Les USA révèlent l’ampleur du financement du terrorisme par l’Iran

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les USA révèlent l’ampleur du financement du terrorisme par l’Iran

Le département d'Etat américain a publié un rapport détaillé et sans précédent accusant l'Iran de mener une campagne de terrorisme et d'ingérence violente dans les affaires de ses voisins.

Le rapport de 48 pages détaille les montants transférés par l'Iran aux organisations terroristes et au régime d'Assad en Syrie, le programme de missiles de Téhéran et son programme Cyber, ainsi que les opérations des gardiens de la révolution iraniens déjouées dans le monde entier.

Dans un chapitre consacré au financement des organisations terroristes, le rapport révèle que depuis 2012, l'Iran a dépensé 16 milliards de dollars pour financer le régime d'Assad et des organisations terroristes en Irak, au Yémen, au Liban, dans l'Autorité palestinienne et la bande de Gaza.

Le principal bénéficiaire du soutien iranien est le président syrien Bashar Assad, dont le régime a reçu jusqu'à présent 4,6 milliards de dollars. En outre, l'Iran a transféré 700 millions de dollars au Hezbollah et près de 100 millions de dollars au Hamas et au Jihad islamique.

Le rapport traitait également du programme de missiles balistiques de l'Iran et découvrait que l'Iran avait violé les restrictions internationales imposées au développement de missiles balistiques pendant des années et qu'il produisait des "ogives" capables de transporter une tête nucléaire sur 2 000 kilomètres. Le rapport mentionne également le transfert de missiles balistiques aux Khattis au Yémen.

Blanchiment d'argent et cyber-menace

Le rapport appelle la communauté internationale à coopérer avec les Etats-Unis afin d'apporter une réponse au programme de missile iranien: "Les Etats-Unis poursuivront leur politique de sanctions agressives contre l'Iran, comme l'a souligné le président", a indiqué le rapport.

La cyber-menace posée par Téhéran bénéficie d’un chapitre important dans le document publié par le Département d’État. Le chapitre indique: "Les cyber-efforts de l'Iran sapent et mettent en danger les normes internationales pour une utilisation libre et ouverte d'Internet". Il y avait également des preuves que l'Iran avait mené des attaques sur des sites gouvernementaux et commerciaux en Israël, en Arabie Saoudite et au Qatar.

D'autres chapitres du rapport traitent des violations des droits de l'homme, du blanchiment de l'argent et de la dissimulation du financement du terrorisme par l'Iran et ses affiliés, ainsi que de la menace que l'Iran fait peser sur les routes de navigation du golfe Persique et de la Méditerranée.

"Il est important que le monde comprenne l'ampleur de l'irresponsabilité et dans quelle mesure le régime iranien est préjudiciable", a déclaré au début du rapport le secrétaire d'Etat Pompeo, soulignant que "l'objectif ultime" est un nouvel accord avec l'Iran visant à garantir la poursuite de son activité nucléaire à des fins pacifiques. "Nous sommes prêts à travailler avec le régime", a-t-il ajouté, "mais seulement s'il apporte des changements profonds".

Le président Trump a également évoqué la question iranienne la nuit dernière et affirmé qu'avant de prendre ses fonctions, la question était de savoir quand l'Iran prendrait le contrôle du Moyen-Orient. "Maintenant, l'Iran se bat pour survivre", a-t-il expliqué. "A un moment donné, ils voudront certainement conclure un véritable accord".

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi