Une invention israélienne permettrait un suivi quotidien pour les mamans et leur foetus

Actualités, Bien-être & Santé, High-Tech, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Des experts israéliens développent un moniteur mobile portable permettant d’avoir un oeil sur les femmes enceinte et leur foetus, au quotidien.

 
Le moniteur PregSense est muni de capteurs tissés dans une sorte de harnais qui fournit des données sans interruption sur l’état de santé du foetus et de la mère, au cours du stade le plus avancé de la grossesse.

L’appareil bluetooth attaché au moniteur collecte et transmet les informations - telles que le battement du coeur de la mère et de son enfant - vers un smartphone et les envoie dans un « cloud », plateforme de sauvegarde, sécurisé et accessible uniquement par la future maman et les spécialistes qui la suivent.

Cet appareil est le fruit du travail de Nuvo Group, mené Oren Oz.
Ce dernier explique qu’une application smartphone fournira éventuellement une représentation virtuelle des données collectées par le moniteur portable.

Voici ce qu’il décrit au cours d’une démonstration du produit sur une future maman, prénommée Michal.

« Maintenant vous pouvez vous voir vous et le bébé, le coeur et toutes les données. Ce que vous pouvoir grâce à l’application, c’est voir où se trouve la main, vous allez savoir si le bébé est réveillé, vous pouvez entendre les battements du coeur de votre bébé à n’importe quel moment; et bien sur tout sur vous en tant que mère, votre activité, si vous êtes détendue, comment vous dormez, votre activité cardiaque, tout ce qui concerne votre grossesse sera archivé. »

Oz a fondé le Nuvo Group en collaboration avec une autre innovation technologique relative à la grossesse, Ritmo, une sangle permettant aux mamans de diffuser de la musique relaxante depuis un smartphone, pour stimuler le foetus (voir image ci-dessus).

L’entreprise israélienne espère que l’appareil rassurera les mères anxieuses comme Michal - actuellement dans sa 32ème semaine de grossesse - qui requièrent un contrôle, sans avoir à aller chez le médecin.

 
« Cela me permet d’être mieux connectée au foetus, je pourrai entendre le foetus dès que je le voudrai et ce sera plus facile pour moi. Par ailleurs, je ne serai plus dépendante de mon médecin, a n’importe quel moment je pourrai me connecter, voir et entendre », déclare-t’elle.  

Ce procédé permettrait aux médecins de détecter plus rapidement les symptômes qui pourraient mener à des complications.
Ce système pourrait permettre notamment de détecter les accouchements avant le terme ou la pré-éclampsie afin de pouvoir intervenir à temps , explique Varda Shalev, experte en système informatique médical, médecin de soins primaires et consultante externe de Nuvo Group, installé à Tel Aviv.

 
PregSense n’utilise pas d’ultrasons comme les appareils traditionnels, qui exigent que la femme reste immobile pour que le spécialiste traque manuellement le battement du coeur du foetus.

Les concepteurs du moniteur expliquent que les capteurs passifs de ce procédé sont inoffensifs pour la mère et l’enfant et permettent un suivi constant sans danger, contrairement aux ultrasons.

 
Pour le Professeur Simcha Yagel, membre du conseil pour Nuvo Group, l’électrocardiogramme inclus -ECG- constitue la valeur ajoutée de l’appareil.

« Je pense que le nouveau succès de Nuvo en matière de détection du foetus est l’électrocardiogramme, pas seulement le son, pas seulement l’ultrason mais vraiment un ECG électronique », avait déclaré Yagel à Reuters.

Oz a dit que les docteurs apprécieront de ne pas avoir à utiliser le lourd équipement traditionnel électronique, comme la cardiotocographie (CTG) ou les machines pour la surveillance électronique du coeur foetal.

A la place, ils pourront suivre et diagnostiquer les patients à distance, permettant une détection et une intervention rapide.

La version commerciale du produit, connue sous le nom de « Ritmo Beats », va sortir d’ici la fin 2015 et coutera environ 250 dollars, a dit Oz.

La version clinique de l’appareil, controlée par la FDA - Food and Drug Administration - devrait être lancée pour 2016.

Oz est certain que son invention va changer la gestion des grossesses et  
« fournir un meilleur suivi à d’avantage de femmes, à moindre coût».

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi