Vivement qu’Israël et le Hamas signent le cessez-le-feu

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël prêt à rentre en guerre.

Israël et le Hamas sont en passe de signer un accord de grande envergure, comprenant un cessez-le-feu et le rapatriement des corps des soldats israéliens.

La paix semble enfin se dessiner entre l’État hébreu et le Hamas. Si un accord est sur le point d’être signé – négocié par l’ONU, l’Égypte et le Qatar –, un haut responsable du Hamas a exprimé son optimisme mardi soir concernant la conclusion d'un accord d’un cessez-le-feu avec Israël. Des négociations qui pourraient aboutir à la fin du mois d’août selon la source.

Dans une interview accordée aux médias turcs, un officiel anonyme du Hamas a déclaré que l’accord devrait couvrir plusieurs points. L’assouplissement des conditions de passage à Kerem Shalom ; un cessez-le-feu de cinq ans entre Israël et le Hamas ; un échange entre les corps des soldats israéliens et des prisonniers du Hamas ; les terroristes devront cesser de manière définitive le lancement de cerfs-volants et de ballons incendiaires sur Israël.

La délégation du Hamas, dirigée par le leader adjoint de l'organisation, Saleh al-Arouri, a annoncé qu’elle doit quitter prochainement la Bande de Gaza pour se rentre au Caire pour signer cet accord de grande envergure.

Les dirigeants de l’Organisation terroriste doivent publier une réponse officielle de l’accord proposé dans les 24 prochaines heures.

Un cessez-le-feu est en passe d'être signé entre le Hamas et Israël.

Un cessez-le-feu est en passe d'être signé entre le Hamas et Israël.

Si la paix semble être le désir des deux parties, le calme n’a pas duré bien longtemps. Un char de Tsahal a répondu à une attaque du Hamas près de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, tuant deux membres de la branche armée du groupe terroriste. Les combattants du Hamas ont ouvert le feu sur les soldats de Tsahal, provoquant une réponse de l’Armée israélienne. Contrairement aux incidents précédents, les soldats de Tsahal ont immédiatement tiré, sans attendre que le personnel du Hamas évacue le poste. Aucune troupe israélienne n'a été blessée dans cet affrontement.

Une version bien différente de celle du Hamas. Le ministère de la Santé de Gaza a signalé une attaque de drone. Le groupe militaire a plus tard publié une déclaration selon laquelle l’attaque de l’armée israélienne a eu lieu lors d’un exercice militaire mettant en avant les capacités de combat du commando naval du Hamas.

Le communiqué a également ajouté que plusieurs dirigeants du Hamas étaient présents lors de l’événement et que les deux membres du Hamas tués par les forces israéliennes étaient des tireurs d’élite.

Cet affrontement entre les différentes forces n'a pas affecté la construction de la barrière maritime israélienne à la frontière de Gaza. Une barrière de sécurité empêchant toute forces maritimes du Hamas d’attaquer Israël par les eaux.

« Nous considérons l’attaque israélienne de l’avant-poste des Brigades al-Qassam, qui a causé la mort de deux combattants, très gravement. Israël devra en payer le prix », a déclaré le Hamas.

Si le cessez-le-feu n’a pas encore été signé, la paix semble être mise à rude épreuve avant même qu’elle ne soit déclarée.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi