La pénurie d'appartements en Israël pousse une entreprise à une curieuse solution

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La pénurie d'appartements en Israël pousse une entreprise à une curieuse solution

La crise du logement vous a-t-elle également frappé au point que vous êtes certainement dit un  jour : «Pourquoi ne pas vivre dans un bus?
Il se trouve qu'il y a des Israéliens qui ont choisi de chercher des solutions créatives et peu coûteuses à la pénurie de logements. L'une des solutions est fournie par une entreprise de Samarie, spécialisée dans la transformation des bus en appartements.

Shalom Zohar, l'un des propriétaires de l'usine de caravanes Tzach-Or à Karnei Shomron, a déclaré à Ynet que les cinq vieux bus Egged poussiéreux qui dorment dans la zone de l'usine "allaient se transformer en maisons sur roues". Il est entré dans l'entreprise avec son frère il y a 10 ans - d'abord seulement dans le domaine des caravanes et récemment dans les bus.

«La hausse fulgurante des achats d'autobus a commencé en raison du coût de la vie et du pourcentage important imposé par les banques sur les crédits à l’immobilier», explique Zohar. "Les gens veulent profiter de leur argent au lieu de le mettre sur des blocs ou dans du béton. Toutes leur vie, ils paient pour cela, mais ils n'ont pas d'argent pour vivre. Il existe des personnes qui n’ont pas d’autre alternative que de vivre dans un bus, dans une caravane, ou dans une tente de protestation devant la mairie. "

Un autobus aménagé en maison

Un autobus aménagé en maison

Le prix de départ est de 170 000 NIS et peut monter jusqu'à 400 000, pour un bus avec des toilettes, une cuisine, une chambre pour enfants et parents, une cuisinière, un réfrigérateur et un écran de télévision - tout ce que vous avez à la maison, juste en plus étroit, et sur roues. Le système d'énergie solaire fournit de l'électricité à tous les appareils de l'appartement, et dans un pays le plus souvent ensoleillé comme le nôtre, la pénurie d'électricité n’est pas à craindre.

Cependant, si vous avez déjà pensé à sortir votre portefeuille, sachez que c'est une décision qui doit être prise au sérieux. «À la maison, vous avez l'habitude de faire fonctionner un climatiseur 24 heures sur 24 ou d'allumer le four – ici, vous savez que vous avez une certaine réserve d'électricité. Vous devrez savoir où évacuer les eaux usées, remplir l'eau dans des contenants, etc. Il faut s’y préparer, » explique Zohar.

Lui-même, si vous vous le demandiez, vit dans une maison en béton à Karnei Shomron. «Je dois me lever chaque matin et construire les maisons pour les autres, alors j'ai moins de temps pour vivre dans un bus», dit-il.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi