Une série TV israélienne couronnée au Festival de Cannes

Actualités, Artistes, Chronique Cinéma, Coup de coeur, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
When Heroes Fly  thriller israèlien courronné au Festival de Cannes

Un thriller israélien couronnée à la première édition du Festival de Cannes

La première édition du Festival de Cannes des séries TV a honoré un suspense autour d'anciens soldats de Tsahal. Un feuilleton norvégien est spécialement salué. La manifestation a posé ses premiers jalons face à sa concurrente

Canneseries, le premier Festival de Cannes dédié aux feuilletons TV, s'est terminé ce mercredi 11 avril.

When Heroes Fly

When Heroes Fly

Ils étaient cinq amis, soldats de Tsahal pris dans une opération au Liban qui tourne mal. L’un d’eux est sacrifié. Onze ans plus tard, ils ne se fréquentent plus, et même, deux d’entre eux se détestent.
Ils doivent pourtant se retrouver autour d’une figure absente, l’amie de l’un et sœur d’un autre, qui a disparu il y a quelques années en Amérique du Sud.
Tournée entre Tel Aviv et Bogotá, créée par Omri Givon d’après un roman de Amir Gutfreund, When Heroes Fly a reçu mercredi soir le prix de la meilleure série lors de la clôture du premier festival de Cannes des séries.

Ce thriller psychologique prouve l’efficacité de la production israélienne. Dans un registre tout à fait différent, les acteurs d’un autre feuilleton d’Israël Miguel, sur une difficile adoption d’enfant, aussi en Amérique du sud ont reçu un prix collectif d’interprétation.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi