Les vacances d’une famille israélienne en Thailande tournent au cauchemar

Actualités, Fêtes, Insolites, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les vacances d’une famille israélienne en Thailande tournent au cauchemar

Des dizaines de milliers d'Israéliens ont voyagé à l'étranger pendant les fêtes de Pâque et, comme d'habitude, ils ont effectué tous les préparatifs nécessaires pour que leurs vacances se déroulent sans heurt. Cependant, il semble que des incidents inattendus se soient produits.

Avi et Sahar Nahum, ont voyagé en Thailande avec leur fillette âgée de deux ans. Lorsqu’ils sont arrivés au bureau de change pour échanger leurs dollars contre de la monnaie locale, le propriétaire de l’agence a confisqué de manière inattendue le passeport d’Avi au motif que les billets étaient contrefaits. Stupéfait, Avi s’est rapidement retrouvé en prison.

Sa femme, Sahar, qui est avec lui, a déclaré aujourd'hui à la presse: «Le jeudi précédant notre départ, mon mari s’est rendu au bureau de change israélien comme il le fait à chacun de nos voyages pour changer des shekel en dollars. Quand nous sommes arrivés à Phuket, nous avons converti 700 $ en monnaie locale et tout s'est bien passé. Quand nous avons atterri à Koh Samui, mon mari a voulu changer 300$ supplémentaires. Le propriétaire du change lui a pris son passeport et lui a dit que c'était des faux billets. Il a couru pour m'appeler, je suis venue et j'ai essayé de comprendre ce qui se passait, puis la police est arrivée."

L'histoire de la famille Nahum peut arriver à n'importe qui, ils ont agi comme d'habitude, se sont rendus au bureau de change et ont obtenu un reçu. Bien que l'incident soit apparemment léger, les choses se sont compliquées en Thaïlande, Avi est allé en prison, a été libéré sous caution, et les conditions étaient difficiles.

Des vacances gâchées

Des vacances gâchées

«Mon mari a passé deux jours en prison dans des conditions que j'ai même peur de décrire, parce que ce que j'ai vécu ici avec une petite fille de deux ans, je ne le souhaite pas à mes ennemis», dit-il. En ce moment, je suis dans une situation financière difficile. Nous étions censés revenir dimanche en Israël, mais ils sont en fête pour quatre jours, alors tout sera fermé ici et je ne pense pas qu'il y aura quelqu'un pour s’occuper de notre problème ".

Avi a ajouté: "C’est très difficile de se retrouver dans une cellule avec 20 Thaïlandais et cinq autres touristes, vous n'avez personne qui parle votre langue, vous n'avez pas votre nourriture de Pessah, vous dormez sur le sol comme des chiens. Ils m’ont mis sous surveillance à cause de ces billets, et m’ont traité comme si j’étais à la tête d’un organisation mafieuse ».  

Le bureau de change israélien prétend que les billets que le couple a reçus sont vrais, et il nous a dit: "La personne a acheté des dollars et a obtenu un reçu attestant que les billets étaient authentiques."

"Nous faisons très attention, surtout dans des pays comme la Thaïlande et la Russie. Je ne sais pas ce qui s’est passé exactement là-bas, s'il a emporté d'autres billets et s'il les a mélangés. Les dollars prétendument faux ne sont pas nécessairement nos dollars. Les nôtres ont été vérifiés avec une machine appelée "Benmo", qui est infaillible.

Actuellement, le couple est toujours en Thaïlande. Avi ne peut pas quitter le pays pendant 45 jours, jusqu'à son procès. Il y a une tentative d'obtenir de l'aide des avocats locaux, et le ministère des Affaires étrangères israélien est également intervenu.

Source : mako.co.il

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

  1. jeanine.houri@orange.fr'janine

    faut pas aller dans ces pays coupes de la civilisation occidentale et avec un enfant en bas age en plus

    quid si quelqu un tombe malade
    vous avez confiance dans le systeme de sante thailandais ?
    moi pas

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi