, catharsis, cosmos, héma(to)-, herculéen, hybride,océan, sophisme, etc.

D’évidence, il n’y a pas loin entre la Bible et l’Iliade… Tous ces mots témoignent du fait qu’avant Rome, avant Athènes, il y avait Tyr et Jérusalem.
Patrick Jean-Baptiste, journaliste scientifique et essayiste, s’intéresse depuis plus de dix ans à la question des influences culturelles et aux phénomènes religieux. Il est l’auteur de La Biologie de Dieu (Agnès Viénot, 2003) et de L’Affaire des fausses reliques (Albin Michel, 2005).
Préface de Claude Hagège, professeur au Collège de France.

OÙ ACHETER

Choix de Claude Layani