Vaccin anti-covid 19 : l'étrange interview du directeur de l'hôpital Barzilaï en Israël - vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
vaccin anti corona et tests sérologique

L'étrange interview du directeur de l'hôpital Barzilai en Israël avec Shelly et Guetta de la radio Kan.

La semaine dernière, le directeur du centre médical de Barzilai, le professeur Yaniv Scherer, a été interviewé par Shelly Yachimovich et Vigal Guetta de radio Kan.

Il a révélé qu'après la première injection du vaccin, la quantité d'anticorps dans son corps avait augmenté anormalement.

Le professeur Scherer a suggéré que dans une situation similaire à la sienne, l'approche devrait être modifiée en cas de manque de vaccins afin de ne faire qu'une injection et non deux, en d'autres termes, faire un test sérologique après la première injection.

Dans une telle situation, a-t-il déclaré, des tests sérologiques devraient être effectués pour détecter les anticorps chez ceux qui ont été vaccinés à la première injection si il y a un taux élevé d'anticorps dans leur corps il est possible de ne pas leur donner le deuxième vaccin.

Peu de temps après cet entretien, des messages ont été envoyés à la radio, affirmant que le professeur Scherer avait déjà contracté le virus et c'est pourquoi qu'une grande quantité d'anticorps avait été détectée dans son sang.

L'animateur de radio a donc demandé à un représentant de l'hôpital de Barzilai et lui a demandé si le professeur Yaniv Scherer avait déjà reçu un diagnostic positif du virus ?

L'orateur a répondu par la négative.

L'animateur ajout :: Est-ce le  professeur Scherer a subi un test sérologique avant d'être vacciné afin de vérifier la présence d'anticorps? 

L'orateur a répondu: "Merci beaucoup"  et n'a pas répondu à cette question essentielle.

Pourquoi ne pas dire la vérité pour atteindre cet objectif, après tout, une grande partie de la crise à laquelle est confronté le public en Israël est une crise de confiance, en particulier avec le système politique, il n'y a pas, encore, de crise de confiance contre le système de santé.

Pourquoi une telle personne viendrait-elle nous voir pour diffuser des informations
trompeuses et dans quel but ?

Et une autre question a été posée : pourquoi le professeur Scherer s'est-il fait vacciner s'il savait déjà qu'il avait des anticorps dans son sang en ayant été infecté par le virus ?

Peut-être qu'à la suite de cet entretien, la plupart des personnes vaccinées penseront qu'elles n'auront pas vraiment besoin d'un deuxième vaccin? 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi