USA: première demande d’extradition pour une terroriste du Hamas

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
USA : première demande d’extradition pour une terroriste du Hamas

Le département américain de la Justice a annoncé mardi sa première demande d'extradition visant à juger une terroriste du Hamas qui a tué des américains pendant la Seconde Intifada.

Avant que le président américain Donald Trump ne prenne ses fonctions, les seules poursuites judiciaires contre ces terroristes ont été des poursuites pénales intentées dans les tribunaux israéliens ou des procédures civiles de mort injustifiée intentées par les familles de la victime, et non par le gouvernement américain, devant les tribunaux américains.

La demande est adressée à la Jordanie pour l'extradition d'Ahlam Tamimi, qui était enfermée dans les prisons israéliennes pour meurtres multiples liés à l'attentat-suicide du 9 août 2001 de la pizzeria Sbarro à Jérusalem, mais a été libérée lors de l'échange du prisonnier Gilad Schalit 2011.

15 civils ont été tués lors de l'attentat qui a eu lieu en pleine journée, dont 7 enfants et une femme enceinte, et 130 ont été blessés. Tamimi a exploré les lieux avant de conduire le kamikaze, Izz al-Din Shuheil al-Masri, au restaurant.

Ils sont arrivés juste avant 14h00, alors que le restaurant était rempli de clients et la circulation piétonnière à l'extérieur était à son apogée.

Tamimi est partie avant Masri, qui portait un étui de guitare farci d’explosifs ou un gilet pesant 5 à 10 kilogrammes plein de clous, d’écrous et de boulons et a fait exploser sa bombe.

Des enquêteurs entourent le corps du kamikaze à la suite de l'attentat près de la pizzeria Sbarro, à la jonction de Jaffa Road et de King George Street à Jérusalem.

Des enquêteurs entourent le corps du kamikaze à la suite de l'attentat près de la pizzeria Sbarro, à la jonction de Jaffa Road et de King George Street à Jérusalem.

Elle est actuellement animatrice de télévision en Jordanie, a accueilli le membre du Hamas Saleh Arouri (qui a ordonné l'enlèvement de trois adolescents juifs en juin 2014), s'est vantée de son implication dans d'autres meurtres d'Israéliens et est considérée comme un symbole de la lutte des Palestiniens.

« La Jordanie devra décider entre honorer sa forte alliance avec les États-Unis, et essayer d'éviter d'offenser sa population majoritairement palestinienne et une tendance anti-extradition dans son système judiciaire », selon Shurat Hadin qui représente la famille de la victime Chana Nachenberg qui a été grièvement blessée dans l’attentat et est actuellement toujours dans le coma.

Selon Nitsana Darshan-Leitner, la présidente de Shurat Hadin,: «Nous sommes heureux que le ministère américain de la Justice ait décidé d'aller de l'avant contre cette célèbre meurtrière. Nous demandons depuis longtemps que cette terroriste palestinienne impénitente soit arrêtée de nouveau, extradée et poursuivie par les autorités américaines.

Il est scandaleux qu'Israël ait libéré cette criminelle qui a tant de sang innocent sur les mains et qui s'est réjouie publiquement d’avoir tué 8 enfants juifs. Pendant trop longtemps, la Jordanie est devenue un refuge pour les terroristes palestiniens et, espérons-le, c'est un changement de politique pour la nouvelle administration Trump, pour commencer à poursuivre les nombreux palestiniens qui ont tué des citoyens américains en Israël ».

Le père de Chana Nachenberg, Yitzhak Bennett Finer, a répondu à la nouvelle: «Nous applaudissons les efforts du ministère de la Justice de tenter de traduire Tamimi en justice et nous espérons qu'ils seront couronnés de succès.

Notre fille Chana a perdu les plus belles années de sa vie à la suite de cet acte inhumain. Sa fille Sarah a grandi sans mère et son mari David sans l'amour de sa femme. "

Récemment, une délégation de procureurs du ministère de la Justice s'est rendue en Israël pour rencontrer les responsables de l'application de la loi et les familles américaines des victimes des terroristes dans le cadre des efforts visant à promouvoir le cas.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi