Un terroriste responsable de trois assassinats encensé sur la toile par le Fatah et l'AP

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Un terroriste responsable de trois assassinats loué sur la toile par le Fatah et par l'AP

Au début du mois, Israël a transmis le corps du terroriste Baha Alean qui a perpétré un attentat terroriste responsable de la mort de trois Israéliens à Jérusalem en Octobre dernier, pour qu’il soit enterré.

Le retour de sa dépouille lui a valu la louange et les félicitations des membres du Fatah, le mouvement d'Abbas, et de l'Autorité Palestinienne.

Accompagné d’un second terroriste, Bilal Ghanem, Alean a lancé son attaque meurtrière sur un bus de Jérusalem, tuant Haviv Haim (78 ans), Elon Gobberg (51) et Richard Leikin (76). Alean a été abattu par un garde de sécurité, et Bilal Ghanem arrêté puis condamné à trois réclusions à perpétuité.

Trois israéliens ont trouvé la mort dans cet attentat

Trois israéliens ont trouvé la mort dans cet attentat

Lors de la restitution du corps d’Alean à sa famille pour l'enterrement,  le mouvement Fatah a publié sa photo sur  la page Facebook de l'organisation, le définissant comme Shahid, le statut le plus élevé possible dans l'Islam, avec ces mots: «La miséricorde d'Allah est sur Baha et sur tous les martyrs, nos héros. Sa louange s’agenouille devant vous », a rapporté le Palestinian Media Watch.

L’institut rapporte que l'agence de nouvelles officielle de l'Autorité palestinienne, « Wafa » a écrit des mots d'appréciation sur le corps du terroriste: "Le martyr Baha Alean est monté au ciel le 13 Octobre de l'année dernière [2015], après avoir poignardé et tué des Juifs dans un bus israélien avec le prisonnier Bilal Ghanem ».

L'accent est mis sur l'importance de cette définition, en notant que selon "Wafa", le fait que Baha Alean ait assassiné des civils israéliens dans un bus avec un couteau lui offre le mérite "d’aller au ciel", et donc d’accéder au paradis.

Source : Arutz 7

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi