Une pétition contre le Hamas recueille plus de 12 000 signatures

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Champs brûlés

Des milliers de personnes ont signé une pétition exhortant l'ONU à condamner l'éco terrorisme du Hamas.

Une pétition internationale exhortant les Nations Unies à condamner le Hamas a recueilli plus de 12 000 signatures. Depuis avril, l’Organisation terroriste lance régulièrement des cerfs-volants et des ballons incendiaires au sud d’Israël, de la Bande de Gaza.

Signée par le Congrès juif mondial, la pétition précise que les terroristes « ont brûlé des milliers de pneus et lancé des centaines d’engins incendiaires sur le territoire israélien. En plus des déchets toxiques libérés, les incendies ont entraîné la destruction de centaines de champs de blé et des réserves naturelles protégées. »

Depuis le mois d’avril, 10 000 hectares de forêts et de terres agricoles dans le sud d’Israël ont été brûlés, causant par la même occasion, des pertes de millions de dollars. Selon les experts environnementaux, il faudra plus de quinze ans pour réhabiliter la faune et la végétation détruite.

Dans cette lettre, le Congrès juif mondial exhorte le directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l'environnement, Erik Solheim, à « condamner le Hamas et d'autres groupes terroristes à Gaza pour avoir causé de graves dommages à l'environnement, qui constitue un crime de guerre. »

« La résolution des Nations unies et le droit international humanitaire interdissent expressément la destruction de l'environnement naturel dans les conflits armés. » Pourtant, la communauté internationale est restée silencieuse à propos du Hamas. La pétition indique que la guerre environnementale met en danger les civils, la faune et ravage les ressources naturelles dans la région du Moyen-Orient.

Le Hamas envoie des cerfs-volants et des ballons incendiaires en direction d'Israël.

Le Hamas envoie des cerfs-volants et des ballons incendiaires en direction d'Israël.

Le PDG du Congrès juif mondial, Robert Singer, présentera la pétition aux Nations Unies dans les prochains jours. « Le Hamas viole délibérément le droit international de l'environnement et doit être tenu responsable des dommages causés par ses actes. J'appelle donc, l'ONU à agir contre le Hamas, à condamner ses actions. Le Hamas doit être arrêté une fois pour toutes. »

Ce sont des actes de terreur devant être condamnés par toutes personnes soucieuses de l’environnement et de la paix dans la région, nous exhortons les organisations de défense de l'environnement aux États-Unis et à l'étranger, à condamner ces actes d’éco terrorisme. »

Il appelle les Nations unies à prendre toutes les mesures nécessaires à leur disposition pour que ces actions illégales cessent.

La charte des Nations unies comprend un texte intitulé « Protection de l'environnement dans les conflits armés ». Il indique qu’il est interdit d'employer des méthodes destinées à causer des dommages étendus, durables et graves aux ressources naturelles d’un quelconque pays.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi