Un survivant de l'Holocauste : qu'est ce que l'état d'Israël m'a donné ?

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
survivant de l'holocauste en Israël

À l'âge de six ans, Mordechai Pierre a été contraint de transporter des seaux d'eau au camp de concentration en France.
Aujourd'hui, à 86 ans, après avoir travaillé toute sa vie,  survivant de l'Holocauste il doit se budgétiser et abandonner les soins dentaires. «Qu'est-ce que l'état d'Israël m'a donné?"

Le survivant de l'Holocauste Mordechai Pierre, 86 ans, a travaillé toute sa vie, mais aujourd'hui il n'a même pas les moyens de réparer sa dent cassée. «J'ai vraiment honte d'être dans une telle situation », nous dit-il. "J'ai tellement donné à ce pays. Qu'est-ce que le pays m'a donné? Rien."

Il est né en Belgique et a fui en France avant la guerre. «J'ai été envoyée avec ma mère et mes deux sœurs dans un camp de concentration en France. J'avais seulement six ans, mais je devais travailler et porter des seaux d'eau. Nous avons souffert de la faim et du froid là-bas. Nous n'avons eu qu'une seule couverture, alors ma mère nous couvrait sur le côté avec ses pieds dehors. "

À la fin de la guerre, Mordechai a immigré en Israël, y a rencontré sa femme et les deux ont eu trois enfants. Il a travaillé pour la police et pour une usine d'acier pour les chars.

«Mais l'État ne permet pas à des gens comme nous de vieillir dignement», dit-il. "Avant la crise sanitaire, je gagnais ma vie, maintenant j'ai honte de dire que j'ai atteint un découvert de 15 000 NIS."

Il y a onze ans, la femme de Mordechai, qui souffrait de la maladie d'Alzheimer, est décédée, "je peux à peine marcher et j'ai le diabète", dit-il. Malgré son état, il ne veut pas devenir un fardeau économique pour sa famille. «Ils travaillent si dur et je ne suis pas prêt à leur prendre de l'argent», dit-il. "J'ai un pays qui doit prendre soin de moi."

Aujourd'hui, il vit dans des logements sociaux mais a été contraint de réduire ses dépenses de nourriture. «Je me limite à la nourriture, je mange peu parce que j'ai peur de demain.
Mon frère vit avec moi et nous recevons des colis alimentaires, je crains de devoir déménager. Il est temps que l’État nous donne, aux survivants, de vivre nos dernières années avec dignité. "

Vous pouvez aider Mordechai, qui est accompagné par l'organisation "Let", et d'autres survivants de l'Holocauste sur le site Internet "Let" ou appelez le: 6833 *.

source Yediot

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi