Une aventure sociale à Bat Yam: un sandwich pour ceux qui en ont besoin

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Bat Yam "כריך למי שצריך"

"Un sandwich pour ceux qui sont dans le besoin" est une initiative volontaire à but non lucratif qui a été organisée pour venir en aide aux personnes affamées dans les rues.

"Nous pensions que le peu que nous pouvions faire pour les autres était de préparer des sandwichs ", indiquent les initiatrices.
Le premier stand a été placé rue Herbert Samuel à Hadera, tout de suite quelque chose dans la rue a changé, comme si qu'une lumière s'était allumée ".

Maintenant, l'entreprise sociale vient également à Bat Yam avec l'initiative de Meital Haggiv Ovadia, de Ksenia Asraf, de Dana Danon Segal et de cinq autres femmes, qui se sont portées volontaires pour le projet et ont mis en place un stand sandwich gratuit mardi dernier.

"Je vis dans la région d'Amidar et je vois tous les jours des sans-abri traîner, certains s'approchant même pour demander de la nourriture. Il est très difficile de les ignorer et je savais que ce quartier serait l'endroit idéal pour le lancement de notre initiative", explique Hagobia Ovadia.

Ce stand deviendra une tradition à Bat Yam hier une fois par semaine le mardi à 11h au Tombstone.

"Les réactions étaient incroyables. Au début, nous avions peur de faire trop de sandwichs mais en une heure, plus rien ne restait, déclare fièrement Haggiob Ovada. "Nos enfants étaient avec nous et ont souri à tout le monde, le sentiment était incroyable et l' atmosphère agréable."

Les personnes intéressées à rejoindre ou à faire don d’épiceries ou de sandwichs au projet peuvent envoyer un message à Mitel  למיטל  sur Facebook ou rejoindre le groupe national de "sandwiches pour ceux qui en ont besoin""כריך למי שצריך".
Les volontaires ajoutent qu'ils ont besoin d'un volontaire pour animer le stand une fois par semaine le mardi à 11h car, à la fin des grandes vacances ils devront reprendre leur travail

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi