Une photographe israélienne met en lumière toutes les femmes de la Bible

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Artistes, Culture, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Dina de Dikla Laor.

Les femmes de la Bible évoquent généralement des images des célèbres matriarches fondatrices,  des personnages clés comme Sarah et Leah et Rebecca et Rachel.

Mais qu'en est-il des femmes moins connues qui ont joué un rôle important à leur manière? 

Des femmes comme Taphath et Basemath, filles de Salomon, choisies d'épouser des hommes importants afin de les espionner pour le compte de leur père;
ou Dalila, soudoyée par les seigneurs des Philistins pour aider à découvrir la source de la force de Samson?

De nombreuses femmes de la Bible sont rarement mentionnées par leur nom et elles ne représentent que 5,5 à 8% du texte, ainsi la photographe israélienne Dikla Laor a voulu s'assurer que toutes les femmes du livre sacré auront leur moment de lumière. 

Rachel et Leah de Dikla Laor. Courtoisie.

Rachel et Leah de Dikla Laor.. «Empêche ta voix de pleurer, et tes yeux de pleurer.» Jérémie 31; 15

«Certaines personnes disent que la Bible ne donne pas assez de place aux femmes, que la plupart des histoires concernent les hommes. Les hommes sont les rois », explique Dikla Laor
je vois les choses différemment. Même si les femmes ont de petites places  ou n'ont pas beaucoup de texte pour les décrire, vous verrez que ce qu'elles disent et ce qu'elles font, affecte l'avenir, affecte les rois, et nous affecte."

Avec un appareil photo numérique et en toile de fond le magnifique paysage du plateau du Golan, Dikla Laor s'est donné pour mission de le prouver.

Depuis 2013, Dikla Laor a réalisé des scènes complexes prises en photo ,mettant en situation chaque femme de la Bible hébraïque.

Elle admet en plaisantant que le projet, a déjà duré sept ans, mais qu'elle continue de faire des photos mettant en valeur les 200 femmes mises en évidence dans le texte, même si cela lui prendra toute une vie.

Dina de Dikla Laor.

Dina de Dikla Laor. «Et Dina, fille de Léa, qu'elle avait enfanté avec Jacob, sortit pour voir les filles du pays." Genèse 4 34

Plus de 81 personnages seront présentés dans deux tomes épais remplis de photographies accrocheuses documentant l'interprétation de Dikla de ces femmes,que l'on peut découvrir habillé, découvrir leur attitude dans une scène nommée dans la Bible.

Le premier livre, «Les femmes dans la Bible sur le paysage du Golan» , contient 41 photographies frappantes dont Eve, Sarah, Rebecca, Leah et Rachel, ainsi que des noms moins connus mais toujours reconnaissables comme Miriam, Abigail, Dina, Ruth et la reine de Saba.

Le deuxième livre, qui n'est pas encore publié, et qui n'a jusqu'à présent que 20 photos à son actif, aura des noms encore moins familiers comme la reine égyptienne Taphenes et les épouses de Shaharaim Hushim, Baara et Hodesh. Il ne fait aucun doute  pour Dikla Laor, ces noms moins reconnaissables sont tout aussi remarquables.

Photo de Dikla Laor de Tahpenes, la femme de Hadad et Genubath.

Photo de Dikla Laor de Tahpenes, la femme de Hadad et Genubath. «Et la sœur de Tahpènes lui enfanta Genubath, son fils, que Tahpènes fit sevrer dans la maison de Pharaon; et Genubath était dans la maison de Pharaon parmi les fils de Pharaon. Rois A 11, 20

 

 

 

 

Femmes de la Bible

Le premier livre a été publié en avril 2019 avec beaucoup de succès - les exemplaires se sont vendus à travers le monde- ce qui a incité la photographe israélienne à poursuivre sa quête. Les photos les plus récentes, certaines avec plusieurs femmes dans un même cadre, feront partie de son deuxième livre, qu'elle vise à terminer en deux ans au lieu de six.

Dikla Laor dit qu'elle n'avait pas prévu l'immense popularité de son premier livre, qui a des acheteurs du monde entier. En raison de la renommée internationale du premier livre, le deuxième livre sera en anglais, avec traduction en hébreu.

Sarah et Isaac de Dikla Laor.

Sarah et Isaac de Dikla Laor.«Et elle a dit qui aurait dit à Abraham, que Sarah pouvait donner des enfants et les allaiter ? car je lui ai donné un enfant dans sa vieillesse. Genèse 21, 7

 

Pour toutes ses photographies, Laor stylise elle-même les séances photo, travaillant avec de vraies femmes, pas des mannequins, et choisissant soigneusement les tissus et les couleurs de leur robe. La plupart des femmes qu'elle a choisies étaient des amies et certaines étaient des membres de sa famille.
Sarah et Isaac ont été joués par sa mère et son jeune fils.
Le tissu porté par sa mère a 130 ans et appartenait à son grand-père à Tunis, ce qui  ajoute une importance supplémentaire à la photo.

Dikla Laor elle-même a endossé le rôle de Hanna, la mère de Samuel, vêtue de bleu qui, selon elle, est la couleur de la pureté.

Dikla Laor Hanna, la mère de Samuel.

Dikla Laor Hanna, la mère de Samuel.״ De plus, sa mère lui fit une petite robe et la lui apporta d'année en année, lorsqu'elle monta avec son mari pour offrir le sacrifice annuel. ״ Samuel 1: 2; 19

Dans l'image, Dikla Laor, comme Hanna, est en train de coudre un manteau pour son fils, qui est l'histoire de la Bible. «Pourquoi ai-je choisi de mentionner qu'elle cousait son manteau? Chaque fois que Shmuel (Samuel) est mentionné, il porte toujours un manteau », dit-elle,

« Et quand il est mort et que la sorcière a amené son âme devant le roi, elle lui dit: 'Je vois un vieil homme avec un manteau ». C'est comme ça, qu'il était reconnaissable.
Cela signifie que l'influence de sa mère était si forte, qu'elle était avec lui toute sa vie et même après sa mort.

Planter le décor de l'art biblique

Dikla Laor vit sur les hauteurs du Golan depuis 2005 et y prend ses photos parce qu'elle dit que son cadre est unique et diversifié, y compris les montagnes qui changent de couleur avec les saisons, la terre sèche en été et verte en hiver, lui donne beaucoup de variété. c'est sa vitrine, la toile de fond de son travail.

Photo de Dikla Laor de Taphath et Basemath, les filles de Salomon «Le fils d'Abinadab, dans toute la région de Dor; il avait pour femme Taphath, la fille de Salomon… Ahimaaz, à Nephthali; il prit aussi pour femme Basemath, la fille de Salomon », roi 1, 4, 11, 15

 

 

 

 

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi