Zuckerberg a déclaré que Facebook ne supprimera pas les messages niant l'Holocauste

Actualités, Antisémitisme/Racisme, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Marc Zuckerberg a déclaré que Facebook ne supprime pas les messages avec la négation de l’Holocauste

Le Fondateur De Facebook Mark Zuckerberg

Marc Zuckerberg a déclaré que Facebook ne supprime pas les messages avec la négation de l’Holocauste

NEW YORK, le 19 juillet
Le réseau social Facebook ne supprime pas les messages des utilisateurs, qui contiennent de l’approbation, en niant l’Holocauste.
À propos de ce qu’a déclaré son fondateur, Mark Zuckerberg, dans une interview à un site internet Recode, publié mercredi.

Marc Zuckerberg a déclaré que Facebook ne supprime pas les messages avec la négation de l’Holocauste

Marc Zuckerberg a déclaré que Facebook ne supprime pas les messages avec la négation de l’Holocauste

« Je suis un juif, et il y a une catégorie de gens qui nient que l’Holocauste a eu lieu, a déclaré le chef du réseau social. – Je trouve que c’est profondément choquant, mais, finalement, ne crois pas que notre plate-forme doit l’effacer, car, comme je le pense, il y a des choses que certaines personnes interprètent mal ».

Zuckerberg ne considère pas que tous les utilisateurs, en publiant de fausses informations, procédez volontairement et consciemment. Il a suggéré qu’ils pourraient être, par exemple, mal informés. « Il est difficile de mettre en doute [de quelqu’un] de l’intention et de la comprendre, a poursuivi le chef du réseau social. – Je ne pense pas que Facebook doit y avoir des gens qui décident ce qui est vrai et ce n’est pas ».

Il a souligné que le réseau social ne peut pas s’engager dans la vérification des faits. Selon mark Zuckerberg, lui-même se trompe quelquefois, quand joue en public, comme de nombreux dirigeants du monde et de la politique. « Vous avez peut-être la page [réseaux sociaux], et si vous ne devenez enceintes de causer des dégâts à quelqu’un, n’attaquez quelqu’un, alors vous pouvez placer ce contenu sur votre page, même si les gens peuvent lui de ne pas accepter ou le trouver offensant », – a dit le chef de Facebook.

La critique de lutteurs de l’antisémitisme

Comme le souligne la chaîne de télévision NBC, de nombreux utilisateurs de réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter, déjà critiqué Zuckerberg pour son énonciation. Américaine de défense des droits de l’organisation anti-defamation league, chargée de la lutte contre l’antisémitisme a également lancé contre la position des réseaux sociaux. « La négation de l’holocauste est l’intention, consciente et de l’ancienne trompeuses tactique antisémite, ce qui sans aucun doute est des propos incitant à la, la dégradation et menace les juifs », – a déclaré dans un communiqué la tête de l’organisation de Jonathan Гринблатта.

Explications Zuckerberg

Peu de temps après avoir sévi de la critique Zuckerberg a envoyé le site Recode une déclaration dans laquelle il a expliqué, dans une interview voulu expliquer la politique des réseaux sociaux, et n’a pas essayé de justifier les négationnistes de l’holocauste. « Personnellement, je trouve la négation de l’holocauste est profondément choquant, et j’ai absolument pas l’intention de protéger les gens qui nient son », dit – il. Selon mark Zuckerberg, le but de Facebook est de ne pas empêcher la première publication de fausses informations, mais de ne pas donner фейковым les nouvelles se propager à travers les réseaux sociaux.

Comme l’a remarqué le chef de Facebook, bien que le réseau social lui-même ne vérifie la fiabilité des informations publiées, elle collabore avec d’autres organisations. Si le message est marqué comme fausse, Facebook a pris des mesures pour s’afficher dans les bandes de plus en plus de particuliers, at-il expliqué.

Auparavant, mark Zuckerberg a promis de renforcer le travail automatique de l’identification et l’élimination des fausses pages d’utilisateur utilisé lors de la distribution фейковых de nouvelles dans les réseaux sociaux.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi