L'histoire du Chofar du camp de Skarzysko-Kamienna en Pologne en 1943

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Culture, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Skarzysko-Kamienna en Pologne en 1943

Chofar (corne de bélier) fabriqué dans des conditions périlleuses dans le camp de travaux forcés de Skarzysko-Kamienna en Pologne en 1943

Ce chofar fut fabriqué dans le cadre des préparatifs de Roch Hachana 5704 (1943) par Moshe (Ben-Dov) Winterter, de la ville de Piotrkow en Pologne, qui était prisonnier dans le camp et travaillait dans l'atelier de métallurgie de l'usine d'armements.

Yitzhak Finkler, le rabbin de Radoszyce, également prisonnier dans le camp, souhaitait ardemment pouvoir observer le commandement consistant à faire sonner le chofar lors du Nouvel an juif et avait eu l'idée de fabriquer un chofar.

Trouver la corne de bélier exigée par la loi juive pour la fabrication d'un chofar ne fut pas chose aisée. En contrepartie d'un pot-de-vin, un garde polonais accepta de rapporter une corne au camp mais celle-ci s'avéra être une corne de bœuf.

Un nouveau pot-de-vin fut nécessaire pour qu'il rapporte une autre corne, de bélier cette fois. Le rabbin approcha Moshe Winterter, qu'il avait connu à Piotrkow et lui demanda de fabriquer le shofar. Celui-ci mit du temps à accepter.

La fabrication d'un objet autre qu'une arme dans l'atelier de métallurgie ou même son transport de l'atelier jusqu'aux baraques, pouvaient être immédiatement punis de mort.

Bravant le danger, Moshe Winterter s'acquitta de cette tâche délicate et apporta le chofar au rabbin la veille de la fête. La nouvelle se répandit et les prisonniers se rassemblèrent le soir de la fête pour prier et faire retentir le chofar.

Yad Vashem

pour lire la suite de cet article veuillez cliquez-ici 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi