Viol, passage à tabac, famine, ces femmes ont trouvé refuge en Israël, pour combien de temps ?- Vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Femmes violées battues dans le sinai traites d'être humain

Viol, passages à tabac et famine: 27 femmes qui ont été enlevées et torturées ont trouvé une maison en Israël mais risquent la déportation

Viol, passages à tabac et famine - ce ne sont que quelques-unes des violences subies par 27 femmes enlevées en Éthiopie, vendues à des trafiquants d'êtres humains en Égypte - et relâchées après avoir été torturées à la frontière d'Israël. Depuis 10 ans, elles vivent ici paisiblement, mais maintenant ils font face à la déportation et dénoncent les atrocités

Cela n'a rien à voir avec l'épidémie du corona ni avec l'ouverture de l'année scolaire ni avec les élections. C'est quelque chose qui se passe sous le radar, et la plupart d'entre nous n'y sont pas exposés - le phénomène de la traite des êtres humains. 27 femmes qui ont été enlevées en Éthiopie et vendues à des trafiquants d'êtres humains en Égypte, ont été libérées après avoir été torturées à la frontière israélienne et vivent ici, en Israël, paisiblement depuis près d'une décennie.

Elles ont fondé une famille, trouvé du travail et un jour ont reçu un ordre d'expulsion pour retourner là où leur cauchemar avait commencé.

Elles avaient l'intention de tout oublier, mais à présent elles n'ont plus le choix. Ces femmes se sont courageusement réunies devant la caméra et ont révélé pour la première fois les horreurs qu'elles ont traversées. Maintenant, elles ne demandent qu'une seule chose: "Ne nous expulsez pas de la maison".

"Nous avons marché pendant environ quatre heures, je n'ai pas réalisé que j'étais en train d'être enlevée. Tout était sombre, ils m'ont mis dans une pièce et m'ont enfermé", a déclaré Desta. Les filles enlevées d'Ethiopie ont été amenées via le Soudan au Sinaï. Elles  y ont été détenues pendant trois mois sous de graves tortures et ont dû payer une rançon pour être libérées  «Au Sinaï, ils ne m'ont pas laissé dormir pendant trois mois, ils nous battaient nous étions debout sans vêtements», ont déclaré deux femmes.

Certaines des preuves sont particulièrement choquantes: "J'ai passé trois mois avec un seul vêtement. Ils nous ont violées. C'était comme un jeu pour eux." "Ils nous ont battus avec un fer à repasser, il le mettait au soleil et le passait sur le corps. Ils essayaient toutes sortes de tortures sur nous  "Nous devons payer. Nous avons été menacés de vendre des organes de notre corps."

Réponse du Ministre de l'Intérieur Aryeh Deri: "Récemment, une réunion de représentants de plusieurs ministères du gouvernement présidée par le Coordonnateur interministériel pour la traite des êtres humains a eu lieu, dans le but de recommander au Ministre de l'intérieur le statut humanitaire des femmes. Un plan convenu sera bientôt publié.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi