Une affaire de meurtre et de suicide autour d'un chercheur scientifique sur la Covid-19

Actualités, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une affaire de meurtre et de suicide autour d'un chercheur scientifique sur la Covid-19

Un chercheur de l'Université de Pittsburgh qui prétendait être sur le point de faire une percée significative dans ses recherches sur le coronavirus a été tué dans ce qui me semble être un meurtre déguisé en suicide samedi, a rapporté WTAE, une filiale locale d'ABC News.

Le professeur adjoint de recherche, identifié comme Bing Liu, a été retrouvé samedi dans sa maison de ville avec des blessures par balle à la tête, au cou, au torse et aux extrémités, selon le département de police de Ross.

Les enquêteurs croient qu’un deuxième homme qui a été retrouvé mort dans sa voiture, a abattu Liu chez lui avant de retourner dans sa voiture et de se suicider.
L' homme, a été  identifié comme Hao Gu, âgé de 46 ans.

La police pense que les hommes se connaissaient, mais disent qu’il n’y a « aucune indication qu’il y avait un ciblage en raison de son (Liu) étant chinois », selon le détective Sgt. Brian Kohlhepp.

L’université a publié une déclaration dans laquelle elle était « profondément attristée par la mort tragique de Bing Liu, chercheur prolifique et collègue admiré de Pitt. L’Université exprime ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de Liu en ces temps difficiles ».

« Bing était sur le point de faire des découvertes très importantes pour comprendre les mécanismes cellulaires qui sous-tendent l’infection par le SRAS-CoV-2 et la base cellulaire des complications  », ont déclaré ses collègues du département de biologie informatique et systémique de l’université dans un communiqué.

Les membres de l’École de médecine de l’université décrivent leur ancien collègue comme un chercheur et un mentor exceptionnel et se sont engagés à achever les recherches de Liu « dans le but de rendre hommage à son excellence scientifique ».

Liu travaillait au département de biologie informatique et des systèmes de la Pitt School of Medicine et était censé être sur le point de faire une percée significative dans ses études sur le coronavirus, selon une déclaration écrite du département.

Alors que la police traite la mort de Liu comme un homicide, "à ce stade, nous n'avons rien trouvé à l'enquête qui ait quoi que ce soit à voir avec l'emploi de M. Liu ou ses recherches", a déclaré le détective Brian Kolhepp du canton de Ross à la WTAE.

La police a déclaré que Liu et Gu se connaissaient, mais les autorités n'ont pas encore discuté d'un motif possible, a rapporté la WTAE.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi