Une Haggadah sauvée des griffes nazies

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une Haggadah sauvée des griffes nazies

Une Haggadah sauvée de l'Allemagne nazie raconte l'histoire tragique de la rédemption juive à l'ère moderne.

Par une journée enneigée de 1934, le rabbin Shmuel Spiegel, un résident de Berlin, traversa une cour où se trouvait un tas de cendres. Les restes de livres saints juifs brûlés par les nazis étaient éparpillés dans la neige.

Au bord de la pile ravagée par les flammes, le rabbin Spiegel a remarqué une Haggadah de Pâque, le texte lu pendant la nuit du Seder qui raconte l'exode des hébreux de la servitude égyptienne. Ses bords avaient été abîmés, mais le livre lui-même n'avait pas brûlé grâce à la neige.

A Berlin, en 1934

A Berlin, en 1934

Rabbi Spiegel a pris la Haggadah et l’a ramenée  à la maison, l'a fait sécher et y a joint une note manuscrite: "Après que les nazis (que leur mémoire soit effacée) ont montré leur puissance et ont brûlé des myriades de livres précieux sur un bûcher, je me promenais un jour et je suis passé dans une cour où les cendres de livres brûlés étaient entassées. La pile était couverte d'une couche de neige qui était tombée pendant la journée, et au bord de la pile, je trouvai cette Haggadah, qui n'avait pas été complètement brûlée, seulement légèrement roussie. Je l'ai ramassée - elle était complètement trempée à cause de la neige fondue - et je l'ai ramenée à la maison comme souvenir ".

Le rabbin Spiegel a emmené la haggada roussie avec lui lorsqu’ il a immigré en Terre Sainte en 1936. La Haggadah a été conservée dans la maison familiale de Tel-Aviv.

Trois de ses quatre enfants, son fils Tzvi-Hermann et ses filles Rachel et Gisella, ont péri dans l'Holocauste avec leurs familles. Sa fille Chana a immigré en Israël dans les années 1930.

Le petit-fils de Chana, Ilan Ganot, a fait don de la Haggadah à Yad Vashem dans le cadre de la campagne "Gathering the Fragments" (Rassembler les fragments).

Source : worldisraelnews.com

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi