Vols dans les hôpitaux en Israël: quelque 5000 téléphones portables ont été volés

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Vols dans les hôpitaux en Israël: quelque 5000 téléphones portables ont été volés
Selon la police, quelques 5 000 téléphones portables ont été volés dans les hôpitaux ces dernières années. Cette semaine, neuf téléphones ont été volés à l'hôpital de Soroka à Beer-Sheva.
Les patients disent: "C'est vraiment sans loi. Ils peuvent tuer des patients ici. C'est devenu un danger. "

Dans la nuit au service de neurologie de l'hôpital Soroka, la porte de la salle était ouverte. Un jeune homme en a profité pour entrer dans les trois pièces de la salle des soins intensifs où des  patients ayant subi de graves dommages cérébraux étaient hospitalisés pour leur voler leurs affaires personnelles.
Neuf téléphones portables, des sacs,  des cartes de crédit et des documents personnels ont été volé en une seule nuit.

Le voleur est resté dans le service pendant plusieurs minutes, faisant la tournée des grands ducs sous le nez du personnel médical. La nuit, plusieurs des patients se sont réveillés et ont été choqués de constater qu'on leur avait volé leur téléphone portable et effets personnels

"J'ai demandé au gardien de sécurité de l'hôpital de visionner les caméras de sécurité pour voir qui avait volé les téléphones et l'attraper alors qu'il se trouvait encore dans la zone de l'hôpital, mais il a refusé et a dit que c'était le rôle de la police", a déclaré Yossi Sheetrit, l'une des victime.

"Voler des téléphones portables si facilement  peut entraîner également la mort accidentelle des patients comme débrancher des appareils. Nous sommes alarmés mais nous ne pouvons rien faire . La porte reste ouverte toute la nuit et nous sommes condamnés à notre sort".

"La prochaine fois, ils pourraient m'étouffer et me tuer comme ça. C'est fou que l'hôpital nous abandonne ainsi"

La fille de Sheetrit, Ortal, a publié sur sa page Facebook un article corrosif sur le phénomène des vols à l'hôpital et  le fait que son père et d'autres patients ont été volés également. Elle a dit que l'hôpital abandonnait les patients à leur sort.

"Pourquoi dans la maternité il y a des gardes de sécurité qui assurent correctement leur travail afin que seul le mari soit autorisé à entrer après les heures de visites,  alors que dans les autres département aucune sécurité, n'importe qui peut entrer, voler, tuer et repartir comme un simple visiteur. Ici, vous êtes vraiment en danger ", a-t-elle écrit.

Un autre patient ajoute  "Savez-vous ce qui est le plus effrayant? Qu'on m'ait volé mon  téléphone sous mon oreiller. Le département dispose tout de même d'un interphone il faut donc donner l'autorisation d'entrer, alors comment se fait il que n'importe qui puisse entrer ? J'ai l'impression que l'hôpital nous a abandonné  "

L'hôpital a la responsabilité de s'assurer que l'hôpital est entièrement sécurisé. Cela signifie une sécurité 24 heures sur 24 et la fermeture des services la nuit. Malheureusement, cela ce n'est pas le cas

Ces dernières années, des centaines de téléphones portables, des milliers de shekels et de cartes de crédit ont été volés à des patients admis à l'hôpital. Ce sont des gangs de jeunes qui attaquent la nuit sur certaines des salles non sécurisées et volent tout, mais surtout des téléphones portables.

Les enquêteurs du département de police de Beersheba ont ouvert une enquête sur le cas de vol de téléphone du département, mais les suspects n'ont pas encore été arrêtés.  

L'hôpital de Soroka a répondu: "Nous examinons cette situation très sérieusement.
Le centre médical de Soroka est une grande institution publique avec un mouvement de personnes pendant le jour et la nuit, même dans les services d'hospitalisation. "

L'hôpital mène des enquêtes, visibles et secrètes en collaboration avec la police israélienne. Dans le cas présent, le voleur a été identifié par des caméras de sécurité et les films ont été remis à la police. " 

Ces dernières années, quelque 5 000 téléphones portables ont été volés à des patients admis dans des hôpitaux et des centres médicaux à travers le pays.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi