L'Union Européenne rappelle les Palestiniens à l'ordre

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'Union Européenne rappelle les Palestiniens à l'ordre

Dans un geste inhabituel, l'Union européenne a publiquement averti les Palestiniens qu'ils devaient renoncer à faire référence au Mont du Temple sous le seul nom musulman d'al-Haram al-Charif.

Elle s'est prononcée sur la question vendredi à l'Assemblée générale des Nations Unies, qui a approuvé six résolutions anti-israéliennes, dont deux qui ignoraient les liens des Juifs avec le lieu très saint du judaïsme, le Mont du Temple.

Ses 28 Etats membres ont voté en faveur de ces deux résolutions, mais ont averti que c'était la dernière année qu'ils le feraient.

"L'UE souligne qu'il est nécessaire que les termes utilisés dans les lieux saints de Jérusalem reflètent l'importance et la signification historique des lieux saints pour les trois religions monothéistes et qu'ils respectent les sensibilités religieuses et culturelles", a-t-il été déclaré dans une déclaration.

"Le choix futur de la langue pourrait affecter le soutien collectif de l'UE à ces résolutions", a-t-il ajouté.

Traditionnellement, l'UE a sévèrement critiqué l'activité israélienne sur les lignes antérieures à 1967 et ses politiques en la matière ont créé des tensions avec Israël.

Elle a historiquement soutenu l'adoption annuelle de résolutions pro-palestiniennes impliquant Jérusalem à l' Assemblée générale des Nations unies (AGNU), où les Palestiniens ont une majorité automatique.

Son opposition, voire sa décision de s'abstenir, marquerait un changement radical dans sa politique à l'égard de ces textes.

Le soutien de l'UE n'est pas nécessaire pour que les Palestiniens continuent à garantir l'adoption des résolutions.

Mais son soutien est important pour les Palestiniens du point de vue des relations publiques, compte tenu notamment de l'animosité entre Ramallah et Washington à l'époque de l'administration Trump.

Jusqu'à présent, l'UE n'a pas adopté de position unie sur la volonté des États arabes et des Palestiniens de changer subtilement la langue des Nations unies en ce qui concerne le Mont du Temple, situé au cœur de la vieille ville de Jérusalem.

Envoyé autrichien à l'ONU vendredi. (crédit photo: UN Web TV)

Envoyé autrichien à l'ONU vendredi. (crédit photo: UN Web TV)

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, où les références à al-Haram al-Charif ont été lentement insérées dans les textes, a été le principal centre d'intérêt de cette campagne.

L'initiative a abouti à l'échec d'une résolution adoptée en 2015 par le Conseil exécutif de l'UNESCO qui cherchait à affirmer que le Mur occidental, référencé uniquement par son nom musulman Buraq Plaza "fait partie intégrante de la mosquée al-Aksa/al-Haram al-Charif ".

Les résolutions ultérieures adoptées l'année suivante, qui ont été approuvées, ont continué de ne parler que de la Buraq Plaza et du Haram al-Charif.

Une intense campagne diplomatique menée par Israël et les États-Unis, avec l'aide de la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a neutralisé ce texte.

Cette année, la résolution de Jérusalem était assez inoffensive et toutes les références à al-Haram al-Charif ont été incluses dans une annexe au texte qui parle également de l'importance du site pour les trois religions monothéistes.

L'UE n'a jamais adopté de position publique commune sur ce texte, certains membres s'y opposant et d'autres le soutenant.

Toutefois, la question des résolutions sur Jérusalem n'a guère retenu l'attention de l'Assemblée générale, qui, en 2015, a également commencé à ne parler du site du Mont du Temple qu’en tant que Haram al-Charif.

Les pays de l'UE qui s'opposaient à une telle classification exclusivement musulmane à l'UNESCO se sont souvent retournés et l'ont soutenue à l'AGNU.

Vendredi, l'UE a déclaré qu'elle n'avait plus l'intention de fermer les yeux sur ce langage.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi