Varsovie demande aux Etats-Unis l’extradition d’un criminel nazi

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Varsovie demande aux Etats-Unis l’extradition d’un criminel nazi

La Pologne est convaincue à 100% qu’un citoyen américain nommé Michael Krkotz est un criminel de guerre nazi et a l'intention de demander son extradition.

Krkotz, 98 ans, vit à Minneapolis. Les procureurs polonais affirment qu'il a donné l’ordre d'assassiner 44 polonais il y a environ 73 ans, alors qu'il était âgé de 25 ans.

Selon eux, Krkotz était un officier de la "Légion d'auto-défense de l'Ukraine ", qui opérait sous le commandement des SS. Le 23 Juillet 1944, il a participé à l’incendie de plusieurs villages – dont Chlaniow et Wladyslawin - en représailles à l'assassinat d'un officier SS.

Des recherches publiées l’agence de presse mondiale Associated Press (AP) ont soulevé que Skrkotz a été chargé de la destruction par le feu des villages avec leurs habitants. Cette action a fait 44 victimes, dont des femmes et des enfants. L'agence de presse a localisé le domicile de l'homme dans l’état du Minnesota en 2013.

Michael Krkotz serait responsable de l'incendie d'un village polonais

Michael Krkotz serait responsable de l'incendie de villages polonais

La famille de Krkotz nie les accusations portées contre lui, mais à l'AP qui l’a interrogé au sujet de ses agissements lors la Seconde Guerre mondiale, il a lui-même déclaré, «Je ne pense pas pouvoir l'expliquer."

Krkotz, a immigré aux États-Unis en 1949 avec ses deux fils nés de sa première femme. Il a déclaré aux autorités de l'immigration ne pas avoir servi dans l'armée et a travaillé comme charpentier. Plus tard, il s’est remarié et a eu quatre autres enfants.

Depuis des années, les autorités polonaises travaillent à prouver au monde que l'ombre qui pèse sur la Pologne en raison de l'emplacement des plus grands camps d'extermination nazis sur son territoire, et la coopération de nombreux Polonais dans le génocide des Juifs sont injustifiées. Les polonais affirment qu'ils étaient eux-mêmes victimes des nazis.

N'oublions pas que la communauté juive polonaise a été quasiment anéantie lors de la Shoah. Sur les 6 millions de Juifs tués pendant la guerre, près de la moitié sont originaires de Pologne (environ 2,7 millions d'après le dictionnaire de la Shoah). Ils ont disparu notamment dans les camps d'extermination nazis, sont morts de faim dans les ghettos ou ont été fusillés par les groupes d'extermination nazis baptisés Einsatzgruppen qui ont été particulièrement actifs en 1941. Très peu de Juifs ont survécu en Pologne même. Ceux qui sont restés en vie avaient pu fuir en URSS, hors de portée des nazis.

Source : Arutz 7 - Wikipédia

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi