Claude Layani

Ministre du culte à Fribourg en Suisse durant 33 ans, j'étais aussi bibliothécaire scientifique à la Bibliothèque cantonale et universitaire, comme responsable des acquisitions. J'étais aussi journaliste à la Gazette juive de Bâle ainsi que dans wochenblatt de Zürich pendant de longues années. En fait avec Alliance j'ai eu la joie et le privilège de continuer mes activités littéraires et mes fonctions rabbiniques en publiant le commentaire de la sidra. Engagé dans les relations judéo-chrétiennes, il m'arrivait de faire des conférences à l'Université catholique de Fribourg sur le judaïsme. Pratiquement toutes les écoles et les collèges sont venus visités notre synagogue et le résultat de ce travail, la communauté juive avait une place non négligeable . Nous étions invités toutes les années à la présentation des vœux auprès du gouvernement et de l'évêché. A mon départ à la retraite je laisse une communauté pas loin de l'extinction faute de fidèles. A Nic e je me suis investit dans la rédaction du journal Nitzan, au Bné Brith Loge Côte d'Azur dans le secteur de la culture.
Voici ces quelques lignes qui tracent un parcours engagé pour la communauté et pour le judaïsme qu'il faut faire connaître car nous sommes le ferment ,le sel pour l'humanité. Nous sommes encore présent aujourd'hui car nous avons la mission de délivrer le message divin.

Les articles de Claude Layani

Il va marcher de Montaigu à Jérusalem

Article paru dans "www.lessablesdolonne.maville.com"

Jean-Claude Morisset devant la carte de son périple. 6 500 km, 13 pays, 11 monnaies, 8 langues et 2 continents. Jean-Claude Morisset devant la carte de son périple. 6 500 km, 13 pays, 11 monnaies, 8 langues et 2 continents.
Jean-Claude Morisset compte relier Montaigu à Jérusalem. Un périple, à pied, de 6 500 km qui ne fait pas peur à ce marcheur chevronné. Son objectif : arriver dans la ville sainte pour Noël.
Le 9 mai, le challenge un peu fou de Jean-Claude Morisset débutera enfin. Ce retraité montacutain de 61 ans va tenter de rejoindre à pied Jérusalem, en partant de Montaigu. Un périple de 6 500 km et long de huit mois avec pour unique objectif de passer Noël dans la ville sainte. Pourquoi cette destination ? « Ce n'est pas seulement une démarche religieuse. Jérusalem, c'est le berceau des trois religions monothéistes. Une ville d'histoire qui m'attire. »

« Dans ma tête, je suis déjà parti. Le corps et les jambes suivront. » Malgré tout, « les premiers jours seront les plus difficiles. Il faut remettre l'organisme en route. » Et s'habituer au sac de 12 kg. « J'ai tout dedans. Une tente, quelques vêtements, des sandales pour le repos et une petite trousse de secours. »

1 000 km par mois

Une fois le périple entamé, Jean-Claude Morisset a une ligne de conduite bien définie. « Ça fait trois mois que je prépare mon parcours. Je le connais par coeur. Je vais traverser l'Europe pour ensuite rejoindre la Turquie par le nord. Après je descends vers le Liban et j'arrive en Israël. » En tout, treize pays traversés. Ce qui signifie aussi onze monnaies et huit langues. « Je me suis prévu un petit lexique pour pouvoir dire « je cherche un endroit sécurisé pour dormir » dans les différentes langues. »

Pour réaliser son parcours dans le temps qu'il s'est imparti, Jean-Claude Morisset devra avoir un rythme soutenu. « 800 km le premier mois. Puis, une fois lancé je pourrais faire jusqu'à 1 000 km par mois. »

Une vraie performance sportive, mais dénuée d'esprit de compétition. « C'est une démarche personnelle. Il n'y a pas d'aspect commercial, ni de sponsor, annonce-t-il. Je veux juste me prouver que j'en suis capable. »

Être seul sur la route ne lui fait pas peur. Bien au contraire. « Quand je marche, c'est un confort intellectuel incroyable. » Ses proches, mais aussi des élèves du collège Villebois-Mareuil et les résidants de la maison de retraite de Montaigu, le suivront grâce à internet. « Je vais essayer de tenir un blog que j'alimenterai quand je trouverai des cybercafés. Mais ce que je fais n'est pas un exploit. Ça reste de la marche. »

Pour suivre le périple de Jean-Claude Morisset : www.jclmorisset.com

Polémique sur une interdiction des listes "anti-sionistes" de Dieudonné

PARIS — L'Elysée a déclenché dimanche une polémique en affirmant étudier l'interdiction des listes "anti-sionistes" que Dieudonné veut présenter aux Européennes, l'humoriste controversé parlant de "lobby sioniste", Jean-Marie Le Pen de "censure", alors que le PS soupçonne un "coup électoral".

Dieudonné, condamné à plusieurs reprises pour des propos sur la Shoah et les juifs, a annoncé fin avril son intention de présenter au moins cinq listes "anti-sionistes" au scrutin de juin, avec notamment l'ancien membre du Front national Alain Soral.

"Les pouvoirs publics sont en train de voir si ces initiatives tombent sous le coup de la loi. Je ne suis pas sûr que nous parvenions à les interdire", a déclaré dimanche le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant sur Radio J.

"Est-ce qu'on peut se présenter aux élections avec un programme ouvertement antisémite", s'est-il interrogé, dénonçant une "initiative absolument scandaleuse". "Dieudonné est antisémite tout le temps", a-t-il conclu.

"Je pense que c'est absolument impossible d'interdire une liste, il faudrait faire voter une loi et les délais sont extrêmement courts", a répliqué Dieudonné, interrogé par l'AFP.

Evoquant un "effet d'annonce politique", il a assuré : "nous irons jusqu'au bout de cette démarche". "Nous serons la seule liste anti-sioniste, la seule liste à s'opposer de manière frontale à ce lobby sioniste extrêmement puissant dont M. Guéant se fait l'écho aujourd'hui en bon petit soldat", a-t-il ajouté.

Même argumentation pour Alain Soral. "C'est scandaleux. Ce qu'il a dit, là où il l'a dit, sur une radio communautaire (juive, NDLR), signifie que l'Etat se soumet aux ordres du lobby sioniste en France", a-t-il dit à l'AFP.

Ces propos sont "assez obscènes quelques mois après les événements de Gaza" et alors le chef de la diplomatie israélienne, l'ultra-nationaliste Avigdor Lieberman, doit être reçu mardi à l'Elysée, a-t-il poursuivi.

Né en 1966 en banlieue parisienne, d'une mère française et d'un père camerounais, Dieudonné M'Bala M'Bala s'est, ces dernières années, rapproché du FN, dont le président Jean-Marie Le Pen est parrain d'un de ses enfants.

"Les inconvénients de la censure sont plus graves que ceux de la liberté", a réagi ce dernier sur Canal+. "Moi je crois à la démocratie, à la liberté, je crois au combat des idées, je ne crois pas à la méthode policière qui consiste à faire respecter certaines règles qui défendent certaines minorités".

Le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a, lui, vu dans la sortie de M. Guéant un possible "coup électoral". "A quoi joue l'Elysée et à quoi joue M. Guéant? A quoi cela sert-il et quels sont les calculs derrière cela? Pourquoi ce coup de pub?," s'est-il interrogé sur Europe 1.

Evoquant des "propos d'inspiration négationniste" de M. Le Pen, il a jugé qu'il faudrait alors "interdire les listes Front national aussi".

Xavier Bertrand, patron du parti présidentiel UMP, a soutenu l'interdiction, jugeant sur France Inter que "les listes dont le seul moteur est la haine n'ont rien à faire dans le débat démocratique". Marielle de Sarnez, candidate MoDem aux européennes, a jugé sur BFM "absolument normal que ça tombe sous le coup de la loi".

Dieudonné est convoqué mardi (mais l'audience sera probablement reportée) devant le tribunal correctionnel de Paris, poursuivi pour "injures raciales" après avoir en décembre dernier remis lors d'un de ses spectacles un "prix de l'infréquentabilité" au révisionniste Robert Faurisson.

M. Le Pen et divers responsables d'extrême droite assistaient au spectacle.

Avigdor Lieberman reçu mardi à l'Elysée

Claude Guéant a annoncé qu'il recevrait mardi en fin de matinée à l'Elysée le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, sans exclure que ce dernier rencontre également le président de la République Nicolas Sarkozy.

"C'est tout à fait possible qu'il le voie, ce n'est pas arrêté", a déclaré dimanche le secrétaire général de l'Elysée lors du Forum de Radio J.

Claude Guéant a laissé entendre que la décision dépendrait des déclarations de M. Lieberman lors de ses précédentes étapes européennes. "Avigdor Lieberman effectivement passe par d'autres pays avant de venir en France, nous en saurons plus sur ses propositions pour arriver à la paix au Moyen-Orient", a-t-il dit.

"Je ne dis pas qu'il y a une condition" à sa rencontre avec Nicolas Sarkozy, a-t-il expliqué, mais "ce qui serait souhaitable quand même c'est qu'Avigdor Lieberman se rallie aux décisions qui ont été prises par la communauté internationale, c'est la moindre des choses".

Jusqu'ici, a-t-il noté, le nouveau chef de la diplomatie israélienne, chef du parti ultranationaliste Israel Beitenou, "n'a pas donné suffisamment de signes de sa volonté d'arriver de façon raisonnable et durable à la paix". "Il remet en cause le processus d'Annapolis" engagé fin 2007, a-t-il observé.

Dans le même temps, "nous faisons confiance à Benyamin Nétanyahou pour rétablir la paix", a-t-il dit, précisant que le Premier ministre israélien se rend le 18 mai aux Etats-Unis et qu'il "n'est pas exclu d'ailleurs qu'il passe aussi par Paris".

Ma Tunisie chez Timée-Editions, livre de Claudia Cardinale

clcar21.jpgAprès le succés de l'Algérie selon Jean Claude Brialy (chez Timée-éditions), c'est au tour d'une icône incontournable du septième art Claudia Cardinale de nous faire partager son amour pour son pays natal, la Tunisie. où se rejoignent communautés et cultures, un réel carrefour d'influences. Mais, retour sur une vie tant aimée d'une jolie jeune fille devenue l'actrice mondiale que l'on connait et surtout ambassadrice de la Tunisie au sein de l'UNESCO.

Claudia Cardinale a vu le jour en avril 1938 avenue Jules Ferry, juste derrière le port de Tunis. La Tunisie où elle est née, est une vie rêvée, une enfance pleine d'amour, malgré une éducation assez stricte (toujours escortée par ses 2 frères).Ses parents se sont mariés à la "Grande Cathédrale' St Vincent de Paul, située sur la place de l'Independence, entre l'avenue Habib Bourguiba et l'avenue de France. Quelle belle Eglise (une des plus belles au monde), pour elle qui a aujourd'hui tant voyagée.(Photo "Copyright Claudia Cardinale")

Claudia à l'école était assez "garçon manqué". Petites classes à "St Joseph" puis au Lycée de clocar22.jpgCarthage et enfin l'école Paul Cambon rue de Marseille tout à coté de la fameuse Avenue de Paris. Claudia passait souvent ses vacances chez ses grands parents au "Kram" au bord des longues plages et surtout avec  sa fameuse boite de nuit "l'oiseau Bleu".

Le soir, toujours accompagnée de ses frères, elle allait à "Sidi Bou" boire un thé aux pignons au "Café des Nattes" où les Bougainvilliers débordés des fenêtres, sans oublier le "Saf-Saf" de la Marsa avec son dromadaire qui tourne autour d'un puits pour remonter de l'eau d'une fraicheur délicieuse. A la fin des années 60, à 17 ans elle est déjà une B.B.  en herbe. Elle se coiffe avec ces fameuses petites guiches, elle copie ses mimiques, elle teint toutes ses robes en noires (au désespoir de sa mère), bref  tout pour ressembler à l'idole du moment, Brigitte Bardot.  Un fameux soir, à Gammarth, station balnéaire à  20 Km de Tunis, Claudia est élue la " plus belle italienne de Tunis " ce qui a fait d'elle une star dans son pays natal.(Photo"Copyright Claudia Cardinale")

Photographiée par tous, sur les plages, comme à Cartage avec son petit bikini et son incontournable coiffure à la B.B.  Quelle belle fille! Se sera grâce à son premier voyage à Venise (gagné à la suite de son élection et escortée par sa mère)  qui la propulsera au devant de la scène et où bons nombres de metteurs en scène la remarqueront; elle s'envolera vers son destin. Malgré sa belle carrière de graine de star, elle n'oubliera oublier sa Tunisie natale. Ici le soleil est tunisien, la langue, française, et l'histoire, italienne: soit, une véritable métaphore de Claudia Cardinale en somme.

Laurent Bartoleschi

Le martyre des survivants de la Shoah. 1945-1952

martyrs-shoa.jpgMarc-André Charguéraud
Préface de Claude Bochurberg
Editions du Cerf/ Editions Labor et Fides, Paris/Genève
Sortie : mars 2009.
Prix : 24 Euros

Cet ouvrage est le premier à donner une vue d’ensemble des persécutions les plus brutales subies par les survivants de la Shoah dans les années qui suivirent la victoire des Alliés. Ils furent des centaines de milliers contraints de fuir leur sol natal à peine retrouvé. Un antisémitisme exacerbé leur ferma les portes des démocraties occidentales chrétiennes où ils tentaient de se réfugier. Le monde poursuivait ainsi la politique inachevée de Hitler : se débarrasser des Juifs d’Europe.

Spécial les 100 ans de Tel-Avivla ville blanche

EXPOSITIONS

Entre l’orient et
l’occident

 A Tel-Aviv

Pour Michèle
Belin Benhamou, la laque, cet art millénaire venu d’Extrême-Orient occupe une
place privilégiée. Les vagues gravées dans les profondeurs des fonds sombres,
les ors et argents emprisonnés sous des couches successives de laque deviennent
sous sa main : déserts, montagnes ou « Orient
biblique » revisité. L’exposition « du th&
eacute;âtre à la laque »
présente le parcours de cet artiste unique, de Paris à Tel-Aviv à travers les
mondes du théâtre, des arts graphiques et de la laque.

 Michèle
Belin-Benhamou : “Du théâtre à la laque”Jusqu’au 27
avril, à l’Institut Français, Rothschild 7, Tel Aviv, Informations :
03 796 80 00

Photo de famille

 En avril 1909, les
représentant de 66 familles israélienne se sont réunis au sommet d’une dune de
sable, au nord de la vieille ville de Jaffa, pour faire le marquage des
parcelles de terre qui allaient bientôt leurs être attribuées et poser la
première pierre d’un nouveau quartier, qui allait devenir la plus grande
métropole d’Israël. Le portrait de cet évènement, pris par le grand photographe
israélien Avraham Soskin, est considéré comme la photo symbolique de la
création de la ville de Tel Aviv. Cent ans plus tard, le 17 avril prochain, les
descendants de ces familles et des hommes qui ont construit la « ville
blanche » d’Israël vont se réunir sur la même dune, pour La photographie
du centenaire. Le public est chaleureusement invité à prendre part à cet
anniversaire pictural.

 « Photo du centenaire
de Tel Aviv », le 17 avril 2009

Renseignements à l’adresse mail : tlv100@tel-aviv.gov.il et sur le site http://www.tlv100.co.il

GOING OUT

Ambiance LA

 Situé sur la
nouvelle Marina, le Café Shalvata est un incontournable de Tel Aviv. Face à la promenade, vous oubliez vite que
la mer n’est qu’à quelques mètres devant vous, tant le climat de l’endroit est
exotique. A ciel ouvert, parasols en paille, il s’y passe toujours quelque
chose. Des soirées jazz live ou salsa, sets de Dj’s avec Live vocalises ou
saxo, mini-concerts, et soirées foot y sont organisées presque tous les soirs.
L’ambiance y est très chaleureuse, simple et cosy. Des vacances à longueur
d’année à deux pas de la ville. Les mardis, soirées House, Electro, Trance... Indispensable
pour les clubbeuses!

Café
Shalvata, Nemal
Tel-Aviv Renseignements :
03 544 12 79 ou www.rest.co.il/shalvata

Nostalgie

 Au cœur de
Shenkin, le « Village » de Tel-Aviv, quartier bohème haut en couleur où
toutes les modes se font et se défont, se trouve le Café Tamar, qui a ouvert ses portes dans les années
quarante, avant la création de l’Etat, n’a pas changé d’un pouce depuis, et est
aujourd’hui considéré comme l’une des institutions culturelles de la ville
blanche. Les murs et les vitrines s’ornent des « unes » de journaux
d’époque et des portraits des hommes et femmes qui ont fait l’histoire
d’Israël. On y sert depuis plus de cinquante ans des plats simples et cultes,
comme le célèbre « Cheese Half Bagel », et l’on peut y rencontrer
tous les jours les plus grands réalisateurs, acteurs, et personnalités de la
ville. Un incontournable des « People addicts ».

Café Tamar, 57 rehov Shenkin Tel-Aviv

Renseignements
et réservations : 03 685 23 76

FOODING

Jungle

 C’est dans le
quartier pittoresque des artistes de Tel-Aviv, Neve Tsedek, à deux pas de la
plage et de la « maison de la danse » israélienne, le centre Suzanne
Dellal, que l’on peut découvrir l’un des plus beaux restaurants de la ville, le Nana-Bar, une bâtisse
en vieilles pierres roses de Jérusalem entièrement décorée de plantes et de
verdure. Ce cadre infiniment romantique a été plusieurs fois primé par les
critiques culinaires du pays pour ses plats raffinés, comme son « Parfait
de Foie Gras », ses « Cailles Marinées aux Herbes », ou encore
sa « Cassette de Marrons Glacés au Chocolat ». Idéal pour une demande
en mariage…

Restaurant Nana-Bar, 1 rehov Ehad Aam Tel-Aviv

Renseignements :
03 516 19 15 ou www.rest.co.il/sites/Default.asp?txtRestID=2182&txtSR=1

Super Green

Encore à Neve
Tsedek et encore de la verdure, mais cette fois-ci dans les assiettes. Dans une
ambiance « zen and trend » à nulle autre pareille, le Mentto propose aux amateurs de nature et de
culture un festival de goûts et de couleurs vivifiant et sain. Ses fougasses
italiennes cuites au feu de bois et ses nombreux pains de campagne
s’accompagnent de délicieux « antipasti », des meilleurs fromages de
brebis du pays, que le restaurant fait venir des quatre coins d’Israël, et de
merveilleux desserts de céréales et de fruits frais. Pour les fans de
Bio !

Restaurant Mentto, 5 rehov Yihieli Tel Aviv Renseignements
et réservations : 03 517 20 35

SPA

Soap Opera

Sabon Chel
Paam, c’est LA ligne de
produits de soins pour le corps à surtout ne pas manquer si vous vivez ou
voyagez en Israël. Depuis bientôt trente ans, la réputation des ses savons
naturels vendus au poids n’est plus à faire : « Lemon-Naana »,
« Géranium » et « Amandes-Aloe Vera » sont les derniers
parfums tendances, avec les classiques incontournables « Lin-Céréales »,
« Romarin » et le sexy « Patchouli-Lavande-Vanille ».
Toutes ces odeurs merveilleuses se déclinent en gels de douche, perles et
galets de bain, gommages, huiles de massage, laits pour le corps et bougies
parfumées. Tout un monde de sensualité féminine…

 Sabon Chel
Paam, 16 rehov
Hametsuda Azor - Tel Aviv

Renseignements et commandes : 035586734 ,ou info@sabon.co.il http://www.sabon.co.il/About/main_heb.html, ou http://sabonlove.co.il/

Chill out

C’est encore sur
la rue Shenkin, au cœur de la Tel-Aviv « people », qu’est situé le Spa
Beyond (Spa Meal Kulam), le
temple de massages et de soins du visage exclusifs des israéliennes branchées.
Parmi les nombreuses thérapies et cures proposées, les Trend du moment sont le
« Massage Shaolin » et le « Soin Shaitsu », inspirés de
techniques asiatiques anciennes, à coté des plus classiques massages suédois et
thaïlandais. Histoire de prendre le temps d’une pause, entre un rendez-vous
d’affaire et les devoirs des enfants, juste pour se faire la belle et se faire
du bien.

Spa Beyond, 47 rehov Shenkin - Tel Aviv

Renseignements
et réservations : 03 528 88 81/2, ou sur www.spabeyond.co.il

CLUBBING

Fan clubbing

 Pour ceux et
celles qui se demandent encore où peut-on rencontrer les stars israéliennes et
où sortir pour voir et être vu(e)s, voici LA référence en termes de clubbing à
Tel-Aviv, l’Arena,
une boite haut-de-gamme dont la salle principale est pourvue d’une mezzanine où
les VIP apprécient le confort des canapés tout en savourant le spectacle des
clubbers déchaînés sur le dancefloor. Un des clubs les plus « in » de
la ville où déferle une ribambelle de guests israéliens… et internationaux.
Préparez vos cahiers d’autographes !

Club Arena, 72 rehov Harakevet - Tel Aviv

Renseignements
et réservations : 03 537 53 32

Kosher Night
Life

Eh oui, on peut
être religieux et apprécier la nuit en Israël ! Le club Eve propose à un public « shomer
shabbat et cacheroute », des spectacles, des soirées karaoké et un
personnel de serveurs-chanteurs sympathique. Ici aussi, de nombreux
« célebs » viennent se mêler à la foule et organisent régulièrement
leurs soirées de galas et anniversaires. Les familiers du lieu ont droit à des
invitations pour les fêtes privées. De quoi donner envie d’y prendre ses
habitudes…

 Club Eve, 15 rehov Yad Harutsim - Tel Aviv Renseignements
et réservations : 03 688 80 99

CINEMA

Le film français à
l’honneur à Jérusalem

Dans le cadre du
programme intitulé « Trésors du cinéma français », qui a débuté le
mois dernier, la Cinémathèque de Jérusalem et le CCF Romain Gary ont le plaisir
de vous proposer au mois d’avril trois films du répertoire français ainsi qu’un
programme composé de deux courtes comédies muettes. :

 - « L’Argent », de Marcel
L’Herbier (1929) le jeudi 02 avril 2009 à 18 heures 45

- « Allo
Belin ? Ici Paris! », une comédie de Julien Duvivier (1931) le jeudi
16 avril 2009 à 19 heures

- « La
Marseillaise » de Jean Renoir (1937) le jeudi 23 avril 2009 à 19heures 15

- Un programme
de deux courtes comédies muettes le jeudi 30 avril 2009 à 19 heures 30 :

« Boul se
met au verre » de Claude Autant- Lara (1929)

« Rayon de
soleil » de Jean Gourget (1928) 

 « Trésors
du cinéma français », Centre Culturel Français Romain Gary, 9 Kikar Safra Jérusalem

Renseignements :
02 625 58 31

 Brad Pitt
sera juif cette année à Cannes

« Inglourious
Basterds », le nouveau film du réalisateur américain Quentin Tarantino, devrait
être projeté en compétition officielle lors du prochain Festival de Cannes, qui
se déroulera du 13 au 24 mai, informe le Parisien du vendredi 3 avril 2009.

Ce film de
guerre, dans la tradition exemplaire des « Douze Salopards » de Robert Aldrich,
raconte l’histoire d’une bande de soldats juifs américains engagés dans une
mission pour éliminer des dirigeants du III e Reich. L’actrice française
Mélanie Laurent en est la vedette principale, aux côtés de Brad Pitt. Un
reportage en direct de Cannes sur ce film sera publié sur Alliancefr.com pendant le festival 2009.

 Bande annonce
en français sur le site officiel du film : http://www.inglouriousbasterds-movie.com

Un nouveau
Ciné-club français en Israël

Le Centre
Culturel Français Romain Gary, la Cinémathèque de Jérusalem et Les Archives
israéliennes du film sont heureux de vous annoncer l’ouverture du Ciné-club
français. Dans le cadre de celui-ci seront présentés régulièrement des films
français en avant-première en Israël. Et pour commencer, nous vous
convions,  le jeudi 30 avril 2009 à
21 heures, à la projection de « L’Emmerdeur », la nouvelle comédie de
Francis Veber, avec Richard Berry et Patrick Timsit. Deux chambres d’hôtel
contigües. Dans l’une d’elles se trouve un tueur à gage, dans l’autre un homme
au cœur brisé qui veut se suicider. Une porte les sépare, et lorsqu’elle
s’ouvre... on ne cesse plus de rire…

Ciné-club
français, Cinémathèque de Jérusalem Renseignements
et réservations au 02 565 43 33

Exodus

En
1946, au sortir de la Deuxième Guerre Mondiale, des juifs d'Europe et d'Afrique
du Nord cherchent par tous les moyens à rejoindre la Terre Promise, la terre
d'Israël. 60 ans plus tard, le réalisateur israélien Haïm Bouzaglo a réalisé,
en coproduction avec Arte, un
feuilleton en six parties qui raconte l’aventure extraordinaire des premiers
pionniers, juste après la Shoah et juste avant la naissance de l’état d’Israël.
Cette réalisation, au delà de sa grande qualité cinématographique, possède un
casting époustouflant : Bernard Campan, Marie-France Pisier, Sara
Forestier, Clément Sibony, Grégory Fitoussi, le chanteur Murray Head, et de
grands acteurs israéliens comme Shmil Ben Ari, Albert Ilouz et Rafi Amsallem…

Un excellent
reportage sur le film est visible à
l’adresse:http://www1.alliancefr.com/exodus-les-coulisses-d-une-odyssee-news0,136,5614.html

et vous pourrez suivre
cette série à l’adresse Internet : http://www.iba.org.il/media/, en
cliquant sur l’image qui illustre cet article.

FASHION

Power flower et Rock
and Roll

La nouvelle collection
2009 de la styliste israélienne Irit prend son inspiration dans le trend du
folklore universel et un mariage de style bobo-chic et de style Glam rock.
Jeans trapèze, blousons vynil, tuniques oversize, châles en gros crochet et gilets
délavés… Une mode très années 70’, pour les jeunes filles en fleur, en folie,
et les autres.

A découvrir et a
commander sur le site Internet de la marque : http://www.iritline.com/main.html

Pretty
Woman

Le
style unique, très classique minimaliste de Ronen Chen, est, depuis 1993, la
garantie d’une place de premier plan pour le styliste dans le monde la mode
israélienne et internationale (Londres, New York). L’inspiration de l’artiste
est ultra citadine et il n’utilise quasiment que des matériaux naturels aux
teintes très proches de la vie urbaine. Au menu de la collection Spring Summer
2009, des petites robes de ville légères aux camaïeux de noirs, de gris et de
blancs. Je lui attribue personnellement le prix des plus jolies jupes de la
saison !

 A découvrir
et a commander sur le site Internet du styliste :
http://www.ronenchen.com/

DESIGN

Reine de Saba

La ligne de
bijoux israélienne G.R.A.S travaille depuis plus de vingt ans l’or et l’argent
mélangés à des matériaux bibliques, comme le verre fossilisé, les pièces de
monnaies hébraïques anciennes, la pierre de Kyanite, les perles naturelles,
mais aussi matières plus Fashion comme les cristaux de Swarowski et le diamant.
Réputée pour ses très beaux bijoux judaïques, elle propose aussi des créations
fantaisie intéressantes…

 G.R.A.S.,
Centre Commercial de Dizengoff, Tel Aviv

Renseignements
au 03 525 43 65 et à l’adresse Internet :
http://www.gras.co.il/eng/htmls/home.aspx

Supermarché
design

AMEICO est une maison de
design israélienne qui propose une infinité très éclectique de produits – du
sac de couchage pour bébé à la raquette de tennis de table, en passant par
saladiers, montres de poignets et autres pièces de mobilier, dont les points
communs obligatoire sont une formidable énergie créative, un design
scrupuleusement contemporain et une grande qualité de durabilité. Mes favoris
personnels sont « the Illusion Table » (un moulage en plexi de nappe
sur table ronde qui, durci, devient lui-même une table) et les bagues en
filigrane ultramodernes « King and Queen » de Arik Levy.

 A commander
par l’intermédiaire du site de la marque : http://www.ameico.com/

 

 

 

Le film français à l’honneur à Jérusalem

lefilmfran.jpgDans le cadre du programme intitulé « Trésors du cinéma français », qui a débuté le mois dernier, la Cinémathèque de Jérusalem et le CCF Romain Gary ont le plaisir de vous proposer au mois d’avril trois films du répertoire français ainsi qu’un programme composé de deux courtes comédies muettes. :
 - « L’Argent », de Marcel L’Herbier (1929) le jeudi 02 avril 2009 à 18 heures 45
- « Allo Belin ? Ici Paris! », une comédie de Julien Duvivier (1931) le jeudi 16 avril 2009 à 19 heures
- « La Marseillaise » de Jean Renoir (1937) le jeudi 23 avril 2009 à 19heures 15
- Un programme de deux courtes comédies muettes le jeudi 30 avril 2009 à 19 heures 30 :
« Boul se met au verre » de Claude Autant- Lara (1929)
« Rayon de soleil » de Jean Gourget (1928)

« Trésors du cinéma français », Centre Culturel Français Romain Gary, 9 Kikar Safra Jérusalem
Renseignements : 02 625 58 31

Les champions juifs dans l'histoire

Champions.jpgLaurent ASSOULEN
www.laurentassoulen.com

www.myspace.com/assoulen
Acheter ce livre

Parution février 2009
PHILIPPE ASSOULEN
Préface de Philippe Grimbert
Ouvrage de 224 pages
broché, 14 x 22,7
prix : 20 euros

ISBN : 978-2-84952-072-7
Selon le préjugé raciste, les Juifs, physiquement dégénérés, en marge des nations, sont incompétents pour représenter leur pays dans le sport. Pourtant, dès les premiers Jeux olympiques,en 1896, de grands champions de natation, mais aussi d’escrime ou de gymnastique, viennent démen-tir cette idée reçue. Et le mouvement sioniste, qui prend son essor à cette époque, fera siennes les valeurs du sport.
En dépit de la montée de l’antisémitisme, notamment dans les clubs sportifs, les Juifs ne cesseront de participer aux compétitions tout au long du XXe siècle, y compris en 1936 lors des sinistres jeux Olympiques de Berlin. Quelques années plus tard, certains trouveront la mort dans les camps d’ex-termination. En 1972, les Jeux olympiques de Munich seront théâtre d’un autre massacre, celui de la
délégation d’Israël, perpétré par un commando de l’OLP. Et récemment encore, des athlètes arabes refuseront de concourir avec des Israéliens.

Philippe Assoulen raconte, dans cet ouvrage passionnant, les exploits les plus emblématiques et les plus légendaires de ces sportifs juifs. Puis nombre d’anecdotes et de faits marquants sont retracés de façon très vivante dans un « Petit dictionnaire des champions juifs » de toute discipline et de toute
nationalité.

Philippe Assoulen, après avoir été journaliste, est aujourd’hui conseil en communication. Il a également écrit pour le théâtre et prépare actuellement un film sur la Shoah.
Philippe Grimbert, auteur de la préface, est psychanalyste et a publié Un secret(Gallimard), adapté à l’écran par Claude Miller.

Le Pen continue à minimiser les chambres à gaz au Parlement européen

Le chef de l'extrême droite française Jean-Marie Le Pen a de nouveau qualifié mercredi de "détail" de l'histoire les chambres à gaz où des millions de Juifs ont péri, devant le Parlement européen, provoquant une levée de boucliers.

M. Le Pen a estimé avoir été victime "d'accusations diffamatoires" de la part du président du groupe socialiste du Parlement dont il est un élu, Martin Schulz. Ce dernier l'avait qualifié mardi de "vieux fasciste" et de "négationniste de l'Holocauste".

"Je me suis borné à dire que les chambres à gaz étaient un détail de l'Histoire de la guerre mondiale, ce qui est une évidence", a déclaré M. Le Pen mercredi Parlement européen, sous les huées d'une écrasante majorité de l'hémicycle.

"Je rappelle qu'à cette occasion, j'ai été condamné à 200.000 euros de dommages et intérêts, ce qui prouve l'état dans lequel se trouve la liberté d'opinion en Europe et en France", a-t-il ajouté, demandant au président du groupe socialiste "de bien vouloir formuler des excuses pour une accusation qui est mensongère".

Ce n'est pas la première fois que le chef de file historique de l'extrême-droite française réitère de tels propos.

Jean-Marie Le Pen les avait tenus pour la première fois sur une station de radio française en septembre 1987, ce qui lui avait valu une condamnation à 1,2 million de francs (183.200 euros) d'amende.

En 2005, il les avait répétés, puis de nouveau en 2008 dans le magazine "Bretons".

Sa nouvelle sortie mercredi devant ses collègues du Parlement européen n'a fait que raviver la controverse à son sujet qui agite l'institution depuis le début de la semaine.

La gauche cherche à empêcher que M. Le Pen puisse, en tant que doyen, présider la prochaine session inaugurale du Parlement, après les élections européennes de juin.

"Que ceux qui ne veulent pas que cet homme dirige la session inaugurale du Parlement européen approuvent ma proposition de modifier le règlement", a dit mercredi M. Schulz, en demandant que la présidence du Parlement prenne "des mesures" après les propos "inacceptables" de M. Le Pen.

Quant au chef de file des conservateurs, Joseph Daul, il a jugé la sortie de M. Le Pen "déplacée", réclamant du "respect" pour les victimes des camps de concentration.

Appuyé par les Verts, Martin Schulz avait proposé mardi de modifier le règlement interne du Parlement, qui prévoit que le doyen des élus préside la session inaugurale de la nouvelle assemblée.

En l'état actuel, c'est à M. Le Pen, 80 ans, que ce rôle a de bonnes chances d'échoir après le scrutin européen.

Rejetée par le chef des libéraux Graham Watson, la proposition va être "analysée" par les conservateurs, a promis Joseph Daul.

En juillet 1989, l'ex-cinéaste français Claude Autant-Lara avait déjà provoqué un scandale au Parlement européen. Elu sur une liste du FN, il avait eu l'occasion en tant que doyen de prononcer un discours à l'occasion duquel une grande partie de l'hémicycle s'était vidée, en signe de protestation.

Découvrez si vous faites parti de nos gagnants Concours COCO !!!

coc.jpgListe des gagnants pour les places de cinéma pour le film événement " Coco" de Gad Elmaleh  :

- GOTROT Clemence

- LEVY Michelle

- CHANTREL Tiffany

- ESCUDERO Carine

- BASS Emily

- LAMTY Aline

- VILKOVISKIS Nadine

- GLOTIN Sebastien

- SCHIRLEN Perrine

- LALOUM Coco

- OKRZESIK Annie

- MORDACQ Arthur

- FRESNAYE Murielle

- HAGGEGE Muriel

- KNIERIEMEN Christine

- ABT Mary-Paule

- CLEMMER Caroline

- BENGUIGUI Jean-Claude

- BOCABEILLE Mélissa

- PILLOT Leatitia

Attention ,les adresses emails suivantes sont priées de nous envoyer leurs adresses postales afin de recevoir leurs places  :

- jbennaim@free.fr

- sandy_attia@hotmail.com